Un voyage frustrant...

Avis sur Final Fantasy XV sur PlayStation 4

Avatar MohamedNasser
Test publié par le
Version PlayStation 4

Après 10 ans, depuis son annonce sur ps3 inclus dans le projet fabula nova cristallis comprenant entre autre Final fantasy 13, après un changement de nom (versus 13 précédemment), Final fantasy 15ème cru débarque enfin sur ps4 en cette fin d'année après un report de 2 mois (ce qui n'a pas empêché le jeu d'avoir un patch day one...)

Sur une reprise de stand by me par Florence + the machine , on découvre nos quatres protagonistes en voyage pour le mariage de Noctis prince d'insomnia. Un voyage dans l'ignorance des événements qui se déroule dans ce même royaume (voir le film Kingslaive est vivement recommandé, servant de prequel au jeu.)
Le moins que l'on puisse dire sur l'histoire, la narration du jeu , outre le fait qu'un film est presque obligatoire à la bonne compréhension de certains événements et de la place qu'ont certains protagonistes, c'est qu'on en ressort avec un sentiment de frustration énorme, une vision de ce que les développeurs ont voulu offrir totalement incomplète et franchement pas vraiment à la hauteur de ce que la série final fantasy a pu offrir par le passé. Outre le rite d’initiation classique du héros (noctis) on a rien de concret par rapport à ce qui se déroule dans l'univers du jeu lui même déjà pas franchement suffisamment détaillé. on a vraiment l'impression que le héros est suspendu dans une bulle temporelle totalement détachée des événements du monde :

mort du roi , trahison lors de la signature du traité de paix à insomnia...

Et c'est d'autant plus dommageable que kingslaive nous donne une vision plus détaillée du monde dans lequel se déroule FF15 mais surtout de l'intrigue politique qui aurait gagnée à être plus développée dans le jeu. Résultat , dans la première moitié du jeu on a surtout affaire à des petites quêtes, un peu de vengeance contre les soldats impérieux principaux antagonistes du jeu ainsi que des rencontres trop peu intéressantes et trop peu nombreuses avec des personnages secondaires.
La seconde moitié du jeu appelle à plus d'intensité et à une accélération de l'intrigue. Si ceci peut paraître de bonne augure, la deuxième partie est à mon sens la preuve du développement ultra compliqué qu'a connue le jeu. On ne rencontre toujours que très peu de personnage secondaire, mais surtout on a un enchaînement d’événement marquant à un rythme infernal, presque comme si on avait fait un chapitre "précédemment dans FF 15". Ça gêne beaucoup à la compréhension de l'intrigue et malheureusement encore une fois, en particulier pour un personnage rencontré à ce moment la, Kingslaive est recommandé. On se sent presque comme catapulter à la fin du jeu sans s'en rendre compte. Enfaîte il faut pas oublier que pour un RPG la durée de vie de l'intrigue principale est franchement faible... certains terminant l'histoire vers 22h de jeu... très en déca de ce que l'on est en droit d'attendre d'un jeu de la série des Final fantasy.
Ce qu'il manque au jeu concrètement c'est tous les dialogues annonciateur d’événements ou d'étapes marquantes du périple du héros, toutes les cinématiques, tous les personnage secondaires que l'on retrouve beaucoup dans d'autre RPG notamment dans les final fantasy (peut être pas le 13ème...).
Et le plus surprenant pour ne pas dire hallucinant c'est que le jeu propose de nombreux donjons magnifiques, plus ou moins grand qui auraient tous pu servir à introduire des cinématiques et des dialogues, bref rentrer dans l'intrigue principale, mais qui ne sont que de banale quête secondaire dite "d'exploration"... ce d'autant plus que ces mêmes donjons offrent à la fin :

des armes fantômes héritées des précédents rois donc raison de plus de les intégrer à l'histoire...

Un point positif tous de même, le groupe de héros, le prince et ces 3 amis de toujours, sont attachants, très proches les uns des autres, et ça donne plusieurs dialogues sympas, drôles , émouvants.

Un petit point sur le contenu global du jeu : beaucoup de contrats de chasse disponible, avec de très beaux et impressionnants combats vers la fin du jeu une fois qu'on a beaucoup de niveau.
Egalement beaucoup de quête annexes à la qualité et à l’intérêt franchement fluctuant , certaines quêtes sont vraiment inintéressantes.
Il y a des petites activités comme la pêche ou la cuisine qui donne des bonus en combat assez sympa, on se surprend à vouloir découvrir toutes les recettes et pécher tous les poissons bien malgré nous.

La direction artistique est superbe, la région du monde ouvert est vraiment agréable à visiter, offrant plusieurs décors distincts. On se surprend à contempler les nombreux monuments et autres lieux magnifiques tous ceci bien aidé par les voyages en voiture parfois longuets. L'occasion pour Prompto de prendre des photos et d'immortaliser ces différents paysages à redécouvrir plus tard.
le bestiaire du jeu est aussi diversifié en taille et en design pour nous surprendre à chaque fois.
Techniquement c'est pas aussi parfait, du 30FPS pas tout le temps constant mais rien de dramatique cependant.

La bande son de FF 15 est superbe, épique dans les bon moments, Intime quand il le faut ,(lors des quêtes de personnage par exemple), reposante quand on explore duscae .Il y a rien à redire la dessus on est dans la pure tradition du RPG japonais et de sa bande son culte et c'est tant mieux !

Attaquons nous au gameplay maintenant, le jeu propose un système de combat où l'on ne contrôle que Noctis, en temps réel, proposant des interactions avec les autres personnages lors d'une attaque de dos par exemple. on peut également ordonner à un autre personnage de réaliser une attaque spéciale. C'est efficace, c'est dynamique, ça repose beaucoup sur la capacité de Noctis à dasher sur l'ennemie (assaut fantôme) ce qui ajoute encore plus de dynamisme.
Malheureusement tous ces points forts s'applique surtout à des combats en monde ouvert, dés qu'un combat se déroule dans une zone plus fermée, des problèmes de caméras réduisent la lisibilité et compliquent le combat.
Un système de magie existe, vraiment intéressant et plus profond que ce qu'on peut imaginer dans la mesure où les sorts doivent être craftés. c'est une vrai aide au combat, qui peut passer inaperçus, le jeu ne poussant jamais vraiment le joueur à l'utiliser.
Enfin le plus impressionnant reste les invocations. Peu nombreuses , elle sont surtout extrêmement puissantes , extrêmement impressionnantes (chapeau bas pour le coup) quand elles surviennent , avec un changement d’échelle entre l'invocation et le combat, une mise en scène superbe. Que d'éloge mais attention on ne décide pas de quand on les invoque, donc dés que l'occasion se présente il faut en profiter.

C'est donc malheureusement avec beaucoup de frustration que l'on ressort de ce Final fantasy 15. On aurait pu croire que 10 ans c'est 10 ans de peaufinage mais ça rime surtout avec développement compliqué . Ce n'est certainement pas un mauvais jeu loin de la. Du haut de mes presque 60h de jeu je n'aurai pas pu en arriver la sans l’apprécier un minimum, mais l'attente intenable que le jeu a suscité a entretenue beaucoup d'espoir à propos du jeu. Je lui reproche surtout de ne pas avoir été à la hauteur, scenaristiquement et émotionnellement parlant, de ne pas avoir proposé ce voyage, cette intrigue longue et passionnante qu'on aurait pu attendre d'un Final fantasy, ces rencontres inoubliables avec des personnage secondaires amis ou ennemies qu'importe. De plus, le jeu est vraiment court pour être honnête.
Il faudra toujours se rappeler qu'un jeu qui prends des années à sortir, qui disparaît légèrement de l'actualité et qui revient avec des Screenshots et des vidéos jusqu'à l'overdose juste avant sa sortie, c'est pas forcément bon signe.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 470 fois
2 apprécient

Autres actions de MohamedNasser Final Fantasy XV