Un RPG pour les on ol menawi ?

Avis sur GreedFall sur PlayStation 4

Avatar RodVid - L'Esprit Critique
Test publié par le
Version PlayStation 4

Cette critique est disponible en format vidéo ici : https://www.youtube.com/watch?v=sJoneHU09f4

N'ayant jamais pris le temps de faire un jeu du studio Spiders à cause des avis assez mitigés sur Technomancer et Mars : War Logs; j'avais cette fois-ci envie de me lancer dans l'aventure de Greedfall dès sa sortie, sans me référer au préalable aux avis critiques. J'étais cette fois-ci attiré par l'univers et l'ambiance que nous montrait les bandes-annonces. Un RPG de fantasy autour de magie noire et de créatures mystérieuses, avec en plus des compagnons à nos côtés, il ne m'en fallait pas plus. Après 45 heures de jeu, voici mon verdict.
Puisqu'il faut bien commencer quelque part, je vais vous parler tout d'abord du point qui à mes yeux est le plus fort, et c'est celui de la qualité de certains protagonistes et de leurs interactions qui nous accompagnent. Je suis personnellement très satisfait, car même si les compagnons sont seulement au nombre de cinq, ils sont très travaillés et qualitativement très intéressant. Vous en aurez tous pour vos goûts. Moi j'ai eu un gros coup de cœur pour Petrus, grâce à la voix très grave de son doubleur, son ambition, son intelligence et sa bienveillance. Il y a également Siora qui est vraiment au top, remplissant à merveille le rôle de fervente protectrice de son peuple. Vasco et Aphra sont également sympathique à suivre, et seul Kurt aura pour moi été très en dessous au niveau de l’intérêt. Au niveau des interactions, Spiders à vraiment mis beaucoup de soin à l'oeuvre puisque les personnages nous accompagnant ont toujours des commentaires à faire, pouvant parfois se répondre entre eux si l'on a pris les bons personnages avec nous. Cela a le mérite de faire vivre le monde de Greedfall, puisque l'on sent les différentes relations et conflits qui y existent. Par exemple, vous voulez aller dans le palais du gouverneur Buhran avec Petrus dans votre équipe ? Un garde vous interdira l'entrée car vous êtes accompagné d'un ennemi de l'Alliance. Toutes ces différents interactions sont le genre de détail que j'apprécie grandement et qui sont très clairement un point fort de ce jeu de rôle.
Ensuite, parlons de l'univers de Greedfall, qui était un point sur lequel j'avait quelques attentes. Je dois dire que je n'ai pas été déçu, même si parfois cette oeuvre manque un peu de mise en scène et d'inspiration. Certaines idées reste assez simpliste comme par exemple Thélème et l'Alliance du Pont qui sont les royaumes ennemis et qui se résume à être l'un tourné autour de la religion et l'autre autour de la science. Les religieux vs les scientifiques, sa reste du vu et revu mais sa n'en est pas non plus inintéressant. Les quêtes secondaires permettant d'être au cœur des deux patries sont vraiment cool et il m'a été malgré tout agréable de découvrir un peu plus leur façon de penser. Les natifs sont quand à eux vraiment inspiré, car ils se divisent en de nombreuses tribus et on se rend compte dans le dernier quart de l'intrigue principal qu'ils ont des visions assez différente de l'avenir de l'île Tir Fradi. Dans cet univers, c'est malgré tout le côté mythologique de la mystérieuse île à conquérir qui m'a le plus conquis. Le design des créatures est top, les pouvoirs d'une poignée de natifs sont stylés et "en on mil frichtimen", l'entité de cette terre fait partie des rencontres les plus prenantes du scénario principal.
Parlons-en d'ailleurs de cette narration. J'ai vu dans certaines critiques que l'on avait trouvé assez inégale la qualité de l'intrigue. Je trouve de mon côté que le jeu reste fidèle à lui même tout du long et garde un scénario intéressant à suivre la majorité du temps. La mise en scène manque parfois un petit peu à l'appel dans certaines cinématiques mais le tout est satisfaisant. Même si j'avais envie d'en finir au bout de 40 heures de jeu, c'est plutôt à cause du gameplay qui est un point plus noir sur lequel je vais revenir.
Mais avant cela, je vais parler des graphismes et du level design. Le jeu est un peu daté, le moteur graphique étant à la hauteur du budget d'un AA, car n'oublions pas que Focus Home Interactive n'a pas le budget d'éditer des triples A. Par contre artistiquement, je trouve les villes et les décors assez diversifié et inspiré, ce qui rend les découvertes des différents lieux sympathique. Par contre, on voit parfois les copies de level design, l'exemple le plus visible étant les salles du trône qui sont agencé exactement pareil dans les palais des différentes factions, avec un simple changement de couleurs sur les murs. J'ai également trouvé dommage le faible nombre de visage différent. Dès la personnalisation du personnage, on se rend compte que les PNJ ne seront pas variés car Spiders n'a pas pris le temps de créer tout pleins de modèle de bouche, nez, menton etc... Ce point a toujours eu tendance à me sortir de l'immersion qui je dois bien l'avouer, est parfois insuffisante.
Enfin, parlons du point le plus faible du titre et il s'agit bel et bien du gameplay même si tout n'est pas à jeter. En effet, les combats sont au départ vraiment plaisant, grâce au système d'esquive, de coup de pied, de tir et de pouvoirs. On a plusieurs types d'armes différentes (armes à deux mains, d'impact etc..). Rien d'original, mais un arbre de compétences assez complet qui permet de varier les plaisirs. Malheureusement, j'ai trouver que passé un certain nombre d'heures de jeu, les affrontements finissaient pas tourner en rond en mode normal. Je finissait par faire toujours les mêmes coups, les mêmes roulades, les mêmes tirs avec mon fusil, les mêmes stases... et sa a finit par devenir chiant. Mais le pire du pire restera le nombre hallucinant de temps que j'ai passé à maintenir la touche sprint. Il y a vraiment une très mauvaise gestion des déplacements qui donne une sensation "d'aller-retour" en permanence. Par exemple, vous allez parler au PNJ, aller suivre un gars dans les ruelles jusqu’à la sortie de la ville, retourner voir le PNJ, retourner à la sortie de la ville choper le gars, puis retourner voir le PNJ. Vous voyez un peu où je veux en venir ? Clairement c'est ce côté là qui a finit par me prendre la tête et au bout de 45 heures il était temps que je termine Greedfall car l'expérience devenait redondante.
En conclusion, ce nouveau RPG de Spiders m'a tout l'air d'être le plus abouti du studio. Même s'il est très imparfait, il a clairement le mérite d'exister et reste une aventure RPG plaisante, qui s’inspire de certains système de jeu de Dragon Age et qui aura réussi à donner vie à un univers qui aura le mérite de me changer un peu de la classique médiéval fantaisie. J'ai pris un certain plaisir à parcourir les rues des grandes cités de cette époque victorienne remplie de magie noir. Si vous êtes un fan de jeu de rôle et que les trailers vous donnent envie, je vous conseillerais personnellement de vous lancer dans Greedfall. Mention spécial aux langages des natifs dont certain mots restent dans la tête, comme celui que j'ai mis dans le titre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 572 fois
4 apprécient

RodVid - L'Esprit Critique a ajouté ce jeu à 3 listes GreedFall

Autres actions de RodVid - L'Esprit Critique GreedFall