Un délice pour philosophe.

Avis sur Hotline Miami sur PC

Avatar IIILazarusIII
Test publié par le
Version PC

Alors là faut pas déconner. Hotline Miami est énorme. É-no-rmeuh. C'est une expérience intraitable sur la représentation de la violence. Mais attention : bien qu'ils soient délicieux, je ne parle ni des graphismes, ni de l'ambiance sonore, ni du design général qui en lui-même tient de David Lynch et autres influences onirico-psycho-muséales (cherchez pas ça veut rien dire).

Ce qui déchire complètement dans ce jeu c'est qu'il est presque une définition vivante de la violence. Attention à nouveau : ce n'est pas un jeu violent (on ne le répétera pas assez, les jeux ne sont pas violents, ils représentent de la violence). C'est un jeu qui, par contre, fait bien comprendre ce que c'est que la violence. Et la violence c'est l'immédiateté.

Ce jeu est immédiateté pure. Temporelle mais aussi spatiale. Tout vous saute à la gueule, et vous sautez à la gueule de tout. Un hit et c'est la mort, sans concession. Et les hit ils vous tombent dessus comme la pluie. Le sentiment qui domine à chaque niveau est de vouloir mettre une sorte de distance, de protection entre soi et ce monde, mais on ne peut pas. Le jeu vous jette dedans à dessein et il faut faire avec. Après avoir nettoyé un niveau on se demande toujours "mais comment j'ai fait ???".

C'est de la violence vécue à l'état pur et esthétique. La violence qui rend anonyme le corps qui l'exécute (le personnage, de façon intéressante, porte toujours un masque, qui tombe lorsqu'il meurt). Les développeurs ont vraiment réussi quelque chose avec ce gameplay plongé et défini par l'immédiateté, et la proximité de toute chose. On peut dire, si on veut prendre une image, que tout est "condensé", à la fois au niveau temps et espace, et que cette densité EST la violence.

Après avoir joué à ça on comprend pourquoi certains jeux, quelque soit leur style (mais parlons des FPS) offrent une débauche de tirs dans tous les sens et de sang qui gicle, alors que ça paraît mou et fade. Que ça n'apprend rien au joueur. Dans Hotline Miami, si on prend le principe de gameplay au sérieux, on a pratiquement une image de la civilisation qui se dessine : comment fonctionne la paix ? En évitant l'immédiateté. Et on se rend compte de toutes les zones de la vie où on se retrouve plongé dans l'immédiat, et de pourquoi on les vit souvent comme des agressions.

À ne manquer sous aucun prétexte, d'autant que la BO est juste hallucinante. (Dispo pour l'instant ici : http://www.youtube.com/watch?v=oKD-MVfC9Ag&feature=share&list=PLF607657CF2476048 --> allez direct à 10:10).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3315 fois
76 apprécient · 7 n'apprécient pas

Autres actions de IIILazarusIII Hotline Miami