Avis sur

Hotline Miami 2: Wrong Number sur PlayStation 4 par Grigann_

Avatar Grigann_
Test publié par le
Version PlayStation 4

Suite directe du fantastique Hotline Miami, Wrong Number est un cas d'école du "plus grand, plus fort, plus tout" classique. Déjà, soyons clairs, si vous n'avez pas aimé le premier opus, passez votre chemin, car Dennaton Games ne fait qu'enfoncer le clou sanglant de son simulateur de meurtre acidulé et épileptique. Gros point fort de cette séquelle, le scénario et l'ambiance sont toujours très réussis, si ce n'est plus. L'histoire est encore plus déstructurée, plus ambitieuse aussi, et nous permet de suivre de multiples personnages, (flic, fans, vendeurs de pizza...) tous reliés aux évènements du premier opus, que ce soit avant ceux-ci ou après, donnant à l'ensemble une très jolie patine cinématographique. Les dialogues et les situations conjugués à cet esthétisme fluo à gros pixels subliment vraiment un jeu qui serait banal autrement, et permettent de poser une réflexion réelle sur notre rapport à l'ultra-violence des "simulateurs de meurtre".

Malheureusement, l'ambition a également transpiré dans le level design, avec des niveaux plus vastes et plus longs, sans que le gameplay ait changé d'un iota. Et c'est là que le bât blesse. Où son prédécesseur nous plongeait dans une frénésie de die & retry gore et jouissive, ce nouvel épisode bascule parfois dans le die & retry lourd et frustrant. Tout à sa joie de nous proposer une expérience XXL, Dennaton a oublié que la maniabilité de Hotline Miami se prêtait mal à l'exercice. Résultat, on meurt régulièrement avant d'avoir vu ses ennemis, ce qui oblige à connaître le niveau par cœur et à jouer beaucoup plus qu'avant avec la vision libre, très mal implémentée sur consoles. Et quand on meurt pour la quinzième fois à quelques encablures de la fin d'un niveau long de plusieurs minutes, croyez-moi, ça agace. C'est d'autant plus frustrant qu'on sent bien que c'est avant tout une question de réglage : un zoom un peu moins prononcé, une vision libre moins chaotique, et c'était un jeu en tout point supérieur à son prédécesseur.

En l'état, Hotline Miami 2 fait donc "juste" aussi bien que le premier opus, ce qui est déjà pas mal. Ha et j'allais oublier : la bande-son est une nouvelle fois incroyable, même pour quelqu'un d'ordinaire aussi peu sensible à la musique électronique comme moi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 139 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Grigann_ a ajouté ce jeu à 4 listes Hotline Miami 2: Wrong Number

Autres actions de Grigann_ Hotline Miami 2: Wrong Number