Pour ceux qui ne jouent qu'à la licence pour le scénario, passez votre chemin

Avis sur Kingdom Hearts: Melody of Memory sur PlayStation 4

Avatar Duotaku_no_Sora
Test publié par le
Version PlayStation 4

Une mélodie pour remonter le cours des souvenirs.

Suite aux événements de KINGDOM HEARTS III ayant provoqué la disparition de Sora, Riku et Kairi mettent tout en œuvre pour le retrouver.
Alors que Riku est parti interroger le Comité de Restauration de la Forteresse Oubliée, Kairi pour sa part a été plongée dans un sommeil artificiel provoqué par Ansem le Sage et ses assistants, espérant trouver au fin fond de son cœur un moyen de ramener Sora.

Une vraie suite "inédite" ?

Deux ans après KINGDOM HEARTS III et "seulement" dix mois après la sortie du DLC payant KINGDOM HEARTS III ReMIND, NOMURA Tetsuya et son équipe se remettent aux fourneaux avec l'aide de l'équipe indieszero qui a déjà œuvré sur les THEATRHYTHM FINAL FANTASY et sa suite CURTAIN CALL sortis respectivement en 2012 et 2014. Après la fin secrète très commentée de KINGDOM HEARTS III, rien n'indique que KINGDOM HEARTS IV est déjà en chemin, et ce n'est pas cet opus qui fera dire le contraire. Malgré quelques cinématiques bienvenues mais bien maigres (environ 40 minutes de contenu "inédit"), ne vous attendez pas à de grandes révélations, même pas par rapport au titre de ce jeu qui avait enflammé la toile car il fait référence à l'un des personnages les plus mystérieux de la franchise. Sans mise en scène scénaristique en début de jeu, on aura plus affaire à une fin d'introduction mettant en place les informations contextuelles, mais néanmoins essentielles, en lançant de nouvelles pistes faites pour enflammer les fans qui pourront élaborer des théories pour le prochain jeu, qu'à une vraie suite inédite mettant Kairi en personnage central du récit.

Ici, l'héroïne endormie remontera ses souvenirs en nous narrant de manière succincte les événements majeurs des différents jeux, une manière d'offrir une porte d'entrée bienvenue aux nouveaux venus de la saga même si cela manquera de précisions pour certains termes.

Vous l'aurez compris, ce nouveau spin-off nous propose cette fois-ci un jeu de rythme. Il se composera de pistes musicales où il faudra respecter la mélodie pour la jouer jusqu'à la fin afin d'amasser le maximum de points en combattant les hordes de Sans-cœur/ Simili/ Nescient et autres créatures tirées du bestiaire inépuisable de la saga. Pour cela, vous disposerez de trois boutons d'attaque qu'il faudra parfois presser simultanément, une touche pour le saut, et une touche pour les compétences.

Il faut le préciser, cette variante n'est pas la première qu'a connue la saga. Du jeu de cartes dans KINGDOM HEARTS Chain of Memories au mini-jeu du Monopoly Itadaki Street dans KINGDOM HEARTS Birth by Sleep, celle-ci a toujours voulu proposer des expériences propres tout en gardant des mécaniques A-RPG. Mais Melody of Memory n'est pas la première tentative de la saga pour s'essayer au jeu de rythme. Dans KINGDOM HEARTS II en 2006, Sora et ses amis étaient libres de visiter Atlantica qui proposait cinq chansons tout en rythme dont les célèbres "Sous l'océan" et "Partir là-bas" de Disney entre autres. En 2010, renouvellement du concept dans KINGDOM HEARTS Birth By Sleep avec les protagonistes Ventus, Terra et Aqua qui se retrouveront dans Disney Ville où seront proposés plusieurs mini-jeux dont "Glaces à Gogo" où il faudra aider Riri, Fifi et Loulou à créer leurs glaces tout en rythme au gré des musiques originales de la saga mais aussi des airs plus connus comme "It's a Small World".

Trouver la note juste

Ainsi Melody of Memory propose en premier lieu "Le Tour des Mondes", mode principal qui va vous permettre de débloquer la plupart des musiques disponibles après dans le mode "Morceaux au choix". Les développeurs ont opté pour un défilement 3D reprenant le monde de la musique en question avec des représentations 3D des Sans-cœur et des personnages utilisés dans les anciennes compilations. Cependant au vu des ennemis qui vous arrivent dessus, vous aurez peu de temps pour contempler les décors parfois grossiers. En général la perspective est plutôt bonne même si on pourra noter pour quelques pistes certains soucis de lisibilité en raison de certains mouvements ou d'ennemis retors. Malgré le nombre restreint de touches, les combinaisons peuvent vite devenir infernales, notamment en Expert où il ne sera pas rare que votre barre de HP, si vous ne maintenez pas la cadence en enchaînant les bonnes notes, fonde comme neige au soleil.

Pour avancer dans le Tour des Mondes, vous devrez accomplir des défis. Si certains se feront naturellement, d'autres vous obligeront à rejouer certains morceaux. Il vous sera possible également au fur et à mesure des musiques d'accumuler de l'expérience pour renforcer la résistance de vos personnages. Vous pourrez également débloquer d'autres équipes, malheureusement on déplorera un manque de personnalisation à ce niveau. Non, vous ne pourrez pas faire votre propre équipe mélangeant par exemple Sora, Ventus et Roxas, les équipes sont prédéfinies depuis le départ. À noter toutefois que dans certains mondes, des personnages Disney viendront remplacer un des membres de votre équipe. En composante RPG, on retrouvera également le Mog qui en échange d'ingrédients vous proposera de débloquer de nouvelles chansons, des séquences vidéos ou des packs de cartes pour votre musée mais ça s'arrête là.

Et c'est ainsi qu'en plus des pistes musicales classiques, on va retrouver deux autres modes de jeux :

Les Plongées mémorielles qui consistent à retracer une séquence ou bien le parcours d'un personnage, souvent sur le fond de son thème attitré et accompagné d'une vidéo. Il faut le dire, ces séquences sont diablement efficaces comme outil à fan service, mettant souvent en avant des personnages relégués en arrière-plan dans des vidéos qui retracent leur histoire depuis leur première apparition jusqu'à la dernière. On remarquera que pour les musiques liées à KINGDOM HEARTS III, une très grande majorité est basée sur ce mode, sans doute par gain de temps pour ne pas avoir à retravailler les nouveaux mondes avec l'ancien moteur graphique.

Enfin on aura les Musiques de boss qui, bien que peu nombreuses (seulement quatre au total), sont totalement originales car on verra l'équipe choisie faire face à un boss connu de la saga et l'affronter en rythme. Souvent l'ennemi se mettra en position d'attaque et il faudra activer les notes à temps pour le contrer, sans quoi notre personnage prendra des dégâts. En soi, des phases hyper originales mais qui malheureusement sont bien trop peu utilisées.

Ainsi le Tour des Mondes est le gros morceau du jeu. On retrouvera également un mode Musée à compléter qui offre un bel hommage à l'ensemble de la saga en proposant des beaux artworks et renders et qui présente l'ensemble des keyblades, personnages et ennemis des différents jeux.

Un multijoueur peu étoffé

On notera également la présence de deux modes multijoueurs :

La Coop qui permet comme son nom l'indique de jouer sur plusieurs morceaux revus différemment du mode solo où l'entraide est de mise. Néanmoins on regrettera le fait qu'il n'y ait que 21 morceaux dont certains en plus de ça ne sont déblocables qu'en jouant un certain nombre de fois au mode en question, et qu'il ne soit qu'axé local. Le potentiel était pourtant sympa de prime abord, permettant de rejouer des morceaux sous un autre angle et aussi de manière plus difficile, que ce soit dans les modes de jeu élevés ou plus accessibles.

Les Duels pour leur part permettent soit de jouer contre une IA, soit en ligne. Ils utilisent l'intégralité des morceaux du jeu où vous devrez établir le meilleur score. Néanmoins pour ajouter du piquant, il y a les ruses qui déclenchent aléatoirement des effets néfastes contre votre adversaire ou contre vous, cela peut aller des ennemis qui deviennent invisibles aux notes qui se dédoublent. Certes le mode est hyper simpliste mais malgré tout amusant, et si vous n'êtes pas adepte des ruses, vous avez la possibilité lors du démarrage de la sélection de morceaux de chercher des joueurs qui jouent uniquement sans ce mode, laissant donc uniquement votre sens du tempo décider de qui sera le meilleur !

Toutefois, malgré le fait que le mode soit attrayant, on déplorera l'impossibilité à pouvoir établir une recherche ou d'envoyer une invitation à jouer à nos amis. Ici, on se retrouvera malheureusement uniquement contre des inconnus basés sur les conditions sélectionnées et nos performances, dommage.

Ainsi la présence d'un mode multijoueur dans un KINGDOM HEARTS est toujours un événement en soi. La présence d'un tel mode remonte à 2009 sur KINGDOM HEARTS 358/2 Days, 2010 sur KINGDOM HEARTS Birth By Sleep et 2012 sur KINGDOM HEARTS Dream Drop Distance. Les modes introduits sont certes classiques mais sympathiques. On regrettera deux choses cependant : Le mode Coop qui n'est pas jouable en ligne (notamment en ces temps de confinement) et le mode Duel qui ne permet pas de jouer contre nos amis mais uniquement contre des inconnus. En bref une composante sympathique mais pas assez fourni pour pleinement satisfaire.

Un hommage musical accompli ?

De ce fait, KINGDOM HEARTS Melody of Memory est à conseiller principalement aux fans de jeux de rythme, car ceux qui sont uniquement fans de la saga pour son scénario en ressortiront frustrés du au peu de réponses apportées par le jeu. Mais pour les fans du genre ou bien encore des compositions de SHIMOMURA Yôko, le jeu offre un choix conséquent de musiques, pas loin de 150 au bas mot, avec plusieurs défis incitant à la rejouabilité.

En soi, Melody of Memory n'offrira pas, malgré ses initiales trompeuses, un vrai scénario, mais revient avec élégance sur l'ensemble de la saga dans l'attente de son nouvel arc narratif qui devrait débuter dans KINGDOM HEARTS IV.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 99 fois
1 apprécie

Autres actions de Duotaku_no_Sora Kingdom Hearts: Melody of Memory