Oh baby blue...

Avis sur LISA sur PC

Avatar Hykewne
Test publié par le
Version PC

Quand un jeu met dans sa présentation "A life ruining gaming experience." on peut s'attendre à beaucoup de choses (ou à rien au choix.) . Place d'abord au contexte: Suite à ce que l'on appelle le grand flash, l'humanité a perdu tous ses membres féminins, laissant dans ce monde condamné seulement un chaos rempli de virilité et de testostérone. Les hommes comprenant qu'on arrive à la fin du monde, évoluent chacun de manière différente, certains créent des villages, tribus ou autre communautés tandis que d'autres jettent tout par terre et décident de former des clans afin de piller et tuer, notre narration prend alors place dans un univers post-apocalyptique où la loi est celle du plus fort.

Nous suivons alors la vie de Brad, un ancien maître des art martiaux qui a la particularité de se détester plus que tout, ayant eu une enfance difficile avec un père abusif auprès de ses enfants, il n'a jamais réussi à protéger les gens qui comptaient pour lui. Ayant comme principale occupation la prise d'une drogue nommé "Joy", il part de temps en temps s’exiler de ses amis pour consommer tranquillement ce produit qui à pour particularité de ne plus rien faire ressentir à la personne qui la prend. Un jour alors qu'il rentre chez lui, il tombe sur un bébé, première surprise dans un monde sans femme, la seconde surprise étant que ce bébé est lui même du sexe féminin. Alors que les compagnons de Brad proposent l'idée que l'enfant soit envoyé au plus grand gang des terres désolées, le protagoniste décidera de la garder, voyant en elle la possibilité de trouver une rédemption en la protégeant de cet univers impitoyable où elle finira blessée ou pire. Formant alors une famille, les 5 personnes tentent de vivre, de manière à ce que la petite ne soit pas découverte, quitte à la séquestrer plusieurs années où elle ressentira un sentiment de peine dut à sa condition.

Brad rencontre un jour Therry Hintz, personne se considérant comme le maitre des astuces mais très faible ayant survécu par miracle dans ce monde. Alors qu'ils rentraient chez Brad ils découvrirent que le gite à subit une attaque dans le but de voler l'enfant, résilié à cette triste vérité, le "héros" que nous contrôlons décide d'aller chercher sa fille adoptive quoi qu'il en coûte.

Ce jeu est un RPG à bourré d'humour noir et agrémenté d'une bonne dose de "What the fuck", la péripétie de Brad est jonché de personnages emblématique et de situation cocasse, imaginez par exemple un moment où notre grand chauve baraqué doit mettre une robe afin de se prostituer, ou de visiter une tribu vénérant un dieu qui a pour seul miracle dans sa besace la possibilité de faire tomber du ciel un repas de fast-food dans un halo de lumière. Cela n’empêche pas Lisa d'avoir ses moments sombres qui poussent à la réflexion, transformant peu à peu Bradley en personne cruelle et prête à tout pour récupérer son "bien".

Au niveau gameplay on est sur du RPG 2D classique avec combat au tour par tour à la Final Fantasy premier du nom, vous pouvez choisir dans votre équipe 4 personnages parmi une trentaine disponible avec chacun ses particularités, certains étant plus indispensable que d'autres, cela met de coté quelques personnages inutiles mais une équipe exotique est tout à fait possible.
Chaque personnage a sa petite caractéristiques, certains demanderont de faire une combinaison de touches, tandis que d'autre auront besoin de remplir une jauge pour lancer les attaques spéciale. Le jeu nous propose à certains moments des choix cornéliens afin d'avancer, il est possible de perdre des alliés à tout moment, d'en sacrifier certains, de rendre le personnage plus faible via certains événement du jeu.Il est possible d'utiliser la Joy pour booster au plus haut point les caractéristiques de son équipe mais quand un personnage utilise cette drogue, il commencera à développer une dépendance qui se manifestera par une perte de puissance drastique à des moments aléatoires. Ce concept est handicapant mais diablement efficace, plus on lui fera prendre de Joy, plus le personnage deviendra accro à celle-ci, son manque deviendra plus fréquent ce qui permet de ne pas trop en abuser, on sait que cet item est rare et que son utilisation est bénéfique mais seulement au départ, on essaiera alors de limiter notre consommation.

Au niveau graphisme, c'est du 2D sorti de RPG maker, ce n'est pas folichon, il y a un petit coté exploration qui n'est pas déplaisant mais on voit bien que le jeu se tourne plus vers la narration que le coté décors ahurissants.

La musique est assez spéciale, on à des thèmes récurrent sympathiques mais à d'autre moment on se demande si ce que l'on voit est fait pour être beau, cependant l'ost est très bien, diversifié, et on comprend que c'est fait exprès, on est dans un monde chaotique, il est normal que certaines musique nous laissent perplexe.

Pour la durée de vie, il y a environs 5h pour le traverser sans trop pousser l'exploration, il est possible de chercher chaque personnage néanmoins afin de le pousser à son double sans solution.

Pour cet humour qui m'aura fait passer un très bon moment, 9 travestis sur 10!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 309 fois
2 apprécient

Autres actions de Hykewne LISA