Les Gardiens du Temple de l'ennui.

Avis sur Les Chevaliers de Baphomet : Les Gardiens du... sur PC

Avatar Otakiron
Test publié par le
Version PC

Je ne vais pas revenir encore sur cette série et vous en tracer l'historique, les passionnés du genre savent que les deux premiers étaient géniaux, une référence dans l'écriture, les dialogues et la direction artistique. Je suis très frileux à attribuer des 9 et des 10 sur ce site, mais les concernant c'était amplement mérité.

Le troisième épisode aura donc été comme un réveil à l'eau glacé: la 3D comme porte étendard (et comme seul argument finalement) mais avec malgré tout deux trois molécules héritières des deux premiers titres: la musique soignée, les doubleurs originaux (bien qu'ils manquèrent de conviction), avec le retour d'un personnage important et un délicieux festival d'accents exotiques, ADN de la saga.

Mais ce n'était pas bon: les énigmes à base de caisses à déplacer, des décors tristes et vides, cette intrigue fade, comme un thriller raté, n'auront évidemment pas convaincu. Et même si la saga a toujours conclu ses épisodes par une touche de fantastique... le finish était WTF là, disons-le.

Quid alors du 4 ? Aura-t-on retenu les erreurs du passé ? Aura-t-on droit à un revirement à 180 pour reprendre son destin en main ? Non. Et c'est même pire. Dramatique aura été le mot qui me vint à l'esprit une fois le jeu bouclé. On ne parle pas d'une première production d'un jeu indépendant sans moyen, on parle des patrons du genre dans les années 90 ! Broken Sword 2.5 (création indé justement) réutilisant et modifiant les sprites et assets des deux premiers était un pur hommage, lui !

Alors oui on retrouve ce gameplay point n click mais toujours cette fichue 3D laide dans des décors encore plus vides et surtout aux proportions délirantes (comme s'ils avaient pris en compte les retours mais en restant têtus). J'ai eu l'impression d'être un lego: les marches d'escaliers sont immenses, les tables sont de massifs blocs en bois Louis XV que se serait offert un milliardaire capricieux (alors qu'elles ne servent qu'à poser un livre dessus), les rues désertes avec un pauvre arbre au loin, bref c'est pire que dans le 3 et ça fait amateur. J'ai eu l'impression de voir des enfants s'amuser avec un logiciel 3D en y plaçant des objets aléatoirement pour remplir ici ou là, et pas des level artists.

Et je ne parle pas de l'histoire qui ne passionne à aucun moment, des personnages inintéressants, ou pire, des comédiens qui doublent avec la même conviction qu'un alcoolique qui promet d'arrêter demain. Et c'est peut-être ça le plus triste. Un cimetière d'émotions.

Par exemple, vous vous souvenez de la voix de Nico dans les 3 premiers ? Son côté parisienne-hautaine un peu froide ? Eh bien Anna-Maria (nouvelle acolyte de Georges) fait passer Nico pour un modèle de chaleur et de sympathie. Et je ne vous parle pas des retrouvailles avec d'autres personnages. Je veux bien qu'on perde des doubleurs originaux en cours de route, mais que les nouveaux y mettent du coeur bon sang ! Spoiler :

La rencontre avec Duane Henderson, cet américain moyen, un peu beauf mais très sympathique, sera qu'un random PNJ méconnaissable et complètement anecdotique. Même Bruno dans le 3 était plus marquant...

Merci en tout cas à Emmanuel Curtil de continuer d'y croire, lui, et aux belles musiques de Ben McCullough qui remplacera Barrington Pheloung, mais peu de choses nous raccrochent à cet épisode, sinon nos souvenirs. Comme un enfant non désiré, peu aimé, et dont on peine à s'attacher. Dramatique donc.

C'est d'autant plus frustrant que c'est toujours le même studio, du même auteur. Qu'elles sont lointaines ces années 90 désormais, tant sur le fond, que la forme.

Bon vent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 84 fois
Aucun vote pour le moment

Otakiron a ajouté ce jeu à 1 liste Les Chevaliers de Baphomet : Les Gardiens du Temple de Salomon

Autres actions de Otakiron Les Chevaliers de Baphomet : Les Gardiens du Temple de Salomon