Loca Loca

Avis sur LocoCycle sur Xbox One

Avatar Damien_Auditore
Test publié par le
Version Xbox One

Jeu de Lancement de la Xbox One en 2013 et toujours développé par Twisted Pixel, le studio à l'origine de l'excellent Splosion Man ayant depuis été racheté par Microsoft, LocoCycle se présente comme étant à la fois fun et à l'humour décalé omniprésent. Mais en est-il vraiment ainsi ? Explications d'un échec annoncé.

A Moto on fait du cent et du ... zéro

Microsoft, désireux de sortir un jeu du talentueux studio Twisted Pixel à l'occasion de la sortie mondiale de sa Xbox One, à sans doute forcer la main au studio pour sortir le jeu un peu tôt. Beaucoup trop tôt semble-t-il. LocoCycle, de part son peu de médiatisation, n'a pas forcément déchaîner les foules, et on peut aisément comprendre pourquoi. La cinématique d'introduction réalisée d'ailleurs avec de vrais cinéastes nous dit tout en quelques minutes. Jeu d'acteur peu convaincant, manque de moyens criant, on comprend bien vite qu'on a ici le droit à la réalisation d'un vrai mini-film à la place d'un faux long-jeu.
Mettant en scène IRIS, une moto d'ultra haute nouvelle technologie et d'un latino accroché "par mégarde" à celle-ci, le joueur doit contrôler les deux personnages afin de rejoindre un festival des plus belles cylindrés du pays. Le seul petit problème est que le-dit festival est à plus de 4000 km de là.
Peu exigeant, le gameplay vous demandera surtout de marteler comme un taré les boutons X et Y du Pad pour réaliser le plus long combo, et de rester appuyer sur B lorsque la situation l'éxige. Rien de bien difficile donc, même si l'on peut améliorer à travers un tableau de compétences les capacités de votre Super Moto. Ca reste assez léger dans l'ensemble, surtout que les niveaux sont ultra-répétitifs et qu'on finira bien vite par se lasser de faire toujours la même chose. Seul les combats de Boss permettent de légèrement pimenter l'aventure et on regrette presque qu'il n'y en ai pas davantage.

Comportant un mode un joueur et un mode garage qui regroupe en réalité tous les bonus que vous avez débloqués et qui s'avère aussi utile qu'un pot de nutella vide en plein désert, LocoCycle n'a que très peu de rejouabilité puisque qu'aucun mode multijoueurs n'est présent.

Loca Loca !

Graphiquement plus que daté, le jeu aurait pu sortir en 2010 que personne n'en aurait été choqué. Sauf que ... on est fin 2013. Et fin 2013 il y a un certain Ryse : Son of Rome qui passait par là, alors certes les ambitions du titre ni les apports financiers ne sont pas les mêmes, mais on se demande si Splosion man (qui lui est en 2,5 D) n'est pas parfois plus beau que LocoCycle alors qu'il s'agit en fait de leur précédent titre...
Concernant les succès, les 1000G seront rapidemment atteint sans difficulté pour une grosse partie des joueurs, le jeu n'offrant pas de challenge particulier.

Outre un scénario digne des plus mauvaises séries B, un gameplay faiblard et une réalisation pataude, LocoCycle peut être sympa 10 minutes, lors d'une soirée bien arrosée entre amis. Après quoi il sera vite oublier de votre esprit.

Note finale 7/20

Les plus :

  • Les Combats de Boss,
  • Les dialogues entre IRIS et Pablo,
  • 1000 G facile (si vous arrivez jusqu'au bout).

Les moins :

  • Forcément très répétitif,
  • Graphiquement pas au niveau,
  • Les Phases de QTE,
  • Durée de vie assez courte.
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 112 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Damien_Auditore LocoCycle