Une histoire de recrutement pas très haletante et sans véritable enjeu

Avis sur Mass Effect 2 sur PlayStation 3

Avatar Violet
Test publié par le
Version PlayStation 3

Par rapport à Mass Effect 1:
Le Gameplay a été amélioré, il est un peu plus dynamique et l'IA est un peu plus dégourdie. Cela reste tout de même du "muret-pouvoir-tir-reload-pouvoir-tir-changement de muret-pouvoir...".

Les quêtes secondaires ont désormais une vraie base narrative et ont le plus souvent droit à leurs cinématiques attitrées.
Mais bon, faut-il se réjouir d'amélioration qui n'en sont pas vraiment ? A mes yeux c'est plutôt une correction qui permet de rattraper ce qui aurait dû être présent dans ME 1 ?

Le mako est définitivement absent, et c'est une bonne chose, mais du coup il n'y a plus de phases d'exploration, enfin les parties en mako n'étaient pas vraiment de l'exploration pour moi de toute façon, cependant c'est un peu à cela qu'aurait pu ressembler une bonne exploration de planètes si Bioware y avait ajouté de l'animation et des vraies choses à découvrir à l'époque.
Le scannage de planète pour trouver des ressources dans ce 2éme Mass Effect est sympa mais rébarbatif au bout d'un moment.

Le peu de phases en véhicule qui reste n'est malheureusement pas vraiment réussi, Bioware n'est définitivement pas doué pour cela.

Le coté RPG a quasiment disparu et c'est vraiment dommage.
La progression par niveau ne sert plus à grand chose puisque le nombre de points d'xp gagnés est pré-défini pour chaque mission et que les compétences ont été simplifiées.

Disparition de l'inventaire, plus de dégâts chiffrés pour les armes, plus de mods non plus, les améliorations armes/armures se font via un terminal sur le Normandy, on lance des améliorations sans trop savoir ce que l'on fait, bref ça ne rime plus à grand chose.
Dans ME 1, en pexant, on sentait une montée en puissance, on sentait des vrais paliers après avoir mis les bons mods, armures et armes, dans le 2 on ne ressent rien de cela, c'est linéaire au possible.

Parlons maintenant du scénario:
Une grande partie de l'intrigue ne tourne qu'autour des personnages recrutés, leurs rites, leur planète et leur histoire, souvent mélodramatique.

Bioware prolonge, voire détourne l'histoire instaurée dans Mass Effect 1 en shuntant l'intrigue principale par l'ajout d'un intermédiaire (les fameux récolteurs).
Cet intermédiaire accaparera toute la trame scénaristique (enfin ce qu'il en reste après déjà avoir résolu tous les problèmes des camarades pour qu'ils daignent bien faire partie de votre équipe).
Ainsi, un peu comme le font certains showrunner de série, ils augmentent "artificiellement" la durée de l'histoire.

Dans l'ensemble j'ai été déçu, à la fin de ce Mass Effect 2, on en sait pas plus sur l'histoire des moissonneurs qu'à la fin de Mass Effect 1.
Certes on apprend beaucoup de choses sur l'univers du jeu par le truchement des coéquipiers, et ce n'est jamais inintéressant, mais cela devrait juste être du bonus, cela ne devrait pas représenter 90% du temps de jeu.

Pour résumer, il y a beaucoup d'actions mais peu d'épaisseur à tout cela et peu d'avancée dans l'histoire principale.
L'idée de l'homme trouble est sympa à défaut d'être originale, mais on sait d'avance que ce personnage était juste là pour imposer une forme de faux mystère et que l'on en saurait pas plus sur lui, son histoire et ses véritables intentions à la fin de cet opus.

J'ai trouvé que certains des personnages de l'équipe étaient intéressants (Samara, Mordin, Légion, Garrus) mais que d'autres avaient moins de profondeur ou me paraissait un peu trop cucul (l'Altaïr au feminin, le Drell qui revit ses souvenirs de façon poétiquement risible, Jacob le biotic lambda, Miranda la beauté fatale, Grunt le gros crapaud énervé).
Enfin tout cela reste subjectif mais dans l'ensemble j'me suis ennuyé à leur rendre service.

Il est temps pour moi de lancer Mass Effect 3 pour finir la trilogie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 277 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Violet Mass Effect 2