Gloire à l'humanité

Avis sur NieR: Automata sur PlayStation 4

Avatar La Veine
Test publié par le
Version PlayStation 4

J’en ai bouffé du NieR, ces derniers temps. Pour tout vous dire, quand j’ai vu les trailers de ce NieR Automata, j’me suis dit que j’allais clairement le sécher, mais comme j’aime faire les choses bien, j’ai d’abord acheté le premier jeu de la licence.

Blabla, je termine le premier rapidement parce que mine de rien, c’était pas forcément le meilleur de la planète.

Je me dis que si j’ai pas aimé le premier, ça va être chaud pour le second. Mais en bon pigeon, hop un petit coup de Price Minister, petite réduction du feu de dieu et hop j’ai eu l’édition limitée livrée chez moi le 10 mars.

Et sans mentir, du 10 au 13 mars, j’ai pas bougé mon cul de ma chaise. Pendant 3 jours, j’ai regardé ma télé avec son foutu pixel mort que j’ai envie d’arracher à chaque fois que je le remarque.

Enfin bref, j’avais déjà fait la démo du jeu parce que j’étais hypé, m’voyez.

Je connaissais déjà le début du coup et c’est après ce prologue que j’ai découvert, non pas un simple jeu mais un véritable mythe.

Parce que disons le clairement, le petit NieR tout discret qui sort en même temps que Horizon, Zelda et Mass Effect, on va pas se le cacher mais les petits développeurs, ils avaient déjà préparé les nouilles instantanées pour les semaines à venir, ils ont coupé l’eau chaude et l’électricité, le petit Yoko Taro avait déjà ramené les duvets, j’vous jure.

C’est pas tout ça, je commence donc à jouer. J’me sens déjà attaché à 2B, vous me comprenez hein. Et puis bon, les deux grosses épées derrière, ça hype un peu.

Je sais pas du tout par où commencer parce que ce NieR Automata a tellement de choses à dire, à raconter, du coup je vais commencer par les personnages.

2B, j’me disais que ça allait être mon personnage préféré et même si elle est ultra-cool, c’est loin d’être la plus intéressante. Son chara-design est plus que bon, j’ai totalement adhéré. 2B, c’est un peu la meuf puissante qui lutte, qui gère tout le monde, sans émotions mais qui petit à petit va développer des sentiments, des sentiments tels qu’on va carrément oublier qu’elle est une androïde, on va la prendre pour une humaine. Et cette comparaison machines / humains est très bien retranscrite, tout le long du jeu, on va être témoin de l’évolution de 2B, et c’est ça qui va la rendre intéressante, même si on fait plus trop attention à elle à la fin vu qu’on a deux gros poids lourds à côté. (Dont un que je citerai pas pour éviter le spoil)

9S, c’est votre poto. Alors c’est lui. Oui, c’est lui qui va vous en faire voir de toutes les couleurs. Au début il arrive dans son mécha à la Evangelion, il est content, il veut sympathiser parce que le pauvre, il a pas souvent de partenaires. Déjà, je sais qu’entre nous, ça va pas être simple, vu que le gars un peu fragile comme ça, j’les aime pas. Et 9S, il arrive avec son collier de iench, à nous faire des blagounettes, moi je dis non. Mais ce 9S va subir une évolution telle que c’est quasiment impossible de ne pas s’intéresser à lui. C’est pour ça que 9S a de grandes chances de passer de personnage le plus détesté à personnage le plus apprécié au cours du jeu.

Bref, vous allez commencer l’histoire avec ces deux androïdes. Vous êtes propulsé dans un monde en ruine où les humains se sont exilés sur la lune. Vous appartenez au groupe Yorha, présent pour lutter contre les machines au cours de cette guerre. Car oui, il y a une guerre androïdes VS machines parce que les androïdes veulent défendre les humains et les machines elles sont pas très gentilles du coup faut les casser en deux.

Le système est simple, vous êtes dans un monde presque open-world, vu que ça reste assez petit tout de même pour l'interpellation open-world et vous devez accomplir des quêtes pour faire avancer la trame principale. Vous avez aussi des quêtes annexes pour débloquer des récompenses plus ou moins utiles et importantes.

Et j’insiste bien sur le «  importantes  » parce que faire ce NieR Automata en ligne droite ne sert absolument à rien, vous allez louper une très grande quantité d’informations utiles à l’histoire.

Au niveau des fight, vous avez des combos, des compétences que votre pod (un petit robot qui vous accompagne) peut exécuter et des compétences pour vous également. D’ailleurs parlons-en de ce système de combat.

C’est un A-RPG, du coup vous avez des ennemis, vous tapez et c’est tout. Le gameplay reste tout de même assez jouissif vu qu’il a des combos stylés et des trucs sympas à faire mais ce n'est pas spécialement stratégique.

Au niveau des armes, vous pouvez porter deux épées, une légère et une lourde, dont les combos varient et vous pouvez faire des combinaisons over-cheated avec les deux. Vous pouvez acheter de nouvelles armes et mêmes les améliorer. Il est d’ailleurs primordial de les améliorer, j’y reviendrai plus tard.

Au niveau de vos skills, vous pouvez assigner des puces à votre androïde. Chaque puces accordent une capacité, ça peut être des HP en plus, réduire les dégâts des ennemis d’un certain pourcentage, augmenter votre vitesse de déplacement ou d’esquive. Il y a plein de combinaisons à débloquer.

Ces puces sont également améliorables. Par exemple, considérons que vous possédez deux puces HP + 10 %, vous pouvez les fusionner pour obtenir une puce HP + 15 %. Mais attention, chaque puces prend un espace de stockage sur votre androïde, vous ne pouvez pas mettre toutes les puces que vous voulez car il y a une limite. En effet, les androïdes ont un stockage max de 128 points. Une puce HP +15 % peut par exemple prendre 10 points sur ce stockage. Et plus vous améliorez vos puces, plus elles vont prendre de l’espace sur votre stockage.

Par exemple, j’ai équipé mon androïde de la puce qui réduit les dégâts ennemis de 30 % (Oui j’suis un porc) mais en l’occurrence, cette puce me prend 19 points de stockages ce qui représente presque 15 % de mon stockage total à elle seule. Il faut donc faire attention à vos combinaisons de puces.

Revenons aux quêtes annexes, elles sont disponibles à différents moments dans l’histoire, il y a au total 60 quêtes annexes à accomplir et elles comprennent toutes des informations plus ou moins importantes sur l’histoire et même des cinématiques exclusives parfois. Il est donc primordial de faire le maximum de quêtes annexes possible pendant que vous jouez si vous voulez bien vous imprégner de l’histoire, sans quoi, vous louperez beaucoup d’informations intéressantes.

Parlons maintenant du scénario, j’ai pas vraiment envie de spoiler, du coup je me limite à l’essentiel. Le scénario est bon, captivant, accrocheur. Il y aura des twists, des moments épiques, tout ce que vous voulez. Je parlerais plus en détails de tout ça plus tard.

Imaginons maintenant que vous n’avez pas fait le premier NieR et que ce Automata vous intéresse grandement. Vous POUVEZ faire Automata sans avoir fait le premier NieR MAIS je ne le conseille pas, car vous allez louper plusieurs références importantes, parfois marrantes, parfois tristes mais qui renforcent néanmoins l’immersion. Il se pourrait même que certains pans de l’histoire restent flous si vous n’avez pas fait le premier. Le gros de l’histoire reste compréhensible mais attendez-vous à du mindfuck. D’ailleurs, il y aura un peu de mindfuck même si vous avez fait le premier NieR alors concentrez-vous bien sur l’histoire.

Parlons de la durée de vie, il faut savoir que ce jeu ne se termine pas lors de votre première run. Par exemple, vous allez terminer le jeu une première fois et vous allez obtenir la première fin, dîtes la fin A. Cette fin A représente, certes, une séquence importante de l’histoire mais ne résout EN RIEN l’intrigue principale.

C’est pour ça que pour terminer réellement le jeu, il faut obtenir les fins A, B, C, D et E, qui sont les plus importantes. (Il y a d'autres fins cachées mais moins importantes)

Et je vous voir venir «  Mais fdp, si on a terminé le jeu avec la fin A, comment on fait pour avoir les autres ?  » Et je vais te répondre, petit écervelé.

Il faudra simplement faire un New Game +, c’est à dire recommencer l’histoire. MAIS attendez, ne vous excitez pas tout de suite.

Ce New Game + n’est pas un New Game + standard, car il y aura beaucoup de différences entre votre première run et la seconde. Par exemple, des cinématiques en plus, des quêtes annexes supplémentaires, des coffres spéciaux que vous ne pouviez pas ouvrir auparavant et vous pourrez même contrôler d’autres personnages, autres que 2B.

Maintenant, considérons que vous avez terminé le jeu une seconde fois, vous avez obtenu la fin B. Une fois obtenue, ne pensez pas que vous allez devoir refaire le jeu une troisième fois, non non…

Une fois la fin B obtenue, vous allez avoir accès à la SUITE de l’histoire, c’est à dire là où vous vous en étiez arrêter à la fin B.

Vous allez entrer dans la troisième run, donc la suite de l’histoire qui représente un peu le dénouement. Semblable à la deuxième run, vous allez avoir d’autres quêtes et d’autres trucs importants, qui étaient impossibles à avoir auparavant.

Ensuite, pour les C, D et E, ce sont seulement des variantes du dernier acte de l’histoire, seule la dernière scène changera, vous offrant différents points de vues de l’histoire, comme c’était le cas dans le premier NieR.

J’ai mis 40 heures pour accéder à la fin E. Néanmoins, j’ai bien parcouru le titre, j’ai réalisé quasiment toutes les quêtes annexes (55/60), j’ai récupéré bons nombres d’archives et documents in-game qui aident à la compréhension de l’histoire. J’estime donc une run normale, à environ 30 voire 35h. Si vous êtes méticuleux comme moi, vous pourrez atteindre les 40 voire 45h sans problèmes. Ensuite, pour le 100 %, c’est une autre histoire.

Mémorisez un truc, ce NieR récompense grandement l’exploration. Si un truc dans la map vous semble suspect, je vous conseille d’aller voir, vous aurez des surprises. Vous avez d’ailleurs des mini-jeux présents comme la pêche ou le piratage.

Pour la pêche, c’est simplement comme le premier NieR, vous ferrez votre poisson tout ça et c’est cool. Si vous voulez le 100 %, va falloir y passer mais personnellement, je ne m’y suis pas trop attardé.

Pour le piratage, c’est un mini-jeu qui va revenir très souvent si vous êtes en New Game +, car c’est la spécialité d’un des personnages. Ce mini-jeu consiste simplement à diriger un vaisseau et à détruire des tours et d’autres vaisseaux. Ce mini-jeu peut revenir lors de quêtes mais également pendant les combats, car si vous piratez une machine, vous aurez accès à plusieurs options comme prendre son contrôle, lui infliger des dégâts, etc. Vous pouvez bien sûr renforcer votre piratage à l’aide des puces que j’ai décrit plus haut.

Parlons ensuite du truc qui va vous accompagner tout le long du jeu, je parle du pod. Le pod, c’est le robot qui parle et qui vous guide. Il peut vous aider pendant les combats en balançant des missiles, des lasers et d’autres trucs. Il existe plusieurs styles de pod que vous découvrirez. Ils sont également améliorables.

Justement, pour les améliorations. Bien sûr, il suffit pas d’être riche pour obtenir les armes les plus puissantes du jeu, il va falloir farmer. Chaque machines détruites peut vous faire loot un objet. Ces objets seront très importants, non seulement pour les quêtes, mais également pour les améliorations d’armes et de pod. Je vous conseille de buter le plus de machines que vous pouvez. Vous pouvez aussi récupérer des objets sur le sol.

Pour les fans de customisations, votre personnage pourra s’équiper d’objets cosmétiques, certains sont bidons d’autres sont très cool.

Pour ceux qui s’interrogeraient sur le online du jeu, il faut savoir que si vous activez le online, vous retrouverez le corps des défunts joueurs du monde entier sur votre route. Vous avez le choix de faire plein de trucs avec ces corps, comme les réparer ou récupérer ses données. Si vous les réparez, ils vont vous aider le temps de quelques combats, si vous récupérez les données, vous aurez des bonus temporaires liés aux puces du personnage incarné par le joueur sauvé. En d’autres termes, c’est assez utile vu que vous pouvez également récupérer des HP et des thunes.

Au niveau des boss, il faut savoir que de ce côté-là, ça sera assez irrégulier. Parfois le boss n’aura aucune profondeur scénaristique et parfois vous découvrez des choses sur le boss au fur et à mesure du jeu. Car oui, les boss seront développés dans le scénario si vous allez assez loin dans le jeu.

Pour ce qui est des musiques, un aspect très important pour moi, j’ai trouvé les compositions de ce NieR Automata magiques. Autant, certaines musiques sont un peu passe-partout, autant il y a un réel travail musical, notamment dans les zones du désert et du parc d’attraction où les OST vous feront chavirer. Cependant, pour les fans de l’OST du premier NieR, sachez que le style chorale a été un peu abandonné.

Techniquement, le jeu reste perfectible, notamment et surtout au niveau de l’optimisation. Pour ce qui est des graphismes, je me fous généralement que le jeu soit beau ou pas même si parfois, certaines textures peuvent me rendre assez intransigeant. Ce NieR est graphiquement joli, le jeu ayant des ambitions moyennes de ce côté, la direction artistique n’en reste pas moins originale. Les pro-graphismes pourront quand même trouver certaines erreurs à ce niveau.

Pour ce qui est du framerate, c’est un peu le point qui me désole souvent. Que le jeu soit en 30 ou 60 FPS lock, tant qu’il ne saccade, lag ou freeze pas, je reste sobre. Mais ce NieR Automata se prend tous les problèmes en même temps, car même si j’encourage l’effort fait pour garder un 60 FPS plus ou moins constants, il est fréquent de rencontrer des saccades, des ralentissements et même des mini-freeze de l’écran. Vous rencontrerez souvent ce problème pendant les phases d’exploration que cela soit sur PS4 Fat ou PS4 Pro, sachant que je jouais sur Pro. Pour ce qui est des combats, il sera assez rare de trouver de réels problèmes d’optimisation. Et comme cela reste un critère important pour l’immersion, c’est cet aspect qui ne me fera pas accorder la note maximale, parce que même si j’ai adoré le jeu, je ne peux pas rester aveugle devant un tel défaut.

En conclusion, ce NieR Automata vous réserve bien des surprises. Chaque choses est importante, chaque dialogues, chaque scènes. Pour pouvoir réaliser un tel exploit au milieu de jeux comme Horizon ou Zelda, je pense que le succès de ce Automata est à saluer grandement.

NieR Automata est un voyage philosophique, qui vous amènera à réfléchir sur la conscience, les désirs et les émotions de chacun. Notons qu'il existe dans le jeu des références au livre " Pensées " de Blaise Pascal, il y a également une citation de Nietzsche. Le jeu nous force à nous interroger sur des concepts abstraits en rapport avec l'individu et le genre, que des androïdes ne pourraient pas comprendre. Et c'est dans ce sens-là que les protagonistes seront développés, tels des humains et non des machines.

Je parlais d'ailleurs de l'amélioration des armes et pourquoi c'était important. Chaque armes a son histoire, et chacune développe un aspect, une histoire. Vous pourrez découvrir de nombreuses informations en analysant l'histoire des armes de vos personnages, certaines délivrent des révélations sur leurs pensées et consciences. Des pistes qui font clairement référence au développement principal du jeu : Les émotions, les sentiments chez les machines. Et c'est d'ailleurs pour ça qu'il est important de faire le plus de quêtes annexes possibles, certaines manifestent clairement ce concept du jeu. Les androïdes ne sont pas développés en tant que machines à tuer, non... Ils ne le sont qu'en apparence mais la progression dans le jeu nous montre clairement un enrichissement dans le sens de " l'humain " et non pas de la " machine ".

L’équipe de Yoko Taro peut sortir la tête haute, car ce NieR Automata remplit bien plus que toutes les promesses qu’on lui avait attribué, il saura vous étonner, vous toucher, vous énerver mais surtout, il saura vous émerveiller. Mais ça, vous le saurez en jouant au jeu.

9/10.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 8509 fois
47 apprécient · 3 n'apprécient pas

La Veine a ajouté ce jeu à 6 listes NieR: Automata

Autres actions de La Veine NieR: Automata