2B's Butt/10

Avis sur NieR: Automata sur PC

Avatar Mr. N e M
Test publié par le
Version PC

Je me rend compte que j'ai oublié de rédiger une critique sur NieR Automata ! Quelle honte !

Alors, on va commencer tout de suite : je n'ai pas joué au premier épisode (sortez nous un remake HD bon diou ! Et sur PC si possible tiens !!! Même si depuis récemment je suis équipé d'une PS4PRO).

Bon, déjà, pour commencer, le jeu nous offre la désagréable surprise de ne pas s'afficher dans une résolution supérieur à la Full HD... Sauf... Si on met en mode fenêtré et qu'on se sert d'un logiciel pour le rendre borderless.

Bon, honnêtement, ça fait chier (surtout que le soft a eu la bonne idée de devenir payant le jour où sa popularité a explosée... FDP.com bonjour), mais bon, une fois le pli pris, roulez jeunesse !

L'histoire prend donc place quelque part 5000 ans après Jean-Christophe (ou 5000 ans après Donald Trump, je sais plus), et nous propose de vivre les aventures des androides 2B, 9S puis A2 dans leurs quête de... Bah... Dans leurs quête de finir leurs missions. En l'occurence : péter du robot extraterrestre.

NIER1 : Alors, petite fun-fact avant de commencer, il se trouve que les "corps" de ces androides étaient censés accueillir les esprits des dernières êtres humains, ce sont donc des copies "mécanique" de véritable humain, capable de toutes les fonctions de ces derniers.
Malheureusement, ces coquilles vides ont fini par développer une intelligence, et même une conscience, rendant ainsi le transfert de conscience dans ces corps totalement impossible pour les humains, qui ont fini par s'éteindre. Oups, j'ai oublié la balise spoil ? [/SPOIL]

Bon, plus sérieusement, ce détail n'a que peu d'importance, cela explique simplement pourquoi vous avez cette apparence de jeune fille (concernant 2B/A2, évidement xD !), alors, bon, après, on pourrait rétorquer que c'est un gros Plot Hole : pourquoi la dernière armée de l'humanité s'est-elle fait chier à continuer à construire des androides "de combat" à forme humaine, alors que, bon, vous l'admettrez aisément, le corps humain, c'est pas ce qu'il y a de plus pratique pour se foutre sur la gueule à l'échelle interplanétaire.
Eeeetttt... Vous auriez raison, c'est d'ailleurs une des principales critique que je peux faire au jeu : son incohérence scénaristique, tant sur le fond que sur la forme. Mais le jeu me répond simplement : tagueule-c'estmagique ; et nous devront nous en contenter.

Graphiquement, le jeu est très joli, et en terme de design, c'est pas trop moche, c'est du post-apo 5000 ans plus tard, alors les bâtiments sont tous vides (c'est plus ou moins crédible, moi je pense quand même que la végétation aurait eu le temps de pousser même à l'intérieur mais, après tout qu'est ce que j'en sais moi hein !?), mais ça reste correct.
Les personnages sont particulièrement bien travaillés, au point qu'un meme a fait son apparition sur le net présentant une texture "finalement non-implémenté" en jeu du personnage principal, 2B : cette texture avait la particularité d'afficher une très légère coloration dans la zone anale du personnage... (car, oui, elle est en string... Ou en tanga, je sais plus, je fais pas la différence moi, je les arraches tout les deux avec les dents ! Gnaaaaah !!!!), ce qui a donné son nom au meme : le 2B's Butt. Malheureusement (ou heureusement ?) tout cela n'était qu'un vilain fake.
Ca aura au moins eu le mérite d'émoustiller les joueurs et de faire parler du jeu (et peut-être même de provoquer quelques ventes supplémentaires, qui sait ! Tout cela n'était qu'un complo du marketting pour faire du chiffre ! Raaah les Salops ! Rendez-nous son fion ! Voleur !).

Le Design des adversaires robotiques est par contre sacrément moisi, caricatural et peu inspiré... Je faisais pareil avec des rouleaux de papier toilette, deux fils électriques et des boules en polystyrènes (ouais, j'étais fan de Science & Vie Junior okay ! C'était cool les bricolages à faire dedans à l'époque).

Coté GamePlay, c'est du bon, du très très bon même : on retrouve plusieurs phases de jeu : du Shoot-them-up vraiment bien fait, du Beat-Them-All correct (pas avec tout les personnages, le GamePlay de 9S sur ce point là est franchement décevant, il ne possède qu'un seul coup... >.> ...), puis enfin du Shoot-Beat-Them-All (en particulier contre les boss), où là on a le droit à un mélange des deux genre plutôt réussi (on pourrait également dire qu'il y a un peu de "platformer", mais pour moi ça reste du BTA avec une caméra lockée et reculée, ça n'en fait pas un nouveau genre exploité pour autant).
Alors, analysons cela : déjà, mélanger plusieurs genres qui n'ont pas d'intéraction ensemble au même moment, c'est déroutant : dois-je ranger mon jeu dans la catégorie Shmup ? BTA ? Boobs'n'Butts ? Que de question philosophique.
Ensuite, imaginons que vous n'appréciez pas l'une de ce composants de GamePlay ? Est-ce que ça ne va pas vous pourrir votre expérience ?

Fort heureusement pour moi (c'est donc ultra-subjectif), j'ai beaucoup aimé ce mélange, ET POURTANT... Et pourtant, je suis suis le premier à grogner quand on commence à mélanger des genres qui se marchent dessus : par exemple, un BattleField mélange du FPS et du combat de Tank, empêchant toute notion de "compétitivité", ça n'en fait pas un mauvais jeu, mais ça n'en fait pas un "pure FPS" dans le quel on va pouvoir exprimer tout son skill.

Mais N:A n'est pas multijoueur, il est solo et narratif, alors limite, moi je vous dirais : on s'en fout, profitez du titre comme il vient sans vous poser ce genre de barrière. Çà a marché pour moi, alors let's go.

Pendant que j'y pense, on est équipé d'un petit robot qui peut tirer, c'est pas passionnant, et dans la difficulté maximale il ne peut plus viser automatiquement les ennemis... Franchement naze (et en plus il pourrit l'audio...).

Le jeu propose également de la personnalisation : on va pouvoir avec un certain nombre d'emplacement de "mod" (soin par seconde, plus de dégat au CaC, à distance, utilisation de la popo à tel % de vie, enrager l'adversaire pour looter plus sur lui, looter automatiquement les objets au sol, etc...), dont certain mod par défaut sont désactivable pour faire de la place (ATH, point de vie du joueur, point de vie de l'adversaire, niveau de l'adversaire, dégâts produits).
Et j'aime beaucoup cela : par exemple, pour faire plus de dégat, vous pouvez décider de sacrifier la totalité de l'ATH, le jeu devient plus difficile, mais plus facile à la fois).
C'est vraiment un point fort du jeu.
FunFact : il est possible de se déséquiper de son... Cerveau... Okay... Cela provoque une des fins alternatives du jeu xD ...

Le titre est fourni avec une V.O. franchement sympa, la réal est... Mmmmmm'ouais, ça va, quelques séquences un peu dafuck, m'enfin ce n'est pas le plus grave...

Nan, le plus grave... C'est qu'il s'agit d'un jeu qui veut nous raconter une histoire, et s'il y a bien un putain de foirage dans ce jeu, c'est bien ce point là.

Bon, déjà, la narration : eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeh... On a vu mieux.
Ensuite, le propos : eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeh okay d'accord, je m'attend à un "tagueule-c'estmagique, car il est d'un capilo-tracté... Pour vulgariser :

[SPOIL]
Les humains sont mort depuis perpette, les aliens aussi, restent plus que les robots envahisseur, du coup, ils veulent évoluer, alors ils créent une fausse résistance androide pour forcer une "évolution", et... Ça marche, deux êtres sont créé, les jumeaux Adam et Yves (oui, pas Eve, Yves, s'il vous plait, un peu de respect), et... Bah du coup ils ont plus besoin de la résistance androide, ils finissent le projet en pétant la base spatiale androide, mais c'était sans compter sur la résilience de ces andouilles d'androides qui ne veulent pas se lasser terminater comme ça (z'avez compris... Terminater... Terminator... Parce que ce sont des androHO ET PUIS MERDE HEIN !).
S'en suit une succession de combat contre les jumeaux qu'on fini par défoncer, puis finalement où il fini par... Ne rien se passer. Soit les dernières archives humaines sont détruites (Parce que ????? On sais pas) soit pas (mais on s'en branle parce que bon).
Et voilà... C'est tout...

Alors, dans le fond comme dans la forme... On est d'accord que ça pue la chiasse ? Pour la même raison que cité précédemment, utiliser le stock d'androide pour ça, c'est pas non plus ce qu'il y a de plus intéressant, c'est limité, peu évolutif, tout le contraire d'un engin de guerre, tout le contraire de ce que recherchent les robots. Et puis, si en soit, chercher le conflit pour trouver l'évolution n'est pas une mauvaise idée d'un point de vue biologique, le faire "de cette manière" lorsque l'on est une machine... Bon, c'est quand même un peu de la merde comme méthode : SIC la naissance des jumeaux, SIC le délire psychologique des frères, SIC le délire psychologique DE TOUT LES PUTAINS DE PERSONNAGES !!!!

[/SPOIL]

M'enfin bon, tant que ça permet de mater des gamines nippone en string, 10/10 GAME OF THE YEAR 100% AWARD OF THE DECADE.

[Honnêtement, j'aurais pu terminer sur cette conclusion, mais elle ne me satisfait pas, car aussi bon soit le jeu, sa partie scénaristique me semble être un putain de foirage, et rien que pour ça, on ne peut pas se permettre de mettre un 10 ou un 9/10 à ce jeu, ce serait comme dire : Crysis 3 10/10 car les graphismes sont au top... Non... Définitivement non... Sur 9 points (car SC n'autorise que 9 points je le rappel, on ne peut pas mettre zéro), si 3 vont aux graphismes, et 3 au GamePlay, 3 restent pour la narration... Et clairement sur ce point... C'est presque un zéro pointé ! "Presque", car je vais tout de même lui mettre un point, pour le charme des personnages, les voix, et... Parce que j'aime les gamines nippone en string.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 242 fois
Aucun vote pour le moment

Mr. N e M a ajouté ce jeu à 1 liste NieR: Automata

Autres actions de Mr. N e M NieR: Automata