Avis sur

NieR : Automata sur Xbox One par habrico

Avatar habrico
Test publié par le
Version Xbox One
  • Esthétique : S tier
  • Histoire : A tier
  • Combats : A tier
  • Quête secondaire : B tier
  • Difficulté : C tier
  • Open world : D tier
L'essentiel pour aimer un RPG.

C'est avec Nier Automata que j'ai compris l'importance de la beauté dans un jeu, dés les premières heures alors que Nier Automata n'avait pas encore révèlé ce qui en ferait un grand jeu, j'étais déjà ravi de me balader dans le monde de Nier Automata, juste parce que je trouvais ça trop beau ! Les musiques, les niveaux, 2B, 9S, A2 les armes, les ennemis : j'étais juste fasciné par le monde du jeu.

Je pense qu'une fois qu'un jeu m'a fasciné par son esthétique, c'est gagné : j'apprécie la moindre qualité, j'avoue aussi je vois tout à travers un filtre rose du coup ça gomme les défauts.

D'habitude je dois jouer plusieurs heures à un jeu pour être happé, et, à part les jeux qui ont été conçu pour être addictifs, je fais des sessions courtes. Nier Automata : quand j'allumais la console j'avais l'impression de me plonger dans un monde et ça pouvait durer des heures, du coup c'est l'un des rares jeux où j'ai aimé prendre mon temps sans jamais me demander "est ce que je suis encore loin de la fin du jeu ?".

C'est con mais c'est une question que je me pose souvent, je suis souvent préssé de finir un jeu, ce que je trouve absurde. En mars, j'étais tourmenté par cette question et pendant que les joueurs normaux récoltaient des cerises sur Animal Crossing moi j'etais en train d'avoir une crise existentielle "C'est quoi le sens de passer du temps sur un jeu si je suis pressé de le finir, pourquoi jouer dans ce cas là ? Après tout rien ne m'oblige à jouer, je suis pas sensé être efficace et rapide dans un jeu, etc...", du coup pour moi c'était pile le bon moment pour jouer à Nier Automata un jeu sur... Le sens de la vie ! D'ordinaire les thèmes "profond" et philosophiques ça me rebute, mais là ça passe crème parce que ce n'était pas juste un tas de banalités.

Autre chose qui me rebute les clichés je J-RPG, y en a pas trop dans Nier Automata.

Comment un jeu peut te raconter une histoire d'une manière qu'un film ou qu'un livre ne pourrait pas ?

Nier Automata m'a fait faire des choses mauvaises et m'a fait culpabiliser ensuite, comme quand j'ai tué des robots en masse dans le parc pour me rendre compte ensuite qu'ils n'étaient pas agressifs.

Quand je dois entrer dans la tour avec 9S et des vagues d'ennemis arrivent à l'infini pour qu'ensuite les jumelles Devola et Popola me sauvent, ça aurait pu être une cinématique, mais comme je l'ai vécu : le sentiment de détresse et le sentiment d'être sauvé étaient trés fort.

Sentiments que j'ai retrouvé à la fin du jeu pour le combat contre les crédits, quand le jeu me propose de sacrifier ma sauvegarde, un film ou un livre ne peut pas me donner le sentiment du sacrifice, c'est innovant d'utiliser la sauvegarde pour ça, en plus le jeu me donne le sentiment de faire quelque choes de bien, dans la plus part des jeux j'incarnes un héro qui fait quelque choes de bien mais je le fais parce que c'est dans le scénario, là c'est réel parce que je sacrifie quelque chose de précieux pour aider un vrai joueur.

Classique mais efficace : les livres qui ajoutent un peu au lore du jeu, par exemple j'ai appris que si les jumelles Devola et Popola étaient aussi sympa c'est parce qu'elles ont été programmé pour ressentir constamment un profond sentiment de culpabilité sans vraiment comprendre pourquoi. Comme j'ai appris ça juste aprés qu'elles m'aient sauvé la vie c'était émouvant. D'habitude je n'aime pas les livres dans les jeux parce que je trouve ça long et chiant et qu'un livre sur dix m'apprends quelque chose d'intéréssant, ce n'est pas le cas dans Nier Automata."""

Le monde et l'histoire etaient tellement bien que j'aurais pu m'en foutre du gameplay, mais c'est aussi l'un des points forts du jeu.

Les phases 2D sont chouettes : j'adore les Shoot'em up et les hack'n slach, là c'est simple et bien fait, l'aternance avec les phases 3D rythme bien le jeu. J'ai adoré aussi combattre des boss gigantesque.

Comme je pouvais configurer mon android, pour priviligier la défense, l'attaque ou l'UI je me suis posé des questions comme "Qu'est ce qui est le plus important : taper plus fort ou pouvoir voir sa barre de vie". Dans les combats contre les androids, ils peuvent hacker 9S et le priver de fonctionnalité primaires comme attacker.

Les différentes fin du jeu : j'ai adoré refaire le jeu avec 9S et gagner mes combats avec un style de jeu différent, si un jeu ne me force pas à le faire en général je ne le fais pas du coup j'apprécie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 95 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de habrico NieR : Automata