Avec des possibilités infinies, ils ont choisi de ne rien faire.

Avis sur No Man's Sky sur PC

Avatar Kal_arth
Test publié par le
Version PC

**Attention, cette critique va spoiler plusieurs des "fins" du jeu, incluant le fameux mystère du centre de l'univers, vous êtes prévenus. **

Parfois dans le monde vidéoludique surgissent des projets ambitieux avec de grandes idées, et dont les développeurs promettent le monde et a la sortie du jeu, n'en livrent qu'un petit morceau, on se souvient encore des discours de Peter Molyneux, de Spores et de bien d'autres, No Man's Sky est le dernier de cette lignée, et probablement une de mes pires déceptions du jeu video, encore pire parce que mes attentes n'étaient pas si élevées.

J'avoue avoir été sur le cul au visionnage de la première bande annonce du jeu, un genre de mélange entre Minecraft et Elite, dans un univers immense généré aléatoirement ou l'on explore des planètes étranges dans sa combinaison spatiale, c'était assez pour réveiller le fan de Star Trek en moi, puis j'ai appris que le studio qui développait le jeu était indépendant, avec le soutien de Sony, et j'ai commencé a ajuster mes attentes vers le bas, mon point de vue était qu'une petite équipe sans énormément d’expérience n'arriverai pas a sortir un jeu aussi ambitieux, en tout cas pas au niveau de ce qu'ils avaient montré dans les bandes annonces, qui sentaient bien les vidéos prérendues dans le moteur du jeu.

Puis le jeu est sorti, et les problèmes ont commencés.
Alors on va passer sur les soucis d'optimisation de la version PC, personnellement je n'en ai pas trop eu, juste quelques crashs inopportuns mais sachez que d'autres ont beaucoup plus de problèmes donc mieux vaut attendre les patchs.

Les trois premières heures du jeu sont surement les meilleures, on commence en réparant un vaisseaux, on apprends les cordes du gameplay en découvrant les premières espèces et planètes.
C'est malheureusement ensuite qu'on se rend compte que c'est tout ce que le jeu a a offrir, et qu'on remarque les limitations qui rendent le monde trop statique. On sent que la partie espace est beaucoup moins complexe que la partie planétaire : très peu de vaisseaux circulent, les gros transporteurs sont statiques et ne servent a rien, il y a une station spatiale par système solaire qui a toujours la même configuration avec une partie visitable ridiculement petite, les planètes ne bougent pas, ne tournent pas sur elles mêmes et il n'y a pas de soleils modélisés dans les systèmes solaires, le combat spatial est particulièrement raté, les vaisseaux ennemis semblent plus rapides et manœuvrables que le votre et d'ailleurs tous les vaisseaux que l'on peut piloter dans le jeu se pilotent et réagissent tous de la même manière, assez pitoyable quand on considère le niveau général des autres jeux spatiaux qui proposent tous bien mieux dans le domaine.

La partie planétaire, elle, est un exercice laborieux de remplissage d'inventaire via minage de ressources qui sont pour la plupart les mêmes sur toutes les planètes, et c'est là le plus gros défaut de ce jeu, les planètes ont beau être magnifiques et assez différentes entre elles, on y fait toujours la même chose. Ces ressources sont utilisées pour recharger vos systèmes de survies et les réacteurs du vaisseau, ou pour créer des technologies, ce qui me permet d'aborder l'interface du jeu, qui est un cas d'école des choses a ne pas faire, je la décrirais comme similaire a celle de Destiny, avec encore mois de sens commun, les technologies occupent les mêmes slots que les ressources et il y a tellement peu de slots en tout que vous ne pouvez pas installer la moitié des technologies du jeu sans remplir intégralement votre inventaire amélioré au maximum, j'aimerai rencontrer les génies qui ont pensé à ça.
A part la collecte de ressources, les planètes n'ont pas grand intérêt, les sentinelles qui patrouillent vous attaquent rarement et sont extrêmement faciles à détruire, il n'y a quasiment aucune interaction possible avec les animaux et les bâtiments à visiter sont si peu variés qu'on a vite fait le tour.

Bon sinon il y a un semblant d'histoire dans ce jeu, une mystérieuse race alien appelée Atlas, qui vous invite a voyager jusqu'au centre de l'univers en explorant des genres de stations monolithes et une équipe de scientifiques/prêtres/renégats qui étudient l'univers dans les anomalies spatiales et vous indiquent la position de trou noirs qui servent de raccourcis vers le centre. C'est somme toute assez léger niveau contenu et la quête de l'Atlas vous demande de conserver 10 objets dans votre inventaire, soir un tiers de l'inventaire d'un gros vaisseau pour pouvoir la finir, encore une décision de design très idiote.
(début des spoilers pour ceux qui hésitent encore)

En tout cas on apprend a la fin de cette histoire que le monde du jeu est en fait une simulation créée par l'Atlas, ce qui est sensé expliquer pourquoi les espèces animales se ressemblent toutes et ainsi de suite. Je pense que le concept est intéressant, mais ici ça donne plus l'impression d'une justification nulle des défauts du jeu que d'une réflexion sur le sujet.
Bref, après tout ça, il ne me restait qu'un seul but : voyager jusqu'au centre de l'univers et... je vous laisse lire la suite.

La fin de No Man's Sky m'a, je pense plus déçu que n’importe quelle fin de jeu video, c'était pour moi, après avoir tristement constaté que le jeu avais la profondeur mécanique d'une flaque d'eau et que de nombreuses choses montrées et promises par les développeurs étaient absentes, la dernière frontière, le dernier secret a découvrir, le mystère final qui pourrais peut être donner plus de valeur a mon expérience avec ce jeu, ce ne fut malheureusement pas le cas.
Je suis extrêmement déçu de vous annoncer que je n'ai aucune idée de ce qu'il y a a trouver au centre de l'univers, car il n'existe pas dans le jeu. Lorsqu'on engage le voyage sur le centre depuis la carte spatiale, rien ne se passe, la caméra recule vers l’extérieur de la galaxie, et on vous met une musique un peu grandiose histoire de vous faire croire que vous vivez un moment magique, et enfin, alors que vous arrivez au confins de l'espace, la camera tourne et révèle un nouveau centre.......et vous recommencez le jeu dans une nouvelle galaxie.
Voila, c'est tout, le but ultime de mon voyage de 40 heures, la dernière révélation qui devais conclure l'aventure... rien du tout.

Vous comprendrez que je me soit senti légèrement floué, même la fin de Mass Effect 3 ne m'a pas autant déçu, au mois ME3 avait une fin lui. Cette fin détruit tout l’intérêt du voyage qui la précède, jouer au jeu après deviens une expérience mécanique sans but, sans substance, si j'avais connu cette fin avant d'y jouer, j'aurais probablement abandonné bien plus tôt.

Les développeurs de ce jeu auraient pu nous montrer un phénomène spatial majestueux, intriguant voire terrifiant même, ou autre chose, une théorie grandiose sur les origines de l'univers lui même, quelque chose qu'aucun jeu n'avais exploré avant, les possibilités n'étaient limitées que par l'imagination des créateurs.
A la place ils n'ont rien fait.

(EDIT : Steam accepte maintenant les remboursements peu importe le temps de jeu pour No Man's Sky, à bon entendeur...)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1968 fois
42 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de Kal_arth No Man's Sky