This isn't a battle anymore... it's a motherfucking war !

Avis sur No More Heroes 2: Desperate Struggle sur Wii

Avatar Sebalt
Test publié par le
Version Wii

Le premier No More Heroes a été une excellente surprise à sa sortie en 2008, malgré une tonne de défauts qu'on espérait voir corrigés dans une probable suite... Cette suite, on l'a eu et elle se nomme No More Heroes 2 : Desperate House... hum hum, Struggle ! Dans sa première aventure, Travis Touchdown voulait devenir le « Numba One » des assassins de Santa Destroy pour se farcir la jolie Sylvia Christel, désormais... Bah c'est toujours la même chose, sauf qu'en plus on a buté son meilleur pote et ça introduit donc une intrigue basée sur la vengeance. Si le scénario est loin des délires et de l'excellente ambiance du premier opus, il reste tout à fait agréable à suivre (sauf la fin, particulièrement décevante par rapport à d'autres scènes), surtout grâce à un Travis Touchdown toujours en grande forme et qui se permet d'avoir un caractère qui change tout au long de l'histoire, bien qu'à la toute fin, il reste à peu près le même. La plupart des nouveaux personnages (les boss quoi) ont beaucoup de style (prononcez à l'anglaise sinon c'est pas cool), on ne peut pas en dire autant pour leur caractère (certains ne prononcent que quelques mots et que dire du boss final... bah rien, il n'y a rien à dire dessus), c'est vraiment dommage car c'était une des grandes forces du premier opus. M'enfin, il y a tout de même deux ou trois personnalités vraiment attachantes, c'est déjà ça de pris.

Ce qui pète bien dans cet épisode, ce qui « déchire un max' », c'est le gameplay qui a été grandement dynamisé ! En effet, si les mécaniques restent les mêmes, la caméra est bien mieux placée, les animations sont plus rapides et les combos/esquives sont meilleurs et plus jolis à regarder. De plus, il est possible d'avoir sur soi la totalité des sabres-laser et d'en changer en cours de combat. Ce qui est sympathique, c'est que maintenant ils sont vraiment différents, chacun apporte son lot d'adrénaline unique : le premier est polyvalent, le second permet de faire des combos ultra rapides, le troisième est assez lent mais donne une puissance et une portée d'attaque phénoménales... le dernier, c'est un double sabre-laser bien jouissif qui combine les qualités des trois autres sabres et qui donne à Travis une classe comme il n'en a jamais eu. Pour ce qui est des autres attaques, à savoir les coups de poing/pied et prises de catch, ça aussi ça s'est bien amélioré. Bref, au niveau du gameplay, il n'y a pas grand chose à reprocher ! Ah, si, la disparition des petits effets jackpot du premier opus, même s'ils sont remplacés par quelques pouvoirs assez amusants (se transformer en tigre pour effrayer et tuer ses ennemis, par exemple), il est dommage de constater leur absence.

Niveau durée de vie, c'est pas vraiment long (entre 8 et 12 heures), mais pour peu qu'on aime bien les défis, on refera le jeu une seconde fois dans son mode le plus chaud et là, faut avoir les nerfs de réussir, surtout contre certains boss (le second ennemi de Shinobu... brrr !). Scénar', j'en ai parlé, gameplay, j'en ai parlé, durée de vie, j'en ai parlé... Que manque-t-il encore... Ah oui, les graph' et la « zik » ! Entre le premier et le second No More Heroes, on voit qu'il y a eu du boulot, puisque la seconde aventure de Mister Touchdown est bien plus agréable à regarder. Ça ne vole pas haut, mais les environnement sont correctement modélisés, les personnages également (surtout les principaux, certains bad-guys de base, c'est limite) et les divers effets, ceux de lumière notamment, en mettent plein la vue, bref, ça suffit pour prendre son pied. Enfin, pour ce est des musiques... elles « déchirent leur race », tout simplement (y en a tellement de bonnes, mais celle que je préfère de loin, c'est Breaking Loose dans le level de la prison, ultra jouissive et entrainante).

Même si, comme son aîné, No More Heroes 2 : Desperate Struggle a quelques défauts majeurs, il n'en reste pas moins un (très) bon jeu sur Wii et il devrait avoir sa place dans toute bonne« ludoWiithèque ». Désormais, j'attends le troisième opus avec grande impatience, en espérant que ce soit l'ultime « fucking » bombe No More Heroesesque de Suda 51 !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 338 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Sebalt No More Heroes 2: Desperate Struggle