Prendre le temps de humer les pins le long du chemin…

Avis sur Outer Wilds sur PlayStation 4

Avatar CChris8
Test publié par le
Version PlayStation 4

NARRATION
Histoire : * * *
Une partie du charme d’Outer Wilds (et de son extension Echoes of the Eye) vient du plaisir de sa découverte, ce pourquoi cette critique ne dévoilera rien sur le jeu, hormis son concept de base. Cela tombe bien car son histoire – dépourvue de mise en scène, à l’exception de sa splendide conclusion – est autant l’œuvre de ses développeurs que celle construite par le joueur : le récit d’un aventurier parti explorer son système solaire afin d’en comprendre les mystères, notamment en quête d’une civilisation disparue, les Nomaï. Ce peuple nomade avait en effet laissé derrière lui des technologies aussi élaborées qu’énigmatiques, dont une mystérieuse statue qui se lie à notre avatar pour lui faire remonter le temps toutes les 22 minutes ; pire encore, le soleil entre en supernova peu après, détruisant tout sur son passage et nous forçant à revivre inlassablement la fin du monde... Mais dès lors, comment sauver notre planète natale ? Qu’avaient donc découvert les Nomaï de si important au travers de leurs écrits ? Et où situer la source de cette boucle temporelle ? Autant de réponses qu’il nous faudra chercher aux confins de notre système solaire, dans une soif de curiosité à étancher au plus vite. Car après tout, ce n’est pas comme si nous avions tout le temps de l'univers…

Personnages : * *
Outer Wilds est avant tout un jeu d’exploration en solitaire, ce pourquoi l'accent n’a jamais été mis sur le développement de ses personnages. Ceux-ci ont toutefois le mérite d’exister, proposant diverses options de dialogues teintées d’humour, à l’image de nos rencontres avec les habitants d’Âtrebois ou les différents membres de son programme spatial : Riebeck, Gabbro, Feldspath, etc… Ces derniers manquent cependant d'animations et de doublages pour devenir plus mémorables.

Lore : * * * * *
Plus que par son originalité, c’est par sa cohérence que le système miniature d’Outer Wilds impressionne : l'aventure réussit le tour de force de tout expliquer, du plus petit de ses mystères jusqu’à la moindre de ses mécaniques, tout en reliant l’ensemble par un soin du détail inégalé ! Et l’extension Echoes of the Eye ne vient en rien entacher cette unité exemplaire, bien au contraire puisqu’elle étoffe le jeu de base en introduisant une race totalement opposée aux Nomaï, les mystiques et traditionnels Etrangers… Ainsi, que ce soit par le récit de ses civilisations extraterrestres, sa narration environnementale ou la compréhension de ses lois, la seule découverte de ce lore magistral est une raison suffisante pour se lancer dans Outer Wilds… à moins bien sûr que votre soleil ne vienne à son tour de s’éteindre…

JEU
Game Design : * * * * *
Parti d’un projet étudiant modeste, devenu avec le temps mastodonte du jeu-vidéo indépendant, les 7 années de maturation d’Outer Wilds auront accouché d'un chef-d’œuvre de game design. Le jeu ne vous donne ni objectifs, ni arbre de compétence, aucun objet à débloquer, seulement votre matériel de base (jetpack, lampe, sonde, appareil photo…), votre vaisseau et votre curiosité pour vous rendre où bon vous semble et percer les secrets de votre univers. La progression se passe ainsi très bien de montées en niveaux – une mécanique RPG qui aura envahi bien des licences... – puisqu'elle sera seulement dictée par la compréhension de votre environnement : comme dans la vraie vie, votre seule connaissance fera de vous un meilleur explorateur ! Le titre a aussi l’excellente idée d’incorporer un journal de bord qui enregistrera chacune de vos découvertes tout en vous aiguillant sur la marche à suivre. Ainsi, et contrairement à l’idée reçue qui voudrait qu’Outer Wilds n’ait pas de rejouabilité, il est tout à fait possible de recommencer l’aventure avec plaisir : certes rien ne vaudra la première fois (comme toujours non ?), mais pour peu qu’on se fixe comme objectif de compléter à nouveau ce registre, la visite de son système solaire restera à jamais une odyssée inoubliable ! Car après tout, et comme l’illustre parfaitement le jeu, peu importe la fin du voyage (atteignable en 15 minutes lorsqu'on a compris le principe), c’est bien le chemin parcouru qui compte.

Gameplay : * * *
Le gameplay est certes basique mais remplit très bien son rôle de simulation spatiale : les commandes du vaisseau et du jetpack demanderont un petit temps d’adaptation puis, une fois cet apprentissage passé, on se surprendra à tenter des manœuvres dignes des meilleures voltiges de Star Wars ! Gardons toutefois à l’esprit que ce n’est pas pour son fun qu'on jouera principalement à Outer Wilds.

Level Design : * * * * *
Sans trop en dévoiler, les planètes et autres satellites du jeu tiennent du génie : chacune nous révèle avec maestria un concept original, ses lois physiques et ses propres secrets. Et non contents d’avoir conçu des astres entièrement explorables en 3D, les développeurs de Mobius Digital ont aussi ajouté une quatrième dimension à leurs niveaux : au fur et à mesure de l'avancée de la boucle temporelle, le level design évolue, tant et si bien que le timing entrera directement en ligne de compte dans nos expéditions ! Notons au passage l’excellent apport d'Echoes of the Eye qui nous dévoile un environnement dans la digne lignée du jeu principal, expérimentant au passage des idées rafraîchissantes, un moyen de transport inédit et un lore ô combien tragique... Un travail d'horlogerie fascinant dans son ensemble !

PERSONNALITÉ
Direction artistique : * * *
Loin d’être une claque technique, le jeu n’éblouit pas non plus par sa direction artistique un peu trop sage : pour un jeu de science-fiction, on aurait pu s’attendre à plus de folie dans le design de ses technologies par exemple... L’exploration se rattrape toutefois grâce à des panoramas impressionnants : la danse de ses planètes sur la voûte céleste, l’implosion du soleil en attendant la mort… Autant de visions qui resteront à jamais gravées en mémoire…

Ambiance : * * * * *
Dès l’apparition de son écran titre, Outer Wilds nous plonge dans une atmosphère mélancolique pour ne plus nous lâcher : le chant des grillons autour d’un feu de camp, sa mélodie au banjo évoquant une veillée à la belle étoile, le vent qui souffle entre ses pins… En plus de ses belles musiques, le jeu bénéficie d’un sound design de haute volée nous mettant face au vide oppressant de l’espace, avec pour seule alternative les quelques poussées de notre jetpack, notre respiration saccadée ou le grondement intimidant d’un environnement qui nous écrase de par son gigantisme. Déjà marquante dans le jeu de base, Echoes of the Eye instaure aussi une ambiance plus horrifique grâce à des séquences particulièrement angoissantes... Au global, l’immersion dans l’univers d’Outer Wilds est à l’image de son design : grandiose !

Musiques : * * * *
Les musiques composées par Andrew Prahlow s’accordent parfaitement à la nostalgie du jeu : plusieurs viennent d’ailleurs facilement à l'esprit, à l'instar du thème principal, de la rengaine des voyageurs, ou de la complainte qui hantera notre périple jusqu’à la toute fin, celle de la supernova. A noter aussi la superbe symphonie 14.3 Billion Years, ainsi que les nouvelles mélodies de l'extension, dont la charmante The River et sa variante plus mélancolique River's End.

CONCLUSION
Que dire d'Outer Wilds qui n’a pas déjà été dit ? Oui, cette ode à l’exploration spatiale est bien la claque de game design, d’ambiance et d’univers qui aura marqué tant de joueurs en 2019 ! Et fort de son extension Echoes of the Eye, l’expérience renouvelle en 2021 l’excellence du jeu de base, tout en étoffant un concept et un lore déjà bien fournis. Il n’est ainsi jamais trop tard pour se lancer dans le bébé d’Alex Beachum et (re)découvrir ce système solaire grandiose, au level design de génie et à l’atmosphère unique... Avertissement aux nouveaux explorateurs toutefois : immense chef-d’œuvre à l’horizon !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 22 fois
Aucun vote pour le moment

CChris8 a ajouté ce jeu à 1 liste Outer Wilds

  • Jeux vidéo
    Jaquette Ōkami

    Top 10 Jeux-Vidéo

    Avec : Ōkami, The Witcher 3: Wild Hunt, Red Dead Redemption II, Beyond Good & Evil,

Autres actions de CChris8 Outer Wilds