Avis sur

Pandora's Tower sur Wii par VincentBir

Avatar VincentBir
Test publié par le
Version Wii

Pandora’s tower fait partie de ces jeux très réussis, sortie à la fin de vie de la Wii, que l’on n’attendait pas forcément, de très bonnes factures, et qui n’ont pas été porté par une quelconque licence réputée, comme c’est souvent le cas des jeux qui ont le plus de succès sur les consoles Nintendo. Dans ce sens, le jeu rappelle un peu l’excellent Xenoblade, même si les 2 jeux sont assez différents.

Pour resituer un peu le jeu, Aeron doit sauver la femme qu’il aime, Elena, d’une terrible malédiction qui la transforme peu à peu en monstre. Il devra alors parcourir 13 donjons pour aller chercher de la chair de monstre, que la jeune fille devra alors manger, afin de faire reculer ou retarder la malédiction (selon si la chair provient d’un «simple monstre» ou d’un «maître de la tour» comprendre ici, les boss)

Pandora’s tower est un pure action RPG assez bien foutu, avec de très gros points forts, mais aussi quelques points faibles (qui sont pourtant discutable pour certains).

Commençons par les points forts donc :

  • Le plus important de ceux-ci est indéniablement l’exploitation de la wiimote. De tous les jeux auxquels j’ai joué sur la console, Pandora’s tower est largement au-dessus des autres. Par exemple, pour reprendre la comparaison avec Xenoblade, là où pour ce dernier j’ai joué avec la manette Wii, étant agacé par la wiimote, sur Pandora’s Tower, son utilisation est un véritable plaisir.
    En effet, Aeron, le personnage principal, utilise une chaine pour tout un tas d’actions. Tuer les monstres, arracher la fameuse chair qui retardera la malédiction d’Elena et avancer dans les tours. En plus d’exploiter au mieux la wiimote, l’utilisation de la chaine est assez jouissive.

  • L’univers est très sombre, chose pas si courante pour un jeu de Nintendo, ce qui fait assez plaisir. Même si tout cela est un peu entaché par des personnages très (trop) clichés japanimation, mais j’y reviendrais dans les points négatifs.

  • Les fans de «chasse aux objets» seront ravis, et les tours regorgent d’objets en tout genre, à récupérer, des fois seulement à certaines heures du jeu, dans un donjon bien précis. Ces objets peuvent, entre autres, servir à améliorer les armes de Aeron, créer de nouveaux équipements et associer des objets pour en créer de nouveaux. Pour le parcours global du jeu, cela n’est pas réellement nécessaire, mais c’est bien entendu toujours pratique d’upgrader son personnage pour rendre les affrontements avec les monstres plus aisés, certains monstres pouvant être parfois assez coriaces.

  • L’aspect «course contre la montre» par rapport à cette fameuse barre qui donne le compte à rebours de la santé d’Elena ajoute une difficulté assez bienvenue au jeu. Puisque Aeron doit apporter de la chair à Elena et faire quelques aller-retour dans les tours afin que cette barre ne tombe pas à zéro. (ce qui provoque un game over). Parfois, l’action peut-être un peu pénible parce qu’elle coupe court à l’exploration de la tour. Mais ces donjons sont assez bien construit dans ce sens, et de nombreux raccourcis peuvent être débloqués pendant la progression et souvent aux bons endroits pour retourner assez facilement auprès d’Elena, et rejoindre l’endroit que l’on a quitté ensuite.

Venons-en aux points négatifs du jeu, qui ne sont pas majoritaires, mais qui sont tout de même là.

  • Comme évoqué assez rapidement plus haut, pour moi le plus gros point négatif est le charisme des personnages principaux. «La pire de toute» , si vous me permettez l’expression, étant Elena. Un énorme cliché vivant de ce qu’est le personnage féminin tiré d’un anime japonais. Délicate, naïve, serviable, qui passe son temps à s’excuser pour tous les problèmes qu’elle vous apporte, et j’en passe.
    Donc totalement passive, en vous attendant Elena va faire à manger, passer le balai, coudre des trucs ... et autre. D’ailleurs, les cadeaux que vous pouvez faire à Elena (pour renforcer vos liens, et pouvoirs, selon leur force, vivre une fin du jeu différente) ne sont que robes, bijoux, fleurs, et tissus pour qu’elle puisse en faire des nappes et dessus de lit. À mon sens, cela gâche un peu le côté très sombre du jeu. Et même si, d’accord, Elena est atteinte d’une malédiction, la voir un peu moins passive aurait été sympathique. Après tout, même la princesse Zelda prend part au combat dans Twilight Princess. Donc aller, tout est possible !
    Et puis enfin, ces scènes interminables lorsque vous donnez de la chair de monstre à Elena, qui sont bien trop longues. Ces 3 scènes, qui se suivent n’ont pas trop d’intérêt si ce n’est de voir Elena pousser des cris et gémissements. Okay, à un moment ces scènes montrent que le comportement de Elena face à la chair change. Mais l’intérêt de mettre 3 scènes différentes de suite, et aussi souvent, je ne le vois pas trop. Heureusement, ces scènes peuvent être passées.

  • Autre point négatif, la caméra. Dans certains passages de donjon, celle-ci est très mal gérée et rend certains affrontements de monstre très difficile, ou même les déplacements. Le fait que la caméra ne soit pas directement contrôlable par le joueur est sans doute dû au fait que certains angles présentent assez clairement des éléments assez éloignés donnant accès à une autre plateforme grâce à la chaine. Mais du coup, certaines fois, sans trop de raison, la caméra est très mal placée, souvent trop éloignée, et cela rend la jouabilité très inconfortable. Heureusement ce problème n’est pas si récurrent que ça.

  • Et enfin, dernier petit point négatif : l’inventaire, qui n’est pas très facile a géré, et l’on se retrouver assez rapidement avec son «sac plein». Heureusement, les aller-retour pour donner de la chair à Elena, permettent aussi de lâcher quelques objets, pas immédiatement nécessaires, dans le coffre de l’endroit où se sont établis les personnages.

Pour être pointilleux et casse-pied, je pourrais aussi soulever le fait que, même si c’est très personnel, j’aime beaucoup dans les actions RPG, ces moments de transitions et d’explorations entre 2 donjons, un peu à la Zelda. Ces moments m’ont parfois un peu manqué dans Pandora’s tower, les déplacements ne se faisant que de donjons à donjon.
Et pour finir, graphiquement, le jeu est pas mal, bien qu’il ne soit pas du niveau de ce qui a pu se faire de mieux, sur la console, comme Xenoblade ou encore les Zelda.

Donc globalement, Pandora’s Tower est un très bon jeu, un Must have pour tout possesseur de Wii et fan de Action-RPG, il faudra juste passer outre les japa-clichés permanents que sont les personnages principaux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 447 fois
1 apprécie

Autres actions de VincentBir Pandora's Tower