Le Recyclage pour les nuls

Avis sur Prey sur PC

Avatar F_b
Test publié par le
Version PC

J'ai finalement sauté le pas suite à l'enthousiasme extrême de ceux qui sont aller jusqu'à l'ériger au panthéon. La chute fut raide, puis s'ensuivit une relation de vieux couple jusqu'à ce que la conclusion me libère définitivement de mes résidus d'espoir...

L'univers et le scénario est un pot-pourri de tous les jeux SF de ces 20 dernières années. L'intro à la Half Life, la base ravagée à la Bioshock, la pseudo infiltration à la Alien Isolation, le background thématique et certains effets dérangeants évoquant Soma, le côté rpg de Deus Ex, et les twists moisis qu'on a vu partout... Tout est recyclé sans le moindre génie.

Le problème c'est que t'as l'impression de bouffer un truc sans âme. Ce n'est pas mal intentionné, juste totalement impersonnel. Le jeu ne laisse aucun souvenir, la narration et la mise en scène sont médiocres, même pas au niveau de ses influences, et à l'image de son gameplay en kit, on termine avec une fin anticlimatique en kit, si torchée qu'on se demande vraiment s'ils s'en foutaient.

Il faut aussi rétablir la vérité sur l'identité du jeu. Derrière son étiquette de FPS action-aventure prestigieux que veulent lui coller la com' officielle et les fanboys, Prey est en réalité un RPG shooter (un immersive sim dans le jargon) qui ne tient debout que par des mécaniques de jeu imbriquées les unes dans les autres, offrant suffisamment de possibilités pour convaincre le joueur moyen qui ne sait pas ce qu'il veut mais qui occuperait son temps libre avec n'importe quel jouet assez fourre tout.

Cette liberté suggérée par les multiples gadgets et routes disponibles est son unique point fort et aurait pu contrebalancer le reste, mais toute l'expérience de jeu en est ralentie, guindée, à cause du rythme saccadé et imposé par l'immense part de gestion de loot/crafting/quêtes/grinding/économie de balles. Il faut clairement aimer ça.

Pour terminer sur la technique : Le jeu est relativement beau et tourne très bien...mais il a été conçu pour la manette/console. Les contrôles sont archaïques et pas du tout ergonomiques, ce qui casse beaucoup le plaisir des gunfights ou de la simple navigation.

Au final, Prey ressemble à un AAA dans l'ère du temps, autrement dit un jeu à checklist conçu comme une checklist.
Je comprends bien qu'on puisse se contenter de ce package à la fois riche et générique de systèmes de jeu, mais redescendez sur terre avant de crier au chef d'oeuvre. Si ce n'est les mimiques et le pistolet à glue, il n'y a rien de frais. Prey est un big mac réchauffé servi avec des frites froides, pas un plat de restaurant 3 étoiles.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2720 fois
33 apprécient · 29 n'apprécient pas

Autres actions de F_b Prey