"Cheeeeeeese !"

Avis sur Project Zero sur PlayStation 2

Avatar ClishClash
Test publié par le (modifiée le )
Version PlayStation 2

On m'a glissé un jour que Project Zero valait le coup d’œil, une alternative aux Resident Evil et autres Silent Hill, paraissait-il. Développé par le studio Tecmo, Project zero est bien plus qu'une simple alternative aux deux mastodontes cités précédemment. Même s'il emprunte effectivement certains codes redondants du survival horror, Project Zero innove en la matière. Nous voilà donc aux portes d'un manoir ancien, demeure de la famille Himuro dans laquelle notre héroïne, Miku, cherchera son frère qui a disparu.

Là où Project Zero s'avère original, c'est pendant les phases de "combat". Un appareil photo aux pouvoirs mystiques sera votre seule arme du jeu. A l'aide de ce dernier, le joueur est amené à "capturer" les fantômes qui rôdent dans le manoir sur la pellicule. Et oui, c'est d'emblée stressant... Le gameplay reste cependant loin d'être parfait, contrôler l'héroïne principale mettra vos nerfs à rude épreuve, celle-ci étant d'une lenteur indescriptible, on remerciera les développeurs d'avoir pensé à ajouter une touche permettant de faire demi-tour en phase de capture.

L'ambiance de Project Zero reste sa plus belle réussite, oppressante et parfaitement maîtrisée dans son ensemble. Les bruitages, effets de lumière, et autres prises de vue troublantes sont au rendez-vous. Moi qui suis assez sensible aux œuvres qui s'axent sur les esprits et les fantômes, je peux vous garantir que le jeu offre un bon nombre de sueurs froides, surtout "grâce" à cette même "lenteur d'action" de Miku, absolument pas stressée par les événements qui se passent autour d'elle.

La réalisation technique est donc, vous l'aurez compris, du très haut niveau pour l'époque, en témoigne ces superbes cinématiques qui parsèment l'aventure, malheureusement pour nous un poil trop courte. Les pièces sont assez détaillées dans l'ensemble, grâce à des visuels assez bluffants, des écrans passés au filtre vieilli et énormément de fluctuations des tons de couleur. Le tout baigne dans un calme ahurissant saupoudré de pointes d'adrénaline ponctuelles et magnifiquement bien amenées.

Cependant, l'aire de jeu se révèle assez réduite et le nombre d'aller-retours à entreprendre est assez rebutant, surtout qu'il requiert une certaine mémoire, sans quoi le séjour risque de se prolonger et vos munitions risquent de s'amenuiser en un clin d’œil, les fantômes réapparaissant aléatoirement au bout de quelques heures de jeu.

Bon, j'avoue y avoir joué un peu sur le tard, mais cela n'empêche en rien d'apprécier cette aventure comme il se doit, malgré son gameplay rigide, j'en garderai un très bon souvenir (...d'effroi.). Je le recommande vivement aux amateurs du genre qui se lassent des survival un peu trop classiques à leur goût.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 765 fois
6 apprécient

ClishClash a ajouté ce jeu à 1 liste Project Zero

Autres actions de ClishClash Project Zero