Les rois du désert

Avis sur Spec Ops : The Line sur PC

Avatar PFloyd
Test publié par le
Version PC

Dubaï ne ressemble plus à la ville que l'on connaît ; le sable a envahi la ville, ce qu'il reste de population essaye tant bien que mal de survivre et un bataillon de l'armée américaine, chargée d'évacuer la ville, est porté disparu. Le capitaine Walker est envoyé à la tête d'une équipe de sauvetage pour tenter d'exfiltrer les survivants. Rapidement, la situation dégénère et les sauveteurs vont devoir penser à sauver leurs peaux...

"Spec Ops : The Line" n'est pas qu'un TPS guerrier à la GeoW de plus. C'est un titre qui se veut ambitieux dans sa partie narrative ; en effet, le jeu pioche aussi bien dans "Apocalypse Now" que dans "Full Metal Jacket" ou encore "La Ligne Rouge". On suit la descente aux enfers de Walker, on découvre ses doutes, ses craintes, ses peurs. Yager (le développeur) a réussi à construire un héros ambivalent qui a de la gueule (et des yeux d'un bleu...). Globalement, le jeu arrive à bâtir une histoire cohérente et prenante, sans coupure de rythme, même si deux ou trois situations peuvent sembler téléphoner. De plus, certaines situations nous amènent à faire des choix "moraux" : sauver des civils ou sauver un agent de la CIA qui pourrait nous donner des informations essentielles pour survivre ? Plutôt bien amené, le jeu nous montre surtout les conséquences de nos actes (surtout si vous essayez de sauver l'agent de la CIA...).

Mais cette forte narration apporte deux défauts au jeu : sa faible durée de vie et son aspect couloir. Le jeu est court : en mode difficile, j'ai mis 6 heures pour le terminer sans me presser. Certains passages sont durs, mais les niveaux sont globalement courts. Et comme le jeu est assez "couloirisé" (entrecoupé d'arènes), du coup, le rythme est trop rapide. Néanmoins, ce ne sont pas des défauts trop préjudiciables : au moins, le jeu nous maintient toujours sous tension et il n'y a pas de temps mort. Mais c'est tellement frustrant de voir une si belle ville de loin, sans pouvoir l'explorer.

Graphiquement, le jeu est vraiment agréable à regarder, avec une très bonne direction artistique. Mais son gros point fort niveau, c'est sa bande-son. Accompagné par un DJ parano et cinglé, notre progression est rythmée par des morceaux rock et pop qui amènent du rythme et qui épousent parfaitement l'action. Forcément, la BO des autres jeux paraissent bien fades à côté...

Après, le jeu a aussi d'autres petits défauts : une jouabilité à la "Mass Effect", avec des personnages rigides et des actions réduites (à part courir, se mettre à couvert et sauter quand on nous l'indique). Le jeu intègre un aspect tactique dans son gameplay : nous pouvons donner des ordres à nos coéquipiers, à la SOCOM, mais là aussi, c'est très léger : on peut les faire attaquer ou aveugler nos ennemis. C'est sympa, mais pas très utile sur le long terme, sauf quand il y a plus de dix ennemis.

Mais tous ces détails n'ont pas altéré mon plaisir de jeu ; voilà enfin un jeu de guerre intelligent et rythmé qui ne prend pas ses joueurs pour des idiots. Quasiment une exception sur cette génération.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 413 fois
16 apprécient

PFloyd a ajouté ce jeu à 2 listes Spec Ops : The Line

Autres actions de PFloyd Spec Ops : The Line