Bienvenue à Rieze Maxia!

Avis sur Tales of Xillia sur PlayStation 3

Avatar KaguraShiro
Test publié par le
Version PlayStation 3

Voilà ma petite review après une soixantaine d'heures de jeu, j'ai entamé un NG+ avec Jude. Voilà mon avis!

Le scénario
Simple à suivre, peut-être un poil classique sur les bords il n’en reste pas moins très agréable à suivre. On choisi d’incarner Milla ou Jude, cela permet de voir l’histoire avec un point de vue différent, malheureusement ils seront rarement différents, sauf à des moments très importants vers le milieu du jeu. Personnellement, j’ai beaucoup apprécié le jeu du point de vue de Mila, du coup j’ai décidé de relancer une partie avec Jude. J’ignore si une suite était prévue dès le départ, mais le jeu se suffit à lui-même si ça peut rassurer ceux qui liront ceci. Je n’ai pas été déçue sur ce point là.

Les personnages
Au nombre de 6, 3 (Jude, Alvin et Elize) ont été crée par Kosuke Fujishima et les 3 (Leia, Mila, Rowen) autres par Inomata Mustsumi. Milla est l’incarnation du tout puissant Maxwell, seigneur des esprits. Elle découvre la nature humaine au cours du jeu, souvent à côté de la plaque elle ne manquera pas de faire sourire le joueur. Forte et déterminée elle mettra un peu de plomb dans la tête du chétif Jude. Ces 2 personnages sont ceux qui évolueront le plus. Alvin est mercenaire et réservera quelques surprises, même si elles sont assez prévisibles. Elize est l’archétype de l’enfant qu’on trouve dans la plupart des RPGs japonais, j’ai été assez traumatisé par Lymle de Star Ocean 4 (‘kay ?), je craignais le pire. Elle reste plus attachante que la poupée de SO4, mais je l’ai trouvé assez antipathique par moment, Leia n’apporte pas grand-chose au scénario, elle suit la troupe pour Jude et n’a malheureusement pas de réelle motivation ; Rowen lui, gardera un œil sur cette joyeuse troupe avec son style dandy distingué (la classe incarné tout simplement). Un casting assez classique de prime abord, mais efficace grâce à des répliques bien senties et une bonne dose d’humour.

La bande-son
Motoi Sakuraba a de nouveau travaillé sur la série To. L’orient a inspiré le compositeur qui a enfin un peu lâché son synthé. Il était temps. Les thèmes sont agréables et accompagnent bien le joueur, les thèmes de combat sont certainement les plus réussis et ils sont nombreux. La chanson thème « Progress » d’Ayumi Hamasaki a été conservé et c’est tant mieux car c’est une réussite.

Le gameplay
Le jeu fête les 15 ans de la série en renouvelant la formule. On appréciera ou pas, mais de mon côté la formule a pris. La caméra n’est plus fixe est suit le joueur rendant le jeu plus immersif. Les personnages s’expriment lors des phases d’exploration via les fameuses saynetes et spontanément dans les villes et les donjons, le tout est doublé par des voix US convaincantes et agréables (je n’ai pas touché à la version japonaise pour faire un comparatif). Les donjons ne proposent pas de puzzles ni d’énigmes, les zones sont infestés de monstres et permettent au joueur de récupérer trésors et butins. Les premiers une fois vidé de leur contenu n’offrent plus rien, en revanche les seconds eux, proposent des objets en illimité (il faut sortir de la zone et revenir pour en profiter). Ces trouvailles servent à l’évolution des boutiques (armes, armures, accessoires, alimentation), plus vous leur donnez de matériaux meilleures seront les équipements proposés. Vous pouvez aussi obtenir des baisses de prix sur les équipements débloqués. Les matériaux ne sont pas le seul moyen de faire évoluer les échoppes, le mécénat marche aussi, mais lors de mon premier run je peinais à équiper correctement mes personnages. Donc butins only. La cuisine a disparu et c’est bien dommage, plus de recherches pour trouver les recettes, les plats se trouvent désormais dans les magasins. ToX2 en revanche à l’air de proposer de nouveau cette feature, vivement sa sortie !
Le système de combat est très bon, on peut mettre en duo les personnages (4 sur le terrain). Cela induit que les dégâts (et altérations d’état) et les soins reçus sont partagés, une nouvelle dimension stratégique se met en place. Selon les types de monstres, un personnage partenaire sera plus efficace, car en plus des attaques combinés possibles, le partenaire à une capacité qui lui est propre (brise garde, immobilisation, vol d’objet etc.). En fonction de la situation on changera de partenaire voir de personnage sur le terrain (façon FFX). Les 6 héros ont tous un style de combat bien défini et chacun se joue différemment. Que du bonheur ! Mila se bat à l’épée, Alvin utilise une épée lourde et un revolver, Jude se bat avec ses poings et peu soigner, Leia est une bonne soigneuse et peut utiliser son bâton au corps à corps sans problème, Elize et Rowen sont de très mages, la première se débrouille aussi en mi distance (avec Tipo) et le second au corps à corps avec son épée.

En bref
Une très belle aventure, moins longue que ToV et ToG (qui trainait en longueur) qui propose un gameplay accrocheur quelques nouvelles idées pour redonner un peu de fraicheur à la série (on aime ou pas) et un univers agréable. Je lui reproche un level design paresseux, les havres sont quasi tous les mêmes et la « carte du monde » ne sont que des zones inutilement grandes infestées de monstres. Malgré tout, j’ai passé de très bons moments à Rieze Maxia. J’attends avec impatience la date de sortie du second épisode.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 735 fois
12 apprécient

KaguraShiro a ajouté ce jeu à 10 listes Tales of Xillia

Autres actions de KaguraShiro Tales of Xillia