Comment améliorer Morrowind...

Avis sur The Elder Scrolls IV : Oblivion sur PC

Avatar Jopopoe
Test publié par le
Version PC

Se demanda Bethesda. Et la réponse, point ne trouva.

Car si Oblivion est une mise à jour graphique sympathique du modèle créé par le troisième épisode des Elder Scrolls, il en conserve la majeure partie des défauts, tout en y ajoutant une myriade de nouvelles choses énervantes.

On retrouve ainsi la liberté incroyable d'aborder à peu près tout ce que propose le jeu de la manière que l'on veut , ce qui reste incroyablement enivrant. Mais les gros problèmes d'équilibrage liés à cette approche n'ont pas du tout été résolus, et en fonction de votre approche et/ou de votre personnage, vous allez subir une difficulté aussi linéaire qu'une bonne vieille sinusoïdale. Certains passages seront à s'arracher les cheveux, certains autres beaucoup, beaucoup trop faciles.

Mais les développeurs ont eu une idée de génie pour gâcher encore plus la courbe de difficulté du jeu, et rendre les combats totalement insipides : les ennemis montent de niveau en même temps que vous, ce qui va rendre les combats auxquels vous prendrez part pendant votre première heure de jeu très (très) similaires à ceux qui viendront clore votre dernière heure de jeu. Un gâchis incroyable, qui fait perdre énormément en crédibilité à cet univers malléable qui va s'adapter de manière ridicule au niveau de votre avatar. Lorsque des loups apparaissent dans telle forêt ou sur telle route parce que vous venez d'atteindre le niveau 10, on a vraiment l'impression de parcourir un décors de pièce de théâtre avec des décors escamotables plutôt que d'évoluer dans un univers réel. L'aspect "course à la puissance" qui sied si bien à ce genre de jeu disparaît totalement, puisque ce sont les ennemis bien plus que le joueur qui bénéficient de la montée en niveau de votre personnage.

Le plus désastreux étant bien évidemment de monter de niveau grâce à une compétence non liée au combat, ce qui augmentera la puissance des monstres tandis que vous, vous avez simplement appris à mieux crocheter les serrures ou à mieux réparer votre armure. Ça peut méchamment surprendre en début d'aventure si vous ne vous focalisez pas sur votre combativité. Pour un jeu prônant la liberté d'approche, ça la fout mal !

Enfin, cerise sur le gâteau, l'équipement des ennemis s'adapte à votre niveau, vous faisant croiser des ennemis en armure censée être légendaire dans tous les coins du jeu lorsque vous aurez atteint un certain niveau. Un non-respect du lore qui tue vraiment l'ambiance du jeu!

Autre (très) grosses régression par rapport à Morrowind : l'interface utilisateur complètement imbuvable, héritée de la 360, qui vous propose des menus riquiqui et zoomés à l'extrême, à la limite de l'inutilisable. Heureusement ça se modde très facilement, merci la communauté !

Visuellement ça se défend encore pas mal, avec une distance d'affichage permettant l'appréciation des paysages bucoliques du jeu, et une direction artistique tranchant totalement avec la laideur assumée de Morrowind. C'est beaucoup plus classique, mais je préfère. Seuls les visages sont complètement ratés, s'offrant le luxe d'être à la fois laids, grotesques, rigolos et totalement non crédibles.

Une option de voyage rapide a été ajoutée au jeu, mais je n'en suis pas fan : la possibilité d'aller presque partout d'un clic de souris tue encore un peu la tangibilité de l'univers. Une sorte de brouillard de guerre limitant ces voyages rapides aurait été le bienvenu je pense.

Les développeurs ont tenté de rendre les combats plus intéressants en ajoutant la possibilité de parer, d'assommer, et de porter des coups spéciaux. Mais autant le dire tout de suite, c'est (copieusement) raté. Presque tous les combats se dérouleront en clic gauche, clic gauche, clic droit, et bis repetita. Pendant 130 heures. C'est très très lassant, d'autant que si vous déviez de cette approche, vous serez soit assommé, soit le combat durera simplement plus longtemps ! L'archerie est quasiment inutile, la magie pas assez efficace, bref on est plus ou moins obligé de jouer de la lame ou de la masse pour jouer sans trop se prendre la tête. Oh et les combats en groupe sont gâchés par une IA alliée ridicule de bêtise (le genre qui a vraiment pas peur de se mettre en vous et l'ennemi !).

Autant dire que j'ai fait le dernier tiers des donjons en jetant constamment des sorts d'invisibilité pour éviter ces combats atroces !

Et, de manière plus général, il faut reconnaître que le jeu, tout comme son ainé, peine à trouver un second souffle, parce que quand on a joué une soixantaine d'heures, on a un peu fait le tour de la question niveau gameplay. Et si les quêtes à tiroirs sont toujours aussi prenantes, et réussissent à motiver à continuer le jeu, le gameplay finit par devenir un véritable repoussoir, avec ses combats pénibles et répétitifs.

En plus le level design est toujours aussi mauvais que dans Morrowind, alors ne comptez pas éprouver du plaisir à explorer les donjons et les ruines qui parsèment le jeu !

Autre innovation, les quêtes sont davantage "cadrées", par exemple vous ne pourrez pas tuer de PNJ important ou faire foirer une future quête en étant un peu trop curieux dans telle ou telle grotte. Pour moi c'est un bon point, même si je sais que les puristes ont du mal avec ça.

Le scénario, s'il n'est pas follement original, est plutôt bien pensé, et offre des moments sympas, ainsi que la possibilité de visiter des paysages dévastés plutôt réussis.

Techniquement c'est un peu plus propre que Morrowind, mais qui dit Elder Scrolls dit jusqu'à présent cortège de bugs en tout genre, même avec les patchs de la communauté : objets qui disparaissent dans le sol ou les murs, IA suicidaires, crashs inopinés, etc...

Enfin bref, Oblivion c'est sympa à faire pour ses quêtes, mais le jeu est quand même sacrément plombé par son sytème de combat nul et sa durée de vie éxagérée.

14/20

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 185 fois
Aucun vote pour le moment

Jopopoe a ajouté ce jeu à 1 liste The Elder Scrolls IV : Oblivion

Autres actions de Jopopoe The Elder Scrolls IV : Oblivion