Et tiens, et tiens, t'auras du boudin.

Avis sur The Elder Scrolls V : Skyrim - Dawnguard sur PC

Avatar MathieuTaureau
Test publié par le
Version PC

J'ai eu ce DLC en solde steam, dans une version ayant logiquement été globalement corrigée.
Dawnguard propose donc, pour ceux qui ne sont pas au courant, de rejoindre ( ou de combattre ) la garde de l'aube, sorte de groupe militaire sorti d'un chapeau. De l'autre côté, une famille de vampire gothique qui vit dans un gigantesque chateau ( gothique, si je ne m'abuse ), qui est si grand et ancien que personne ne l'a jamais vu.
Au milieu, donc, il y a vous, et surtout, une bonnasse vampire = Serena, LIBREMENT inspirée de Sélène ( Underworld ), qui a toute la personnalité d'une adolescente sortie d'un sommeil millénaire, et qui, telle une jeune canne sortant de l'oeuf, vous suivra quoi que vous fassiez. Le drame premier de ce DLC, qui propose donc de prendre part à un conflit est que, vos choix, on s'en br**le : les deux factions proposent les mêmes quêtes, amenant à obtenir la même arme, et a ensuite bouter l'autre guilde. Anecdote amusante, ce conflit millénaire qui se déroule d'un bout à l'autre de Bordeciel, est si intense que la situation était restée figée, sans que personne ne fasse rien, à croire que les Vampires peuvent faire des banquets tranquillement, et que la garde de l'aube, elle, peut rester indéfiniment à la maintenance du fort, la situation ne bascule qu'après VOTRE arrivée, à vous, clampin qui passiez tranquillement quand un messager vous à abordé : dans la série "fouteur de merde", avouez que vous faites fort... Voila donc pour le fil scénaristique qui mélange clichés et personnages tirés d'un chapeau, sans vraiment s'encrer dans le background fertile de la saga Elder Scrolls.
Niveau Level Design, on oscille dans du bon ( Le Val Perdu, ses glaciers, le camp falmer, les courants aquatiques, le temple du soleil avec son beau combat ) et du moins bon ( plan de nécromancie bizarroïde pseudo gothique ). On reste dans des donjons agréables à découvrir, et vaste, et on note le soin apporté à la découverte, et à certains combats,une bonne surprise, les lieux sont atypiques quoi qu'un peu vides, mais on reste dépaysé et diverti tout du long.
Enfin, fatalement, le gameplay est peu modifié par le jeu. Une arbalète fort anecdotique, et une transformation en vampire badass interessante, mais pas très pratique. On reste en terrain connu, et il est dommage que Sérèna s'avère être un faire valoir plus qu'une compagnon dans les donjons.
Pour conclure , Dawnguard, sans être mauvais, oscille sans arrêt entre le fan service grosbill et dépourvu de finesse, et le plaisir de décors et de donjons intéressants. Un manque de subtilité tragique qui ampute le jeu de son fort potentiel, et c'est dommage.
On attendait une crème, et au final, on a du boudin.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 574 fois
5 apprécient

Autres actions de MathieuTaureau The Elder Scrolls V : Skyrim - Dawnguard