C'est censé faire flipper ?

Avis sur The Evil Within sur PC

Avatar Gahisto
Test publié par le
Version PC

Je n'ai pas fini le jeu mais de ce que j'ai pu y jouer, ça représente tout ce que je n'aime pas dans le survival-horror, surtout pour ce qui est du gameplay.

Le but d'un jeu est de nous faire croire à sa réalité, d'immerger le joueur le plus possible et cela passe bien sûr par le gameplay. Tout doit être pensé dans cette optique et si un jeu possède des mécaniques de gameplay trop voyantes, le joueur sort de cette immersion et le jeu est raté.

Ici, le but du soft est d'installer une ambiance angoissante et de mettre à bout le joueur, pour cela, on nous sort un univers glauque inspiré de beaux nombres de films d'horreur reconnus et on passe par les lieux les plus communs ( villages et hôpitaux abandonnées ...), c'est donc du classique. Mais le gameplay, c'est exactement là que le jeu se plante parce que ses mécaniques (comme dit plus haut) pour faire flipper le joueur sont trop voyantes.
Pardon mais quand un mec d'une trentaine d'années court moins vite qu'un gars de 100 kilos avec une tronçonneuse et qu'en plus, ce même mec doit reprendre son souffle pendant cinq secondes après un sprint sur une dizaines de mètres, il y a un souci.
Alors oui, c'est fait pour faire stresser le joueur mais je ne crois plus à la réalité du jeu, ce n'est pas crédible une seule seconde et puis ce zoom quand on tire, on te met un maxi zoom pour restreindre ton champ de vision afin de t’empêcher de voir ce qu'il y a autour, le but étant bien évidemment de faire flipper le joueur mais c'est trop facile de faire ça ! On sent que les développeurs ne se sont pas creusés la tête, il n'y a aucune profondeur dans le gameplay, la peur est amenée de manière trop artificielle, zéro subtilité et c'est trop rigide,lourd ...Comme Resident Evil, sans compter la caméra qui devient folle dès que on est entouré de zombies dans un espace clos.

On peut faire un parallèle avec le cinéma, il y a deux tentatives pour faire flipper le spectateur. Soit tu installes une vrai ambiance, une vraie mise en scène qui repose sur la suggestion, la tension, la longueur des scènes et tu joues avec les nerfs des spectateurs, le meilleur exemple pour moi est le Projet Blair Witch, où alors tu ne te fais pas chier, tu mets des jumpscares ( c'est le cas de Conjuring, Paranormal Activity....). La première tentative est celle qui accouche bien sûr des meilleurs films d'horreurs.
Evil Within aborde le surrival horror de la même manière que les réalisateurs de ces navets ont abordé les films d'horreur, c'est la façon la plus superficielle de jouer avec la peur des gens, au lieu de jouer/voir un truc viscéral, on a quelque chose qui n'a aucun impact sur le joueur/spectateur, qui repose sur des artifices.

Donc, oui Evil Within ne fait pas peur et ne possède pas une once d'originalité. Peut être que le dernier jeu Alien sorti en même temps a mieux compris l’essence du survival !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1034 fois
6 apprécient · 10 n'apprécient pas

Autres actions de Gahisto The Evil Within