Si vous êtes hématophobe, ne jouez pas à ce jeu!

Avis sur The Evil Within sur PC

Avatar Cap'taine  Popov
Test publié par le
Version PC

Si vous êtes un fan incontesté de la saga Resident Evil (par là j'entends donc les épisodes 1 à 4 en passant par code Veronica ou encore le 0) vous allez très certainement apprécier ce que ce bon vieux Shinji Mikami nous a pondu.

The Evil Within est en quelque sorte ce que Resident Evil 5 aurait dû être dans un univers bien plus trashouille et dérangé, je m'explique. Vous incarnez Seb, un inspecteur de police tout ce qu'il y a de plus banal qui se retrouve malgré lui au bon milieu d'un merdier sans nom, créatures horribles assoiffées de sang, hallucinations dignes des plus gros bad trips que vous pouvez vous taper sous LSD et un super méchant très méchant.

Sebastian a accès à une panoplie d'armes qui s’agrandit au fur et à mesure et qui peut être améliorée grâce des items que vous allez trouver au fil de l'aventure. Puissance, précision, capacité, vitesse de recharge, bref tous les éléments qui étaient déjà présents à l'époque du mystérieux marchand ambulant. A l'aide de sa petite armurerie portable Sebouille devra affronter une horde de créatures plutôt dégueulasses mais néanmoins variées, le seul hic c'est que les munitions sont plutôt rares ( ce qui est plutôt une bonne chose ) et que Seb est asthmatique et ne peut courir que sur de très courtes distances. Du coup les phases d'action sont plutôt exigeantes et si vous jouez dans le mode de difficulté survie lors de la première run vous allez mourir souvent si vous essayez de vous la jouer Chris Redfield dans RE5.

Côté ambiance le jeu est plutôt réussi, les décors sont glauques et glaceront le sang des joueurs les plus solides, la musique d'ambiance est flippante et les scènes d'actions sont plutôt stressantes, les events scriptés sont efficaces, bref il y a tout ce qu'il faut dans un bon jeu de survival horreur, même si le jeu tend plus sur le survival action que le survival pur et dur de la glorieuse époque des trois premiers volets de Resident Evil.

Il n'y a en pas grand chose qu'on peut reprocher à ce titre, certes il se calque pas mal sur Biohazard, mais en même temps ce jeu là avait tellement d'idées géniales que ça serait dommage de ne pas s'en servir. Il est peut-être trop gore à certains moments ce qui a tendance à casser la tension et à rendre le jeu presque comique à certains moments au même titre que le film Braindead, mais là encore je ne peux qu'applaudir. Le scénario est assez minimaliste et se dévoile un peu trop lentement et ne permet pas vraiment au joueur de s'attacher au personnage principal qui manque de charisme et de profondeur et qui n'évolue que trop peu au fil des chapitres, mais là encore c'est tout à fait acceptable.

En gros The Evil within n'est de loin pas un jeu révolutionnaire, mais reste néanmoins un bon jeu bien stressant avec une bonne durée de vie (15-20 heures) une bonne quantité de gore et de malsain et une ambiance digne des meilleurs jeux d'horreur de cette décennie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 611 fois
7 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Cap'taine Popov The Evil Within