Quand "l'horreur" refait les même erreurs.

Avis sur The Evil Within sur PlayStation 4

Avatar LegendD
Test publié par le
Version PlayStation 4

The Evil Within (Le Mal Intérieur / Le Mal de Dents (selon Bob Lennon ^^)) est de loin un des titres qui m'aura le plus fait trépigner d'impatience durant ces derniers mois, c'est pourquoi je l'ai pris dés sa sortie.

Qu'y a-t-il à dire dessus ? Plein de choses si vous voulez mon avis.

Déjà parlons ambiance, là dessus y a rien à dire, on nous en aura foutu plein la gueule durant des semaines avec nombres de trailer bande-annonces et autres conneries publicitaire, donc tout le monde sait à quoi s'attendre. Du vieux villages délabré au manoir en passant par les égout, y'en a pour tout les goût, parfois jusqu'au dégoût.
Graphiquement le jeu semble cependant souffrir d'un léger retard cependant, n'en déplaise à chacun, personnellement amateur de rétro-gaming, autant vous dire que je ne suis pas très exigeant sur ce point. Le jeu reste beau et les ambiances sont toutes raccord et malsaine, l'effet cinématographique (avec ces fameuses bandes noires qui font chialer tout le monde) et le filtre vieillissant volontairement l'image, tout ça, ça marche sur moi et j'ai aimé du début jusqu'à la toute fin.

Le jeu ne cache cependant pas vraiment ses sources. De l'apparition du premier zombie (mise en scène, plan de caméra) qu'on appellera Hanté dans ce jeu, faisant directement référence au premier zombie du premier Resident Evil. Les premiers chapitres se déroulant dans cet espèce de village vieux délabré et crasseux faisant référence à Resident Evil 4 (dommage que les Hantés ne parlent pas espagnol ^^). Ensuite le complexe médical faisant référence à plusieurs opus différent. L'aspect vieilli, rouiller de nombres de décor étant directement inspiré des ténèbres d'un Silent Hill. L'épisode du manoir... BREF ! On aura comprit, le jeu est un vrai melting-pot de bien des réussites.

Notons au passage que ces fameuses bandes noires ne sont pas là que pour faire jolie car oui, c'est beau pour certain et chiant pour d'autres, mais il faut bien comprendre que c'est aussi un partie pris de la part des développeurs. Le but étant d'écraser notre champ de vision afin de rentre les actions moins lisibles et de créer en sommes un sentiment étouffement, d'oppression chez nous. Okay ça reste gadget, mais arrêtez de rager avec ça, on peut l'enlever d'un simple clic dans les options. (que sur PC en revanche je crois ^^)

L'ambiance, l'esthétique du jeu passe aussi par le son, et encore une fois (en même temps avec ce qu'on peut faire maintenant ça me ferait mal qu'il soit pas foutu de faire les choses convenablement ^^') c'est une réussite. On est sous pression H-24 et les effets sonores dérangeant ne sont pas là pour nous y aider. Je ne m'étendrai pas sur le sujet plus que de raison, le bruit du souffle du vent, le son omniprésent d'une goutte d'eau ou de sang qui tombe dans une flaque, du bordel métallique d'un ascenseur qu'on ne sait ni comment il marche ni pourquoi il est là. Tout est raccord pour réussir à nous mettre dedans et nous faire tendre l'oreille pour percevoir le moindre danger, et nous foutre les jetons dés qu'on entend une mouche voler.

Maintenant passons à ce qui, selon moi, est le plus gros problème du jeu... le gameplay.

Qu'on se comprenne, le gameplay est réussi, c'est pas là que je veux en venir. Le jeu est en réalité, une repompe sauvage des Resident Evil 4 (Ou Dead Space aussi du coup...). Malgré que notre cher Sebastian soit un peu mou du genou parfois, surtout à cause de cette PUTAIN d'inertie qu'il a, à toujours vouloir faire un dernier pas en plus par rapport à quand on lâche le joystick, c'est frustrant de se prendre les pieds dans un piège quand on l'a vu et qu'on désirait simplement le désamorcer. Cependant le gameplay reste efficace, au début on a juste notre flingue et nos 10 pauvres balles, sachant qu'il en faut entre 4 et 5 pour butter un Hanté, c'est en effet peu recommander d'y aller frontale tant qu'on a pas pu améliorer notre arme et nos compétences... et c'est avec ça que j'ai un problème.

Quand je dis que le jeu est une repompe d'un Resident Evil 4 ou d'un Dead Space, c'est aussi avec ce qui m'aura légèrement déplu avec ce que je m'attend quand on me demande de jouer à un Survival Horror. Passé un certain stade de jeu, notre cher Sebastian deviendra une putain d'armurerie ambulante. Pistolet, Fusil à Pompe, Grenade, Arbalète... Tout ça gentiment glissé dans sa poche gauche, avec une infinité de gel vert dans votre inventaire pour améliorer vos stats globales. PV, quantité de munitions pouvant être transporté, puissance de vos armes à feu, taux de coup critique, cadences de tir...

Une fois encore on nous lâche dans un univers sans pitié et oppressant avec un arsenal surdimensionné. Le jeu reste cependant fun, et agréable à faire, j'en disconviendrai jamais. Mais la puissance de feu dont on dispose nous enlève ce sentiment de faiblesse. Le moindre mobs qui nous tombe sous la gueule (à part la nana 4 bras cheveux noirs > film d'horreur japonais) est condamné à mourir de quelque façon que ce soit car on sait qu'on en a les moyens, car on sait qu'on a encore 3 balles de fusil à pompes, 4 balles de snipers, et 10 balles de flingues en réserve et qu'il va très probablement nous droper une grenade quand on l'aura tué.

Le jeu est excellent, sans aucun doute, je l'ai fait avec un plaisir non dissimulé. Cependant quand je l'ai acheté je m'attendais à avoir les foies... et ce n'est pas le cas. A aucun moment le jeu ne m'aura fais PEUR, il m'aura simplement mis sous pression et fait rager à quelques reprises. Exactement comme Resident Evil 4.

Sur ce je ne vous saurais que trop le conseiller ^^ Mais ne vous attendais pas à avoir les frissons de l'années x)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1974 fois
9 apprécient

Autres actions de LegendD The Evil Within