Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

Faux départ... mais beau voyage

Avis sur The Last of Us sur PlayStation 3

Avatar Igguk
Test publié par le
Version PlayStation 3

Ça partait pas super bien, franchement, j'me disais que j'allais encore râler sur un jeu que tout le monde adore et passer pour un casse-couille...

Mais en fait non, le jeu m'a vraiment plu, mais il met beaucoup de temps à se démarquer des clichés et à nous faire accrocher à ses personnages.

La faute à une première saison beaucoup beaucoup trop longue (oui, le jeu est découpé sur 4 chapitres correspondant aux saisons de l'année). L'été dure entre 5 et 10 heures et est juste une repompe narrative du film "Les fils de l'homme", le schéma est exactement le même, "coup de théâtre" inclus, et l'univers y ressemble énormément. L'aspect "invasion zombie" ne fait rien pour relever l'originalité de l'ensemble, c'est déjà-vu 200 fois et pas surprenant du tout.
La relation Ellie-Joel est bourrée de clichés d'une relation "adulte bourru / ado indépendante", les dialogues sont très bien écrits mais les situations archi-convenues...

Le gameplay est en gros du Uncharted mais on oublie les fusillades contre 150 mercenaires qui arrivent par vagues pour insister vachement plus sur la furtivité, et ça marche vraiment bien tant qu'on n'est pas repéré. On contourne les ennemis, on peut leur tendre des pièges, les tuer en silence, etc... J'ai bien apprécié ces phases-là.
Mais dès qu'on doit se servir de ses flingues, on retrouve la visée "Naughty Dog", imprécise, lourde, chiante. Donc les quelques passages où on est obligés d'y aller bourrin, où les moments où on se fait repérer sont moins enthousiasmants et peuvent être frustrants et comme dans uncharted 3, j'ai privilégié les attaques corps-à-corps ou le bon vieux shotgun.
Les ennemis zombies sont aussi variés et bien trouvés, on a une approche différente pour chaque type d'infecté et le jeu varie les plaisirs. Le seul qui m'a moins plus est le colosse, qui nous force évidemment à la jouer bourrin, ce qui est dommage et dispensable.

Les quelques nouvelles trouvailles de gameplay ajoutent de très bonnes choses au jeu, le mode "écoute" où on se concentre pour entendre les pas des ennemis est très intéressant et donne une approche tactique aux situations.
Le côté crafting d'objets et survie est très malin aussi, nous pousse à fouiller partout et au passage de découvrir des lieux et des détails sur l'univers et l'histoire.

Techniquement, évidemment tout le monde l'a crié haut et fort, c'est époustouflant. Tout est magnifique, les dogs ont poussés la machine à fond ce qui peut se voir par moment (tearing de l'image, objets qui apparaissent par magie...), mais l'immersion est là. Le studio est encore allé plus loin que leur jeu précédent, je sens que le prochain va faire très très mal.
Ce que je regrette, c'est que cette excellence technique ne soit utilisée que sur des univers réalistes finalement assez basiques. Un univers plus fantastique et original avec le talent de Naughty Dog taperait sûrement encore plus haut.

Et c'est donc à travers un premier chapitre laborieux scénaristiquement qu'on découvre tout ça, j'étais impressionné par la technique et l'esthétique, mais je restais assez insensible à l'histoire, d'où mon premier sentiment de déception.
Puis, on passe en Automne, et à partir de là, ça décolle vraiment. Le rythme est beaucoup mieux géré, les personnages commencent à prendre corps et les relations entre eux sont bien moins cliché. Ce qui arrive aux deux héros amène des moments de tension et de surprise bien plus enthousiasmants, là leur histoire a commencé à me toucher et les défauts de gameplay et de rythmes passent au second plan, on se laisse aller dans cette aventure.
Dans la seconde moitié du jeu, les environnements participent aussi beaucoup à ce second souffle, on quitte la zone urbaine pour se balader dans les forêts américaines et les petites villes, c'est vraiment beau et ça permet de belles scènes de respiration et de variation de rythme.

The last of us est un jeu qui met vraiment du temps à démarrer, ce lancement laborieux est vraiment dommage mais la deuxième moitié de l'aventure est un jeu tel que j'aimerai en voir beaucoup plus souvent : Une histoire passionnante, des personnages forts et une réalisation au poil, un gameplay non sans défauts mais très intéressant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 385 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Igguk a ajouté ce jeu vidéo à 3 listes The Last of Us

Autres actions de Igguk The Last of Us