Trois jours sans fin sans Bill Murray.

Avis sur The Legend of Zelda : Majora's Mask sur Nintendo 64

Avatar benoit-chalade
Test publié par le (modifiée le )
Version Nintendo 64

Un Zelda sans princesse c'est un peu comme une purée sans patates, ça parait irréalisable et pourtant avec de la bonne volonté on arrive à faire un bon Zelda (et de bonnes purées aussi).

Suite du très bon ocarina of time, la princesse zelda cet fois ci reste à ça place pour laisser un peu de repos à link. Mais voilà, un héros ça attire les problèmes et cet fois ci ni magicien ni cochon ou autres roux mal coiffé ravisseurs de jeune fille à combattre, non juste un gamin cleptomane et seul au monde nommé skull kid.

L'histoire commence par le vol des affaires de link, armé seulement de votre épée vous partez à la poursuite du voleur pour récupérer vos effets mais seul problèmes skull kid a aussi volé un masque magique (Majora) et tout en vous transformant en peste mojo il vous coltine la fidèle et insupportable petit fée qui vous accompagnera tout au long de votre aventure.

Le scénario aurait pus en rester là, mais dans sa grande folie skull kid décide de détruire la plaine de Termina (c'est un méchant original) en lui lançant la lune au faciès maléfique dessus, tout cela au bout de trois jours (très original). Sauf qu'en peste mojo tout cela ne vas pas être facile, c'est pour cela que l'un des personnages des zelda et non le moins impressionnant de tous ''le vendeur de masques'' vous propose son aide.

Au bout des trois jours et des nombreuses péripéties vous vous retrouvez face à skull kid, grâce au pouvoir des mojo vous réussissez à récupérer votre ocarina, s'en suis le flash-back indispensable pour se remémorer la mélodie du temps qui par ce fait permet le retour en arrière de trois jours et de retrouver link sous son aspect de blondinet.
Après une bonne explication avec le vendeur de masque celui ci vous demande de ramener son masque et de sauver la plaine de Termina, c'est ici que débute cet grande quête le tout en trois jours.

Les développeurs de nintendo ont réussi leurs pari en incluant la notion de temps dans ce zelda, le temps change durant ces trois jours passant du soleil à la pluie, de même pour les personnages un ouvrier tapant sur son rocher bloquant le passage durant le premier jour aura casser son rocher se qui permettra de passer.
Ceci permet une multitude de quête annexe, avec le temps et les bonnes actions des affinités se crée avec les pnjs, se qui vous permettra de récupérer des masques plus ou moins utiles pour vous aidez dans votre quêtes.

Le jeu repose sur l'utilisation de masque (comme son nom l'indique), vous aurez la possibilité de vous transformer en peste mojo, en goron ou en zora peuples emblématique des zelda, chacun ayant leurs capacités et leurs défaut.
D'autres masques utiles sont à trouver comme le masque du lapin, le masque de pierre,le masque des géants ou d'autres moins utiles comme le masque en forme de vache qui vous permet de rentrer dans un bar après 22 heures ....

Pour retrouver et détruire skull kid il faut libérer les quatre géants, donc quatre temples dans quatre lieu différents le marais (peste mojo), la montagne (goron), l'océan (zora) et le désert (tous d'un coup)... un peu court non, les temples ont de bonnes énigmes, des ennemis forts, une bonne structure et une bonne complexité.
Bien sur avant de rentrer poutrer du boss il y a toutes les histoires tournants autour des personnages et des lieux, ceci permettant de rentrer dans le temple, le tout en incluant la notion du temps ce qui permet une durée de vie relativement correct.

Niveau armement Link retrouvera la plupart des objets habituels (bombes, arcs, grappin), la nouveauté de cet opus réside dans les masques.
N'ayant plus la possibilités de devenir adulte, il vous sera impossible d'utiliser excalibur (ou master sword) mais avec de la poudre d'or et un bon forgeron l'on peut améliorer son épée.

La prise en main se fait vite et facile grâce au didacticiel, link se dirige agréablement sur les plaines de Termina et dans les temples. Les combats sont aisées mais il y a un certain challenge qu'il ne faut pas négliger.
Il vous saure possible de vous battre sous plusieurs formes, le goron est puissant mais lent, le zora est rapide mais il maquera de force...

Le moteur graphique à été amélioré depuis son prédécesseur qui reste relativement beau, la modélisation des décors,de la plaine et ainsi que les personnage ont eu droit à un net progrès.

Même si il est un peu dur de jugé des graphisme d'une nintendo 64 de nos jours, au moment de sa sortie cela à été une belle surprise, rendu possible grâce à l'expenssion pack qui venait se greffer à nos consoles.

Legend of Zelda majora's Mask aura su se faire discret mais ce n'est pas pourtant qu'il n'en reste moins épique que tout ses petits et grands frères, nintendo a encore su nous raconter une belle histoire au travers de ce jeu qui restera pour moi un des meilleurs zelda.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 510 fois
1 apprécie

benoit-chalade a ajouté ce jeu à 3 listes The Legend of Zelda : Majora's Mask

Autres actions de benoit-chalade The Legend of Zelda : Majora's Mask