Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Venice Violins

Avis sur Tomb Raider II sur PC

Avatar Djokaire
Test publié par le
Version PC

L'Histoire de la saga Tomb Raider, on la connait tous. Les anecdotes servies par Toby Gard en masse, les convictions du studio Core Design pour inclure une héroïne et non un héros, la création du personnages, l'apparition d'une jolie natte plutôt qu'un vulgaire chignon pour la belle etc. Fort de son succès amplement mérité, Tomb Raider a réussi à s'imposer comme l'une des saga " référence " de la PSOne, très souvent cité pour exposer un comparatif sur un jeu de plate-forme. Et vu la désastre pour les - vrais - fans qu'est le reboot de 2013, force est de constater qu'on trouvera notre bonheur avec Miss Croft plutôt en arrière qu'en avant. Ou encore à mi-chemin si certains apprécient la trilogie Crystal Dynamics ( qui ne plaira pas à tout le monde mais qui vaut tout de même diaboliquement le détour ). Vu les éloges sur le dernier en date de la série ( geste qui me fait ô combien vomir mon goûter ), je me demandais ce que pouvait penser les anciens et nouveaux joueurs sur les précédents opus. C'est quand j'ai vu que c'était finalement le soft de l'année dernière qui possédait la moyenne la plus haute des Tomb Raider que j'ai décidé de rétablir la criante vérité.

Pour commencer, en tout premier lieu, d'abord, là où le premier opus nous proposait d'explorer des tombaux maudits à l'ambiance inquiétante engloutis sous cinq pousses de gadoue, Tomb Raider 2 décide d'innover au niveau des décors en incorporant quelques tableaux urbains pour ensuite doucement nous réorienter vers un contexte abandonné, sombre et miteux avec l’opération de la cité sous-marine. Lara se précipitera donc rapidement vers Venise admirant aux passages des paysages simplement somptueux en plus de toujours proposer des mécanismes et énigmes très habiles. Après, direction la Plate-forme pétrolière aux multiples pièges mortels pour ensuite se faire propulser 20 000 brasses par la fond aux côtés des requins. Et comme si cela ne suffisait pas, il faudra ensuite aller se mouiller au Tibet, dans les temples où des prêtres en rute tenteront de nous exclure de leurs petit lieu sacré à la con. Si on peut ajouter à cela l'éprouvant Temple de Xian qui n'a pas terminé de faire transpirer les joueurs qui le parcourront ou encore les Îles du Ciel. Tant de diversité qui changent un temps soit peu des la petite morosité d'une grotte perdue au fin fond du Pérou. Chaque " monde " exploré sera encore plus passionnant toujours accompagné d'une musique grandiloquente et somptueuse.

Innovation, aussi, pour le gameplay qui se verra introduire là où je pense des véhicules terrestres et marins dans l'espoir de rompre un peu du stress opéré lors des phases à pied. Une grande réussite car ces nouveaux moyens de déplacements que ce soit bateau à Venise ou moto des neiges au Tibet ne serviront pas qu'à rejoindre un point trop éloigné mais bel et bien à franchir de coriaces obstacles et de piquantes énigmes. Autre changement par rapport au premier soft : l'apparition d'ennemis humains. Ce qui, encore une fois, offre un bain de fraîcheur aux joueurs. On se retrouve face à des personnages plus puissants et plus obstinés qu'avant. Il y aura toujours des adversaires animales mais de façon plus dérisoire. L'effet donné sera qu'on a enfin l'impression de se battre contre quelqu'un, de devoir trouver ce putain de trésor avant lui, d'avoir un connard en face de nous qui ne rigole pas et qu'abattre ses sbires ne l'aidera pas tellement à changer d'avis. Encore un franc succès pour le coup. Il est important de noter également que notre arsenal se verra multiplié par trois avec l'apparition inattendue d'un M16, d'un lance-grenade etc mais surtout d'un fusil sous marin qui nous permettra d'en découdre sous l'eau contre des mongolitos en tenue de plongée ou même contre des requins ( il est tout de même préférable de les esquiver plutôt que de les énerver ). Toujours en compagnie de cette incroyable finesse dans les déplacements sous-marin, les combats sous l'eau s'en verront grandement jouissif.

Il est important de noter que le noyau du jeu est resté le même dans son approche général. Ce qui est, en effet, une excellente chose. Si la jeu a réussi parfaitement à innover là où il fallait, il a aussi réussi à garder intact ce qu'il ne fallait surtout pas obstruer au risque d'accoucher d'un titre abscons qui aurait pu, dès le départ, enterrer Lara six feet under de manière assez belliqueuse quand on sait comment la presse peut s'acharner sur un titre jusqu'à lui cracher directement dans la gueule. Les développeurs n'ont pas cherché, ici, à plaire à un plus large public ( chose qui n'est pas forcément mauvais quand on y pense... ) mais à garder entièrement les qualités du premier titre pour y rajouter d'importantes améliorations de façon à ce que tout le monde puisse s'y retrouver pour peu qu'il adhère au gameplay sensible et nerveux du titre.

Au final, Tomb Raider 2 est sûrement le meilleur titre de la saga pour son ambiance magnifique et son contraste des décors incroyables. Si l'on peut ajouter à cela une magnifique OST s’imprégnant surtout de la musique classique et romantique notamment pour les niveaux à Venise mais aussi et toujours de la voix fantastique de Françoise Cadol en VF qui double une fois de plus le personnage de Lara.

=> https://www.youtube.com/watch?v=EDTbF4-VLvI

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 819 fois
7 apprécient

Djokaire a ajouté ce jeu à 10 listes Tomb Raider II

Autres actions de Djokaire Tomb Raider II