Du fric pour le dieu du fric !

Avis sur Total War: Warhammer sur PC

Avatar Morthys
Test publié par le
Version PC

Amateur de kit Ikea et de richesses à dilapider, bienvenue dans le Vieux Monde ! (Critique +18)

Total War Warhammer est pour moi un fantasme vidéoludique qui se réalise, bien que je me sois mis très (trop !) tard à la licence TW alors qu'a contrario, je suis Warhammer Battle depuis une quinzaine d'années. Cette quinzaine d'années m'ayant appris entre autre à ne pas dilapider mon pécule gagné à la sueur de mon front dans des produits issus de l'univers Games Workshop, sous peine de devoir m'alimenter massivement avec des pâtes et du riz les mois de trop fortes dépenses. Bref, j'attendais dur comme fer ce jeu, d'autant plus que je collectionne les déceptions cette année avec un No Man's Sky déjà passé à la postérité comme un entubage mythique ou un XCOM 2 sitôt sorti, sitôt oublié. Problème, dès le début le modèle économique et le contenu m'ont fait flipper... et vomir.

Ah la bonne époque où devant les présentoirs du Games Workshop local, on hésitait entre ce seigneur sur dragon à 60 boules et cette unité rare à 30 avec une unité de base à 25; Ben vous savez quoi ? Creative Assembly, dans un respect monstrueux des joueurs, a ressorti le même principe. Vous voulez jouer plus de quatre (!) factions ? D'accord, ça sera 7.50 pour les Guerriers du Chaos et 17.50 pour les mémorables Hommes-Bêtes. Au delà des prix prohibitifs à souhait, on est quand même devant un très gros majeur en direction des joueurs, le Chaos est, avec les Orques & Gobelins, LE méchant par excellence de l'univers Warhammer mais pour l'avoir, il faut raquer. Les Hommes-Bêtes, faction oubliable si il en est (avec tous le respect que je dois à leurs fans), se voit affubler d'un DLC ridicule à un prix que même Activision et EA n'auraient pas osé fixer pour leurs propres DLC de random FPS multi. Creative Assembly poussant même l'hypocrisie en soulignant qu'il y a un ajout de campagne mono-faction et sous-scénarisée + quelques breloques pour justifier son prix. soupir

Petit point positif quand même, à coté de la vagu... du tsunami de DLC payants à des prix débiles, quelques petits DLC gratuits pointent timidement leur truffe morveuse, ce n'est pas fou mais c'est toujours ça de pris. Pour l'anecdote et pour clôturer ce chapitre sur l'avidité gênante des gus derrière ce jeu, sachez qu'un DLC payant ajoutant des effets sanglants est disponible. Oui les mecs, on en est là, pour avoir de basiques effets cosmétiques durant vos batailles, il faut raquer. Nous sommes en 2016, on pensait avoir passé ce cap dégueulasse des contenus payants d'éléments arrachés du jeu de base pour se faire toujours plus de golden cojones mais non, Sega semble avoir décidé de remettre tout ça au gout du jour et à titre personnel, ça me fait vomir par le cul. Edit : après une vérification longtemps après sur des TW antérieurs, ces margoulins ne sont pas à leur coup d'essai en ce qui concerne ce genre de DLC.

Je le confesse, je suis un fan absolu de l'univers Warhammer, peu importe son époque (bon pas Age of Sigmar, faut pas déconner avec mémé dans les orties non plus), et ce jeu, c'était sur le papier mon Graal à moi. J'aurais vendu mon corps à Slaanesh pour y jouer et pour cause, si 40 000 a eu l'excellentissime licence Dawn of War (need le troiiiiiiiiiiis), Battle n'a pas eu grand chose à se mettre sous le croc, on se souviendra du triste à souhait Mark of Chaos que certains ont acheté en édition collector. Edition qui a fini maculée d'excrément et autres fluides corporels douteux sur un autel à la gloire de Nurgle. Du coup, quand l'annonce d'un accouplement Total War et Warhammer est arrivée jusqu'à moi, j'ai jubilé, j'ai coché la date et j'ai attendu, attendu, attendu... Finalement pour les raisons plus haut, je ne l'ai pas acheté Day One mais quelques mois plus tard, attendant vainement une offre groupée, un season pass à la con mais rien. Tant pis, je suis passé par la case site de ventes de clés et je me suis lancé à corps perdu dans la campagne du Chaos. OUI ! J'ai lâché 7.50 en plus du jeu de base mais bordel Warhammer sans le Chaos, c'est pas Warhammer. En plus, d'après mes proches, je suis un mec trop dark, j'allais pas passer à coté.

J'ai commencé avec le Chaos donc et là, ce fut le drame, la jouissance de jouer Archaon passée, je me suis fait latter dans tous les sens et j'ai abandonné. Fallait jouer à Attila tocard ! T'aurais ptêt compris le principe de horde ! Bref, j'ai embrayé sur les Comtes Vampires, les Nains, les Peaux Vertes et l'Empire pour me faire les dents sur le jeu et là, une triste réalité s'est imposée. La campagne est quasiment un copier/coller à chaque fois, les factions mineures se titillent, les majeures fédèrent et pouf le Chaos rase le nord de la carte avant d'être stoppé par nos soins. Et encore, lors de ma campagne avec l'Empire, j'ai défait une des deux hordes principales, l'autre par contre s'est faite défoncer par un conglomérat improbable d'un peu tout ce qui traînait sur la carte avec qui je m'étais allié. A ce stade-là du jeu, on en est plus déjà suffisamment puissant pour rouler sur n'importe qui depuis longtemps et on aura plus qu'à choisir nous même le destin de notre faction.

Je reviens vite fait sur l'annihilation du Chaos dans ma partie avec l'Empire pour mettre en exergue ce qui est pour moi le pire défaut du jeu en terme de gameplay. Je n'ai pas pu défaire moi-même cette horde chaotique pour la simple et bonne raison que l'IA a la tendance horripilante de se mettre systématiquement au limite de la zone d'action de nos armées, ce qui donne des poursuites débiles où on est parfois contraint de mobiliser une deuxième armée pour l'acculer dans une nasse, sous peine de se balader sur la moitié de la map derrière une armée fuyarde.

Bon, bon, bon, j'ai pas mal craché sur le jeu mais les attentifs remarqueront quand même le petit coeur tout mignon à coté de la note : c'est mon côté fanboy. Même si le jeu n'est pas exempt de défauts divers et variés, je dois l'avouer, j'ai pris plaisir à tester toutes les factions à ma disposition, même celles pour lesquelles je n'ai strictement aucune affinité dans le jeu de plateau ou dans les bouquins (coucou l'Empire). Incarner Archaon ou Grimgor a ravivé en moi l'âme de joueur que j'étais dans le passé quand mes Orques Noirs tranchaient dans les Impériaux et les petites touches de scénarisation ont également touché ma fibre nostalgique. Notamment avec Archaon et son périple dans les désolations chaotiques pour récupérer les artefacts qui feront de lui l'archi-champion des puissances de la ruine. Les différences de gameplay entre les différentes races sont quant à elles les bienvenues vu le schéma toujours identique de la campagne. C'est avec plaisir qu'on rase en continu avec les peaux vertes pour voir notre Waaagh! augmenter ou qu'on règle nos rancunes avec des Nains plus aigris que jamais. Toutes ces petites touchent témoignent de la qualité sous-jacente d'un jeu gangrené par une politique économique nauséeuse.

Verdict, ce jeu est clairement destiné aux fans de l'univers Warhammer et à personne d'autre. Non pas que je veuille me l'approprier pour mes congénères et moi-même mais plutôt parce qu'en terme de Total War, il y a largement meilleur (je ne l'ai pas évoqué mais le gameplay de la licence a été énormément simplifié) et le modèle économique (encore lui) étant ce qu'il est, il faudra casquer énormément pour profiter du jeu à son plein potentiel. Un bon jeu donc, qui aurait pu être excellent mais qui s'est contenté du minimum syndical. Dommage, il ne reste plus qu'à espérer que la suite déjà prévue et les DLC à venir étofferont la qualité de deux licences qui le méritent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1084 fois
7 apprécient · 3 n'apprécient pas

Morthys a ajouté ce jeu à 1 liste Total War: Warhammer

Autres actions de Morthys Total War: Warhammer