13 ans après...il est encore temps.

Avis sur Vagrant Story sur PlayStation 3

Avatar ClishClash
Test publié par le
Version PlayStation 3

Après moult jeux de rôle sans véritable saveur bien que sympathiques, il m'est arrivé de me demander si une véritable expérience vidéo-ludique pouvant jouer l'excellence sur tous les tableaux allait bientôt naître. Et comme souvent, las d'attendre et désespéré au vu des productions actuelles, il m'a fallu jeter un regard rétrospectif et m'abandonner aux joies du rétrogaming. C'est dans ces conditions que Vagrant Story m'est venu à l'esprit, un jeu hybride partagé entre Jeu de rôle et aventure que je gardais dans un coin de ma tête depuis fort bien longtemps, n'en ayant entendu que du bien.

Et à l'opposé de ce que j'imaginais, le jeu s'avère surprenant à bien des égards. Plus beau jeu de la PS one ? Sans doute. Une qualité technique incroyable pour l'époque avec un environnement extrêmement réussi et une ambiance immersive à souhait grâce à une excellente bande sonore. Des visages qui m'ont rappelé un certain Xenoblade, même si pour le coup, la logique voudrait que j'inverse l'ordre de la comparaison. Mais qu'en est-il du gameplay ? Point le plus important du jeu à mon sens.

Et bien là, c'est une grande réussite. Nerveux, tactique à souhait, rageant parfois, exigeant et bénéficiant d'un menu ergonomique, le système de combat de Vagrant Story est incontestablement le point fort du jeu et heureusement d'ailleurs étant donné le nombre incalculable de combats auxquels vous devez prendre part à la chaîne, il aurait été mal venu de faillir sur ce point crucial. Avec son système de chains, il sollicite constamment le sens du timing du joueur et parfois rater une défense Chain peut signifier la mort et un retour de 3 heures en arrière, les Attack Chains sont également à utiliser sans ménagement mais le dilemme se pose alors face aux Boss disposant de magies dévastatrices, car avec son système de RISK, le système de combat vous oblige sans cesse à choisir entre l'attaque et la défense, chaque attaque augmente votre jauge de RISK et vous rend encore plus vulnérable aux assauts ennemis tout en baissant votre précision lors des attaques, le joueur est donc vraiment impliqué sur tous les fronts. L'importance des forges et la possibilité de créer ses armes sans limites est une idée bienvenue et nul doute que les heures passées à forger de nouveaux "frères" d'armes furent parmi les plus jouissives de l'aventure.

Le jeu commence fort avec une des plus belles cinématiques d'intro du monde vidéo-ludique. Les enjeux sont au départ flous, avant de prendre de la consistance au fur et à mesure que l'aventure avance et de déboucher sur une fin ouverte, laissant les questions sans réponse rencontrées tout au long du jeu libres à l'interprétation. La narration est également réussie même si la traduction française, bien que de qualité, s'avère moins précise que la traduction anglaise.

Avec 47 heures de jeu au compteur et une possibilité de refaire l'aventure avec quasiment toutes ses acquisitions, je peux d'ores et déjà affirmer que ce jeu possède une durée de vie plus que raisonnable et force est de constater que le challenge est au rendez-vous. Un jeu à ne pas manquer, je suis au final bien content qu'aucun jeu intéressant ne soit sorti ces derniers temps sur console de salon. Vagrant Story, c'est un véritable bol d'air, un vrai jeu quoi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4402 fois
24 apprécient

ClishClash a ajouté ce jeu à 8 listes Vagrant Story

Autres actions de ClishClash Vagrant Story