London calling

Avis sur Vampyr sur PlayStation 4

Avatar _Akiletour_
Test publié par le
Version PlayStation 4

https://www.youtube.com/watch?v=VoW5LJiwFGA

Quel surprise de voir autant de mépris et de scepticisme pour cette production AA française qui, si elle n'est pas transcendante, possède bien des atouts qui peuvent, à mon humble avis, ravir les RPGistes curieux de découvrir des expériences vidéoludiques sortant un tant soi peu du lot entre deux W-RPG copieux en cette période peu propice à la sortie de AAA bien rutilant au marketing aggréssif.
Le concept de base, le pitch de vampyr se révèle déja assez originale pour un récit gothique; le jeu de DOTNOD a pour particuliaritée de faire incarner un médecin tout juste devenu vampire dans un récit dramatique où celui-ci se révèle être constamment tiraillé par la soif de sang insatiable que lui procure sa nouvelle condition monstrueuse, et son devoir de sauver des vies, ce qu'il y a de plus humain en somme.
Ce pitch de base sera le point de départ d'un scénario nettement plus dense par la suite impliquant des organisations secrètes et toute une galerie de personnages secondaires et de choix moraux à effectuer qui amèneront vers plusieurs dénouements.
Le scénario et la narration de vampyr constituent clairement les principaux points forts du soft qui propose un scénario que j'ai trouvé relativement prenant et bien ficelé avec des thématiques intéréssantes et parfois en lien avec les problématiques de la londre victorienne d'après-guerre (L'opposition constante entre science et religion, la corruption des hommes politiques, la prolifération des gangs et de la criminalité, traumatismes de la guerre, prostitution, luttes des classes etc...).

Le roleplay s'avère véritablement prenant pour peu que l'on accepte de s'immerger dans cette atmosphère glauque et desespérée d'une cité en pleine déchéance où règne la maladie et la folie des hommes, en effet, vampyr cumule des idées de game design et des features de gameplay innovantes contribuant à l'immersion, le joueur à l'instar de jonhatan, tiraillé entre son envie de cleaner au maximum les 4 quartiers principaux de londres en s'occupant de la santé des citoyens, de leurs problêmes personelles, et entre la tentation d'embraser sa nature bestiale de vampire et de les dévorer afin de cumuler beaucoup plus de précieux points d'XP (nécéssaire à l'obtention de nouveaux skills de combats ou à l'augmentation des stats primordiales dans des rues où les PNJ adverses seront parfois à un lvl bien supérieur au votre) au risque de rendre les rues bien moins vivables et sûres, dilemme d'autant plus pesant lorsque, comme dans mon expérience, vous aurez bien pris le temps de vous attacher à certains PNJ aux backstories parfois touchantes.

Je pense par exemple à ce vétéran de la guerre au visage défiguré qui voie en une patiente un peu dérangé de l'hopital pembrooke, la preuve qu'il reste un espoir pour lui ou encore de cette mère de famille devant subir au quotidien la folie de de son fils criminelle, lui-même jaloux de l'affection qu'elle porte à un orphelin SDF etc..

Le tout enrobé d'une direction artistique inspiré et classieuse qui achève de faire de vampyr un récit captivant dans mon expérience sublimé par de superbes musiques de la part d'olivier derrivière (compositeur de remember me, bound by flame ou encore de l'abominable alone in the dark inferno), mais quid de facteurs plus objectifs telles que les combats ou la finition technique me direz-vous ?

Et bien là, c'est déja plus "mi-figue mi-raisin" j'vous avouerais.

Le battle system de vampyr s'avère très largment inspiré de bloodborne sans le dynamisme et la précision du chef-d'oeuvre de from software : arme main gauche/main droite, jauge d'endu et de MP (qui est appellé ici jauge de sang) à gérer avec précaution, rajoutez à cela des refuges où vous dépenserais vos points d'xp et ou les ennemis repopent par la suite+un level design de la ville avec divers embranchements etc...
Des mécaniques qui ont faites leurs preuves certes mais le manque de budget ou de maitrise de la part du studio en la matière rendent les nombreux combats de vampyr assez monotones malgré des skills et armes assez variées qui permettent des possibilitées de builds intéréssantes (se concentrer à fond sur l'amélioration des stats et boostez à fond ses armes de prédilection pour jouer sans utiliser la jauge de sang, la jouer plus défensive avec des attaques à distances et des skills de protection et guérison comme moi, ou être très bourrin avec une grosse barre d'endu et des sorts puissants comme celui permettant de passer en mode berserk).

Graphiquement, on va pas se le cacher : c'est pas très beau; entre des animations hyper rigides et vieilllotes et des textures peu détaillées pour un jeu de cette génération, difficile de croire qu'on joue là à un jeu tournant sous UE4...d'autant plus que vient s'ajouter à cette carosserie peu rutilante un framerate qui peine à être constant par moment, et des temps de chargements infernales ( 40 secondes à chaque changement de zones !! really nigga ?!!), je veux bien croire que le budget n'a pas du être pharaonique certes, mais il aurait été appréciable d'avoir un jeu un chouia plus peaufiné sur le plan technique, merde !

VERDICT

Vampyr n'est pas le jeu de l'année, loin s'en faut, il s'agit d'un A-RPG modeste destiné à un public de passionnés avant tout, qui pourront faire fi de défauts assez évidents afin de se plonger dans un récit macabre et dramatique où l'on s'ennuie rarement au final.
Une petite curiositée de l'été, pas aussi mauvaise que voudrais vous le faire croire la presse jv, mais qui avec plus d'investissement et de budget aurait pu prétendre à l'excellence.

Une bonne expérience malgré tout si vous n'en attendez pas monts et merveilles.

Ma note est de 7/10

Points forts :

  • Une atmosphère lugubre et prenante de bout en bout
  • Un scénario adulte et bien ficelé
  • Des idées de game design originales et pertinentes
  • De superbes musiques qui contribuent grandement à l'immersion
  • Un arbre de compétences bien fourni et perméttant des builds variés

Points faibles :

*Très daté techniquement

*Des combats qui manquent cruellement de dynamisme et de précision (malgré des boss fights pas dégueulasses)

*Les side-stories des PNJ qui n'ont pas de finalité

*Des loadings bien trop longs

*Une mise en scène des dialogues et des cut-scenes un peu cheapos

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 412 fois
6 apprécient

_Akiletour_ a ajouté ce jeu à 3 listes Vampyr

  • Jeux vidéo
    Cover Ma ludothèque ps4

    Ma ludothèque ps4

    Avec : inFamous: Second Son, Metro: Redux, Lara Croft and the Temple of Osiris, Final Fantasy Type-0 HD,

  • Sondage Jeux vidéo
    Cover Les meilleurs jeux vidéo de 2018

    Les meilleurs jeux vidéo de 2018

    Avec : God of War, Shadow of the Colossus, Assassin's Creed Odyssey, SoulCalibur VI,

  • Jeux vidéo
    Cover Mon gaming 2018

    Mon gaming 2018

    Avec : Ys Origin, Silent Hill: Origins, Shadow of the Colossus, God of War,

Autres actions de _Akiletour_ Vampyr