Xenophobe X Chronicles

Avis sur Xenoblade Chronicles X sur Wii U

Avatar Pikouss
Test publié par le
Version Wii U

Il m'est déjà arrivé d’apprécier des jeux qui demandent aux joueurs de s’impliquer, de participer à la qualité du jeu ; en somme des jeux qui nous demandent de passer outre des défauts pourtant flagrants (Just Cause, Alpha Protocol). Des œuvres qui ont des qualités certaines, mais enfouis sous de grosses lacunes. Dans le cas de Xenoblade X Chronicles, c’est l’inverse.

Le jeu fourmille de défauts, et ce sont plutôt les qualités qui sont enfouis. Certes, les paysages sont beaux, les Skells sont cools et la faune parfois impressionnante. Mais ce qui est fondamental à mes yeux dans un RPG est un scénario au moins intéressant, une quête m’impliquant personnellement, un système de combat solide et des personnages riche et bien écrits. Hélas, XenoX se plante sur toute la ligne. Je passe l’éponge sur certaines musiques qui m’ont pourtant parue insupportable.

Le scénario est écrit avec les pieds : rien ne tient debout, tous les événements principaux sont aussi stupides que le sont les quêtes annexes. La trame principale est sans doute ce qui m’a rendu le plus hermétique aux qualités qu’on loue habituellement au titre.

En effet, cette quête consiste à coloniser une planète en éradiquant la faune qui ne fait que défendre son territoire. Certaines quêtes annexes nous demandent d’attaquer des pauvres bestioles inoffensives. Impossible pour moi de m’impliquer dans un jeu qui me demande d’exterminer les habitants d’une planète pour que l’humanité puisse s’y installer paisiblement - se la jouer Christophe Colomb, en fait.

Concernant le système de combat, rien de bien innovant par rapport à l’épisode précédent. À la place du pouvoir de Monado (une bonne idée qui permettait d’avoir une vision du futur et donc d’éviter une attaque fatale), un système de classe a été mis en place. À cela ajoutons les compétences, les cris de guerre, les divisions… Pourquoi faire simple ? Selon moi les combats sont trop longs et ne demandent que peu d’attention : tout est trop automatique. Aucun sentiment de montée en puissance ne se fait sentir, pas même après l’acquisition du premier Skell. Les combats changent juste d’échelle.

L’exploration, soi-disant la plus grosse qualité du jeu, ne fonctionne pas du tout avec moi. Le propre d’un jeu d’explo à mon sens, c’est que celle-ci doit être semée d’obstacles et lente pour permettre au joueur de s’émerveiller devant les décors ; c’est de voir un élément/paysage qui paraît inaccessible et de s’amuser à trouver un moyen de l’atteindre. Le Gameplay doit être limité pour ne pas trop faciliter la progression dans l’environnement. Xenox, lui nous propose une ballade, une randonnée ; certes, en terres hostiles, mais rien n’empêche la progression dans la carte si ce n’est une poignée de lieux inaccessibles tant qu’on a pas terminé tel ou tel chapitre.

Aussi bien en termes de vraisemblance qu’en termes d’ergonomie, le jeu loupe la marche et s’étale lamentablement. Tout est stupide et rien n’est pratique. Pour recruter les membres de son équipe, il faut les trouver dans New L.A., une ville aussi inutilement immense que vide et laide. Parlons de ces personnages d’ailleurs. Pas moins d’une vingtaine pourront être recrutés et aucun d’entre eux ne seront développés si l’on passe outre leurs quêtes annexes.

Les développeurs ont passé tellement de temps à faire de superbes environnements, qu’ils ont oublié de faire un super jeu. XenoX n’est tout bonnement jamais dans le second degré, il reste aux ras des pâquerettes et maladroit tant dans son discours que dans sa narration. Il ne propose aucune richesse dans ses récits ou ses dialogues, ne s’accorde jamais de seconde lecture, et ne frappe jamais là où il faut. Il n’apporte aucune réflexion sur quoi que ce soit. Mais sinon, les paysages sont sympas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 999 fois
9 apprécient · 6 n'apprécient pas

Pikouss a ajouté ce jeu à 4 listes Xenoblade Chronicles X

Autres actions de Pikouss Xenoblade Chronicles X