Façon puzzle

Avis sur Zero Time Dilemma sur PS Vita

Avatar Red13
Test publié par le
Version PS Vita

La majorité de cette critique ne contient pas de spoilers du jeu ZTD, mais contient par contre quelques éléments relatifs à VLR. Les parties spoilantes de ZTD sont cachées par des balises spoilers.

J'ai découvert le genre du Visual Novel avec Virtue's Last Reward. Et quelle claque ! Un des meilleurs jeux auquel j'ai été amené à jouer, grâce notamment à une atmosphère et une histoire incroyable. C'est donc tout naturellement que j'apprenais avec une joie non dissimulée la sortie de l'opus n°3 de la saga (bien que n'ayant jamais joué à 999) : Zero Time Dilemma.

Pour faire simple, je partage le ressenti majoritaire qui a dejà été exprimé sur le jeu dans de nombreuses autres critiques : ZTD est un très bon jeu, un bon visual novel et une suite bienvenue à VLR. Il n'en reste pas moins qu'il reste comme un épisode un peu en-deça de son grand frère. Explications à venir ...

La critique pour tous (sans spoilers)

Zero Time Dilemma est donc la conclusion de la saga Zero Escape et la suite directe de l'épisode Virtue's Last Reward, même si elle se situe chronologiquement avant l'épisode 2 (ce qui sera une évidence pour toute personne ayant joué à VLR). Je précise d'ailleurs qu'il est selon moi très vivement recommandé de jouer à VLR avant de se lancer dans cette épisode. Toujours dans ce registre, je n'ai personnellement jamais joué à 999 et même si on ressent de temps en temps que certaines allusions nous échappent, je n'ai jamais ressenti un manque criant.

ZTD partage avec VLR le déroulement de la trame narrative sur des multivers, à savoir des déclinaisons différentes de l'histoire en fonction de choix effectués par les personnages. Il va néanmoins plus loin, dans la mesure où la narration s'effectue maintenant par fragments qui, en plus de ne pas faire nécessairement partie de la même histoire, ne sont pas non plus racontés dans l'ordre chronologique. Ce choix de narration s'avère particulièrement logique dans la mesure où nos héros sont censés perdre la mémoire toutes les 90 minutes. Il n'en reste pas moins que ce choix narratif m'a un peu perturbé au début, nuisant selon moi à la solidité narrative qui faisant notamment la force de VLR.

Ajoutons à cela que ZTD n'apporte aucune introduction à l'histoire qu'il a à raconter (vraiment, un petit previously aurait été plus que bievenu), et on se retrouve malgré l'attachement à la saga à patauger un peu dans l'histoire dans le premier tiers de l'aventure, dont le rythme et le contenu m'ont - il faut bien l'admettre - un tout petit peu déçu.

Mais pas d'inquiétudes ! Le midgame pointant son nez, le rythme et la densité de l'aventure prennent le dessus dans une accélération narrative plus qu'appréciable. Le caractère fragmenté de la narration se trouve complètement compensé et devient même une astuce ingénieuse pour piquer à chaque fois notre curiosité et notre envie de comprendre l'articulation du puzzle.

Comme dans VLR, l'ambiance du huis-clos est bien retranscrite (quoique là aussi légèrement en deçà de l'épisode 2) et les personnages réussis dans leur ensemble. A noter que ZTD renouvelle quelque peu le style graphique de la saga en optant pour des scènes plus dynamiques traitées en cell-shading. On sent que techniquement c'est un peu dépassé, mais j'ai trouvé ça plus agréable que les plans fixes de VLR.

J'ai lu sur SC beaucoup de déceptions concernant la conclusion de l'aventure. C'est vrai, quand on compare avec l'espèce de feu d'artifice incroyable, voire invraisemblable, mais tellement porteur de sens, de VLR, la conclusion de ZTD peut semble un peu tiède. Mais elle n'en reste pas moins agréable et réserve son lot de surprises.

Conçu véritablement comme un puzzle dont il va falloir analyser puis placer, avec patience et réflexion, les pièces, Zero Time Dilemma est l'épisode de conclusion indispensable pour qui a joué à Virtue's Last Reward, voire à 999. Et même si on regrettera le caractère plus sage de l'histoire que cet épisode souhaite narrer, on passe un bon moment à connaître l'aboutissement de toutes ces aventures.

Je pense que le jeu est également accessible pour ceux qui n'ont jamais joué à un épisode de la saga, ce qui constitue une de ses forces (commerciale) mais aussi une faiblesse, dans la mesure où son perçoit que les développeurs ont tenté de faire un épisode qui ne ramène pas de façon permanente au contenu des épisodes antérieurs. Du coup, certains joueurs qui attendront beaucoup de réponses et de liens avec les épisodes précédents pourront être déçus.

Quelques réflexions à partager avec ceux qui ont joué à ZTD

Chers amis, bienvenus dans la partie de cette critique où on va pouvoir se lâcher sur quelques éléments de contenu du jeu sans avoir peur de se gâcher le plaisir de la découverte.

Revenons déjà sur la conclusion de l'aventure. Oui ! Elle est plus sage et conventionnelle que la fin de VLR. Mais je ne la trouve pas pour autant inintéressante. En fait, j'ai eu de l'affection pour son côté presque futile, puisque, si on abandonne la vision mutivers, on se retrouve avec une aventure d'une petite heure dont tout le monde sort indemne et avec l'espoir de pouvoir changer le monde. Une fin qui, avec une vision de premier degrès, peu paraître bien naïve et inexplicablement optimiste par rapport au déroulé de la saga. Mais avec une lecture différente, ça me fait penser à ces nœuds qui semblent inextricables, mais qui, quand on tire tout doucement sur les deux bouts, se défont tout seul.

Au delà de ce sentiment très personnel, il faut reconnaître que la fin dispose de certaines facilités. Je pense notamment à la facilité de dire que Free the Soul et Brother n'avait en fait que pour objectif de justifier temporellement leur existence et de faire du monde un endroit meilleur. J'admet : c'est un peu easy et même incohérent par rapport à tout ce que Virtue's Last Reward avait construit autour de cette organisation.

Je n'ai pas été totalement convaincu par l'apparition du personnage de Delta non plus. C'est d'autant plus marrant que j'ai peu lu de choses là dessus. Tout d'un coup, il y a un personnage en plus dans l'aventure, dont on comprend qu'on a vu toute l'histoire avec ses yeux. Et personne ne s'en ai inquiété avant. On nous a mis un mec qui soit disant ne bouge pas, ne voit et n'entend rien, et personne n'a envie d'en parler ou d'explorer un peu plus l'histoire ??? Bon ... Par contre, toute l’ambiguïté de l'identification de qui s'appelle Q est pas mal foutue.

Concernant Mira, son profil m'a fait pensé au serial killer de Danganronpa, mais son personnage est peu exploité. En fait, on ne comprend pas bien sa plus-value dans l'aventure et son apport à la saga (ou c'est moi qui suis passé à côté).

Par contre, j'ai été assez séduit par le personnage de Q (le robot), par la relation Sigma/Diana/Phi et le twist de Brother, même s'il est un peu convenu et qu'on le voit venir à 3 km, est pas désagréable. Mention également pour le personnage de Zero que j'ai personnellement plus apprécié que Zero III qui était pas mal aussi, assez déjanté, mais des fois un peu agaçant.

En tout cas, Zero Escape, c'est un peu comme Lost (pour ceux comme moi qui adore) : l'univers est tellement barré et les histoires tellement croisées que c'est compliqué de faire une fin à la hauteur et qui se tient. Comme un gymnaste qui ferait un quintuple salto et qui tenterait tant bien que mal de retomber élégamment sur ses pattes. Du coup, c'est vrai que ZTD laisse quelques sujets en l'air (la constitution de Free the Soul, l'histoire de la princesse égyptienne, l'histoire de K, l'intérêt de Mira et Eric, ...), peut donner l'impression de la facilité (je suis ton père, je suis ta mère, je suis ta fille, il est notre fils) et finit sur une pointe naïve (tout le monde est gentil) mais les développeurs ont quand même réussi à faire une fin qui se respecte et qui n'est pas n'importe quoi.

Je maintiens donc mon avis, qui est que Zero Time Dilemma est un jeu incontournable pour ceux qui aiment la série, et que même les néophytes peuvent s'y essayer, s'ils acceptent de passer à côté de pas mal de détails incroyable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 642 fois
8 apprécient

Red13 a ajouté ce jeu à 4 listes Zero Time Dilemma

Autres actions de Red13 Zero Time Dilemma