Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Albums I'm not supposed to like.

Avatar Jad_Wagen Liste de

2 albums

par Jad_Wagen
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Écouter

    Lese Majesty (2014)

    Sortie : . 18 morceaux.

    Album de Shabazz Palaces

    Je n'ai jamais été attiré par le Hip-Hop. Ce style ne me parle pas du tout, que ce soit au niveau de la musique (trop souvent jugée comme trop simpliste) ou de l'image propagée par ce genre musical. Il y a quelques années un groupe m'avait déjà attiré du côté obscur. Après Dalëk voici donc Shabbaz Palaces, Duo basé à Seattle dont Lese Majesty, sorti chez SubPop en 2014, est le deuxième album.

    La première rencontre a eu lieu chez mon disquaire. Il venait de recvoir le cd promo et le faisait donc tourner dans le magasin. J'ai alors eu l'impression d'entendre un Genesis P Orridge (Throbbing Gristle et Psychic Tv) qui se serait mis au Hip-Hop. Il n'en fallait pas tant pour piquer ma curiosité.

    J'ai souvent reproché à ce genre musical (sans doute aussi par méconnaissance) un trop grande facilité. Je comprends tout à fait l'importance du texte mais à l'instar de la chanson française je trouve qu'on ne peut se contenter d'un arrangement avec un pauvre beat et 3 notes. Comme vous pouvez vous en douter, ce n'est pas vraiment le cas ici. On n'est certe pas à un niveau de complexité cosmique mais tout de même, il y a suffisement pour que l'oreille reste attentive.

    La musique de Shabbaz Palaces est sombre, par moment presque ambiante avec un aspect cotonneux. Latmosphère est claustrophobic mais en même temps agréable et on se laisse porter d'un morceau à l'autre sans réellement s'en rendre compte. Je ne sais pas si c'est un bonne ou une mauvaise chose mais le fait d'avoir un fil stable dans un album m'a toujours plut et cela permet d'y resté plongé de bout en bout.

    Durant tout l'album on est balancé entre des basses profondes et sombres et des éléments non-mélodiques qui ajoutent d'autres plages sonores qui, si elles ne peuvent pas être considérées de lumineuses, éclaircissent l'ensemble. On retrouve ainsi des claviers qui rappellent la new wave des années 80 comme des sonorités plus proche de la musique industrielle ou encore issues d'une musique électronique plus récente (celle qu'on écoute plus chez soi que dans un club).

    Malgré ce que l’appellation hip-hop pourrait laissé penser, cet album reste donc dans les sonorités et les sensations que j'apprécie et c'est en cela qui représente une excellente surprise et que comme pour les autres albums de cette liste, "I'm not supposed to but I like it"
  • Écouter

    An Awesome Wave (2012)

    Sortie : . Art pop et pop indé. 14 morceaux.

    Album de alt-J