Beriman

Avatar SullyRay Liste de

11 films

par SullyRay

Je me laisse définitivement aller au listage...
Mais disons que je fais aussi ça parce que ça me permet de faire des micro-critiques.
Et Bergman, c'est un peu mon coup de coeur du moment et au lieu d'avoir des badges quentin à la con, je préférerais un badge Ingmar!

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1

    La Source (1960)

    Jungfrukällan

    1 h 29 min. Sortie : . Historique et drame.

    Film de Ingmar Bergman avec Max von Sydow, Birgitta Valberg, Gunnel Lindblom

    10, 9 ? Je ne sais pas trop. J'ai un peu l'impression, en aimant ce film, de faire preuve d'un certain amateurisme et d'un manque de culture quant au cinéma qui précède ce film. Par exemple, je n'ai pas trop vu de Kurosawa (en tout cas pas Roshomon) alors que Bergman considère ce film comme du sous-Kurosawa. Et puis, ce que j'ai vu de Kurosawa ne m'a pas vraiment transporté... Alors que là!!! Autant je trouve le début assez bien, sans être extraordinaire, autant après le viol tout devient incroyable. La scène du meurtre des deux larrons et de l'enfant (je dis 2 larrons parce que j'ai justement le sentiment que le film peut y faire référence, les deux bonhommes se trouvant dans la position de la croix et l'enfant, symbole de pureté, tué, pourrait évoquer une sorte de christ) est d'une force incroyable. La fin est elle aussi magnifique avec cette espèce de tableau vivant.
    Je ne suis pas très porté sur la croyance, en fait, j'ai même parfois l'impression que seul le cinéma arrive vraiment à me parler de sacré, à me faire un peu toucher ce que c'est (parce que je n'ai sinon que très peu le ''sens du sacré''). Et ce film me semble justement d'autant plus intéressant que Bergman a justement mis Dieu de côté juste avant et là, paf, on nage en plein sacré (la fin me rappelle vraiment Ordet)! Et comment aussi comprendre le point de vue que peut réellement porter Bergman sur le personnage du père qui tue dans sa fureur la pureté, qui re-accomplit l'acte de ceux qui ont tué sa fille finalement ? Bref, un abysse de réflexion (c'est un peu un Dogville avant l'heure).
  • 2
    Bande-annonce

    Les Fraises sauvages (1957)

    Smultronstället

    1 h 31 min. Sortie : . Drame, romance et road movie.

    Film de Ingmar Bergman avec Victor Sjöström, Bibi Andersson, Ingrid Thulin

    Beau et touchant. Bien que jeune, dès qu'on me parle de vieillesse, de temps passé/perdu, ça me parle. Et puis tout est assez exceptionnel, les idées, l'usage de ''flash-back'' et de rêves qui me semblent toujours en avance même à notre époque (surtout les espèces de flash-back). Une désinvolture astucieuse quant à la question de Dieu. Bref, un très bon Bergman.
  • 3
    Bande-annonce

    Persona (1966)

    1 h 24 min. Sortie : . Drame.

    Film de Ingmar Bergman avec Bibi Andersson, Liv Ullmann, Margaretha Krook

    Un film-monstre! Un! Même si ce n'est pas forcément mon préféré (je le trouve trop austère et déroutant aussi, peut-être, pour complètement l'adorer), c'est aussi clairement un des plus grandes contributions à l'élaboration d'un cinéma radical, radicalement cinématographique, un cinéma qui nous plonge dans la spécificité de son médium et dans un maelström de réflexions.
  • 4

    Scènes de la vie conjugale (1974)

    Scener ur ett äktenskap

    2 h 48 min. Sortie : . Drame.

    Film de Ingmar Bergman avec Liv Ullmann, Erland Josephson, Bibi Andersson

  • 5

    À travers le miroir (1961)

    Såsom i en spegel

    1 h 30 min. Sortie : . Drame.

    Film de Ingmar Bergman avec Harriet Andersson, Gunnar Björnstrand, Max von Sydow

    Finalement, ce film me rappelle un peu le Désert Rouge. On trouve en effet dans les deux cas un personnage féminin aspirant à l'unité et pourtant étant profondément séparée du monde qui l'entoure.
    La musique qui n'intervient que très rarement est usée de manière vraiment intelligente.
    Ouvrir le film sur une scène d'extérieur et rester à l'extérieur pendant une bonne partie du film me semble aussi une idée particulièrement bonne. Et les scènes finales sont époustouflantes.
  • 6
    Bande-annonce

    Le Septième Sceau (1957)

    Det sjunde inseglet

    1 h 36 min. Sortie : . Drame et fantastique.

    Film de Ingmar Bergman avec Max von Sydow, Gunnar Björnstrand, Bengt Ekerot

    Un brin d'une déception... Je ne l'ai pas trouvé si extraordinaire que ça... Cela étant dit, je l'ai vu l'an dernier et peut-être que le revoir me ferait changer d'avis!
  • 7

    Saraband (2003)

    1 h 47 min. Sortie : . Drame.

    Téléfilm de Ingmar Bergman avec Liv Ullmann, Erland Josephson, Börje Ahlstedt

    Je n'ai été que moyennement attentif... Cependant, la scène où Karin s'enfonce dans la forêt et surtout ce plan où elle entre dans le hors-champ et que son cri déchire le champ/le visible est un coup de génie.
  • 8
    Bande-annonce

    Fanny et Alexandre (1982)

    Fanny och Alexander

    3 h 05 min. Sortie : . Drame.

    Film de Ingmar Bergman avec Pernilla Allwin, Bertil Guve, Börje Ahlstedt

  • 9
    Bande-annonce

    L'Heure du loup (1968)

    Vargtimmen

    1 h 29 min. Sortie : . Drame et Épouvante-horreur.

    Film de Ingmar Bergman avec Erland Josephson, Max von Sydow, Ingrid Thulin

  • 10

    Monika (1953)

    Sommaren med Monika

    1 h 36 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de Ingmar Bergman avec Harriet Andersson, Lars Ekborg, Dagmar Ebbesen

  • 11

    Jeux d'été (1951)

    Sommarlek

    1 h 32 min. Sortie : . Romance et drame.

    Film de Ingmar Bergman avec Georg Funquist, Stig Olin, Maj-Britt Nilsson