Description des chansons des Beatles

Avatar PiotrAakoun Liste de

211 morceaux

par PiotrAakoun

Dans cette liste je récolterai et mentionnerai toutes les informations que j'ai pu trouver sur chacune des chansons des Beatles. Il va de soi que je commencerai par publier les infos que je trouve sur Wikipedia, mais mon intention est d'également trouver d'autres infos sur des sites spécialisés anglais et autres, tentant d'enrichir au maximum ces rubriques. Afin de simplifier au maximum, je base cette liste sur la sortie chronologique des singles, EP's et albums en Angleterre.
1963 - Please, please me : https://www.youtube.com/watch?v=WZE_Aw4D3KQ
1963 - With the Beatles : https://www.youtube.com/watch?v=YgRtoSsF8mc
1964 - A Hard Day's Night : https://www.youtube.com/watch?v=5sxItOvwXOg
1964 - Beatles for sale : https://vimeo.com/261236691
1965 - Help! : https://vimeo.com/268841683
1965 - Rubber Soul : https://www.youtube.com/watch?v=H3MgJWH2TiQ

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Écouter

    Love Me Do

    2:21. Présent dans 37 albums.

    Morceau de The Beatles

    5 octobre 1962

    Love Me Do est leur première chanson publiée en single. Elle a été écrite principalement par Paul McCartney, avec la collaboration de John Lennon, et est créditée « Lennon/McCartney », comme toutes les chansons du groupe écrites soit par Lennon, soit par McCartney, soit en collaboration.

    Love Me Do revêt, à plusieurs titres, une importance considérable dans la carrière des Beatles. C'est cette chanson qui attira l'attention de George Martin, lors de leur première audition dans les studios EMI d'Abbey Road, le 6 juin 1962. C'est elle que les Beatles imposèrent à leur nouveau producteur — qui souhaitait leur faire interpréter pour leur premier 45 tours une chanson qu'ils n'avaient pas composée — lançant ainsi leur carrière d'auteurs-compositeurs. C'est elle qui marqua leur première percée dans les charts britanniques et leurs premiers passages à la radio.

    McCartney compose Love Me Do à l'âge de 16 ans, à l'époque des Quarrymen, dans une tentative de faire du blues. Il racontera plus tard qu'il pensait à sa petite amie d'alors, Iris Caldwell, en écrivant la chanson. Il la retravaille et la perfectionne avec Lennon, qui écrit le pont et le riff d'harmonica qui caractérise le morceau (ce dernier étant vraisemblablement influencé par l'harmonica sur Hey Baby interprété par le musicien Delbert McClinton, https://www.youtube.com/watch?v=9f3DkxUHvK8 titre que John possède sur son jukebox).

    Le thème des paroles est simple : «Je t'aime, alors s'il-te-plaît, aime-moi !» constituent quasiment les seules paroles de la chanson. Le mot « love » y est répété 21 fois, cependant, plusieurs choses différencient cette chanson de ce qui se fait à l'époque, notamment l'harmonica joué par John Lennon et le fait qu'elle soit chantée par deux voix très complémentaires, sont des éléments qui ajoutent au charme de la chanson. Paul McCartney parle de Love Me Do en ces termes : « C'est notre plus grand message philosophique. Parce que, pour être très simple et sincère, il faut tout d'abord être simple... ».

    Ils enregistrent 3 versions, une avec Pete Best, lors de leur première séance d'enregistrement chez EMI, la suivante avec Ringo Starr, devenu le batteur du groupe après le renvoi de Best (elle apparaît sur le 45 tours original), et la dernière avec Andy White, un batteur de studio, qui figure sur l'album Please Please Me.
  • Écouter

    P.S. I Love You

    2:05. Présent dans 21 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    P.S. I Love You est une chanson des Beatles principalement composée par Paul McCartney avec Andy White aux bongos et Ringo aux maracas et sortie comme face B de leur premier 45 tours. Il s'agit d'une ballade d'amour classique qui se permet cependant des innovations notamment sur le plan des harmonies vocales.

    P.S. I Love You est composée par Paul McCartney en 1961, alors que les Beatles jouent dans les clubs de Hambourg. La chanson prend le prétexte et la forme d'une lettre, procédé que McCartney réutilisera quelques années plus tard avec Paperback Writer.

    Le 11 septembre 1962, les Beatles se rendent en studio pour mettre en boîte leur premier single. Une tentative pour enregistrer Love Me Do a déjà eu lieu le 4 septembre mais s'est révélée infructueuse. George Martin, le producteur du groupe, était en effet peu convaincu par le jeu de batterie de Ringo Starr. Ron Richards, qui remplace Martin le 11 septembre, engage donc le batteur professionnel Andy White. Pour Starr, c'est le choc, comme il le raconte des années plus tard : « Ca m'a porté un coup terrible que George Martin ne me fasse pas confiance. [...] Il s'est excusé à maintes reprises depuis, ce bon vieux George, mais ça m'a anéanti - je l'ai haï, le salaud, pendant des années, et aujourd'hui encore, je ne le lâche pas ! »

    Cependant, pour P.S. I Love You, Ringo est mis à contribution par Ron Richards : le voyant assis inactif à ses côtés, le producteur lui propose de jouer des maracas. Les trois autres garçons jouent de leurs instruments respectifs tandis que Paul McCartney se charge du chant principal.

    La chanson une fois bouclée est envisagée comme face A par le groupe, mais Richards pose son veto. Comme il l'explique, une chanson portant ce titre était déjà sortie en single. La chanson est donc reléguée en face B de Love Me Do.

    Bien que John Lennon ait une place dominante aux débuts du groupe, ce single porte clairement la marque de Paul McCartney, qui est l'auteur principal des deux chansons. Très vite, le single monte dans les charts pour atteindre la 17e place, un bon score pour un premier disque. Il est possible que le manager du groupe, Brian Epstein, ait « aidé » les ventes en achetant lui-même de nombreuses copies. Dans tous les cas, le résultat est le même : la Beatlemania est sur le point de naître.
  • Écouter

    Please Please Me

    2:06. Présent dans 13 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    11 janvier 1963

    Please Please Me est une chanson des Beatles, composée en 1962 par John Lennon. Inspirée par les chansons de Roy Orbison, cette composition aux paroles à connotation potentiellement sexuelle est dynamisée sous l'impulsion du producteur George Martin qui demande au groupe d'accélérer le tempo, y fait également ajouter des harmonies vocales et de l'harmonica. Refusée comme face B du premier single du groupe, Love Me Do, la chanson est ré-enregistrée en novembre 1962.

    Elle paraît en single au Royaume-Uni avec pour face B la chanson Ask Me Why. Selon les sources, elle peut être considérée ou pas comme le premier no1 des Beatles, et est donc leur premier titre à grimper tout en haut des hit-parades, répandant leur popularité sur l'ensemble de leur île et marquant l'amorce de ce qui va devenir cette année-là, la Beatlemania.

    Sur le style, Lennon tente de reprendre les codes de Roy Orbison dont il vient alors d'entendre la chanson Only The Lonely. https://www.youtube.com/watch?v=kjq4wYuwgxs Comme il l'explique, le but qu'il cherchait à atteindre en écrivant cette chanson était d'atteindre le haut des classements : « On a essayé de faire aussi simple que possible. Quelques-uns des trucs qu'on a écrits par le passé étaient un peu inhabituels, mais celle-là, on a voulu qu'elle entre direct au hit-parade. »

    Lorsqu'ils se rendent aux studios EMI de Londres le 11 septembre 1962 pour enregistrer leur premier single, Love Me Do, les Beatles comptent mettre en face B Please Please Me dont ils réalisent plusieurs prises, avec à la batterie le batteur professionnel Andy White. Pour le producteur George Martin, cependant, la chanson ne fonctionne pas. « C'était comme une chanson de Roy Orbison, très lente, avec un chant bluesy. Il me semblait évident qu'elle avait franchement besoin d'être dynamisée. » En fin de session, il ajoute : « on n'a pas vraiment réussi Please Please Me, mais c'est une trop bonne chanson pour qu'on la balance tout simplement. On va la laisser pour une autre fois... »

    Dans les temps qui suivent, les Beatles travaillent à l'amélioration de la chanson sur les indications de George Martin, l'accélèrent considérablement et rajoutent notamment une partie d'harmonica, et des harmonies vocales sur les passages où, dans la version originale, Lennon chantait seul. Particulièrement convaincu après une prise du groupe, George Martin avait lâché depuis la cabine de mixage : « Les garçons, vous tenez votre premier numéro un ! »
  • Écouter

    Ask Me Why

    2:30. Présent dans 11 albums.

    Morceau de The Beatles (mono studio mix #2)

    Ask Me Why est une chanson des Beatles composée par John Lennon et Paul McCartney sur une idée de John Lennon. La chanson est interprétée par les Beatles lors de leur audition chez EMI le 6 juin 1962. Elle n'est pas retenue par le producteur George Martin comme premier single des Fab Four.

    Cette chanson d'amour à la structure complexe et à l'ambiance feutrée est finalement choisie en face B de leur deuxième single, Please Please Me.

    Ask Me Why est composé pour que les Beatles puissent interpréter des compositions originales lors de leurs prestations au Cavern Club de Liverpool. Terminée avec l'aide de Paul McCartney, la chanson est régulièrement interprétée par le groupe durant ses concerts.

    Il s'agit d'une chanson d'amour dans laquelle le chanteur principal déclare son amour et explique ne pas parvenir à croire à ce qui lui arrive, complétant : « Ask me why, I'll say I love you,/And I'm always thinking of you. » (« Demande moi pourquoi, je te dirai que je t'aime,/Et que je pense tout le temps à toi. » Sur la forme, Ask Me Why est composée en mi majeur, et est selon le musicologue Alan Pollack, une chanson complexe avec de nombreuses variations dans sa structure. La chanson s'inspire du style de Smokey Robinson & the Miracles.
  • Écouter

    I Saw Her Standing There

    2:52. Présent dans 9 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    22 mars 1963

    Décidés à surfer sur le succès du groupe, George Martin et le manager des Beatles, Brian Epstein, décident d'enregistrer un album. Dix nouvelles chansons sont mises en boîte le 11 février 1963. S'y ajoutent les quatre chansons déjà publiées en single. Après de longues hésitations sur le titre de l'album, il est décidé de le nommer Please Please Me pour profiter du succès du single.

    I Saw Her Standing There est écrite par Paul McCartney et John Lennon. La fraîcheur et l'énergie communicative qui s'en dégage lui valent de faire l'ouverture de l'album. C'est à Paul que revient l'honneur de chanter la toute première chanson du groupe pour son tout premier disque. Il pense à mettre en vedette une fille de 17 ans, afin que le public des Beatles, majoritairement féminin, puisse facilement s'y identifier. Il pensait en fait à Iris Caldwell, sa fiancée de l'époque et sœur de Rory Storm, leader du groupe rival et ami Rory Storm and The Hurricanes, dans lequel jouait auparavant Ringo Starr.

    Plus tard, en septembre 1962, (soit 5 mois avant l'enregistrement), lorsqu'à son domicile il présente à John Lennon la chanson, elle est quasiment achevée. Ayant séché l'école, ils la terminent dans le salon sur leurs guitares, et un peu au piano. Mais John fait remarquer que la première phrase des paroles est maladroite. « À l'origine, les paroles étaient « she was just seventeen, never been a beauty queen ». Je savais que c'était mauvais, je l'avais écrite juste parce que ça rimait », raconte McCartney. Lennon l'arrête et se met à rire : « C'est une blague, cette phrase, non ? Faut changer ça ! »4. Après avoir parcouru dans l'alphabet les mots rimant avec seventeen (« between, clean, lean, mean… »), Lennon remplace « never been a beauty queen » par un « you know what I mean » plus ambigu (« elle n'avait que 17 ans, vous voyez ce que je veux dire ? », ce qui peut être compris comme un sous-entendu sexuel). À la suite de cela, Lennon et McCartney terminent la mélodie et écrivent les paroles dans un manuel d'exercice du Liverpool Institute, où Paul étudie.

    La ligne de basse de la chanson, qui donne le groove et renforce l'atmosphère rock 'n' roll, a été reprise note pour note d'une chanson de Chuck Berry, I'm Talking About You https://www.youtube.com/watch?v=HUnUANMQ6tg
  • Écouter

    Misery

    1:52. Présent dans 10 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    Misery est composée par John Lennon et Paul McCartney en janvier 1963. Écrite à l'origine pour Helen Shapiro, elle est finalement enregistrée pour le premier album du groupe. Elle est mise en boîte par les Fab Four le 11 février 1963 aux studios EMI d'Abbey Road durant une session-marathon de 585 minutes.

    Pour l'enregistrement de leur album Please Please Me, les Beatles accomplissent une performance unique en enregistrant dix chansons au cours d'une même journée (les quatre autres pistes de l'album étant déjà parues en single). Ils se rendent donc aux studios EMI le 11 février pour 585 minutes de travail réparties en trois sessions, de 10h du matin à 22h45.

    La chanson raconte l'histoire d'un homme abandonné par une fille, et qui clame son désespoir, commençant par cette déclaration solennelle : « The world is treating me bad » (« Le monde me traite mal »). C'est l'une des rares fois où, durant cette période, les Beatles se réfèrent à la fille dont traite la chanson à la troisième personne4.

    Les Beatles sont, à cette époque, très influencés par les pionniers du rock 'n' roll, Elvis Presley, Little Richard, Chuck Berry, ... Et pour "se la jouer" comme eux, ils introduisent dans la prononciation de certains mots des consonances "made in USA".

    George Harrison a des difficultés à jouer le petit gimmick de guitare qui ponctue la phrase "I'll remember all the little things we've done". C'est le producteur du groupe, George Martin, qui se charge de le jouer au piano. Il enregistre sa prestation sans les Beatles. Afin de simplifier la superposition des pistes, les prises sont enregistrées à une vitesse de 30 pouces par seconde au lieu de 15 : deux fois supérieure à la vitesse normale. Ceci permet en effet à Martin de jouer sa partie de piano au ralenti. Et cela pour une raison bien précise : il veut utiliser un trucage qu'il a souvent employé auparavant et qui consiste à enregistrer les petites interventions de piano sur un play-back ralenti de moitié, afin de leur donner en les rejouant à vitesse normale un son cristallin, plus proche de celui d'un piano "punaisé" (tack piano) ou encore d'un clavecin. C'est une méthode qu'il réutilisera de nombreuses fois, notamment dans In My Life en 1965. Petit détail : il ajoute de la réverb' en jouant la partie de piano, ce qui fait qu'à la vitesse normale elle aussi acquiert un son distinctif.
  • Écouter

    Anna (Go to Him)

    3:00. Présent dans 9 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    Anna (Go to Him) est une chanson de Arthur Alexander parue en single le 17 septembre 1962, et qui s'est classée 68e dans les charts américaines à sa sortie. Il s'agit d'une ballade soul dans lequel le chanteur décide de laisser partir sa petite amie pour qu'elle retrouve un homme avec qui elle pense être plus heureuse.

    Cette chanson, peu connue à l'époque, était une chanson appréciée de Lennon. George Harrison explique en interview : « Anna, d'Arthur Alexander était également sur l'album. Je me rappelle avoir eu plusieurs albums de lui, et John a chanté trois ou quatre de ses chansons » (dont Soldier of Love et A Shot of Rhythm and Blues qui figurent sur les enregistrements de la BBC), Anna est en effet particulièrement prisée de John Lennon. Celui-ci la cite notamment en interview en 1980 pour démontrer qu'il ne peut pas être enfermé dans l'image clichée du rockeur dur par opposition au tendre Paul McCartney.

    Les Beatles laissent de côté les instruments à cordes de la version originale, remplacées par leur classique formation de guitares, basse et batterie. La partition de piano de la version originale https://www.youtube.com/watch?v=2rHcvYa93sU est ainsi remplacées par la guitare de George Harrison. John Lennon se charge du chant principal, qui est teinté, selon Richie Unterberger, d'une « douleur torturée » que n'avait pas la première version. McCartney et Harrison l'accompagnent aux chœurs, ce qui fait dire au musicologue Allan Pollack que, grâce à ces harmonies, la chanson semble composée par le duo Lennon/McCartney. Sur l'adaptation de la chanson, Harrison rajoute : « Arthur Alexander utilisait un motif de batterie très original qu'on a essayé de copier. On n'a pas tout a fait réussi, mais on a fini par inventer quelque chose de plutôt bizarre et de tout aussi original. »
  • Écouter

    Chains

    2:29. Présent dans 6 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    Chains est une chanson composée par Gerry Goffin et Carole King. Elle est parue pour la première fois en single aux États-Unis en novembre 1962, enregistré par le groupe The Cookies. Elle connaît un certain succès, atteignant la 17e place dans les classements américains.

    George Harrison déniche cette chanson à Liverpool, dans la boutique NEMS de son manager Brian Epstein, en décembre 1962 et le groupe l'enregistre pour la BBC le 16 janvier suivant pour l'émisson Here We Go diffusée le 25 du même mois. Ils décident de l'inclure sur leur premier album.

    Chains est enregistrée par les Beatles aux studios Abbey Road le 11 février 1963, lors dela fameuse session marathon. George Harrison y tient le chant principal accompagné aux chœurs par Lennon et McCartney, ainsi que par l'harmonica de Lennon qui remplace le saxophone de la version originale. Le tempo est par ailleurs accéléré. https://www.youtube.com/watch?v=2_f9lrXd_48

    C'est la première chanson des Beatles où l'on peut entendre des harmonies à trois voix. On retrouve ce type de combinaison plus tard, dans This Boy.

    Par ailleurs, si les Beatles ont su apporter à ce morceau une dynamique et une fraîcheur inimitables, la véritable innovation provient sûrement du solo d'harmonica joué par John dans l'introduction.
  • Écouter

    Boys

    2:30. Présent dans 4 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    Boys est une chanson de Luther Dixon et Wes Farrell, interprétée par les Shirelles en 1960 https://www.youtube.com/watch?v=JnIhCCVmLEs. Elle est publiée en face B de leur single Will You Love Me Tomorrow qui se classe en tête des charts américaines en janvier 1961.

    En 1963, les Beatles, qui l'avaient incluse à leur répertoire en concert depuis plusieurs années, l'enregistrent sur leur premier album. Elle y est interprétée par le batteur Ringo Starr.

    Alors qu'ils font leurs débuts dans les clubs de Hambourg et de Liverpool, les Beatles prennent l'habitude de la faire chanter par leur batteur d'alors, Pete Best. Par une certaine coïncidence, Boys est également la chanson qu'interprète sur scène leur futur batteur Ringo Starr alors qu'il tourne avec son premier groupe, Rory Storm and the Hurricanes. Starr continue à interpréter la chanson sur scène une fois que les Beatles ont acquis leur formation définitive. Cette interprétation demande une légère adaptation des paroles : tandis que les Shirelles parlent de « my boy » (« mon copain »), les Beatles chantent les mérites de « my girl » (« ma copine »). Ils ne modifient pas, cependant, le refrain pour des questions de rimes, ce qui pousse certains à y trouver une consonance homosexuelle, le batteur chantant que les garçons sont « a bundle of joy » (« le pied »). Paul McCartney explique : « C'était un peu embarrassant parce que ça disait « I'm talking about boys - yeah yeah - boys ». C'était un tube des Shirelles et c'était chanté par des filles, mais l'idée ne nous avait jamais effleurés de rebaptiser ça Girls parce que Ringo était un garçon. On la chantait de la même façon qu'elles et on y avait jamais vu aucune implication. »

    Lorsqu’arrive le moment d'enregistrer le premier album du groupe, Boys est l'une des six reprises sélectionnées. Comme dix des quatorze chansons de l'album, elle est enregistrée au cours d'une journée de travail intense du 11 février 1963,. Elle est mise en boîte dans la soirée, entre Anna (Go to Him) et Chains. Les Beatles sont particulièrement à l'aise avec cette chanson; c'est la seule qui sera enregistrée en une seule prise. Ne reste plus pour les techniciens qu'à ajouter un effet de fade out. Durant le morceau, les Beatles s'en donnent à cœur joie, Lennon, McCartney et Harrison se chargeant des chœurs derrière Ringo Starr, qui introduit le solo de guitare de George Harrison par un vivant « All right George ! ».
  • Écouter

    Baby It’s You

    2:40. Présent dans 6 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    Baby It's You est une chanson de Mack David, Luther Dixon et Burt Bacharach interprétée par les Shirelles en 1961 https://www.youtube.com/watch?v=8clnxViHdp8

    Les Beatles enregistrent ce morceau le 11 février 1963 pour l'album dans lequel figure aussi Boys, une autre chanson des Shirelles.

    Deux clips de cette chanson sont produits pour faire la promotion de ce disque et un de ceux-ci a été publié dans la collection The Beatles.
  • Écouter

    Do You Want to Know a Secret

    2:02. Présent dans 8 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    Do You Want to Know a Secret est une chanson signée Lennon/McCartney. Il s'agit d'une composition de John Lennon inspirée par le dessin animé Blanche-Neige et les Sept Nains de Walt Disney.

    Enregistrée au cours de la session marathon du 11 février 1963, elle est interprétée par George Harrison.

    Do You Want to Know a Secret est composée par John Lennon début 1963, peu après son mariage avec Cynthia Powell, dans un petit appartement prêté au couple par le manager Brian Epstein. Le secret en question est en effet une déclaration d'amour à son épouse. Il s'inspire pour cela d'une chanson du dessin animé de Walt Disney Blanche-Neige et les Sept Nains que lui chantait sa mère Julia. Interprétée par l'héroïne au début du film, elle dit en effet : « Wanna know a secret ? Promise not to tell ? », paroles reprises dans la chanson des Beatles. Selon George Harrison, la chanson s'inspire également pour la musique du titre I Really Love You des Stereos, qui avait connu un certain succès en 1961. https://www.youtube.com/watch?v=klxzUZxKYII

    Une maquette de la chanson est enregistrée par John Lennon à la guitare, dans ses toilettes (le bruit de la chasse d'eau étant parfaitement audible à la fin de la bande). La chanson est dans un premier temps offerte à Billy J. Kramer & the Dakotas qui en enregistre finalement un single, mais les Beatles décident également de l'enregistrer.

    Do You Want to Know a Secret est une des premières ballades composées par les Beatles. Elle est chantée par George Harrison, comme l'explique Lennon : « Je l'ai écrite et donnée à George pour qu'il la chante. J'ai pensé qu'elle serait bonne pour lui, car elle n'était construite que sur trois notes et que ce n'était pas le meilleur chanteur au monde. Il s'est énormément amélioré depuis ; mais à cette époque, il avait vraiment peu de capacités. »

    La chanson débute par une phrase d'introduction, puis passe sur le refrain, auquel suit un pont puis revient le refrain. Les paroles sont simples : « Veux tu connaître un secret ? Je suis amoureux de toi. » Lors du refrain, Lennon et McCartney font des harmonies vocales sur le thème « Doo Daa Doo ».
  • Écouter

    A Taste of Honey

    2:07. Présent dans 8 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    A Taste of Honey est une chanson populaire écrite par Bobby Scott et Ric Marlow. En 1960, Bobby Scott compose tout d’abord la musique qui constitue le thème principal (en trois parties) de la pièce de théâtre A Taste of Honey, de Shelagh Delaney. En 1962, Ric Marlow ajoute des paroles à la musique de Scott, et Lenny Welch enregistre la première version chantée de A Taste of Honey, laquelle est publiée le 17 septembre 1962.

    Une petite variante du texte original apparaît dans la version du groupe anglais. Lorsque publiée par Welsh en septembre de l'année précédente, le premier vers, «A taste of honey, a taste much sweeter than wine» sera modifié tout au long de la chanson à «...tasting much sweeter than wine».
  • Écouter

    There’s a Place

    1:55. Présent dans 7 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    There's a Place est parue en avant-dernière position sur leur premier album Please Please Me. Elle a été composée par John Lennon et Paul McCartney qui la chantent en harmonie. La chanson traite d'un thème cher à Lennon : le réconfort que l'on peut trouver en s'isolant dans ses pensées. Elle préfigure en cela d'autres compositions telles que Strawberry Fields Forever. D'un point de vue musical, la chanson s'inspire des disques de la Motown.

    Selon Lennon, il s'agit d'une tentative de sa part de copier le style de la Motown, comme il l'explique lors de son interview à Playboy en 1980 : « There's a Place était mon essai pour composer un truc qui sonne Motown, noir. Ça raconte les habituels trucs à la Lennon : « dans mon esprit, il n'y a pas de regret ... Tout est dans votre esprit ». Les disques de ce label sont en effet à l'époque une des sources d'inspiration des Beatles, qui reprennent notamment des chansons comme Money (That's What I Want) ou Please Mr. Postman.

    Si la chanson parle principalement d'amour, le chanteur s'adressant à une femme à qui il pense, elle a également des paroles plus profondes. Lennon y traite en effet d'un thème qui lui est cher, le réconfort que l'on peut trouver en se refermant dans son esprit, thème qu'il retraite par la suite dans de nombreuses chansons comme Strawberry Fields Forever ou Rain. D'un point de vue musical, la chanson est jouée en mi majeur et introduite par une phrase d'harmonica répétée deux fois.

    Dix des quatorze chansons de l'album Please Please Me sont mises en boîte au cours d'une journée de travail de plus de dix heures le lundi 11 février 1963 dans les studios EMI d'Abbey Road. There's a Place est la première d'entre elles, à dix heures du matin. Dix prises sont nécessaires. Au fur et à mesure de l'enregistrement, la chanson évolue, avec notamment une prise d'importance de la guitare rythmique de John Lennon.
  • Écouter

    Twist and Shout

    2:33. Présent dans 9 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    Twist and Shout est un standard du rhythm and blues, du twist et du rock, notamment interprété par les Isley Brothers et par les Beatles.

    La chanson est écrite en 1961 par Phil Medley et Bert Berns, sous le pseudonyme de Bert Russel. Sa structure harmonique sur trois accords obstinément répétés est ouvertement copiée sur celle de La Bamba. Elle est enregistrée par le groupe vocal The Top Notes sous la direction de Phil Spector. Le disque rencontre peu d'écho.

    L'année suivante, Bert Berns confie la chanson au groupe de rhythm & blues The Isley Brothers et, mécontent du traitement qu'en avait fait Phil Spector, décide cette fois-ci de la produire lui-même, dans une version modifiée. Le pont de 16 mesures chanté en solo sur la tonique et sa relative mineure est supprimé. Est introduit un nouveau pont qui reste sur la dominante en retardant de six mesures la résolution de la phrase musicale précédente tandis que les chanteurs lancent successivement des notes qui se superposent pour former un accord de septième. Cette version, sortie le 16 juin 1961, remporte un franc succès. Elle est classée n°2 des charts R&B (rhythm and blues) aux États-Unis, et n°17 des charts pop. C'est le premier tube des Isley Brothers.

    Les Beatles décident de reprendre Twist & Shout. John Lennon chante, ou plutôt, hurle littéralement. Capturée à la fin de la séance qui a duré plus de neuf heures, cette version reprend les arrangements de la version des Isley Brothers, à cela près que le motif choral du pont est repris en coda et que l'exécution s'éloigne du style twist pour sonner plus rock 'n' roll, ainsi que les Beatles avaient l'habitude de la jouer en concert, les riffs de cuivres étant remplacés par des notes vigoureusement claquées de guitare.

    En France comme dans le reste de l'Europe continentale, qui jusque-là n'avait guère accordé d'attention aux premiers hits britanniques du groupe, la chanson fait un succès radio durant l'été. Elle est, avec She Loves You au même moment, celle qui révèle les Beatles aux publics européens.

    Une interprétation en public est restée très fameuse. Le 4/11/1963, ils se produisent devant la famille royale au Prince of Wales Theatre de Londres pour le Royal Variety Show, où un John Lennon, irrévérencieux, lance ce titre de la façon suivante : « Pour notre prochain titre, est-ce que les gens assis aux places les moins chères peuvent taper des mains ? Quant aux autres, vous n'avez qu'à agiter vos bijoux ! ».
  • Écouter

    From Me to You

    1:57. Présent dans 5 albums.

    Morceau de The Beatles (original stereo studio mix)

    11 avril 1963

    From Me to You est une chanson des Beatles, signée McCartney/Lennon et parue en single en 1963. C’est un des quelques titres du duo à « base commune », c'est-à-dire que l’idée de départ n’est pas venue de l’un ou de l’autre, mais des deux en même temps, s’attelant dans la foulée à la composition du titre en son entier. Enregistré six jours plus tard, troisième 45 tours des Beatles avec Thank You Girl en face B, il reste N°1 durant 7 semaines dans les charts britanniques. Il s'agit du premier single no 1 certain des Beatles, le classement de Please Please Me étant plus ambigu.

    John Lennon et Paul McCartney écrivent From Me To You ensemble le 28 février 1963 dans le bus de leur tournée avec Helen Shapiro, entre York et Shrewsbury. « On ne se prenait pas vraiment au sérieux, on déconnait avec nos guitares », raconte John. « On est tombés sur une bonne ligne mélodique. Alors on s’y est vraiment mis. Avant la fin du voyage, on avait les paroles et tout et tout. Je crois que le premier vers était de moi. On a progressé à partir de ça ».

    Pour le titre, le duo s’inspire de la rubrique courrier du New Musical Express qui s’intitule From us to you. « J’ai pris le journal pour voir comment on se comportait dans les charts, et on est tombés là-dessus, Paul et moi » Les paroles sont volontairement très simples : il s'agit d'une chanson d'amour classique. L'usage de pronoms permet, selon Lennon, d'interpeller l'auditeur et de l'impliquer dans la chanson, ce qui a un meilleur impact sur lui. D'un point de vue musical, la chanson marque une évolution. « C’est nous deux vraiment ensemble » explique McCartney.

    Le « I can dooooo » suraigu chanté en chœur et les « Wooooooooo » que l’on entend dans cette chanson ont été inspirés par la version publiée par les Isley Brothers. Kenneth Lynch, un des participants à la tournée, entend John et Paul chanter dans le car de la tournée. Il leur dit alors : « vous ne pourrez jamais faire ça, on va vous prendre pour des gonzesses ! ». Mais ils lui répondent : « Ne t'inquiète pas, les jeunes vont adorer ça ». Et ils ne se trompent pas.

    Le 5 mars, quelques jours, donc, après l’avoir composée, les Beatles enregistrent From Me To You dans le studio 2 d'Abbey Road. Le même jour, 3 autres chansons sont travaillées en vue du single : la future face B, Thank You Girl, mais aussi The 1 After 909 et What Goes On, des chansons qui ne seront finalement publiées que des années plus tard, respectivement sur Let It Be et Rubber Soul.
  • Écouter

    Thank You Girl

    2:02. Présent dans 19 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    Thank You Girl est une chanson des Beatles, parue en face B de leur troisième single, From Me to You. Il s'agit d'une chanson un temps envisagée comme face A et destinées à remercier les nombreuses fans du groupe.

    John Lennon et Paul McCartney écrivent cette chanson, en hommage à leurs nombreuses admiratrices. McCartney explique à ce sujet : « Nous savions que si nous avions écrit une chanson appelée « Merci jeune fille », une grande partie des filles qui nous écrivaient l'auraient pris pour un véritable merci. Donc beaucoup de nos chansons étaient directement adressées aux fans. »

    D'après Lennon, McCartney et lui ont d'abord écrit cette chanson dans l'intention d'en faire un single : « Thank You Girl fut une des fois où nous avons essayé d'écrire un single sans y parvenir. Donc elle est devenue une face B ou une piste d'album. » Lennon était cependant assez fier de la chanson, avant de la considérer comme étant sans prétention.

    La composition de From Me to You remet en effet en question la suprématie de Thank You Girl. Afin de déterminer quelle est la meilleure chanson des deux, le duo d'auteurs demande à Helen Shapiro, qu'ils accompagnaient alors en tournée, laquelle elle juge la plus adaptée comme face A. Celle-ci choisit From Me to You, ce qui correspond au choix préalable de Lennon et McCartney.
  • Écouter

    She Loves You

    2:20. Pop rock. Présent dans 27 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    23 Août 1963

    She Loves You est une chanson des Beatles, composée par John Lennon et Paul McCartney et parue en single le 23 août 1963 avec I'll Get You en face B.

    Ce quatrième 45 tours des Beatles est le premier à dépasser le million d'exemplaires vendus en Grande-Bretagne. Il est également no 1 aux États-Unis en mars 1964 et fait partie en avril des cinq titres des Beatles aux cinq premières places du Billboard Hot 100, un record inégalé.

    La « Beatlemania » naît véritablement avec ce titre qui rend les Beatles célèbres au-delà de leur île. Et comme toujours, s'ils ne sont pas à l’origine de l’utilisation du terme « Yeah » dans le rock, ils le répètent ici 29 fois et le popularisent mondialement.

    Par ailleurs, c’est avec cette chanson que les crédits sont inversés. Au McCartney/Lennon des premières publications, succède désormais, et définitivement, Lennon/McCartney.

    Lennon et McCartney ont l'idée d'une « chanson-réponse » qui s'intitulerait She Loves You en juin 1963, dans le minibus qui les emmène à un concert au Majestic Balroom de Newcastle upon Tyne. Au départ, McCartney voudrait que tout le groupe réponde « Yeah Yeah Yeah » au chanteur principal, mais Lennon le persuade d’abandonner cette idée. Ils écrivent la chanson ensemble dans leur chambre d'hôtel, au lendemain de ce concert. Chacun sur son lit, ils la composent avec leurs guitares acoustiques.

    Ce qui va devenir un des plus gros tubes mondiaux des Beatles est rapidement mis en boîte. Le groupe, qui n'arrête pas de se produire sur scène à cette période, est particulièrement au point : seulement quelques prises sont nécessaires pour enregistrer les instruments, pas beaucoup plus pour les overdubs vocaux assurés par McCartney, Lennon et Harrison. Une réalisation express pour un résultat qui émerveillera toutes les personnes présentes dans la salle de contrôle du studio 2 au moment de l'écoute, aucun d'entre eux (le producteur, le groupe, les ingénieurs du son et assistants) ne doutant du succès colossal à venir.

    Il y a dans She Loves You ce petit riff de guitare rock joué par George Harrison qui relance chaque couplet, les « woooooooo » suraigus déjà entendus dans From Me to You, et surtout cette étonnante harmonie vocale à la fin du morceau, sur le dernier « yeah ». Elle se compose d’une tierce, d’une quinte et d’une sixte.

    Cette harmonie marque une nouvelle évolution musicale importante pour les Beatles.
  • Écouter

    I’ll Get You

    2:07. Présent dans 21 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    I'll Get You est une chanson des Beatles. Signée Lennon/McCartney, son véritable auteur est incertain : tandis qu'elle est souvent attribuée à Lennon, McCartney parle d'une collaboration à deux à « Mendips », la maison de Lennon. Elle est enregistrée au début du mois de juillet 1963 sous le titre Get You in the End, en même temps que le hit du groupe, She Loves You.

    I'll Get You est composée tandis que la Beatlemania atteint des sommets, et que le groupe enchaîne les tournées. Cependant, les circonstances de cette composition sont assez obscures. Bill Harry l'attribue ainsi principalement à Lennon, tandis que McCartney pense qu'ils l'ont composée tous les deux à part égale, comme c'était encore courant à l'époque entre les deux auteurs. Lennon résume lui-même, en 1980 : « C'était Paul et moi en train d'essayer d'écrire une chanson... et ça n'a pas marché. »

    Cependant, un point particulier rend cette composition spéciale : elle a été élaborée à « Mendips », la maison de la tante de Lennon, qui l'a élevé. Cela reste rare, dans la mesure où Mimi Smith désapprouvait totalement la carrière musicale entreprise par son neveu.

    En tous les cas, cette chanson est écrite dans l'optique d'un nouveau single, mais l'arrivée de She Loves You, jugée meilleure, l'éclipse en face B.

    I'll Get You est une chanson typique des compositions du duo Lennon/McCartney à l'époque, simple dans sa forme mais portant déjà l'empreinte de ses auteurs. Elle comporte également une particularité : la guitare de Harrison, habituellement solo, est ici cantonnée au rôle de seconde guitare rythmique. Les instruments prédominants sont en effet la puissante ligne de basse de Paul McCartney et l'harmonica de John Lennon. Par ailleurs, tous deux ne chantent pas, comme souvent, en harmonie, mais à l'unisson.

    Les paroles sont assez classiques : le chanteur explique à son auditrice qu'il ne pense qu'à elle et finira par la séduire tôt ou tard. L'originalité repose dans le fait que les paroles s'adressent dès le départ à l'auditeur : « Imagine I'm in love with you » (« Imagine qu'on sorte ensemble »). Selon McCartney, il s'agit d'un point inspiré par Lewis Caroll, dont Lennon était friand, et qui se retrouve dans d'autres chansons qu'il a composées, comme Lucy in the Sky with Diamonds, Strawberry Fields Forever et Imagine.
  • Écouter

    It Won’t Be Long (1987)

    It Won't Be Long

    2:13. Pop rock. Présent dans 6 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    22 novembre 1963

    Le second album des Beatles est enregistré dans la foulée de la sortie du single She Loves You, qui bat des records de vente alors que la Beatlemania bat son plein. Au milieu des tournées en Europe, le groupe enregistre en sept journées de travail, étalées sur trois mois, quatorze chansons composées pour moitié par le duo Lennon/McCartney pendant les tournées.

    It Won't Be Long est la première chanson de l'album, et a été la première chanson enregistrée pour celui-ci. Bien qu'elle soit créditée à Lennon/McCartney, il s'agit principalement d'une composition de John Lennon, qui fut assisté de Paul McCartney pour les paroles et l'orchestration. Le refrain joue avec l'homophonie des mots anglais be long (être long) et belong (appartient à). It Won't Be Long fut composé au départ comme un successeur possible à She Loves You, mais ne devint jamais un 45 tours, John expliquant plus tard qu'il lui manquait quelque chose. It Won't Be Long est une chanson d'amour qui reflète certains événements de la jeunesse de John. Seul et rejeté, il est assis chez lui et attend que la fille qui l'a abandonné revienne et fasse son bonheur. Comme dans bien des compositions ultérieures, il oppose la vie heureuse et sans soucis qu'il croit être celle des autres et ses propres angoisses, estimant que le retour de sa bien-aimé résoudra tous ses problèmes.
  • Écouter

    All I’ve Got to Do (1987)

    All I've Got to Do

    2:05. Pop rock. Présent dans 7 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    All I've Got to Do est une chanson écrite par John Lennon, mais créditée à lui-même et Paul McCartney. Elle a été écrite dans le style de Smokey Robinson.
  • Écouter

    All My Loving (1987)

    2:10. Pop rock. Présent dans 10 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    All My Loving est une chanson écrite par Paul McCartney, bien que créditée Lennon/McCartney. Les circonstances de la composition sont floues, mais il est certain que McCartney a écrit les paroles avant la musique, ce qui est chez lui inhabituel. La chanson, mélange de country, de rock et de pop, traite de l'éloignement et des futures retrouvailles de deux amoureux, à une époque où le compositeur entame une relation avec l'actrice Jane Asher.

    S'il est certain que All My Loving est une composition exclusive de Paul McCartney, les circonstances précises de son écriture prêtent à confusion. Elle est composée au printemps 1963, à une époque où McCartney entame une relation avec l'actrice Jane Asher chez qui il s'installe. Selon Steve Turner, s'est alors qu'il se rasait que l'idée de cette chanson lui est venue. Cependant, ce ne sont pas les souvenirs que confie le chanteur à Mark Lewisohn en 1988 : « Je crois que c'est la première chanson pour laquelle j'ai écrit les paroles sans la musique. J'ai écrit les paroles dans le bus de tournée pendant notre tournée avec Roy Orbison. On écrivait beaucoup à l'époque. »

    La chanson est écrite à l'origine comme un morceau de musique country, notamment le solo de George Harrison, mais la guitare rythmique de John Lennon s'inspire d'un morceau plus pop : Da Doo Ron Ron des Crystals. Ce dernier s'est par ailleurs montré très élogieux envers cette chanson dans son interview à Playboy en 1980 : « All My Loving est de Paul, je regrette de le dire. Car c'est un putain de beau boulot. Mais je joue plutôt méchamment bien de la guitare dans le fond. »
  • Écouter

    Don’t Bother Me (1987)

    Don't Bother Me

    2:29. Pop rock. Présent dans 6 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    Don't Bother Me est la première chanson écrite par George Harrison à apparaître sur un album des Beatles.

    George Harrison déclarera l'avoir écrite pour voir s'il en était capable. Elle traite comme beaucoup de ses chansons de sentiments personnels, et il dit qu'il ne veut pas être ennuyé, à un moment ou les fans ne cessent de harceler les Beatles.
  • Écouter

    Little Child (2009)

    1:48. Pop rock. Présent dans 6 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    Little Child est une chanson créditée Lennon/McCartney.
  • Écouter

    Till There Was You (1987)

    2:17. Pop rock. Présent dans 8 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    Till There Was You est une chanson écrite en 1957 par Meredith Willson lors de la création de la comédie musicale The Music Man à Broadway ; elle est interprétée à l'origine par Barbara Cook. Lorsque la comédie musicale est portée à l'écran en 1962, c'est Shirley Jones qui l'interprète.

    Elle fait partie des chansons qui furent jouées par les Beatles lors de leur audition pour le label Decca, le 1er janvier 1962 avec Pete Best à la batterie.

    Elle est réenregistrée le 30 juillet 1963 pour être incluse sur leur second 33 tours. La huitième prise fut utilisée, sans overdubs, avec Ringo Starr jouant des bongos au lieu de sa batterie.
  • Écouter

    Please Mister Postman (1987)

    Please Mr. Postman

    2:35. Pop rock. Présent dans 10 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    Please Mr. Postman était le premier enregistrement de The Marvelettes pour le label Tamla de Motown et la première chanson de Motown à atteindre la charte du Billboard Hot 100. La chanson a été notamment reprise par The Carpenters et The Beatles. Elle remonte à 1961 lorsque les Marvelettes ont auditionné avec Berry Gordy.

    La chanson raconte comment l'interprète Gladys Horton attend le facteur pour une lettre de son amant parti en guerre. L'instrumentation fut produite par The Funk Brothers, avec Marvin Gaye aux tambours. Les droits de la chanson étaient à l'origine attribués à Dobbins/Garett/Brianbert, mais cette attribution a évolué avec le temps.

    Elle est enregistrée le 30 juillet 1963 pour être incluse sur With the Beatles. La septième prise fut utilisée sur laquelle des overdubs ont été rajoutés dont la deuxième piste vocale de Lennon1
  • Écouter

    Roll Over Beethoven (2009)

    2:48. Pop rock. Présent dans 19 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    Roll Over Beethoven est une chanson écrite en 1956 par Chuck Berry. Ce single, rapidement devenu un hit, est un des plus anciens classiques du rock 'n' roll.

    Ce titre fait référence au compositeur de musique classique Ludwig van Beethoven, censé se retourner dans sa tombe avec l'irruption du rock 'n' roll sur les radios et dans les juke-boxes.

    Roll Over Beethoven est plus tard reprise par les Beatles. Interprétée depuis longtemps par le groupe, elle est enregistrée pour leur second album. L'enregistrement a lieu le 30 juillet 1963. Le chant solo est confié au guitariste soliste George Harrison, ainsi que le groupe a l'habitude de faire sur scène.

    Pour la petite histoire, l'introduction à la guitare en avait été éliminée lors d'un des premiers pressages américains (un peu comme le « One, two, three, four » de Taxman sur l'album français initial de Revolver), ce qui l'a fait rechercher par quelques amateurs de curiosités.
  • Écouter

    Hold Me Tight (2009)

    2:33. Pop rock. Présent dans 8 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    Hold Me Tight est une chanson composée par Paul McCartney dans le style des Shirelles, elle ne laisse plus beaucoup de souvenirs à son auteur. Quant à John Lennon, il la qualifie de plutôt pauvre. Initialement enregistrée pour l'album Please Please Me, la chanson n'a finalement pas été incluse dans celui-ci, et a été réenregistrée pour le second album.

    Hold Me Tight est considérée par son auteur, Paul McCartney, comme un exercice de style sans grand intérêt qui cherchait à imiter le style du groupe féminin The Shirelles. Composée en 1961, la chanson reste au répertoire du groupe jusqu'en 1963. Un vers de la chanson Sure to Fall de Carl Perkins a également pu inspirer le titre.

    Interrogé à son propos par Mark Lewisohn en 1988, McCartney déclare : « Je ne me souviens pas vraiment de celle-là. Certaines chansons étaient juste des « exercices », on ne se souvient pas vraiment d'elles. C'en est une. » Il ajoute en 1994 : « Quand on a commencé, tout tournait autour des singles et on cherchait toujours à écrire des singles. C'est pourquoi on a plein de ces chansons de 2 minutes 30 ; elles sortaient toutes avec la même durée. Hold Me Tight était une tentative avortée de produire un single qui a fini comme une chanson de remplissage acceptable pour l'album. » John Lennon, de son côté, explique : « C'était Paul. J'ai peut-être rajouté quelques trucs dedans... Je ne m'en souviens vraiment pas. C'était une chanson assez mauvaise et elle ne m'a jamais intéressé d'aucune manière. »

    Pour le musicologue Alan Pollack, en dépit de « sa réputation mitigée même chez les fans sérieux », la chanson présente une forme intéressante et quelques similitudes avec Please Please Me.
  • Écouter

    You Really Got a Hold on Me (1987)

    3:03. Pop rock. Présent dans 7 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    You've Really Got a Hold on Me est une chanson du groupe de musique soul The Miracles parue sur l'album The Fabulous Miracles sorti en 1962 sous le label Tamla Motown. Cette pièce est l'une des plus reprise du groupe.
  • Écouter

    I Wanna Be Your Man (1987)

    1:59. Pop rock. Présent dans 8 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    I Wanna Be Your Man est une chanson écrite par John Lennon et Paul McCartney en 1963. Composée à l'origine pour Ringo Starr et laissée inachevée, elle est dans un premier temps cédée aux Rolling Stones qui la sortent en single. Il s'agit d'un de leurs premiers succès, en 12ème position des charts britanniques. Elle pousse également Mick Jagger et Keith Richards à entreprendre de composer leurs chansons comme le font les Beatles.

    Ces derniers enregistrent également la chanson fin 1963 pour leur nouvel album, qui se classe pendant 22 semaines en tête des charts. Rock classique aux paroles simplistes, I Wanna Be Your Man reste secondaire dans le répertoire du groupe, mais elle a été la principale chanson interprétée sur scène par Ringo Starr, particulièrement durant les nombreux concerts donnés à travers le monde en 1964, et a également fait l'objet d'une quinzaine de reprises.

    Les bases de I Wanna Be Your Man sont posées par Paul McCartney afin de donner une chanson adaptée au timbre vocal de Ringo Starr. Le morceau est très simple, avec pour base 4 accords et des paroles qui se limitent à deux phrases différentes. Cependant, McCartney bute sur le deuxième couplet et abandonne son travail.

    Selon Steve Turner, il rencontre avec Lennon, Andrew Loog Oldham, manager des Rolling Stones encore débutants, en septembre 1963. Celui-ci explique être à la recherche d'un titre pouvant faire office de single pour ses protégés. McCartney propose alors I Wanna Be Your Man et l'interprète devant le groupe. Brian Jones, qui en est alors le leader, se montre satisfait de la chanson, mais gêné qu'elle soit inachevée. Qu'à cela ne tienne, le duo de compositeurs se retire dans une pièce voisine et revient peu après avec la chanson terminée. Dans une interview de 1994, McCartney rapporte cependant que ce sont Mick Jagger et Keith Richards qui lui ont personnellement demandé la chanson.

    Dans la biographie de Mick Jagger par Anthony Scaduto, on lit qu'Oldham rencontra un jour, par hasard, McCartney et Lennon. McCartney lui rapporta qu'ils venaient de terminer une chanson qui était « plus dans leur style que dans le nôtre » (parlant du style des Stones). Les deux compères jouèrent la chanson (inachevée) devant les Stones et l'enthousiasme de Brian Jones fut immédiat. Devant la vitesse à laquelle Lennon et McCartney terminèrent la chanson (« 5' » selon Scaduto), Jagger déclara « plus tard » à Keith Richards : « Ça a l'air facile de faire des chansons. On pourrait essayer. ».
  • Écouter

    Devil in Her Heart (1987)

    2:28. Pop rock. Présent dans 7 albums.

    Morceau de The Beatles (original mono studio mix)

    Devil in His Heart est une chanson écrite par Richard Drapkin, enregistrée originellement par le groupe The Donays en 1962. Elle est mieux connue avec le titre féminisé lorsqu'elle a été reprise sur l'album With the Beatles l'année suivante par le célèbre groupe britannique.

    Le groupe The Donays enregistra cette chanson en 1962 qui devint leur seul 45-tours. Sur la face B se trouvait Bad Boy, elle aussi écrite par Richard Drapkin, mais une tout autre chanson que celle publiée par les Beatles en 1965. Ce groupe composé de quatre jeunes filles de la ville d'Hamtramck au Michigan se sépara peu de temps après la parution de ce disque.

    Brian Epstein avait comme politique pour son magasin de détail de disques, NEMS (« North End Music Stores »), d'acheter au moins une copie de chaque 45 tours publié en Angleterre. En soirée, lorsque la boutique était fermée au public, les membres des Beatles fouillaient dans ces singles pour tenter découvrir la perle rare comme Chains ou Money. Devil in His Heart fut dénichée en octobre 1962 et rapidement adaptée pour se trouver une place dans leur répertoire.

    Chantée par George Harrison, elle sera enregistrée le 18 juillet 1963. À leur grande surprise, c'est un samedi matin en écoutant le dessin animé des Beatles à la télévision, que Janice Guinn et sa sœur Armie, membres des Donays, découvrent que leur chanson a été reprise par le groupe de l'heure.