Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

En 2015, j'ai conduit encore et encore en quête de sensations et d'évasion, mais toujours sur mes gardes, marteau en main...

Avatar Ticket Liste de

240 films

par Ticket
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Bande-annonce

    Enter the Void (2010)

    2 h 41 min. Sortie : . Drame et fantastique.

    Film de Gaspar Noé avec Paz de la Huerta, Nathaniel Brown, Cyril Roy

    Découvert le 01/01

    Home sweet home, en VO.

    Voyage à travers les enfers ou subjectivité en manque de sexe, de drogues ou de drôleries ? Telle est la question. Mais aucune des réponses qui m'ont été proposé au cours du visionnage ne me conviennent. Cette vaste connerie m'a bien fait rire et soupirer. Un foutage de gueule sans précédent et d'une gratuité sans nom.
  • Bande-annonce

    I Origins (2014)

    1 h 46 min. Sortie : . Drame et science-fiction.

    Film de Mike Cahill avec Michael Pitt, Steven Yeun, Àstrid Bergès-Frisbey

    Découvert le 02/01

    Home sweet home, en VO.

    Un film rythmé par un montage parfait et des grandes prestations d'acteurs. Je fus bluffé par la fin. Je trouve toutefois que le film rentre dans un contresens avec une romance surdéveloppée et trop compliquée pour qu'on puisse accrocher. Un film qui se veut original mais qui ne l'est pas assez à mon goût. Quelques idées de mise en scène qui m'ont beaucoup plu. Un peu inégal. Mais ça marque, tout de même.
  • Bande-annonce

    A Serious Man (2009)

    1 h 46 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Joel Coen et Ethan Coen avec Michael Stuhlbarg, Richard Kind, Fred Melamed

    Découvert le 02/01

    Home sweet home, en VO.

    Franchement, je suis extrêmement déçu. J'ai fait face à un film volontairement décousu mais qui n'évoque rien, propose un jeu d'acteur inégal, un humour lourd et au final aucune idée de mise en scène. Je m'étonne même que les frères Coen aient pondu cela. Et puis je n'ai absolument pas pigé le concept. Les films obscurs attirent toujours ma curiosité. Mais celui-ci n'est pas censé ressembler à ce genre-là. La quintessence de la désolation...
  • Un homme d'exception (2001)

    A Beautiful Mind

    2 h 15 min. Sortie : . Biopic et drame.

    Film de Ron Howard avec Russell Crowe, Ed Harris, Jennifer Connelly

    Découvert le 03/01

    Home sweet home, en VO.

    J'ai assisté à une grosse explicitation de la schizophrénie qui n'avait ni ressort émotionnel ni enjeux dramatiques. Une petite blague qui a aussi le don d'éjecter Russell Crowe vers la parodie. Côté mise en scène, je suis déçu par ce que m'a proposé Ron Howard. J'ai su avant le visionnage que ce film avait remporté les Oscars du meilleur film et du meilleur acteur. Bon, je confirme que la science des Oscars n'est pas exacte. Mention spéciale quand même à Ed Harris, toujours aussi classe.
  • Bande-annonce

    Le Mécano de la General (1926)

    The General

    1 h 18 min. Sortie : . Muet, action, aventure, comédie et drame.

    Film de Clyde Bruckman et Buster Keaton avec Buster Keaton, Marion Mack, Glen Cavender

    Découvert le 03/01

    Home sweet home.

    Incroyable film ! Que ce soit dans le rythme des scènes, dans la musique, dans la manière de filmer ou dans le comique sous un fond de guerre déprimante, ce film se révèle génial de bout en bout ! Digne d'un blockbuster en puissance, ce grand spectacle cinématographique m'a bluffé au plus haut point. Pour un film de cette époque, l'admiration doit être totale ! C'est bien le cas pour moi, oui oui ! Quel cinéma !
  • Bande-annonce

    Whiplash (2014)

    1 h 47 min. Sortie : . Drame.

    Film de Damien Chazelle avec Miles Teller, J.K. Simmons, Melissa Benoist

    Séances de cinéma (2 salles)
    Découvert le 05/01. Revu le 12/01.

    Au cinéma, en VO.

    -> Critique !
  • Chaplin (1993)

    2 h 23 min. Sortie : . Comédie dramatique.

    Film de Richard Attenborough avec Robert Downey Jr., Géraldine Chaplin, Paul Rhys

    Découvert le 05/01

    Home sweet home, sur Netflix, en VO.

    Bon, je pense que Charlot mérite mieux. Mais ce n'est pas un mauvais film pour autant. Ca reste très classique mais quelques passages sont réjouissants, aidés bien évidemment par un Robert Downey Jr. très crédible dans la peau de l'une des personnalités fondamentales du cinéma. Les tournants de la carrière de Chaplin sont bien représentés à l'écran. Enorme regret pour la direction des seconds rôles, vraiment trop limite. Un bon film mais qui rentre dans le rang malheureusement.
  • Bande-annonce

    Nebraska (2013)

    1 h 55 min. Sortie : . Drame et road movie.

    Film de Alexander Payne avec Bruce Dern, Will Forte, June Squibb

    Découvert le 07/01

    Home sweet home, en VO.

    Film agréable et parfaitement sentimental grâce aux grandes prestations des acteurs. En proposant une musique superbe, le film s'est petit à petit installé dans mon coeur, m'a procuré du plaisir et un très bon divertissement. Bien que le rythme soit un peu lent, j'ai vraiment pu admirer ce sublime noir et blanc qui a le don de composer de très belles images. Un film très bien mené de bout en bout, sans accrocs.
  • Bande-annonce

    The Thing (1982)

    1 h 44 min. Sortie : . Épouvante-Horreur, science-fiction et thriller.

    Film de John Carpenter avec Kurt Russell, T.K. Carter, Wilford Brimley

    Séances de cinéma (1 salle)
    Découvert le 08/01

    Home sweet home, en VO.

    Les films d'horreur ne sont vraiment pas ma tasse de thé. Pour "The Thing", je vais faire une énorme exception. La mise en scène de ce film est un pur régal psychologique et horrifique. Cette atmosphère littéralement anxiogène et qui personnellement m'a dépassé est d'un talent rare pour ce genre-là et frôle la perfection. La musique de Morriconne est encore une fois un point fort sur lequel nos oreilles s'appuient afin de prendre goût, en même temps que nos yeux, à cette récitation psychique de l'horreur. Un très bon film. J'ai failli lui mettre 9. Donc, qui dit "presque 9" dit Top 100 !
  • Bande-annonce

    L'Homme à la caméra (1929)

    Tchelovek s Kinoapparatom

    1 h 08 min. Sortie : . Muet et expérimental.

    Film de Dziga Vertov avec Mikhail Kaufman

    Découvert le 08/01

    Home sweet home.

    Alors, un 10/10 paraît extrêmement étonnant. Je le concède. Mais laissez-moi vous expliquer pourquoi. J'ai attribué la note supérieure à ce film car j'ai enfin trouvé le véritable hymne au cinéma. Ce film pénètre au coeur du coeur du septième art et ce avec un génie des plus mémorables. Sans voix, je ne pouvais pas ne pas être dépassé par ce grand cinéma, orné d'images à couper le souffle et rythmé par un montage étonnant pour l'époque. Alors, non, il n'entrera pas dans mon Top 10 et ne fait pas partie de ceux que je regarderais tous les jours. Mais je considère qu'un film qui me donne envie de faire du cinéma et qui, surtout, me pousse à continuer à m'intéresser au plus beau des arts mérite toute cette consécration que cette simple note peut attribuer. Et je pense que ça dépasse ce stade-là - ce qui est valable pour tous les autres 10/10. J'adule le cinéma. Il est donc normal que j'adule ce film.
  • Jimmy Neutron, un garçon génial (2002)

    Jimmy Neutron, Boy Genius

    1 h 30 min. Sortie : . Animation.

    Long-métrage d'animation de John A. Davis avec Martin Short, Patrick Stewart, Frank Welker

    Revu et noté le 09/01

    Home sweet home, sur Netflix, en VF.

    Film d'animation très léger qui a quand même eu le mérite de me faire rire dans certains passages. Sinon, les personnages sont tous caricaturaux et le génie propre au personnage principal n'existe jamais. Film sympathique qui mérite beaucoup mieux selon moi.
  • Bande-annonce

    Exodus : Gods and Kings (2014)

    2 h 30 min. Sortie : . Drame, historique et péplum.

    Film de Ridley Scott avec Christian Bale, Joel Edgerton, John Turturro

    Revu le 09/01

    Au cinéma, en 3D, en VF.

    Regard très intéressant d'un Ridley retrouvé sur l'une des histoires mythologiques que je préfère, même si je n'y crois pas vraiment. Tous les tournants de l'histoire sont maniés de main de maître, en plus d'être accompagnés par une musique sublime et étonnante. Christian Bale est ultra-crédible dans son costume de Moïse. Un regard d'artiste entraînant et fascinant. Coup de chapeau pour le personnage de Dieu qui, pour moi, est d'une innovation majeure pour un récit mythologique adapté au cinéma.
  • Bande-annonce

    Légendes vivantes (2013)

    Anchorman 2 : The Legend Continues

    1 h 59 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Adam McKay avec Will Ferrell, Steve Carell, Paul Rudd

    Découvert le 11/01

    Home sweet home, en VO.

    Film vivant qui mêle un humour surdimensionné et des personnages d'un charisme loufoque ne pouvant pas échapper à notre parti-pris. Un style 100% USA et finalement réjouissant, notamment lors de certaines scènes géniales, surtout celle de la fin, hilarante. Un film original avec lequel notre rire peut sortir facilement, ce qui a parfois le don de faire jubiler.
  • Bande-annonce

    Incendies (2010)

    2 h 03 min. Sortie : . Drame et guerre.

    Film de Denis Villeneuve avec Mustafa Kamel, Hussein Sami, Rémy Girard

    Découvert le 12/01

    Home sweet home.

    C'est un film d'une étonnante puissante, qui m'a littéralement transporté dans le coeur du drame et dans la sensibilité des personnages. Denis Villeneuve exprime une nouvelle fois une science de la mise en scène d'une explicité gênante mais contemplative. Le scénario est lui aussi manié avec ce talent que désormais j'adore au plus haut point. Ce réalisateur est un génie du cinéma, propose des films d'une qualité qui raviront les plus objectifs d'entre nous. C'est un film poignant, une fois de plus glacial et d'une créativité des plus majeures.
  • Bande-annonce

    Fahrenheit 9/11 (2004)

    2 h 02 min. Sortie : . Historique et guerre.

    Documentaire de Michael Moore avec Ben Affleck, Stevie Wonder, George W. Bush

    Découvert le 12/01

    Home sweet home, sur Netflix, en VO.

    Documentaire intéressant sur les travers du gouvernement Bush et notamment autour du drame du 11 septembre. La Palme d'Or me semble inexplicable mais bon, ce n'est pas vraiment le sujet. Oui, au-delà de ça, j'ai trouvé que le film manquait cruellement de rythme. Et pourtant, le sujet m'a beaucoup intéressé. Seul le traitement documentaire de Michael Moore, tantôt ironique, tantôt sensible, reste intéressant du début à la fin.
  • Bande-annonce

    Invincible (2014)

    Unbroken

    2 h 17 min. Sortie : . Biopic, guerre et drame.

    Film de Angelina Jolie avec Jack O'Connell, Finn Wittrock, Domhnall Gleeson

    Découvert le 13/01

    Au cinéma, en VF.

    Je n'ose même pas imaginer pourquoi et comment ce film se retrouve dans les spéculations autour des nominations pour les prochains Oscars. Mais c'est quoi ce film sérieux ?? C'est du réchauffé de "12 Years a Slave" autant dans le statut du film à Oscar que dans l'essence du scénario. Mais comment peut-on massacrer des aussi belles histoires ? Les performances des acteurs passent inaperçues, je me suis demandé à quoi servait la musique... Tout était en suspend durant la projection. Mais encore, il faut souligner cette affreuse écriture (des frères Coen ??). Un film aussi rejetable que désolant.
  • Bande-annonce

    Le Parrain (1972)

    The Godfather

    2 h 55 min. Sortie : . Drame et gangster.

    Film de Francis Ford Coppola avec Marlon Brando, Al Pacino, James Caan

    Enfin découvert le 14/01

    Home sweet home, en VO.

    Il est incontestable de dire que ce film fait partie des plus grands du septième art. Le jeu d'acteur est fabuleux, la mise en scène de FFC est réjouissante et la musique est du même acabit. Je ne lui mets qu'un 7 parce que je trouve que le long métrage est un peu répétitif dans son scénario et que c'est assez prévisible. J'ai attendu une heure pour voir comment Michael allait prendre le contrôle des opérations. Mais bon, il m'a quand même offert le "non" le plus jubilatoire de l'histoire du cinéma. Oui, c'est mythique. Mais personnellement, ça ne m'a pas emballé plus que ça.
  • Bande-annonce

    Le Vol du grand rapide (1903)

    The Great Train Robbery

    9 min. Sortie : 1903. Muet.

    Court-métrage de Edwin S. Porter avec A.C. Abadie, George Barnes (II), Gilbert M. Anderson

    Découvert le 14/01

    Home sweet home.

    Je ne vais pas en faire des caisses mais ce film a le mérite de créer du suspense et d'être édifiant par sa science du cadre et par une fin qui brise le quatrième mur : quelque chose d'étonnant, j'imagine, pour l'époque. Total respect !
  • Bande-annonce

    American Psycho (2000)

    1 h 42 min. Sortie : . Policier et drame.

    Film de Mary Harron avec Christian Bale, Justin Theroux, Josh Lucas

    Découvert le 14/01

    Home sweet home, en VO.

    Ce qui est mémorable avec ce film, c'est cet attardement loufoque sur la psychologie d'un personnage au combien déséquilibré. Christian Bale m'a offert sa meilleure prestation dans un film, et de loin ! Le machiavélisme qu'il exprime tel un chien enragé m'a bluffé et m'a parfois fait jubilé. Ceci dit, le film délaisse pas mal de choses et ne permet pas au twist final d'être savoureux, même s'il est bien trouvé. Une folle réussite en fin de compte !

    - Nouvel avatar -
  • Bande-annonce

    Les Nouveaux Sauvages (2014)

    Relatos Salvajes

    2 h 02 min. Sortie : . Comédie, drame, thriller et sketches.

    Film de Damián Szifron avec Liliana Ackerman, Luis Manuel Altamirano García, Alejandro Angelini

    Séances de cinéma (1 salle)
    Découvert le 15/01

    Au cinéma, en VF (--').

    Ce film est une véritable théorie du rire ! Chaque éclatement de rire est un questionnement autant sur notre personnalité que sur les images qui nous sont montrées. C'est très agréable d'assisté à un tel film : rafraichissant, diabolique et, en plus, superbement mis en scène. La scène d'ouverture est aussi l'une de ses plus grandes réussites. Mention spéciale aussi au dernier sketch, d'une maîtrise saisissante pour une comédie.
  • Bande-annonce

    Le Parrain : 2e Partie (1974)

    The Godfather: Part II

    3 h 20 min. Sortie : . Drame et gangster.

    Film de Francis Ford Coppola avec Al Pacino, Robert Duvall, Diane Keaton

    Découvert le 16/01

    Home sweet home, en VO.

    Je trouve le second volet de cette trilogie plus accomplie formellement que le premier. Bien que le scénario, une fois de plus, m'a un peu ennuyé, j'ai quand même ressenti du plaisir à admirer le jeu des acteurs, dont celui de Robert de Niro, impeccable, et la direction artistique tout aussi édifiante que le premier épisode. J'avais peur des 3h20 qui s'imposaient devant moi mais, finalement, je ne pouvais qu'admirer ce cinéma. Mais je confirme que F.F. Coppola n'est pas vraiment mon genre...
  • Bande-annonce

    Wild (2014)

    1 h 55 min. Sortie : . Biopic et drame.

    Film de Jean-Marc Vallée avec Reese Witherspoon, Laura Dern, Thomas Sadoski

    Découvert le 19/01

    Au cinéma, en VO.

    Mis à part la mise en scène très égouttée et toujours maîtrisée de Jean-Marc Vallée ainsi que la performance convaincante de Reese Witherspoon, le film rentre malheureusement dans le rang. Le discours du film est trop vague et tend trop de perches scénaristiques qui, en plus, ne révèlent pas grands choses. La fin, surtout, n'a pas satisfait tout mon intérêt sur cette histoire hors normes. J'ai quelques regrets parce que le réalisateur m'avait transporté avec "Dallas Buyers Club", avec lequel "Wild" entretient tout de même quelques ressemblances. Je m'attendais à plus.
  • Salo ou les 120 journées de Sodome (1975)

    Salò o le 120 giornate di Sodoma

    1 h 57 min. Sortie : . Drame et guerre.

    Film de Pier Paolo Pasolini avec Paolo Bonacelli, Giorgio Cataldi, Umberto Paolo Quintavalle

    Découvert le 19/01

    Home sweet home, en VO.

    La réputation de ce film m'est passée à 15 000 au-dessus de la tête... Franchement, j'ai vu bien pire et la manière dont s'est mis en scène ne m'a vraiment pas entraîné vers des sentiments qui, ainsi, me conduiraient à rejeter ce film. Cependant, j'ai trouvé très intéressant ce processus de déshumanisation qui habite chaque scène et cette critique assez bien construite sur cette consommation inégale et incalculable d'un enfer humain. Rien ne m'a surpris dans ce film mais je salue le propos.
  • Bande-annonce

    Seven (1995)

    Se7en

    2 h 07 min. Sortie : . Policier et thriller.

    Film de David Fincher avec Brad Pitt, Morgan Freeman, Gwyneth Paltrow

    Revu le 20/01

    Home sweet home, en VO.

    Grand classique du genre, "Se7en" est une œuvre complexe mais attirante grâce à la mise en scène de Fincher qui, déjà en 1996, atteint des sommets. Ce nouveau visionnage m'a aussi rappelé le superbe jeu d'acteur de Brad Pitt, le délire que nous offre le scénario mais aussi et surtout le final : l'un des plus majestueux du septième art. Ce film, aussi intemporel qu'édifiant, mérite un gros point en plus par rapport à ma note précédente et, bien sûr, une énoooorme recommandation.
  • Bande-annonce

    Foxcatcher (2014)

    2 h 14 min. Sortie : . Drame.

    Film de Bennett Miller avec Channing Tatum, Steve Carell, Mark Ruffalo

    Découvert le 21/01

    Au cinéma, en VO.

    Film majestueux à la composition aussi noire que parfaite. En sous-entendant une constante dramatique assez puissante et qui m'a littéralement ébahi lors du final, Bennett Miller pose énormément de questions et se sert magnifiquement des acteurs pour exprimer ce propos qui tient en haleine du début à la fin. Steve Carell est sidérant et je fus surpris par la performance de Channing Tatum, que je mésestimais au plus haut point. Une fable cinématographique sur l'impossible et le pouvoir dotée d'un pouvoir dramatique rare. Cela nécessite un nouveau visionnage pour voir si ce 9 peut se transformer en huit accompagné d'une recommandation parce que, quand même, je m'attendais à autre chose (trop exigeant peut-être).
  • Bande-annonce

    Mommy (2014)

    2 h 19 min. Sortie : . Drame.

    Film de Xavier Dolan avec Anne Dorval, Antoine-Olivier Pilon, Suzanne Clément

    Revu le 25/01

    Au cinéma, à l'occasion du Festival Télérama.

    Il conviendrait mieux pour vous de vous pencher sur la critique que j'ai écrite pour ce magnifique film qui, lors de ce cinquième visionnage au cinéma (record égalé), m'a encore ému au plus haut point. C'est une oeuvre qui me sensibilise beaucoup et que ne pourrais jamais oublier, jamais.
  • Bande-annonce

    Une merveilleuse histoire du temps (2014)

    The Theory of Everything

    2 h 03 min. Sortie : . Biopic, drame et romance.

    Film de James Marsh avec Eddie Redmayne, Felicity Jones, Charlie Cox

    Découvert le 26/01

    Au cinéma, en VO.

    Biopic ultra-conventionnel, inégal, qui n'en fait qu'à sa tête et échoue dans ses tentatives émotionnelles. J'ai l'impression que les biopics se suivent et se ressemblent tous ! C'est assez navrant ce manque de créativité, d'autant plus que la plupart des films du genre sont destinés à recevoir une statuette. Bref... J'échappe à ma frustration grâce au fabuleux Eddie Redmayne, éblouissant dans le rôle de Hawking. Sa maîtrise est totale sur son personnage, ça se ressent beaucoup à l'image. Donc, grosse recommandation pour le jeu d'acteur mais bon, pour cela, il faudra voir le reste...
  • Bande-annonce

    40 ans, toujours puceau (2005)

    The 40 Year Old Virgin

    1 h 56 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Judd Apatow avec Steve Carell, Catherine Keener, Paul Rudd

    Découvert le 27/01

    Home sweet home, en VO, sur Netflix.

    Je me suis bien marré quand même ! Cet humour est très bien mené, notamment grâce à un Steve Carell que je n'arrive plus à remettre depuis "Foxcatcher" ! Ceci dit, le film balance des propos sympas à décortiquer mais rentre un peu trop dans le sérieux dans le final. Ce n'est pas un film inégal mais digne d'intérêt.
  • Bande-annonce

    Ed Wood (1994)

    2 h 07 min. Sortie : . Biopic, comédie et drame.

    Film de Tim Burton avec Johnny Depp, Martin Landau, Bill Murray

    Découvert le 27/01

    Home sweet home, en VO.

    C'est un film d'une richesse rafraichissante qui nous permet de considérer au maximum le talent d'acteur de Johnny Depp. Le pari de Tim Burton avec cette histoire d'Ed Wood, aussi absurde que grandiloquente, est réussi et étonne parfois. J'avoue avoir été surpris plusieurs fois pendant le visionnage. Ce biopic arrive au bon moment car la linéarité propre aux biopics modernes commencent à me pomper. C'est original, fun, très intéressant et réussi en fin de compte. Par contre, je ne vois pas l'intérêt du noir et blanc (certainement en hommage au réalisateur tristement connu), qui gâche l'immersion dans le monde du réalisateur.
  • Bande-annonce

    Le Garçon au pyjama rayé (2009)

    The Boy in the Striped Pyjamas

    1 h 34 min. Sortie : . Drame et guerre.

    Film de Mark Herman avec Asa Butterfield, Jack Scanlon, Vera Farmiga

    Découvert le 28/01

    Home sweet home, en VO, sur Netflix.

    Je n'avais jamais entendu parlé de ce film. Je l'ai croisé comme ça, un peu par hasard sur le tout nouveau "Lab" de SC. Mais que dire de ce film ?! D'un point de vue émotionnel, c'est retentissant. Autant dans la composition du point de vue que dans le glissement subjectif que celle-ci nous apporte, ce film m'a littéralement transporté. Bien sûr, cela vient du fait que je m'intéresse beaucoup à cette période. Mais à partir de là je conclurais qu'il s'agit d'un des films les plus réussis à propos de ce sujet : il saisit parfaitement la portée dramatique, émotionnelle et, finalement, humaine de ce tragique évènement. Je le recommande absolument car c'est une oeuvre d'une puissance qui est encore présente en moi au moment où j'écris ces lignes...