Et vous ? C'est quoi "vôtre" cinéma ? [LISTE PARTICIPATIVE]

Avatar Eddy Baker Liste de

12 films

par Eddy Baker

On parle souvent de films cultes. De films qu'il faut absolument voir si l'on veut avoir "le droit" de parler de cinéma. Cette idée est complètement erronée...

Parlez moi de vous. Parlez moi d'un film, un seul. Un film qui a construit les bases de vôtre vision personnelle du 7ème art.

Vôtre film préféré, ou non. Un film dont vous avez honte qui sait...

Ecrivez un commentaire simple (de quelques lignes) sur un film, j'ajouterai celui ci à la liste avec vôtre pseudo en signature.

Et s'il vous ai impossible d'en choisir un seul... rassurez vous, une fois cette liste bien rempli j'en créerai une deuxième ou chacun d'entre vous pourrons parler d'une autre oeuvre...

Enjoy !

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Bande-annonce

    The Dark Knight, le chevalier noir (2008)

    The Dark Knight

    2 h 32 min. Sortie : . Action, policier, drame et thriller.

    Film de Christopher Nolan avec Christian Bale, Heath Ledger, Aaron Eckhart

    Séances de cinéma (1 salle)
    Cela fait 5 ans maintenant que je me considère cinéphile. Il y a 5 ans seulement, j'ai vu The Dark Knight. Ce n'est pas le meilleur film qu'il m'est été donné de voir.... mais c'est le plus important à mes yeux. J'ai compris grâce à lui, le rôle d'un réalisateur dans un film. Comment celui ci arrive à apporter sa patte artistique, ses codes, ses symboles,... etc J'ai aussi compris grâce à lui quel type de cinéma j'aimerai pouvoir réaliser. Comme beaucoup d'entre nous (je pense), j'ai écris pas mal de début de scénario de films et de séries que j'aimerai montrer au monde. Christopher Nolan est ma plus grande inspiration. (avec au second plan, Boyle & Shyamalan)

    Maxime Pointud
  • Bande-annonce

    Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du roi (2003)

    The Lord of the Rings: The Return of the King

    3 h 21 min. Sortie : . Action, aventure et fantasy.

    Film de Peter Jackson avec Elijah Wood, Sean Astin, Viggo Mortensen

    Séances de cinéma (1 salle)
    Je choisis ce film car il est immensément complet. Nous sommes à la fois impressionné par le souffle épique qui ressort de l'histoire, et ému par la fin de l'une des plus grandes aventures du 7ème art. Peter Jackson a repoussé les limites du possible, rendant des batailles colossales aussi réalistes et violentes que si nous y étions. Ce film mérite ses 11 Oscars.

    Chuck_Carrey
  • Bande-annonce

    Memento (2000)

    1 h 53 min. Sortie : . Thriller.

    Film de Christopher Nolan avec Guy Pearce, Carrie-Anne Moss, Joe Pantoliano

    Séances de cinéma (2 salles)
    "Memento" de Christopher Nolan est le genre de films qui te propulse dans une autre dimension, qui te fait apprécier le cinéma, le 7ème art qui m'a bercé depuis tout petit. Comme j'aime le dire, "Memento" n'est pas un simple film, c'est un réel chef d'oeuvre. Qu'il soit mon film préféré ou pas, peu importe. Que vous l'aimiez ou non, c'est un film culte, un film qui repousse les frontières de ce qu'on a pu déjà voir. Christopher Nolan est un génie, c'est indéniable. C'est vrai, comment choisir parmi les films de Nolan "Interstellar", "The Dark Knight", "Inception", "Le Prestige",..., le film qui nous aura marqué à vie ? Moi ça a été l'année dernière avec "Interstellar". Mais "Memento" n'est pas un film, c'est un pur chef d'oeuvre. Et c'est donc normal que je parle de lui ici. Que ce soit le scénario, la mise en scène, les dialogues, la bande originale, le jeu d'acteurs, tout est à la perfection. Alors oui, j'aurais encore toute ma vie pour avoir d'autres surprises. Mais celle-ci restera la plus grande.

    MarvellousInfinity
  • Bande-annonce

    L'Empire contre-attaque (1980)

    Star Wars Episode V: The Empire Strikes Back

    2 h 04 min. Sortie : . Action, aventure et science-fiction.

    Film de Irvin Kershner avec Mark Hamill, Harrison Ford, Carrie Fisher

    J'ai hésité avec quelque films (Braveheart, Terminator 2, The Dark Knight) mais pour moi ce film est ce qui représente le mieux ma conception du cinéma : S'évader, rêver. Tout simplement. Passer le fait que je l'ai vu certainement des dizaines et des dizaines de fois, comme les autres, ce film étant le meilleur de la franchise, même si je met le Retour du Jedi pas loin derrière. Un film qui a marqué mon enfance, mais contrairement a beaucoup de films qui m'ont marqué quand j'étais gosse ce film ressort du lot qualitativement parlant pour moi avec des yeux d'adultes. Un vrai chef d'oeuvre. Celui ci est bon exemple qui me fait voyager dans une galaxie lointaine, très lointaine...

    Starling
  • Bande-annonce

    Blade Runner (1982)

    1 h 57 min. Sortie : . Science-fiction et film noir.

    Film de Ridley Scott avec Harrison Ford, Rutger Hauer, Sean Young

    Séances de cinéma (1 salle)
    J'étais jeune, quelque part entre 8 ou 9 ans. Je regardai déjà pas mal de film, mes parents me laisser regarder le premier programme de la Première Séance par exemple avec tous ces westerns et films d'aventures. Puis est arrivé dans la famille un objet étrange, le magnétoscope. Un outil dont je vis très vite le potentiel et que j'appris à programmer tout seul. C'était pour moi le moyen de voir des films auxquels je n'avais pas accès, ceux de deuxième partie de soirée ou les films "carré blanc", signalétique de l'époque pour désigner les films qui n'était pas tout public. C'est ainsi que je vois un certain Blade Runner dans le télé Z, deuxième partie de soirée, carré blanc et en plus c'est un film de science-fiction, la totale, il me le fallait. Je programme le magnétoscope familial, 10 minutes avant le début pour être sûr de ne pas le louper, 30 minutes après la fin pour ne pas faire comme la dernière fois où j'ai loupé les 10 dernières minutes de l'homme qui en savait trop. Mes parents travaillent tard mais l'école est à 2 minutes à pied, j'ai les clés et je rentre tous les soirs seul et mes frères sont là pour veiller au grain. Ca c'est la théorie, la pratique c'est que mes frères sont bien là mais que je peux regarder mes films tranquillement. J'insère la VHS Blade Runnerisé et là, c'est le choc. J'ai vu et aimé déjà pas mal de films mais pour la première fois j'ai vu que le Cinéma ça pouvait être autre chose, que ça pouvait provoquer des sentiments et des sensations aussi forts. Tout était là, réunis. Les images, les personnages, la musique, cet imaginaire concret et formidable qui s'étalait sous mes yeux, tout me parlait avec une force et une acuité jusque là inédite. Je voulais revivre ça, découvrir d'autres choses. C'est à partir de ce moment là où j'ai arrêté de voir des films et que j'ai commencé à les regarder, à chercher le plus de trucs différents possibles, c'était la révélation.

    Plug_In_Papa
  • Bande-annonce

    Gladiator (2000)

    2 h 51 min. Sortie : . Action, aventure, drame et péplum.

    Film de Ridley Scott avec Russell Crowe, Joaquin Phoenix, Connie Nielsen

    Séances de cinéma (1 salle)
    Le scénario superbe, la réalisation excellente et l’interprétation des acteurs parfaite, Gladiator restera pour moi l’un des meilleurs films que j’ai pu voir.
    Même après avoir vu ce film une bonne dizaine de fois, la mélodie de Hans Zimmer me hérisse toujours les poils.
    Nous sommes transportés aux côtés de Maximus, nous vivons ses émotions lorsqu’il retrouve sa famille, nous vivons avec lui sa descente aux enfers avec les gladiateurs et nous combattons avec lui dans le Colisée.
    Pendant 2h30 nous vivons une aventure épique, merci Ridley !

    Aspe
  • Bande-annonce

    Terminator 2 : Le Jugement dernier (1991)

    Terminator 2: Judgment Day

    2 h 17 min. Sortie : . Action, science-fiction et thriller.

    Film de James Cameron avec Arnold Schwarzenegger, Linda Hamilton, Edward Furlong

    Séances de cinéma (1 salle)
    Je ne sais pas ce qui m'a amené à regarder la cassette de Terminator 2 quand j'étais petit plutôt qu'un autre film enregistré à la télé. Je ne connaissait que le titre écrit au feutre sur la boite blanche. Mais ce que je sais, c'est que ce film a été un choc pour moi ! J'ai aimé la relation paternelle du T800 et la terreur que m'inspirait le T1000. Je détournait les yeux du poste quand le T1000 transperçait quelqu'un et l'idée que ce soit un ennemi quasi-immortel m'angoissait énormément.
    Pour autant, j'ai revu le film des dizaines de fois. Aujourd'hui j'ai 24 ans et je ne m'en lasse pas !
    Le film ne vieillit pas, c'est du cinéma comme on en fait plus malheureusement...
    Voilà, mon chef d'oeuvre à moi. Peut être le premier film qui m'ai vraiment marqué.
    Je le conseille à tous ce qui ne l'ont pas encore vu !

    panda311
  • Bande-annonce

    The Big Lebowski (1998)

    1 h 57 min. Sortie : . Film noir et comédie.

    Film de Joel Coen et Ethan Coen avec Jeff Bridges, Julianne Moore, John Goodman

    Séances de cinéma (1 salle)
    Je ne me lasse pas et ne me lasserais certainement jamais de revoir "The Big Lebowski". Il en rebute certains pour son scénario incompréhensible, mais ces derniers n'ont tout simplement pas compris qu'il n'y avait rien à comprendre. Ce film m'a appris la moindre importance d'un récit lorsqu'il porte des personnages et des situations aussi marquants.
    Il n'y a rien à comprendre de ce film. Le récit tiré par les cheveux n'est qu'un prétexte pour installer les personnages, hauts en couleurs, et les situations, cocasses. On se souvient tous des nombreuses scènes cultes du film, il est inutile d'en faire la liste ici. Il parodie "Le Grand Sommeil" de Howard Hawks, auquel je n'ai d'ailleurs pas compris grand-chose même en l'ayant vu au cinéma (et là, le film ne le fait pas exprès, d'être incompréhensible).
    Au-delà de tout ça, le message que porte le film me touche particulièrement, au point que ce film devienne pour moi une véritable philosophie. Il montre comment on peut être heureux avec bien peu de chose. Le Dude n'est pas un grand penseur, mais il est loin d'être stupide. Alors pourquoi tout prendre avec détachement, même lorsqu'on lui met la tête dans ses propres chiottes ? Au fond, bien peu de chose lui importe, il n'y a bien que son tapis de salon qui éprouve de l'importance à ses yeux. Il passe son temps à jouer au bowling avec ses amis, traîne dans les supermarchés en peignoirs pour acheter une bouteille de lait avec un chèque de 67 cents. Peut-être a-t-il trouvé là une manière de vivre sereinement, loin du stress infernal d'une vie active.

    Marius Jouanny
  • Bande-annonce

    Casino (1995)

    2 h 58 min. Sortie : . Biopic, drame et gangster.

    Film de Martin Scorsese avec Robert De Niro, Sharon Stone, Joe Pesci

    Séances de cinéma (1 salle)
    Vu à 12 ans avec mon père, ce film est une véritable leçon de cinéma. Maitrise des cadres, du montage qui insuffle un rythme endiablé sans être sur-découpé ou épileptique. Utilisation pertinente de la musique qui donne un ton tragique au métrage sans faire dans le baroque indigeste non plus. Scénario dense et complexe mais en même temps tout à fait compréhensible. Et d'excellentes performances d'acteurs.
    Dans ma vision du cinéma, "Casino" est une belle pièce qui permet de comprendre la place du réal dans la conception d'un film.

    Matrick82
  • Bande-annonce

    Footloose (1984)

    1 h 47 min. Sortie : . Drame, comédie musicale et romance.

    Film de Herbert Ross avec Kevin Bacon, Lori Singer, John Lithgow

    Le film qui fout la honte par excellence, celui dont on ne vante pas les mérites en public (oui, il a des mérites).
    C'est surtout le film que j'ai vu le plus de fois dans ma vie et qui a marqué mon adolescence, au même titre que le Canada dry, Depeche Mode et les pulls avec les manches chauve souris.
    Un film emblématique d'une génération, un monument que j'ai du voir 30 fois et que je reverrai encore autant de fois, si j'arrive à tenir le coup (rien n'est moins sûr).

    Séverine_Tougan
  • Bande-annonce

    The Grand Budapest Hotel (2014)

    1 h 39 min. Sortie : . Comédie et drame.

    Film de Wes Anderson avec Ralph Fiennes, Tony Revolori, Saoirse Ronan

    Séances de cinéma (2 salles)
    J'aurais pu parler de Melville, Lynch ou Herzog, mais le dernier film qui m'a fait ressentir l'évidence de la raison d'être du cinéma, c'est bien celui-ci.
    Le cinéma pour moi, c'est un divertissement.
    Comme un manège dans une fête forraine, cela peut être le super grand 8 qui te met la tête à l'envers, comme cela peut être la machine à pince qui te fait perdre la raison.
    Et à ce petit jeu, force est de constater que Wes Anderson est l'un des meilleurs, plus funky qu'un Burton, moins vulgaire qu'un Tarantino.
    Sa singularité qui mêle la subtilité à la tendresse, son style qui oscille entre l'absurde le plus léger et le baroque le plus lourd, c'est tout un nouvel univers qui nous est proposé, qui nous enivre sans jamais avoir eu la sensation d'être violé.
    Un petit aparté hors du temps, comme une journée au parc d'attraction.
    On en ressort avec une odeur de barbe à papa, et des étoiles pleins les yeux.
    C'est un truc de grand enfant le cinema, plus que tout autre art à mon avis, et c'est pour cela que je l'aime.

    USEFOOL
  • Bande-annonce

    Baisers volés (1968)

    1 h 30 min. Sortie : . Romance et comédie.

    Film de François Truffaut avec Jean-Pierre Léaud, Claude Jade, Delphine Seyrig

    Séances de cinéma (1 salle)
    Ce n'est pas mon film préféré mais c'est le premier du genre que j'ai vu. Grâce à lui j'ai découvert la Nouvelle Vague, l'incroyable Jean-Pierre Léaud ,la sublime Delphine Seyrig et surtout François Truffaut. Tout me plait dans ce film, les acteurs, les dialogues et tout ce qu'il y a autour. "Baisers volés" c'est léger, c'est beau, on se laisse porter et on ne s'ennuie pas une seconde. ( si on apprécie la Nouvelle Vague évidemment). Depuis j'essaye constamment de dénicher des films de la Nouvelle Vague qui pourraient me faire le même effet, ça a été le cas avec "La vérité" de Clouzot ou " Le Mépris" de Godard.

    Concrètement cela m'a permis d'élargir ma vision du cinéma, et de découvrir un genre de prédilection ( avec le western bien entendu).

    Windmill