Advertisement

Films vus en 2016 (avec annotations)

Avatar Fabio R. Liste de

1010 films

par Fabio R.

Nouvelle année, nouvelle liste.

A trier par derniers ajouts pour voir les derniers films vus.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • Bande-annonce

    Das Sommerhaus (2014)

    1 h 35 min. Sortie : .

    Film de Curtis Burz

    Quoi de mieux pour commencer l'année qu'un film avec une histoire malsaine... Curtis Burz dresse un portrait plus glaçant qu'obsédant d'une famille qui a tout pour être heureuse, mais qui ne l'est pas à cause des agissements du père qui franchit toutes sortes de limites et à de nombreuses reprises, ce qui a des conséquences sur sa famille. C'est difficile d'en dire plus sous peine de tout dévoiler, mais c'est une histoire dérangeante qui peut mettre mal à l'aise même si le réalisateur reste sobre dans son traitement avec une mise en scène tout en retenue. C'est d'ailleurs ce qui est déconcertant, car il aurait pu aller plus loin et créer une ambiance encore plus malsaine, mais il a préféré rester à "l'écart" et se limiter au simple portrait. Cette retenue finit par un peu desservir le film puisque certaines scènes qui sont terribles, semblent bien fades et n'ont pas l'effet escompté. J'ai hésité à ne mettre que la moyenne notamment à cause du final qui montre une nouvelle fois que le réalisateur manque de cran et d'imagination pour aller au bout, car je suis vraiment resté sur ma faim. Pour autant, le film est pas mal, l'histoire est forte avec pas mal de points qui sont abordés, mais ça aurait pu être bien mieux.
  • Bande-annonce

    Randonneurs amateurs (2015)

    A Walk in the Woods

    1 h 40 min. Sortie : . Drame, comédie et aventure.

    Film de Ken Kwapis avec Robert Redford, Nick Nolte, Emma Thompson

    Contrairement au film "Wild" avec Reese Witherspoon, "A Walk in the Woods" n'a pas pour but de rentrer dans les détails d'un trek en montrant tous les détails ainsi que la beauté et la difficulté de cette aventure, c'est surtout un prétexte pour des péripéties légères et amusantes même s'il s'agit d'une histoire vraie étant donné que c'est adapté d'un livre. J'ai beaucoup aimé le film, les deux personnages sont attachants, c'est parfois drôle parfois touchant, en fait, tout dépend des personnes qu'ils rencontrent. C'est dommage que l'histoire s'éloigne trop souvent des sentiers, car on loupe de magnifiques paysages, mais comme je l'ai dit au début, le trek passe au second plan.
  • Bande-annonce

    Midnight Whisper (2015)

    1 h 30 min. Sortie : .

    Film de Jiu Jiu

    Le réalisateur pensait réellement qu'il pouvait faire peur en mettant au centre de son histoire une gamine grimée d'une façon aussi ridicule ? On a l'impression qu'une personne tient une torche vers son visage pendant tout le film tellement elle brille. L'histoire est classique avec une sorte de croyance qui dit qu'il ne faut pas se retourner si on entend son nom après minuit d'où le titre. Le film manque de rythme, il ne se passe rien d'intéressant, il n'y a pas d'ambiance, c'est vraiment creux pour un film d'horreur. Le déroulement n'est pas vraiment prévisible, mais c'est tellement poussif qu'une fois que le twist arrive ça ne m'a fait aucun effet, le réalisateur m'avait perdu depuis longtemps. Bref, je n'ai vraiment pas accroché, c'est impossible de le prendre au sérieux à cause de la gamine puis l'intrigue est sans intérêt en plus d'être ennuyeuse.
  • Bande-annonce

    Belle et Sébastien : L'aventure continue... (2015)

    1 h 38 min. Sortie : . Aventure.

    Film de Christian Duguay avec Félix Bossuet, Tchéky Karyo, Margaux Chatelier

    Séances de cinéma (1 salle)
    Le premier était une très bonne surprise donc j'avais de découvrir la suite des aventures de Belle et Sébastien, mais malgré de nombreuses qualités cette suite n'a pas réussi à me captiver jusqu'au bout. Le changement de réalisateur n'a pas eu d'impact négatif, c'est toujours aussi beau visuellement parlant et Christian Duguay a vu les choses en grand, le film semble plus spectaculaire, les scènes aériennes sont superbes et bien maîtrisées tout comme celles où il y a le feu, mais là où ça a pêché pour moi, c'est au niveau du scénario qui est trop prévisible. On sait dès le début comment ça va se terminer, le récit est trop linéaire et manque de rebondissements. Je ne dis pas que le scénario du premier était parfait, mais l'histoire était bien plus touchante et captivante peut-être parce que c'était centré sur la relation entre Belle et Sébastien ce qui n'est plus le cas ici. Une suite qui est donc bien en dessous du premier, mais qui reste tout de même sympathique à regarder.
  • Bande-annonce

    Bunnyman 2 (2012)

    1 h 30 min. Sortie : . Épouvante-Horreur.

    Film de Carl Lindbergh avec Joshua Lang, Marshal Hilton, David Scott

    Je n'ai pas pu trouver de sous-titres anglais pour le premier donc je ne l'ai pas vu, mais même si vous êtes dans le même cas que moi, vous pouvez regarder cette suite sans problème. Il n'y a aucune difficulté pour comprendre l'histoire en même temps, on ne peut pas dire que le scénario soit le point de ce genre de production. En fait, on peut même dire qu'il n'y a pas d'histoire, c'est simplement une succession de meurtres ce qui est vraiment lassant à la longue. Il y a des moments bien fun, mais l'ensemble est plus souvent ennuyeux que divertissant. Le film est bien sanglant, mais pas dans le bon sens puisque le réalisateur se contente de balancer des litres sur les victimes, j'aurais préféré du gore surtout que ça aurait parfaitement collé au délire du film.
  • Bande-annonce

    Mojin: The Lost Legend (2015)

    Xun Long Jue

    2 h 07 min. Sortie : . Action, Épouvante-horreur, aventure et fantastique.

    Film de Wuershan avec Chen Kun, Huang Bo, Shu Qi

    Je m'attendais à un bon petit film moitié aventure moitié horreur dans lequel, on aurait retrouvé de l'exploration, des énigmes ainsi que des monstres et des zombies comme on le voit dans la bande-annonce, mais malheureusement tous ces aspects sont trop peu présents et jamais réellement exploités. Le film est très bavard, il y a peu d'action hormis dans le final et les monstres sont là genre pendant 5 minutes et encore, c'est pendant un flashback. Sur le plan visuel, c'est réussi, les décors et les effets spéciaux sont convaincants, mais l'histoire est poussive, peu intéressante et pas bien rythmée ce qui fait que le film est plus ennuyeux que divertissant.
  • Bande-annonce

    Urban Family (2015)

    Ollaan vapaita

    1 h 45 min. Sortie : .

    Film de Oskari Sipola

    Selja vit avec ses deux meilleurs amis et passe de bons moments avec eux, ils font la fête et ne se prennent pas la tête. Elle est en couple avec un homme très sérieux qui veut acheter une maison avec elle ce qui ne semble pas vraiment l'emballer. Tout ou presque se passe bien jusqu'au moment où son fils qu'elle a donné à l'adoption revient la voir avec le désir de mieux la connaitre. C'est un film musical avec donc de nombreuses parties chantées, où les personnages expriment leurs émotions, qui donnent pas mal d'épaisseur à une histoire quand même très classique. Le film est pas mal, j'ai hésité à mettre une meilleure note, mais il m'a manqué ce petit truc, cette émotion en plus qui serait venu accompagner des acteurs très dynamiques qui portent totalement le film.
  • Bande-annonce

    Bajrangi Bhaijaan (2015)

    2 h 25 min. Sortie : . Drame, musique et aventure.

    Film de Kabir Khan avec Salman Khan, Kareena Kapoor, Harshaali Malthotra

    Plus gros succès de l'année 2015 en Inde, "Bajrangi Bhaijaan" est un road-movie qui ne laisse rien au hasard puisqu'il arrive à allier avec beaucoup de justesse le fond et la forme. C'est un film à la fois drôle, touchant, plein d'humanité et de sincérité tout ça en parlant de religions et en prenant comme cadre le conflit entre l'Inde et le Pakistan. Kabir Khan propose un voyage rempli d'émotion durant lequel Pawan cherche à ramener cette petite pakistanaise muette malgré des relations très tendues entre les deux pays. Pawan est d'abord montré comme un idiot, mais c'est juste une personne qui est attachée à ses croyances et qui refuse d'aller contre ça même si ça doit lui causer des problèmes ce qui montre que c'est avant tout une personne au grand cœur. Bref, je vais m’arrêter là sous peine d'être trop long puis j'ai dit l'essentiel, c'est un très bon film émouvant, divertissant, bien rythmé et qui possède une belle photographie.
  • Bande-annonce

    Partners in Crime (2014)

    Gong Fan

    1 h 29 min. Sortie : . Policier, drame et thriller.

    Film de Jung-chi Chang avec Tsai-yi Huang, Teng-Hui Huang, Alice Ko Chia-Yen

    Un film qui traite de nombreux sujets comme le harcèlement scolaire, le pouvoir des nouvelles technologies avec la propagation rapide des rumeurs puis surtout, il est question de solitude, car tout part de ça et pour certains, il vaut mieux être entouré pour de mauvaises raisons qu'être seul. Tous ces thèmes sont bien traités, le réalisateur maîtrise bien son sujet puisque même en ayant deviné rapidement le fond de l'histoire, le film ne perd jamais en intérêt. Il y a plusieurs intrigues, à chaque fois qu'une semble sur la fin, une autre vient prendre le relais ce qui donne du rythme au film et ce qui permet aussi de changer les rôles des personnages du genre la proie devient victime. Bref, un bon petit film avec de bons acteurs et une bonne ambiance.
  • Bande-annonce

    Le Pont des espions (2015)

    Bridge of Spies

    2 h 21 min. Sortie : . Biopic, drame, historique et thriller.

    Film de Steven Spielberg avec Tom Hanks, Mark Rylance, Scott Shepherd

    Séances de cinéma (2 salles)
    L'histoire est très intéressante surtout que c'est inspiré de faits réels et je ne connaissais pas ces événements, mais alors le film en lui-même ne m'a fait ni chaud ni froid. J'attendais beaucoup plus de ce nouveau Spielberg, mais en le regardant, on ne ressent pas une plus-value, j'ai l'impression que n'importe qui aurait pu faire ce film, j'ai ressenti la même chose qu'en regardant son précédent film "Lincoln", c'est bien fait, mais c'est trop classique à tous les niveaux. Le film est plat et trop calibré. Il n'y a de surprise, pas de suspens, pas de tension, le rythme est linéaire, le scénario cousu de fil blanc, j'ai eu l'impression de voir la même chose pendant deux heures, je ne me suis pas ennuyé pour autant et ma note aurait pu être un peu plus haute parce que l'histoire est bonne, mais sur la longueur, c'est loin d'être suffisant.
  • Bande-annonce

    À vif ! (2015)

    Burnt

    1 h 41 min. Sortie : . Comédie.

    Film de John Wells avec Bradley Cooper, Sienna Miller, Uma Thurman

    Séances de cinéma (1 salle)
    Contrairement à la télévision, le cinéma n'a pas encore cédé aux sirènes du monde de la cuisine et n'arrive que par petite dose avec des films comme avec "Chef", "Les Recettes du bonheur" ou ce "Burnt" ce qui est préférable, car aussi non, on risquerait l'indigestion... Ce 3e film de John Wells est vraiment pas mal, il n'y a rien de nouveau à l'horizon avec un scénario qui date en plus de 2007, il nous montre toute la tension qu'il peut y avoir dans une cuisine avec un chef autoritaire au passé tourmenté qui se lance un dernier défi à savoir conquérir une troisième étoile au guide Michelin. Si l'histoire est suffisante, les acteurs eux ne sont pas en reste et sont le vrai atout du film, ils sont tous très convaincants et donnent totalement vie au film au même titre que la réalisation soignée qui donne envie de manger tous ces plats ce qui est une bonne chose pour un film sur la cuisine.
  • Bande-annonce

    Nightingale (2015)

    1 h 23 min. Sortie : .

    Film de Elliott Lester avec Barlow Jacobs, David Oyelowo et Heather Storm

    David Oyelowo qui avait déjà été remarquable dans "Selma" est de nouveau très convaincant dans ce rôle et porte totalement le film ce qui est logique vu que c'est le seul acteur qui apparaît à l'écran, mais le film est rapidement redondant et le sujet est traité trop superficiellement. Elliott Lester a voulu faire un huis-clos puisque la camera ne sort jamais de la maison et on n'entend pas non plus la voix des personnages au téléphone, on nous met dans la même bulle que le personnage, mais comme ça, c'est impossible d'en savoir plus sur lui. J'aurais aimé voir les répercutions de cette descente aux enfers sur son travail et sa relation avec les gens même si apparemment, il n'en a pas. J'aurais aussi aimé comprendre pourquoi il est dans cet état parce qu'on nous dit seulement qu'il a fait l'armée, mais bon, ce n'est pas le seul à l'avoir fait, ça ne suffit pas pour comprendre son état. Sa dépression n'est pas assez marquée, il n'y a pas vraiment de détérioration, c'est trop linéaire à ce niveau-là puis c'est difficile de faire pire que ce qu'on comprend dès le début. Le concept est bon, mais tous ces manques et cette redondance au niveau de l'intrigue font que le film est rapidement ennuyeux.
  • Bande-annonce

    A Haunting at the Rectory (2015)

    1 h 28 min. Sortie : .

    Film de Andrew Jones

    De nos jours, le genre "horreur" est associé à tout et n'importe quoi même quand on est très loin du genre comme ce film qui est plus un drame conjugal. Andrew Jones enchaîne les films sans trouver la recette du succès puisque tous ses films sont très mal notés. De sa filmographie, je n'ai vu que "The Last House on Cemetery Lane" que j'ai trouvé pas mal malgré son côté amateur. Son nouveau film est vraiment léger, il n'y a pas grand chose de positif à dire, l'histoire est banale, il ne s'y passe pas grand chose et les acteurs ne sont pas très bons surtout celui qui joue le prêtre. La seule raison pour laquelle j'ai mis la moyenne, c'est qu'il se laisse regarder sans ennui et que c'est comme ça que je note.
  • Bande-annonce

    Addicted to Fresno (2015)

    1 h 25 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Jamie Babbit avec Aubrey Plaza, Judy Greer, Natasha Lyonne

    Une comédie sympathique qui repose sur un duo dynamique composé de Natasha Lyonne et Judy Greer. Cette dernière qui joue une fille accro au sexe va entraîner sa sœur dans des situations déjantées après qu'elle ait malencontreusement tué un homme. Les deux vont alors tenter de faire disparaître le corps et une action en amenant une autre, elles vont devoir faire des choses bien folles pour y parvenir. Bien que pas mal, le film ne franchit jamais le palier supérieur, ce n'est jamais drôle malgré les situations, c'est juste divertissant ce qui est déjà pas mal, mais c'est un film qui m'a laissé sur ma faim, car ça aurait pu être une très bonne comédie alors que là, c'est juste sympa sans plus.
  • Bande-annonce

    The Throwaways (2014)

    1 h 35 min. Sortie : . Thriller.

    Film de Tony Bui avec Katie McGrath, James Caan, Kevin Dillon

    Il est de nouveau question de sauver le monde dans ce film avec un pirate informatique qui doit travailler pour la CIA avec l'équipe qu'il a choisi pour arrêter un autre hacker qui a mis en vente un programme capable de prendre le contrôle sur tout et n'importe quoi. Autant dire de suite que l'histoire passe au second plan, elle est sans surprise, le réalisateur se concentre et joue beaucoup sur l'équipe qui est composée de bras cassés, une sorte de "Expendables" à l'envers avec des personnages qui sont, a priori, bons à rien et qui sont des clichés ambulants. C'est d'ailleurs dommage que Tony Bui ne soit pas allé au bout de son idée en proposant une parodie débile et assumée, car là, on pourrait prendre ce film au sérieux et je doute que ça soit la bonne façon de l'aborder. Le film n'est pas extraordinaire, mais largement suffisant pour passer le temps, car assez divertissant.
  • Bande-annonce

    Captive (2015)

    1 h 37 min. Sortie : . Drame, policier et thriller.

    Film de Jerry Jameson avec Kate Mara, David Oyelowo, Michael K. Williams

    Jerry Jameson qui a réalisé plus d'une trentaine de téléfilms dans sa carrière n'a pas réussi à s'éloigner de son format préféré et signe un film à la réalisation et à la mise en scène bien ternes. C'est difficile de critiquer l'histoire parce que c'est tiré de faits réels, mais ce qui est sûr, c'est qu'elle est loin d'être assez forte pour mériter, selon moi, une adaptation sur grand écran. Le problème vient peut-être du réalisateur qui n'a pas su mettre l'émotion et l'intensité qu'il fallait pour captiver le spectateur puisque le récit est trop nonchalant et peu rythmé puis l'histoire du méchant qui ne l'est pas vraiment ainsi que la "gentille" relation entre l'otage et son ravisseur, c'est vu et revu. Pour autant, le film n'est ni mauvais ni ennuyeux, il peut se laisser regarder notamment grâce à la bonne performance de Kate Mara et David Oyelowo, mais ce n'est clairement pas suffisant.
  • Bande-annonce

    Le Tout Nouveau Testament (2015)

    1 h 53 min. Sortie : . Comédie.

    Film de Jaco van Dormael avec Benoît Poelvoorde, Yolande Moreau, Catherine Deneuve

    Séances de cinéma (1 salle)
    Je ne m’intéresse tellement pas aux détails des films avant de les regarder que je n'avais pas remarqué que c'était le nouveau film de Jaco Van Dormael qui avait fait l'étonnant "Mr. Nobody" et ce n'est finalement pas si surprenant vu la maîtrise et l'imagination dont il fait preuve une nouvelle fois. Le film débute légèrement avec Benoît Poelvoorde alias Dieu qui se fait une partie grandeur nature des Sims ce qui donne quelques situations amusantes comme quand il crée des règles qu'on a tous déjà dû vivre puis à l'annonce des dates de décès, le film devient un peu plus sérieux avec beaucoup de mélancolie et de tendresse, mais avec toujours un petit mot pour rire et des situations parfois bien absurdes. J'ai bien accroché, c'est un bon film qui est très original et vraiment chargé dans le bon sens, la moindre pensée ou parole est immédiatement portée à l'écran ce qui donne un univers intéressant et fascinant ce qui fait qu'on a jamais l'impression de voir la même chose. Bref, bonne petite surprise.
  • Bande-annonce

    La Terre éphémère (2014)

    Simindis kundzuli

    1 h 40 min. Sortie : . Drame.

    Film de Giorgo Ovashvili avec Ilyas Salman, Mariam Buturishvili, Irakli Samushia

    Séances de cinéma (1 salle)
    Au rythme de la nature et dans un style contemplatif, George Ovashvili nous fait vivre les quelques semaines que vont passer un homme et sa fille sur une île le temps de cultiver cette minuscule terre. Ma note n'est pas terrible, mais le film n'est pas mauvais, c'est juste qu'il n'est pas à mon gout. Je n'ai pas été emballé par cette histoire silencieuse, car même si le film est bien filmé, on ne peut pas dire que ça bouge beaucoup, il faut attendre plus d'une heure pour que ça devienne intéressant avec la venue d'un étranger sur cet îlot. Le seul vrai bon moment, c'est quand ça se termine avec cette belle scène de fin, une façon de dire que la nature finit toujours par reprendre ce qu'il lui appartient.
  • Bunnyman (Pretty Girls Die Young) (2011)

    1 h 25 min. Sortie : .

    Film de Carl Lindbergh

    Je ne pense pas que j'aurais regardé le 2 si j'avais vu avant ce piètre film. Le 2 n'était pas terrible, mais il y avait un peu de rythme, du mouvement alors que là, c'est d'un vide et d'un ennui terrible. Pendant près de 50 minutes, on voit déambuler ces jeunes dans la nature et rien d'autre. Les personnages qui sont débiles font des choix ridicules et incompréhensibles, on a l'habitude avec les slasher ou survival, mais là, c'est parfois abusé.. Je n'ai pas aimé le film, il est ennuyeux et absolument pas divertissant comme pouvait l'être le deuxième à de rares moments puis niveau gore, c'est pareil, le réalisateur se contente de balancer des litres de sang et c'est tout.
  • Bande-annonce

    La Volante (2015)

    1 h 27 min. Sortie : . Drame et thriller.

    Film de Christophe Ali et Nicolas Bonilauri avec Nathalie Baye, Malik Zidi, Johan Leysen

    Il n'y pas de cachotteries dans ce film puisque dès les premiers instants, on nous dévoile l'histoire et les futurs enjeux avec cette femme qui va chercher à se venger d'un homme qui a accidentellement tué son fils 9 ans auparavant. C'est très rare qu'une histoire se dévoile autant et si rapidement donc je pensais que les deux réalisateurs allaient me surprendre avec autre chose, mais non, le film se limite à savoir comment elle va faire pour y parvenir ce qui est très, trop léger. Des films avec des histoires de vengeance similaires, il y en a des milliers notamment dans les téléfilms et franchement ce film ne vaut pas mieux. Ce n'est pas question que ça soit un mauvais film ou quoi, mais c'est vu et revu, il n'y a vraiment aucun intérêt là-dedans. Le déroulement est prévisible, ennuyeux et parfois peu crédible, il n'y a aucune tension alors que c'était le principal but des réalisateurs et les acteurs sont peu inspirés notamment Malik Zidi qui fait la même tête peu importe ce qu'il doit jouer.
  • Bande-annonce

    Le Garçon invisible (2014)

    Il Ragazzo Invisibile

    1 h 40 min. Sortie : . Aventure, comédie, fantastique et science-fiction.

    Film de Gabriele Salvatores avec Ludovico Girardello, Valeria Golino, Fabrizio Bentivoglio

    Séances de cinéma (1 salle)
    On avait déjà eu des versions jeunes de super-héros comme "AntBoy" qui n'était vraiment pas terrible ou alors pas à mon goût, car ça visait un public très jeune, mais là même si ça reste un teen-movie, le film est quand même accessible à un plus grand nombre donc plus intéressant. L'histoire est bien construite avec toutes les étapes de transformation comme dans tout bon film du genre, l'intrigue est bien menée, rythmée et reste captivante jusqu'au bout avec notamment un bon twist final qui ouvre la porte à une suite qui je l'espère verra le jour avec pourquoi pas une meilleure utilisation des pouvoirs ainsi qu'un plus grand nombre puisqu'on en a déjà eu un petit aperçu dans un des flashbacks. En plus de tout ça, on peut remarquer quelques références ici et là qui apparaissent comme des clins d’œil ce qui est toujours sympa surtout quand on les remarque. Je n'attendais pas grand chose de ce film et finalement, il s'avère que c'est une agréable surprise et un bon petit divertissement.
  • Bande-annonce

    Dumbbells (2014)

    1 h 40 min. Sortie : .

    Film de Christopher Livingston

    Catastrophique. Je ne pense pas que j'aurais aimé ce film en VO, mais là avec cette VF, c'est impossible d'accrocher. C'est clairement le ou l'un des films les plus mal doublés de l'histoire, c'est ridicule, pitoyable et ça gâche totalement le film qui n'a en plus pas besoin de ça puisque l'histoire est sans intérêt et jamais drôle. Il n'y pas grand chose à dire de plus, ce film n'en vaut pas la peine et il faut vraiment du courage pour aller jusqu'au bout.
  • Bande-annonce

    Woodlawn (2015)

    2 h 03 min. Sortie : . Drame.

    Film de Andrew Erwin et Jon Erwin avec C. Thomas Howell, Sean Astin, Jon Voight

    L'histoire se passe en Alabama dans les années 70 au lycée de Woodlawn qui comme beaucoup de lycées de Birmingham à cette époque a du mal à appliquer la déségrégation, mais grâce à l'équipe locale et à sa nouvelle pépite Tony Nathan tous les joueurs font faire front commun puisqu'ils ont tous le même but qui est de gagner et pour cela, ils se surpassent et se motivent grâce à la religion. Il s'agit d'un biopic sur Tony Nathan, mais les deux réalisateurs ont privilégié le message religieux ce qui peut déplaire surtout qu'il est très appuyé, mais ça serait bête de se focaliser uniquement là-dessus sous peine de passer à côté du film. Je n'aurais pas fait les choses de la même manière, j'aurais mis en avant l'aspect sportif et toutes les belles valeurs du sport qui ici sert à ouvrir les consciences, mais bon si c'est comme cela que ça s'est déroulé, on ne peut rien y faire. En tout cas, je trouve que c'est un bon film avec un beau message d'unité et de bons acteurs, les scènes de matchs sont assez classiques, mais elles restent efficaces notamment celles des deux matchs clés qui sont très intenses.
  • Bande-annonce

    Case No. 666/2013 (2013)

    1 h 50 min. Sortie : . Policier, Épouvante-horreur et thriller.

    Film de Venkat Siddareddy et Purnesh Konathala avec Aditya Agarwal, Ashwini Bejanki, Guru Charan

    J'aime de plus en plus le cinéma indien, mais jusqu'à présent, je n'ai pas trouvé de film d'horreur à la hauteur de ce qui peut se faire ailleurs et malheureusement ce n'est pas ce film qui a comblé mes attentes. "Case No. 666" est un film vraiment laborieux qui use et abuse des codes du genre ce qui finit par être lassant. L'histoire est classique et très proche de celle du projet Blair Witch avec ces 3 personnes qui vont tourner un documentaire dans une forêt supposée hantée. Dans ce film, il ne se passe rien, tout est suggéré, il n'y a rien de probant, mais ça n’empêche pas les personnages de passer leur temps à crier et chialer ce qui est très énervant à la longue. Je n'ai rien aimé dans ce film, la mise en place est ennuyeuse à mourir, le déroulement de l'intrigue est sans intérêt, il n'y a pas d'ambiance et ce n'est pas très bien réalisé. L'histoire n'est pas mauvaise puisque pas prévisible, mais tout ce qu'il y a autour est loupé donc bon, j'ai trouvé ça terriblement ennuyeux.
  • Bande-annonce

    La Entidad (2015)

    1 h 20 min. Sortie : .

    Film de Eduardo Schuldt

    On ne peut pas dire que les affiches promotionnelles mettent en valeur le film notamment celle avec le monstre qui sent le truc en CGI, mais bon, il n’apparaît même pas dans le film donc va savoir pourquoi ils l'ont mis... "La Entidad" n'est pas un grand film, il n'y a rien d'original, il y a des facilités et des défauts, mais malgré ça, le film est captivant du début à la fin. Pourquoi ? Parce que déjà le film ne dure que 70 minutes ce qui est très court de plus, il est très bien rythmé avec aucun temps mort donc on ne voit pas le temps passer puis pour finir l'ambiance est vraiment pas mal ce qui est toujours un plus pour un film d'horreur. En somme, un bon petit film qui ne surprend pas, mais qui sait être divertissant.
  • Bande-annonce

    45 ans (2015)

    45 Years

    1 h 35 min. Sortie : . Drame.

    Film de Andrew Haigh avec Charlotte Rampling, Tom Courtenay, Dolly Wells

    La découverte du corps de l'ancienne petite-amie de Geoff va chambouler sa vie de couple et le regard que sa femme porte sur lui. Andrew Haigh nous fait vivre ces changements dans des instants de vie durant la semaine qui précède leur fête d'anniversaire. Le film est bel et bien un drame, car même s'il est question d'une disparition et d'un décès, il n'y a pas d'enquête ou quoi que ce soit, on ne voit que l'impact que cette lointaine découverte a sur la vie de ces deux personnes. Le film est très bien interprété d'ailleurs Charlotte Rampling et Tom Courtenay ont été récompensés à juste titre lors de divers festivals, mais l'histoire ne m'a pas emballé. Je trouve que ça manque vraiment d'enjeux, il n'y a pas de but, c'est simplement des instants de vie qui manquent un peu de rythme et d'émotion. C'est très redondant, et même si les acteurs sont bons, j'ai fini par m'ennuyer.
  • Bande-annonce

    Diablo (2016)

    1 h 30 min. Sortie : . Thriller, aventure, western et action.

    Film de Lawrence Roeck avec Scott Eastwood, Walton Goggins, Camilla Belle

    Un scénario minuscule qui tient sur un post-it et une histoire bidon qui est vue et revue ça donne un film où il faut attendre 65 minutes (sur 80) pour qu'il se passe quelque chose et quand enfin ça s'anime et bien, c'est toujours mauvais tellement c'est banal... Franchement, on peut difficilement faire pire. Ce n'est que le deuxième film de Lawrence Roeck donc je ne pense pas qu'il faut entièrement le blâmer par contre on peut douter de Carlos De Los Rios qui avait déjà écrit les scénarios de navets qui revisitaient "King Kong", "La guerre des mondes", "Pirate des Caraïbes" et le "Da Vinci Code" donc il ne fallait pas attendre grand chose de ce film même si au premier coup d’œil, le projet semblait sérieux. Je n'ai vraiment pas aimé, c'est un film sans intérêt, l'histoire est poussive et brasse du vent pendant plus d'une heure, j'ai trouvé ça ennuyeux du début à la fin, il n'y a absolument rien de positif à dire vu que tout est loupé.
  • Bande-annonce

    Brooklyn (2016)

    1 h 53 min. Sortie : . Drame et romance.

    Film de John Crowley avec Saoirse Ronan, Domhnall Gleeson, Emory Cohen

    Séances de cinéma (1 salle)
    Le charme de la simplicité !! Je n'avais pas accroché au précédent film de John Corwley "Closed Circuit" que j'avais trouvé barbant et compliqué, mais j'ai bien accroché à ce film qui n'a bien sûr rien à voir avec un récit simple et sobre qui est porté par de très bons acteurs surtout Saoirse Ronan qui est vraiment superbe. Le film ne se focalise pas sur l'histoire d'amour ce qui est une bonne chose, et même quand c'est le cas, le réalisateur est assez intelligent pour éviter les clichés qu'on retrouve souvent comme la séparation suivie d'une réconciliation. Ici, il est avant tout question d'une jeune femme qui doit partir de chez elle pour avoir un meilleur avenir, il est aussi question d'immigration ainsi que d'autres thèmes qui ne sont traités qu'en surface, mais comme c'est fait avec justesse et tendresse, on oublie ces manquements. C'est un joli film qui est touchant et attachant, c'est un peu dommage que le récit faiblisse dans le dernier tiers quand elle rentre chez elle avec en plus un final trop brutal, mais l'ensemble est agréable et on passe un bon moment.
  • Bande-annonce

    God Help the Girl (2014)

    1 h 51 min. Sortie : . Drame, comédie musicale et romance.

    Film de Stuart Murdoch avec Emily Browning, Olly Alexander, Hannah Murray

    Eve est une fille qui semble avoir des problèmes liés à la nourriture ou psychologiques puisqu'elle est enfermée et lors d'une sortie, elle va faire la rencontre de James et Cassie avec qui elle va vouloir former un groupe. Dans ce film, il est beaucoup question de musiques que ça soit l'univers musical ou même de l’industrie, mais il est aussi question du mal-être de cette jeune femme seulement tout ça est traité superficiellement. On ne sait pas vraiment pourquoi elle est comme ça, car même si elle se livre beaucoup dans ses textes, les explications restent floues, j'aurais aimé que le film se focalise plus dessus, ça aurait donné plus de force à tout le reste. On a l'impression que la musique est un exutoire pour elle et le réalisateur le montre à l'écran avec ces nombreuses parties chantées qui viennent ponctuer des instants de vie très classiques. Le film est sympa, il y a une bonne alchimie entre les acteurs et Emily Browning s'en sort très bien, mais il m'a manqué ce petit truc en plus pour en faire un bon film, car finalement au-delà des scènes musicales, ça reste trop classique et assez superficiel.
  • Bande-annonce

    Prémonitions (2015)

    Solace

    1 h 41 min. Sortie : . Policier et thriller.

    Film de Afonso Poyart avec Anthony Hopkins, Colin Farrell, Matt Gerald

    Séances de cinéma (1 salle)
    Avec les nombreuses séries policières de qualité qu'il y a de nos jours, c'est difficile pour ce genre de film de se faire une place surtout que tout ou presque a déjà été fait. Pour changer ça, les scénaristes doivent user d'artifice pour sortir quelque chose de peu commun comme ici, car même si le coup des prémonitions est classique, le fond de l'histoire avec son questionnement moral sur ce qui est bien ou mal est assez original et intéressant. C'est un très bon thriller, j'ai beaucoup aimé, le déroulement est assez classique et il n'y a pas de gros rebondissements, mais l'intrigue est bien menée, rythmée et captivante du début à la fin avec notamment un final intense qui résulte d'un bon mano à mano qui aurait mérité d'être débuté plus tôt. Anthony Hopkins est convaincant dans un rôle qui semble écrit pour lui et Abbie Cornish qui ne m'avait jamais marqué est très convaincante ici. Bref, un très bon divertissant qui remplit parfaitement son rôle.