Joué en 2019

Avatar Chipster Liste de

25 jeux vidéo

par Chipster

Cette fois je vais tenter de donner mon avis sur chaque titre. Je dis pas que ce sera constructif.

2018 : https://www.senscritique.com/liste/Joue_en_2018/2131650

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Bande-annonce

    Endless Space (2012)

    Sortie : . 4X et stratégie tour par tour.

    Jeu vidéo de Amplitude Studios et Romain de Waubert de Genlis sur PC et Mac

    En cours.

    Un jeu de stratégie un peu cocoon avec son ambiance autant visuelle que sonore très douce et agréable. Pourtant de quoi être franchement perdu au début quand on débarque dans le genre du 4X, le gameplay reste finalement plutôt accessible, malgré des variables dans tous les sens dont on se demande souvent si elles ont réellement une incidence. Je pense notamment aux combats (dont la personnalisation des vaisseaux est assez poussée) qui peuvent se résumer au système intrinsèque au jeu sous forme de pierre-feuille-ciseaux, et dont on se contente d'aligner bêtement une force de frappe numériquement supérieure. Mais voilà, il y a toujours ce petit effet quand on découvre un nouveau système, quand on colonise une nouvelle planète. Dommage globalement que la gestion des ressource devienne plutôt basique une fois notre empire étendu.
    Je ne pense pas aller au-delà d'une partie, qui peuvent apparemment s'étendre sur plusieurs dizaines d'heures.
  • Bande-annonce

    Super Smash Bros. Ultimate (2018)

    Dairantō Sumasshu Burazāzu Supesharu

    Sortie : . Combat.

    Jeu vidéo de BANDAI NAMCO Games, Sora Ltd. et Nintendo sur Nintendo Switch

    En cours.
  • Bande-annonce

    Red Dead Redemption II (2018)

    Sortie : . Action-Aventure.

    Jeu vidéo de Rockstar North, Rockstar San Diego et Rockstar Games sur PlayStation 4 et Xbox One

    Fini

    Environ 3 mois quasi-totalement dédiés. Je pense pouvoir dire que j'ai jamais vécu ça avec aucun autre titre. Sans aucune décence ni retenue, c'est probablement ma meilleure expérience. Voilà, je vais pas faire une critique du bousin, juste mon ressenti des plus basiques et terre-à-terre qui soit. Jamais la lourdeur ou la lenteur, l’obsolescence de son game design ou son scénario étiré, tant décriés ne m'auront atteint. Car toute la densité de son écriture, tout le soin apporté à son environnement, ses personnages, l'implication du joueur, la foultitude de détails partout au point d'en être indécent auront pris le pas sur mon expérience. Bref, meilleur jeu, merci au revoir.
  • Bande-annonce

    Vampyr (2018)

    Sortie : . Jeu de rôle.

    Jeu vidéo de DONTNOD Entertainment et Focus Home Interactive sur PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch et PC

    Abandonné

    Fallait se douter que passer après RDR2 ne se ferait pas sans douleur. Mais là c'est carrément un pieu dans le cul. C'est absolument chiant à jouer, le personnage est terriblement rigide, ça cause de tout, tout le temps, à tout le monde, et en plus avec une caméra à la rue même pas cadrée sur les interlocuteurs. Les combats ont zappé deux générations pour se retrouver perdus dans des phases d'enquête où il suffit de se taper toutes les lignes de dialogues. Voilà, désillusion énorme, j'ai vraiment voulu y croire, mes espoirs ont été douchés en quelques minutes et j'ai franchement pas espoir de pouvoir lui donner plus.
  • Bande-annonce

    Earth Defense Force 5 (2017)

    Chikyū Bōeigun 5

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de Sandlot et D3 Publisher sur PlayStation 4

    Cette licence est une révélation. Un soldat à munitions infinies, de larges niveaux destructibles, des monstres géants partout; je suis touché en plein coeur. Le studio a en plus un vrai sens du spectacle avec certains plans franchement impressionnants en terme de mise en scène, parfois même d'une intensité rarement vu dans un jeu vidéo. Et surtout on sent que les devs ont voulu se faire plaisir, au diable la lisibilité et la fluidité, si les mecs veulent balancer 10 vaisseaux et 500 mobs en plein centre urbain, ils le font. Pas mal de petites choses pourraient être facilement améliorables (la conduite, l'interface), mais ce qui m'a éventuellement le plus gêné c'est l'hétérogénéité des missions. Elles ne sont pas de plus en plus épiques au fil des 110 escarmouches (j'ai d'ailleurs trouvé que les plus impressionnantes étaient plutôt sur la première moitié, mais c'est peut-être la routine prise au bout de quelques heures avec ce que le jeu peut proposer), et il est possible de tomber sur un pic de difficulté sur l'une, puis de rouler sur les 4-5 suivantes. Ça ne pèse pas bien lourd dans la balance cela dit, on est là pour enfiler du streum par paquet de douze, en écoutant les dialogues délirants de nos frères d'armes et des civils. Avec des potes, c'est évidemment encore mieux. La série semble néanmoins évoluer assez lentement au fil des épisodes (avec l'estime qu'elle gagne aussi je suppose ?), et il y a moyen que cela devienne une pure merveille dans quelques années avec un peu plus d'idées (diriger ses escouades par exemple, des missions plus denses et variées quitte à en avoir moins) et de finition. EDF !!
  • Bande-annonce

    Alien : Isolation (2014)

    Sortie : . Action-Aventure et FPS.

    Jeu vidéo de Creative Assembly et SEGA sur PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox One, Xbox 360, PC, Mac, Linux et Nintendo Switch

    Relancé en 4e vitesse histoire de me refaire ne serait-ce que l'intro. La réalisation est toujours hallucinante, même si j'avais un autre souvenir de la partie purement technique (notamment tout cet aliasing). Mais la DA, la gueule indécente de ces couloirs étouffés et bourrés de détails d'architecture rendent toujours aussi claustrophobe dans la station spatiale. Et évidemment le tout enrobé d'un sound design au top. Je me suis bien gardé cependant d'arrêter dès l'apparition du monstre...
  • Bande-annonce

    Resident Evil 2 (2019)

    Biohazard RE:2

    Sortie : . Action-Aventure et survie.

    Jeu vidéo de CAPCOM sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    Fini avec Leon et Claire.
    Ca fait un bien fou de voir un titre de ce calibre, avec un passif aussi compliqué, revenir sur le devant de la scène de cette façon. Même les mécaniques vieillottes (coffres, énigmes à base de clés et portes) ne gênent la progression, tant le plaisir de parcourir les niveaux (notamment le commissariat), la gorge nouée, est là. A titre personnel, j'ai un peu moins été convaincu par la dernière partie de par son contexte-même et sa structure encore plus archaïque que dans le commissariat, mais cela reste un ressentiment négligeable tant le jeu a le bon goût de ne pas en faire des tonnes dans ce niveau. Reste finalement qu'on croyait, légitimement, les zombies plus qu'éculés, Capcom prouve qu'il est encore possible de véhiculer une véritable horreur dans ce domaine.
  • Bande-annonce

    Call of Duty 4 : Modern Warfare Remastered (2016)

    Sortie : . FPS et action.

    Jeu vidéo de Raven Software et Activision sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    PS+, fini en vétéran
    Plié en quatrième vitesse, le bousin a prit un sacré coup dans la figure à tous les niveaux.
  • Bande-annonce

    Doom (2016)

    Sortie : . Action et FPS.

    Jeu vidéo de id Software et Bethesda Softworks sur PC, PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One et Stadia

    Fini
    Wow, si je m'attendais à ça... à l'époque la démo ne m'avait pas convaincu, laissant sans peine de côté le jeu à sa sortie. Puis le bouche-à-oreille a nettement assit sa réputation, jusqu'à ce que je me laisse convaincre à moindre prix. Et pour une raison que j'ignore, je n'y ai pas retrouvé ce qui m'avait gêné, que ce soit le perso flottant ou les glory kills toutes plus violentes les unes que les autres qui cassent le rythme en stoppant l'action à chaque exécution. J'ai été pris dans un tourbillon de violence, à charcler du démon par trouzaine au shotgun, à l'ancienne. Car même si la structure est aussi restée d'époque avec ses cartes de couleur pour progresser à travers des labyrinthes, l'atmosphère, elle, a prit un joli coup de polish (les enfers, mes aïeux) et le rythme un sacré coup au derrière (on bondit comme une gazelle à travers les niveaux), le tout au son d'un Mick Gordon littéralement déchaîné. Bref, un sacré défouloir dont je crains qu'Eternal n'en soit qu'une redite avec deux broutilles de plus (cc le grappin).
  • Bande-annonce

    Sekiro : Shadows Die Twice (2019)

    Sortie : . Action-Aventure.

    Jeu vidéo de From Software Inc., Hidetaka Miyazaki et Activision sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    Pas fini, mais presque !

    Quand je joue, je cherche parfois, certes, du défi, mais surtout de l'évasion. Dans Sekiro, si l'exploration est particulièrement encouragée pour trouver toute sorte de bidules pas toujours des plus utiles, on passera bien sûr son temps à batailler dans des duels franchement intenses. Certes le système de parade est bien fichu, mais la caméra aura clairement participé à la plupart de mes frustrations tant elle se coince dans certaines arènes assez étriquées. Pourtant, de nombreuses fois où je me suis dit que j'arrêterais là, j'ai réussi à me défaire de (presque) tous ces malandrins. Mais le rythme proposé est assez particulier donnant parfois l'impression de simplement enchaîner boss sur mini-boss sur boss, dont la difficulté des combats entre les deux se fourvoie parfois. D'autant que le jeu pousse à la couardise, ce qui m'a permis de passer des pans entiers de certains niveaux tout en esquives et grappinades. Ce fut au final une expérience aussi vive qu'âpre, mais nettement moins viscérale qu'un Bloodborne où la DA notamment faisait tout son office et à laquelle je suis plus sensible.
  • Bande-annonce

    Yoshi's Crafted World (2019)

    Sortie : . Plateforme.

    Jeu vidéo de Good-Feel et Nintendo sur Nintendo Switch

    Fini

    Idéal après la sévérité d'un Sekiro, c'est évidemment choupi comme tout, les niveaux profitent de pas mal de petites idées sympa, mais on va pas se mentir, dans sa globalité c'est très redondant et un peu zzz
  • Bande-annonce

    Wolfenstein : The Old Blood (2015)

    Sortie : . FPS et action.

    Jeu vidéo de MachineGames et Bethesda Softworks sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    Fini
    Petite préquelle à The New Order tout à fait honnête, copieuse dans son contenu et son déroulement, et agréablement varié, avec même parfois de sacrés jolis plans (l'arrivée au château, le village en proie aux flammes). Le ton est d'ailleurs très premier degré, loin de l'orientation plus satirique prise avec New Colossus. Finalement, dommage pour le boss franchement frustrant et inintéressant à jouer.
  • Bande-annonce

    Mortal Kombat 11 (2019)

    Sortie : . Combat.

    Jeu vidéo de NetherRealm Studios et Warner Bros. Interactive Entertainment sur PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One, PC et Stadia

    Histoire finie.
    Mon premier MK, et d'ailleurs une de mes rares expériences du VS fighting. Une histoire bordélique comme pas possible, mais super agréable à suivre avec un soin de folie apporté à la réalisation. Et en vrai, alors que je pensais tataner peinard des fatalities, je me suis retrouvé face à un système plutôt complexe et des personnages très variés. Du coup comme un bênet je galère à sortir de jolis combos et je mesure le niveau d'exigence que peut requérir ce type de jeux. Heureusement le tuto est ultra explicite et exemplaire pour saisir la plupart des subtilités. Reste que, histoire passée, le jeu est un ogre à grind, avec des collectibles ras-la-gueule et pas toujours des plus enviables (les tenues par exemple sont assez chiches et pourtant nombreuses), à bouffer des tours toutes plus frustrantes que les autres à base de bonus/malus dans tous les sens.
  • Bande-annonce

    What Remains of Edith Finch (2017)

    Sortie : . Aventure et fiction interactive.

    Jeu vidéo de Giant Sparrow, Ian Dallas et Annapurna Interactive sur PC, PlayStation 4, Nintendo Switch et Xbox One

    Fini

    Petite fable assez touchante par sa mélancolie toute en douceur grâce à une belle écriture. Même si les traits des membres de la famille peuvent parfois paraître forcés tant ils se démarquent les uns des autres, certaines histoires sont particulièrement marquantes (Lewis bien sûr). L'exercice m'a cependant moins marqué que Firewatch.
  • Bande-annonce

    Detroit : Become Human (2018)

    Sortie : . Aventure et fiction interactive.

    Jeu vidéo de Quantic Dream et Sony Interactive Entertainment sur PlayStation 4 et PC

    Fini
  • Bande-annonce

    Inside (2016)

    Sortie : . Aventure, réflexion et plateforme.

    Jeu vidéo de PlayDead et Arnt Jensen sur PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One, PC, iPad et iPhone

    Fini

    Pas convaincu par Limbo, soufflé par Inside. Le premier s'égarait dans ses énigmes redondantes qui finissaient par sembler bien trop "jeu vidéo" jusqu'à trop sonner en dissonance avec son univers. Totalement l'inverse ici, soutenu d'autant plus par une réalisation et un univers suffocants de réalisme et d'âpreté.
  • Bande-annonce

    Brothers : A Tale of Two Sons (2013)

    Sortie : . Action-Aventure et plateforme.

    Jeu vidéo de Josef Fares, Starbreeze Studios et 505 Games sur PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox One, Xbox 360 et PC

    Fini

    Malgré quelques galères à coordonner les deux frères, c'était parfois plutôt sympa à suivre et j'ai beaucoup aimé toutes les petites interactions avec les deux frères et leur environnement. Je m'attendais pas à ce que la fin soit si radicale, et je me demande finalement bien ce que ça apporte.
  • Bande-annonce

    Everything (2017)

    Sortie : . Inclassable.

    Jeu vidéo de David O'Reilly et Double Fine Productions sur PlayStation 4, PC et Mac

    Tout à fait le genre d'expérience que j'apprécie. Pas vraiment d'objectif ici, les premières minutes sont assez déroutantes tant la technique peut paraître rédhibitoire. Pourtant, au fur et à mesure de mes petites avancées, je me suis totalement trouvé dans ce concept, déjà pas mal abordé mais qui me parle beaucoup, d'explorer l'univers sur la globalité de l'échelle possible. Et se retrouver à pousser toujours plus loin les limites se demandant si le jeu va le faire et où va-t-on atterrir, ça m'a provoqué des frissons, les frissons d'un petit explorateur. Et au fur et à mesure qu'on récupère des capacités/compétences, le jeu n'en devient que plus délirant et fantasque, permettant au hasard de se créer un ballet de trompettes géantes dans l'espace, ou de moulins dans une cellule. Le temps d'une petite après-midi ou deux, Everything m'a fait redevenir presque enfant en me remettant à ma place de petit humain dans son canapé qui observe fasciné et candidement la grandeur de tout ce qui peut l'entourer.
  • Bande-annonce

    Star Wars : Battlefront II (2017)

    Sortie : . FPS et action-aventure.

    Jeu vidéo de Electronic Arts et DICE sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    Campagne effectivement anecdotique, quoique sympathique dans l'idée de suivre le personnage sur plusieurs années mais ça n'apporte pas grand chose. Rien de bien marquant, ni de désagréable non plus. Le multi est finalement plutôt cool, je n'ai pas connu le lancement chaotique, et la sensation de champ de bataille est plutôt bien rendue. Dommage de ne pas avoir grand chose à débloquer (les emot, très peu pour moi) et d'avoir un nombre assez réduit de map. Par contre le jeu dispose d'une superbe plastique... qui le rend justement trop plastique à mon goût, le Frostbite affichant un cachet très artificiel.
  • Bande-annonce

    Call of Duty : WWII (2017)

    Call of Duty WWII

    Sortie : . FPS.

    Jeu vidéo de Sledgehammer Games et Activision sur PlayStation 4, Xbox One et PC

    Campagne finie, pas de multi ni de zombie.
    Rapide retour aux sources pas désagréable, avec un solo qui fait le taff en terme de spectacle et d'implication du joueur à travers des cinématiques ultra-soignées et quelques micro-events (secourir quelques camarades blessés, aider d'autres en plein duel). Techniquement j'ai trouvé le titre assez impressionnant avec de belles lumières, des effets sympathiques, un bon feeling des armes. En revanche les QTE sont risibles, c'est pas possible d'avoir eu l'idée de les intégrer de cette façon. Le retour à la barre de vie par ailleurs n'apporte pas grand chose, les niveaux sont globalement bien fournis en pack de santé, du coup j'ai vite repris le même rythme que dans les précédents. Même chose pour les appels de soutien aux coéquipiers, très rarement nécessaires. Bref aussi vite joué qu'oublié, et c'est peut-être très bien comme ça.
  • Bande-annonce

    Marvel Ultimate Alliance 3: The Black Order (2019)

    Sortie : . Jeu de rôle et action.

    Jeu vidéo de Team Ninja et Nintendo sur Nintendo Switch

    Une purge insondable... évacuons le plus simple: au moins la DA est tout à fait fidèle (oui c'est toi qu'on regarde Square). Pour le reste, j'ai l'impression que personne n'a testé ce jeu en interne. Les menus sont une plaie à parcourir: il y a un écran pour les missions, un écran pour l'équipe, et le seul moyen de constituer son équipe est de passer par l'écran de la liste des héros. Du coup si on veut se faire une mission mais qu'on a oublié l'équipe qu'on a (il n'y a rien pour nous le rappeler), il faut aller dans l'écran "héros", changer son équipe, et retourner à l'écran missions. Le tout entrecoupé de micro-chargements évidemment. En jeu, le level design est proche du néant absolu avec des couloirs sortis de 1999, où tout est fait pour ralentir et tuer le joueur avec en prime une caméra et une IA complètement à la ramasse. Les boss sont absolument horribles à jouer entre les multiples attaques non-stop dans tous les sens qui stun et qui peuvent niquer 3/4 de vie en deux secondes, les mobs infinis qui rajoutent au bordel ambiant (ça peut sembler fun comme ça, ça ne l'est pas). Mais, surtout, y a un putain de soucis d'équilibrage dans ce jeu. Seule l'équipe qui joue monte de niveau, sauf que l'historie allant on a envie de s'adapter et de changer. Ce qui fait que certains héros restent sur le carreau un temps, et s'il nous prend l'envie d'en ressortir un du placard, le bousin est niveau 7 à un stage niveau 30. Du coup si on veut jouer avec ben faut farmer les missions random insipides qui sont juste des morceaux de l'histoire avec des malus. Ah oui et derrière tout ça y a un système d'orbes digne d'un FTP mobile pour monter tout plein de chiffres et de stats sans intérêt. Les seuls moments cool c'est les attaques groupées qui prennent tout l'écran dans un déluge d'effets qui font descendre le jeu à 10fps. Putain quelle chienlit...
  • Bande-annonce

    Dead Cells (2018)

    Sortie : . Action, rogue-like et plateforme.

    Jeu vidéo de Motion Twin sur PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One, PC, Navigateur, Linux, iPhone, iPad et Android

    Un peu le jeu que je lance au moins une fois durant les vacances (pourtant allergique aux rogue-like) , tellement fou de cette DA et ce dynamisme des combats rend le tout particulièrement addictif. Les diverses mises à jour ont d'ailleurs apporté pas mal de petites choses. Cela dit au bout de 20h, j'aimerai bien arrêter d'être mauvais pour réussir à finir au moins un run, ça devient long...
  • Bande-annonce

    Observation (2019)

    Sortie : . Aventure.

    Jeu vidéo de No Code et Devolver Digital sur PC et PlayStation 4

    Fini
    Toutes les petites interactions (mini-jeux) avec les systèmes sont super sympa grâce à un design parfaitement dans le ton du jeu et qui nous font vraiment ressentir dans le système de la station. Par contre tout ce qui est orientation est un véritable galère et on est très souvent paumé à cause d'indications extrêmement flou (à peine une petite phrase qui peut nous faire chercher ce qui faut faire pendant 20min) et des repères très compliqués à avoir (faible luminosité, mouvements assez lents, cockpits qui se ressemblent tous). Du coup pas mal de frustration, malgré une ambiance plutôt réussie, même si j'ai pas tout compris..
  • Bande-annonce

    Captain Toad : Treasure Tracker (2014)

    Susume! Kinopio-taichō

    Sortie : . Aventure.

    Jeu vidéo de Nintendo EAD et Nintendo sur Wii U, Nintendo Switch et Nintendo 3DS

    Une fois encore à l'instar de Yoshi, la choupitude de Toad m'a fait craquer pour ce petit jeu sans aucune prétention. Dommage justement de n'avoir affaire qu'à une redite de la formule Yoshi mais encore plus réduite : enchainement de niveaux bien plus petits ici et avec uniquement deux sortes de collectibles. On ne passe finalement pas plus de 5min par niveaux, au moins aussi jolis les uns que les autres. Et l'ennui pointe très rapidement, d'autant que les niveaux ne proposent qu'à de bien trop rares occasions des mécaniques vraiment originales.
  • Bande-annonce

    Astral Chain (2019)

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de PlatinumGames et Nintendo sur Nintendo Switch