Journal de Bord de LapinouBleu : Jeux Vidéo en 2018

Avatar LapinouBleu Liste de

43 jeux vidéo

par LapinouBleu

Je vous souhaite la bienvenue sur cette liste que je veux plus complète et mieux organisée que celles intitulées "Mes Avis sur...".
Ici vous aurez donc mes avis sur les jeux auxquels j'ai joué en 2018, avec la date etc pour plus de lisibilité. Coup de cœur de l'année : Skyrim (re).

Ma façon de noter : https://www.senscritique.com/liste/Ma_facon_de_noter_les_jeux_video/2104403
En 2017, Zelda sur Switch est sorti : https://www.senscritique.com/liste/Mes_avis_sur_les_jeux_video_joues_en_2017/1581748

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Bande-annonce

    Mass Effect: Andromeda (2017)

    Sortie : . Action et RPG.

    Jeu vidéo de BioWare Corp et Electronic Arts sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    Commencé fin Décembre 2017. Sur Xbox One.

    Je l'ai eu à Noël et je l'ai commencé le jour même. Je ne l'attendais pas spécialement mais "Inquisition" étant un de mes jeux préférés, "Andromeda" a piqué ma curiosité.
    On ressent évidemment que "Dragon Age" est du genre copié/collé de "Mass Effect" version Moyen-Age fantasy et haches coupantes. Les techniques de combat (malgré qu'"Andromeda" soit un jeu de tire et Inquisition un truc de bourrins purs et durs) sont identiques dans les deux jeux et comme j'ai goûté au jeu de dragons avant celui avec des extra-terrestres c'est ce dernier qui m'a paru le moins original. C'est con la vie, hein ? Par contre, c'était une des premières fois que je faisais un jeu de tire et comparé aux précédents j'ai trouvé ça affreusement facile. J'ai pété des cervelles vertes d'aliens hideux en tirant juste presque à chaque fois au bout de trente minutes d'adaptation. Avec "Redemption" ça a été bien plus long, bien plus dur et bien plus jouissif.
    Pour ce qui est de la découverte de planètes même si je suis assez peu avancée dans ma partie je trouve que c'est nettement mieux que dans "No Man's Sky" dans le sens où les paysages sont différents d'un système à un autre. Par contre il est dommage que l'on ne puisse pas atterrir sur celles que l'on veut, ainsi, on remarque que, comme dans "Dragon Age", on n'est pas libres d'aller où on veut et qu'à chaque fois il faut se taper des chargements moches.
    Pour ce qui est de l'histoire je vois pas mal de défauts comme le frère ou la sœur légume qui se réveil même pas après 24 heures de jeu, les possibilités de flirt trop enfantines et les personnages creux comme des noix de coco. Après la partie du scénario où on est Pionnier ou Pionnière, pourquoi pas, même si c'est loin d'être original et surprenant.
    Les moments où on est en découverte des autres Terres habitables est plutôt sympa par contre même si, pour moi, ça se rattache trop à "Inquisition" avec les petites missions de "Vas Chercher Ça", "Vas Là" etc...
    Encore quelques similitudes entre les deux jeux : les méchants, les éclaires sur les planètes, le Fléau, les failles, certains doubleurs, et quelques caractères de personnage.
    Mais bon, j'énumère des défauts sans dire mon avis. J'aime bien ce "Mass Effect" parce que j'apprécie tuer des aliens, faire des découvertes et trois personnages qui arrivent à briller plus que d'autres.

    Après quelques heures de jeu en 2018 je reste sur le même avis : c'est comme Inquisition, en moins prenant.
  • Bande-annonce

    Rime (2017)

    Sortie : . Aventure.

    Jeu vidéo de Tequila Works, Tantalus Media, Grey Box sur PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One et PC

    Première partie début Janvier. Sur Xbox One.

    J'ai commencé Rime dès que je l'ai reçu parce que la beauté des images me plaisait beaucoup. Par contre, j'ai joué le premier monde trop rapidement et je l'ai regretté donc j'ai supprimé pour en jouer une autre plus paisible.
    Mais, même en jouant vite j'ai compris pas mal de sens cachés et ça m'a beaucoup plu. Cette histoire pleine de métaphores est vraiment belle. Les graphismes magnifiques et colorés ajoutent vraiment un charme à ce jeu.
    J'ai découvert aussi beaucoup de similitudes avec des œuvres qui m'ont plu comme le livre Le Petit Prince, les jeux Flower, Journey, ABZÛ et d'autres.

    Deuxième partie le ?
  • Bande-annonce

    Super Lucky's Tale (2017)

    Sortie : . Plateforme.

    Jeu vidéo de Playful Corporation et Microsoft Corporation sur PC et Xbox One

    Commencé fin Décembre 2017. Sur Xbox One.

    Comme pour Rime, j'ai découvert pas mal de similitudes entre Super Lucky's Tale et d'autre jeux comme Mario, un jeu de découverte VR PS4 et encore d'autres. Sauf que par ses graphismes mignons, ses mini-jeux multiples, et sa difficulté, Super Lucky's Tale commence peu à peu à me plaire et à se démarquer.
    La suite de mon avis quand j'aurai fini le jeu.


    Réessayé en Août 2018.

    Je ne peux malheureusement pas joué à Super Lucky's Tale de nouveau car ce cher Renard pète ma Xbox One à petits feux. Après quelques jours de stress, j'ai compris que ma console rendait l'âme et ne lisait plus mes CD seulement quand ce petit jeu de plates-formes y était installé.
    Maintenant que l'événement est passé je peux écrire un petit avis sur ma partie.
    Super Lucky's Tale est une aventure somme toute banale, il faut oublier le scénario pour nous plonger dans une partie de plates-formes bien travaillé qui reprend les bases de quelques autres œuvres du genre. Même si il n'est pas le moins du monde question de renouvellement de style, on peut dire que Super Lucky's Tale s'appuie sur des bonnes bases pour se forger son propre style. Le gameplay est agréable et on joue avec joie, sauf qu'une fois la manette lâchée il est difficile de se replonger dedans. Et, graphiquement, c'est plutôt bon : Infantilisé et coloré le tout nous jette dans un univers sympathique.
  • Bande-annonce

    Zoo Tycoon (2013)

    Sortie : 2013. Gestion.

    Jeu vidéo de Frontier Developments et Xbox Game Studios sur PC, Xbox 360 et Xbox One

    Joué début Janvier. Sur Xbox One.

    Alors quoi ? Parce que j'ai plus 6 ans je ne peux plus jouer à Zoo Tycoon ?
    Nan c'est vrai que j'ai honte, mais en même temps, un des premiers a été mon jeu préféré quand j'avais une dizaine d'année et ça fait du bien de se replonger un peu en enfance.
    Avec cette version Xbox One j'ai revu un peu de ce qui m'avait plu enfant soit le fait de pouvoir construire, s'occuper de petites bébêtes, gagner des sous etc mais j'ai vu aussi que les jeux sont tous 20 fois plus faciles que ceux des années 1990 et début 2000. En trois heures de jeu, en mode défis, je t'ai construit un Zoo digne des plus grands palais sans ressentir de crise économique, ni perdre un animal. Avant, certains tombaient malades, d'autres fuyaient etc, en gros y avait du "défis". Maintenant malgré quelques gastros, grèves ou sécheresses, il n'y a plus de difficulté.
    Et même la construction n'est plus aussi libre que dans les premiers Zoo Tycoon et les enclos et décorations sont déjà pré-construits et les chemins sont des lignes droites et mornes.
    Par contre, on peut marcher dans notre parc et rouler avec des voiturettes électriques. J'ai pris celle en forme d'éléphant, klaxonné dix fois et tenté d'écraser des gens. Ils se poussent à chaque fois, sans stress. Ça m'a déçu. J'ai quitté le jeu.
    Par contre, ma partie de trois heures a été très addictive et m'a bien fait marrer mais je crois que ça m'a suffit. J'aurai aimer tester le mode avec des amis avant de noter le jeu mais ce fut malheureusement impossible.
  • Bande-annonce

    Super Mario Odyssey (2017)

    Sortie : . Plateforme.

    Jeu vidéo de Nintendo EPD et Nintendo sur Nintendo Switch

    Joué en Février. Sur Switch.

    A vrai dire, le jeu ne me disait rien, mais ma Switch prend la poussière actuellement et il faudrait qu'elle serve à quelque chose.
    J'ai donc commencé à jouer avec Super Mario Odyssey mais j'ai vite lâché la manette pour me lamenter sur la qualité des jeux actuels. Pourtant le jeu n'est pas mauvais, c'est juste que Mario, on a fait le tour, et au bout d'un moment ce plombier, il nous saoul. Je compte bien terminer l'aventure mais mon Dieu ce que c'est dur de se motiver !

    En fait, nan, je ne vais pas finir l'aventure. J'en suis à la moitié et dès que j'ai achevé le premier monde j'avais cerné le jeu. Je n'ai plus eu de surprise depuis. J'ai donc lâché l'affaire depuis plusieurs mois et je suis dans l'incapacité de trouver le courage et l'envie de reprendre la manette en main. Pourtant, les univers, les quêtes et les graphismes sont bons, dignes des autres jeux Mario. Mais l'ennui dû au manque de rythme est plus fort que mon besoin de finir tout ce que je commence.
  • Baku Baku Animal (1996)

    Sortie : 1996. Réflexion.

    Jeu vidéo de SEGA sur Game Gear, Saturn, Master System et Arcade

    Fini le 13 Mars. Sur une console arcade moderne.

    Je joue tellement à Baku Baku Animal que c'en est effrayant. J'avoue moi-même ne pas comprendre mon attirance pour ce jeu, surtout que je n'arrive jamais à être satisfaite par les oeuvres sur consoles modernes.
    Baka Baku Animal est moche visuellement et auditivement, mais on s'en fout étant donné que c'est juste un puzzle. Par contre la difficulté, et la jouabilité sont ce qui me plaisent le plus. On y passe des parties et des parties sans se lasser, et finalement ses petits défauts ne font que lui donner plus de charme, le rétro c'est vraiment bien.
  • Bande-annonce

    Wakfu (2012)

    Sortie : . MMO, RPG et stratégie tour par tour.

    Jeu vidéo de Ankama sur PC, Mac et Linux

    Rejoué en Mars. Sur PC.

    Après avoir vu la saison 3, une soudaine envie de me replonger dans le Monde des Douze en tant que joueur m'a prise. Du coup, depuis quelques jours, je joue une à deux heures chaque après-midi à Wakfu. Et je dois dire que même si ce jeu ne se renouvelle pas complètement les mises à jours lui confèrent une durée de vie bien plus longue et lui garde un côté plaisant et addictif. La création des personnages est ce qu'il y a de mieux quand on fait une partie mais voir nos bonshommes évoluer est une sensation agréable même si je dois dire que je m'attache bien peu à mes créations comparée à d'autres joueurs plus aguerris. Le système de jeu est sympa aussi : le contact avec les autres joueurs, les combats, le design etc.
    Mais bon, j'ai joué une semaine et me voilà lassée pour encore quelques mois avant que ça ne me reprennent.
  • Bande-annonce

    Micro Machines World Series (2017)

    Sortie : . Course et action.

    Jeu vidéo de Codemasters sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    Joué les 28, 29 et 30 Mars. Sur PS4.

    Le premier jour, je me suis ennuyée à mourir devant. Je ne comprenais rien aux touches, encore moins à comment se déplacer et le nombre restreint de niveaux m'a beaucoup déçue. En plus de ça les circuits n’interagissent plus avec nous comme dans les premiers jeux de la série. On s'ennui aussi pas mal à cause du manque de fun, des véhicules avec zéro rapidité et la caméra en jeu multiple à vomir.
    Le deuxième jour j'ai capté un truc : prendre des gros véhicules est une bonne idée. Pour comprendre les déplacements je me suis mise à l'envers sur mon canapé, les pieds en direction du plafond et la tête à 3 cm du sol. C'est nettement plus simple, mais même pas amusant... j'ai manqué de m’étouffer dans ma salive et ma tête virait au rouge.
    Le troisième jour j'ai conduit à l'endroit avec mon gros camion jaune, j'avais saisi le truc, une véritable victoire pour moi. Mais l'ennui était toujours là.
    PS : les voitures à customiser c'est cool.
  • Micro Maniacs (2000)

    Sortie : . Course.

    Jeu vidéo de Codemasters sur PlayStation

    Rejoué le 30 Mars. Sur PSone.

    Quand j'étais très jeune, je jouais à Micro Maniacs avec toute la famille. Des souvenirs extra d'un jeu drôle et bien fait où la rapidité des personnages et la difficulté des déplacements nous enthousiasmaient.
    En 2018, ça ne donne pas la même chose. on s'amuse moins parce que les personnages sont lents (oui en fait), le tout manque alors de rythme et l'ennui voir l'envie de quitter le jeu nous saisit vite l'esprit. En soi, niveau graphisme je ne suis pas gênée mais il y a un quelque chose dans ce jeu qui empêche de rentrer dedans et de jouer à fond. En gros ça a vieillit, je suis déçue. Ceci dit, j'ai toujours un peu de mal dans les virages mais ça n'a plus rien d'amusant.
  • Micro Machines (1993)

    Sortie : juillet 1993. Course.

    Jeu vidéo de Codemasters sur Mega Drive, Game Gear, Master System, PC et CD-I

    Joué le 30 Mars. Version Megadrive.

    Ce premier Micro Machines est juste ultra drôle, le fun perdu chez World Series est bien présent ici, grâce aux véhicules rapides, à une meilleure caméra et à des circuits plus sympas et plus nombreux. Il est par contre bugé jusqu'à la moelle alors il ne faut pas y jouer si vous êtes mauvais joueur mais plutôt si vous avez envie de rire grâce à un jeu qui ne se comprend pas lui-même.
  • Micro Machines 2: Turbo Tournament (1994)

    Sortie : . Course.

    Jeu vidéo de Codemasters, GameTek et Ocean sur Mega Drive, Super Nintendo, PC, Game Gear et Game Boy

    Joué le 30 Mars. Version Megadrive.

    Le même que celui de 1991 avec les bugs en moins et des circuits tout nouveaux. Pourtant, il est moins drôle que le précédent.
  • Bande-annonce

    Injustice 2 (2017)

    Sortie : . Combat.

    Jeu vidéo de NetherRealm Studios, Ed Boon et Warner Bros. Games sur PC, Android, iPhone, Xbox One et PlayStation 4

    Joué en Avril. Sur PS4.

    Comment on tombe sur un deuxième opus d'un jeu qui ne nous avait pas trop charmé, d'un univers qui nous intéresse peu ? Deux mots : "Tortues" et "Ninja".
    Sauf qu'en fait, le plus décevant de Injustice 2, ce sont les Tortues Ninja, le reste est vraiment top par contre, mieux que dans le 1 qui était moche, et ennuyeux au bout d'un certain temps. On peut jouer à deux, ou contre des IA, à chaque fois on évolue et en plus on gagne des petites récompenses qui nous permettent de customiser nos personnages, une façon de nous garder fidèles, mais ça marche.
    Par contre, une fois qu'on a fait le tour, c'est à dire quand même au bout de très nombreuses heures, on a plus envie de rejouer, du tout.

    J'ai eu quand même mes personnages préférés et j'ai pris plaisir à les découvrir, à les customiser et à les faire évoluer mais il fat avouer que le renouvellement des coups et des personnages est assez léger et c'est sans doute ce point qui m'a fait lâcher le jeu.
  • Bande-annonce

    Streets of Rage (1991)

    Bare Knuckle Ikari No Tekken

    Sortie : octobre 1991. Beat'em up.

    Jeu vidéo de Sega sur Mega Drive, Mega-CD, Game Gear, Wii, PC, Master System, Mac, Linux, Android, iPhone, iPad et Nintendo 3DS

    Fini le 30 Avril.

    En vrai, on passe un bon moment devant Streets of Rage, un peu vieillit, certes mais quand même bon si on le remet à son année de sortie.
  • Bande-annonce

    Charlie Murder (2013)

    Sortie : . RPG et beat'em up.

    Jeu vidéo de Ska Studios sur PC et Xbox 360

    Commencé le 9 Mai et fini le 11. Sur PC.

    Au début, j'ai eu l'envie de mettre 6 à Charlie Murder. Les dessins sont appréciables et très originaux, le gameplay est agréable et les vêtements nombreux et différents. L'aventure donc, s'annonce plutôt bien. Sauf que voilà, au bout d'un moment c'est répétitif, les minis-jeux sont toujours affreux et l'histoire a ses limites. Les animations des petites cinématiques sont aussi très déplorables.
  • Starlit Adventures (2018)

    Sortie : . Action-Aventure.

    Jeu vidéo de Rockhead Games sur PlayStation 4 et iPhone

    Joué en Juin. Sur PS4.

    Stralit est un petit jeu tout à fait mignon. Il est presque drôle quand on le prend à la légère et qu'on apprécie jouer à des petites erreurs vidéo ludiques de temps à autre.
    On fait cependant assez vite le tour du gameplay même si les personnages à gagner et les niveaux à découvrir augmentent un peu le temps de jeu.
  • Bande-annonce

    Rayman Legends (2013)

    Sortie : . Plateforme.

    Jeu vidéo de Ubisoft Montpellier et Ubisoft Entertainment sur PlayStation 4, Xbox One, PC, PlayStation 3, Xbox 360, Wii U et PS Vita

    Joué fin Juillet, 5 ans après ma première partie. Sur PC.

    Le jeu est toujours aussi drôle, aussi fun, aussi dynamique, aussi recherché artistiquement parlant que lors de ma première partie. Mes souvenirs sont les mêmes que ce à quoi j'ai joué et ça a été vraiment agréable de replonger dans cet univers tenu par des dessins sympas et des musiques de génie.
    Mais si on veut faire le jeu à 100% c'est l'overdose assuré.
  • Bande-annonce

    Cartoon Network: Battle Crashers (2016)

    Sortie : . Beat'em up.

    Jeu vidéo de Magic Pockets et Maximum Games sur Nintendo Switch, Nintendo 3DS, Xbox One et PlayStation 4

    Joué le 2 Juillet. Sur PS4.

    Il m'est douloureux de noter si peu une oeuvre Cartoon Network pour quoi j'ai une admiration sans borne. Mais, sauf que, visiblement, le studio est plus talentueux en séries qu'en jeux vidéo. Battle Crashers n'est pas réussi.
    En effet, ce jeu est juste plein de défauts. D'abord le fan service n'est pas comblé alors que je me le suis procuré pour ce point. Ensuite, les dessins, les animations, le gamplay, le fun et le but sont au niveau Zéro. On s'ennui vite car on fait le tour du jeu en quelques minutes. Même la découverte de d'autres personnages et de d'autres pouvoirs ne nous amuse pas.
    Par contre, j'ai bien aimé Grandpa qui tape les méchants avec un parcmètre encore plein de pièces de monnaie.
  • Bande-annonce

    Space Overlords (2016)

    Sortie : . Aventure et action.

    Jeu vidéo de 12 Hit Combo et Excalibur Publishing Limited sur PlayStation 4, PS Vita et PC

    Joué le 11 Juillet. Sur PS4.

    Les japonais sont vraiment des types à part. Les dessins sont affreux et les effets bordéliques vraiment laids. De plus, le jeu manque de but, de difficulté... de réel intérêt tout simplement. Les personnages sont vraiment creux mais on peut rire de leur ridicule... quelques secondes avant d'être atteints de migraines.
  • Bande-annonce

    Rayman Origins (2011)

    Sortie : . Plateforme.

    Jeu vidéo de Ubisoft Montpellier et Ubisoft Entertainment sur PlayStation 3, Xbox 360, Wii, PC, Mac, Nintendo 3DS et PS Vita

    Rejoué après Legends. Sur PC.

    Legends avait déjà poussé mon organisme à bout, refaire Origins juste après c'était risqué. Lui, je n'ai pas pu le terminer. Malheureusement pour lui, sa suite en est un copié/collé de le rendant juste inintéressant après une partie du jeu de 2013. De plus, le dernier a plus de fun, de rythme, de musique... en gros, on a envie d'y jouer... plus au premier.
  • Bande-annonce

    The Awesome Adventures of Captain Spirit (2018)

    Sortie : . Aventure et fiction interactive.

    Jeu vidéo de Dontnod Entertainment et Square Enix sur PC, PlayStation 4 et Xbox One

    Joué le 29 Juillet. Sur PS4.

    Déjà The Life is Strange ne m'avais que très peu enthousiasmée. Mais là c'est pire, Captain Spirit c'est le copier/coller des premiers épisodes avec Max qui eux, avaient au moins le bon point de nous faire découvrir un mode de jeu différent. A la limite ça aurait pu être cool de créer un univers imaginaire et enfantin mais ce n'est pas réussi et l'ennui nous attaque dès les premières secondes de l'expérience.
    Surtout que si vous parlez au père c'est la fin du game et personnage vous prévient.
  • Bande-annonce

    Metal Slug: Super Vehicle-001 (1996)

    Sortie : . Action et run and gun.

    Jeu vidéo de SNK Playmore, Nazca, DotEmu sur Arcade, Neo-Geo, Neo-Geo CD, PlayStation, PlayStation 2, PlayStation 3, Nintendo Switch, PC, PSP, PS Vita, Saturn, Xbox One, Android, iPad, iPhone et Wii

    Joué le 30 Juillet. Sur PS4 version Neo Geo.

    Je n'ai joué qu'au premier entièrement mais j'ai fait quelques parties sur les autres épisode de cette série. Je dois dire que je n'ai pas aimé. Déjà, les 6 ou 7 jeux sont identiques les uns des autres. Mais en plus la recette originale n'a rien d'extra-ordinaire : c'est épileptique et plutôt assez peu varié.
  • GALAK-Z: Variant S (2018)

    Sortie : . Shoot'em up et action.

    Jeu vidéo de 17-BIT et GungHo Online Entertainment America, Inc. sur Nintendo Switch

    Joué le 3 Août. Sur Switch.

    Ma Switch ne me sert toujours à rien, j'avais envie de la dépoussiérer et une seule option gratuite se présentait à moi : EEEEEESHOP !
    Les jeux gratuits sur le Nintendo Eshop ne sont pas vraiment nombreux, à vrai dire actuellement il n'y en a que 8. Mais voilà, au moins ça l'a dépoussiéré.

    Galak-Z : Variant S est un jeu très japonisant où le héros joue un robot jeté dans l'espace contre des vaisseaux sombres et machiavéliques. Même si aucune liberté ne se ressent dans la première demie-heure de jeu à cause des aides intempestives, on peut quand même amuser notre curiosité avec la découverte du gameplay. Les menus, par contre son affreux, sans parler de ces affreuses cinématiques (ou trucs y ressemblant). Mais, on s'ennui assez rapidement (sans que se soit insupportable).
  • Bande-annonce

    Pokémon Quest (2018)

    Sortie : . Action et RPG.

    Jeu vidéo de Game Freak et Nintendo sur Nintendo Switch, iPhone, iPad et Android

    Joué du 4 au 5 Août. Sur Switch.

    Pokémon Quest est gratuit sur Switch et comme je le dis plus haut je ressens actuellement le besoin de jouer avec ma console sans déverser un centime.
    J'ai donc téléchargé le jeu sans hésiter. C'est vrai quoi, les jeux Pokémon sont rarement décevants.
    Mais dès qu'on allume on saisi pourquoi il n'a que 4.6/10 de moyenne sur SC. On ne contrôle pas de personnage déjà, et ça ça m'embête fortement. On ressent donc absolument rien durant les quêtes, si ce n'est l'ennui ou l'envie de quitter. Il faut juste appuyer de temps en temps sur les pouvoirs qui s'affichent en bas de l'écran, ou aller se faire un sandwich et laisser faire mon Evoli ou votre guerrier préféré. Après, j'étais plutôt contente de notre campement, des petits êtres qui s'y intéressent etc. Mais c'est rapidement chiant à faire surtout que pour avoir de quoi le customiser faut jouer beaucoup et donc ressentir à nouveau l'ennui des quêtes de plus en plus difficiles avec nos Pokémon toujours aussi faibles.
    Pour ce qui est des graphismes, ce n'est pas gênant, à vrai dire c'est simple mais sympathique... quoique un peu vide. On aurait pu donc apprécier perdre notre temps sur cette application... si seulement le but avait été un peu plus explicite.

    Alors oui préparer à bouffer c'est marrant... mais je préfère les marmites de Zelda Breath of the Wild.
  • Bande-annonce

    Batman: Arkham Asylum (2009)

    Sortie : . Action-Aventure, beat'em up et infiltration.

    Jeu vidéo de Rocksteady Studios, Eidos Interactive et Warner Bros. Games sur PlayStation 3, Xbox 360, PC, Mac, PlayStation 4 et Xbox One

    Joué du 5 au 6 Août. PC

    Oui ça fait beaucoup d’œuvres Batman notées en peu de temps, je m'en fiche, ce super-héros me fait du bien.
    Devenue fan de Batman il y a peu, j'ai saisi l'occasion de jouer à Arkham Asylum quand elle s'est présentée à moi.
    Pourtant ce jeu de 2009 a un peu vieillit et ne fait presque pas honneur au Chevalier Noir.

    D'abord, l'introduction est tout à fait désagréable et lente comme ce n'est pas permis d'être lent. Marcher lentement vers les tréfonds de Arkham en compagnie d'une ambiance creuse et si peu angoissante, de doublages minables dignes de Fable III et de graphismes hideux est difficilement supportable. On fait pourtant avec : il faut toujours laisser une seconde chance comme disait maman. On arrive donc au premier combat. L'explication des touches est nulle, inutile... on sait défoncer les méchants dès qu'ils pointent le bout de leur nez de cinglé. La fluidité de Batman Niveau Zéro lors de sa marche est un peu plus travaillée pendant la baston quoique certains ralentis, finish him et autres effets nous donnent l'impression de contrôler une limace trop musclée pour bouger.

    L'aventure continue : on est libres dans Arkham... Libres c'est vite dit remarque. C'est vrai que l'extérieur semble bien ample, mais vide et en fait sans intérêt. De toute façon on a toujours une mission sur le feu et il faut que l'on se remette dans les vieux bâtiments de cet asile. C'est alors que l'on a le droit à une construction répétitive et lassante : couloirs -> conduits d'aération -> couloirs -> conduits d'aération. Les quelques groupes de méchants sur notre passage ne sont pas spécialement utiles parce qu'ils dynamisent que dalle. Les boss, souvent présents ne sont pas non plus ce qu'il y a de plus époustouflant : entre un Épouvantail ultra bruyant lors de sa première apparition et tous les autres chefs de niveaux stupides construits comme des ennemis de jeux rétro on est pas gâtés. Et puis, finalement on passe plus de temps à marcher et à bat-grappiner dans des structures métalliques incompréhensibles et bordéliques qu'à taper les fous. Le Joker qui parle sans arrêt dans les inter-phones n'a jamais été si nul et aussi pénible depuis sa création. Les punchlines de ce super-vilain sonnent aussi creux que l'ambiance dont je parlais plus haut. On a pas l'impression d'être dans cet asile si sombre et repoussant de cette ville si angoissante.

    De toute façon au bout de deux heures de jeu on a fait le tour parce qu'après il n'y a aucun renouvellement.
  • Bande-annonce

    Paladins (2018)

    Paladins: Champions of the Realm

    Sortie : . Action et FPS.

    Jeu vidéo de Hi-Rez Studios sur PC, Mac, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch

    Joué du 4 au 6 Août. Sur Switch.

    Oui encore un jeu gratuit !
    On fait vite le tour de Paladins. Après un rapide test de tous les personnages du jeu dans l'aspect entrainement et une bonne compréhension de nos préférés on se jette dans l'arène.
    A l'image des décors et maps, les personnages sont nombreux, colorés et intéressants à tester surtout qu'ils ont des techniques de guerre différentes qui complètent votre team. L'aspect de tire est plutôt simple mais bien pensé quoique très peu précis durant les assauts et autres missions. J'ai apprécié, moi qui déteste ce genre de jeu, me mêler aux autres durant quelques minutes de batailles acharnées. Mais c'est vrai, on fait vite le tour et le manque de vrai but (étant donné que pour évoluer il vous faut un carte de crédit généreuse) nous empêche de nous plonger vraiment dans l'expérience.
    Par contre, je suis tombée que sur des débiles, le genre de joueurs à aduler les personnages de "dégats" en omettant les "tank" et les "soutient" et ceux pas spécialement bon en jeu. A ma première partie j'étais quand même deuxième de la mêlée avec un personnage que je ne saisissais pas et des touches que je ne connaissais qu'à peine.
    Pourtant voilà, c'est le seul jeu gratuit que j'ai téléchargé dernièrement sur ma console que je n'ai pas supprimé, si il m'arrive à nouveau de m'ennuyer il sera là pour me faire passer le temps et je sais que j'apprécierai.
  • Bande-annonce

    Overcooked 2 (2018)

    Sortie : . Party game.

    Jeu vidéo de Ghost Town Games Ltd. et Team17 sur PC, PlayStation 4, Nintendo Switch, Xbox One et Mac

    Joué du 7 Août au 20. Sur PS4.

    Vous avez fait le premier ? Si oui, je compatis, sincèrement.
    J'avais adoré Okercooked premier du nom pour son ambiance fun, son dynamisme, son jeu en multi, ses variétés de recettes et niveaux. Le deux c'est tout le contraire.
    L'ennui vous saisi, rapidement... pour deux raisons : - la facilité ; - le manque de dynamisme. Le design toujours aussi amusant et mignon peut alimenter quelques rires au début mais c'est bien tout, et si seulement vous jouez à plusieurs.
    Ensuite, les recettes sont moins nombreuses, les niveaux bien trop peu et tout est beaucoup trop facile. Donc, le jeu est expédié en deux temps trois mouvements. Le pire c'est que la difficulté a été confondue avec éléments de décor énervants. Du coup au lieux de galérer et d'avoir du défi on s'énerve mais on gagne les trois étoiles d'un coup quand même.
    Kevin est là pour nous remonter le moral avec 8 vieux niveaux qui, eux pour le coup, sont trop durs et fatigants.
    Le fun du jeu est alors au niveau zéro et c'est un véritable comble pour un Overcooked.
  • Bande-annonce

    Life is Strange (2015)

    Sortie : . Aventure et fiction interactive.

    Jeu vidéo de Dontnod Entertainment et Square Enix sur PC, PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox 360, Xbox One, Linux, Mac, iPhone et iPad

    Recommencé en Août, quatre ans après avoir fait les deux premiers épisodes. Je veux le finir ! Sur Xbox One.

    Premier épisode refait le 13 Août. 05/10
    Malgré les souvenirs de lenteur que j'en avais, je dois dire que ce premier jeu est plutôt sympa comme introduction à l'histoire. On se fait chier, hein, faut le dire, mais le travail sur les personnages est sympathique et nos choix nous permettent de ne pas nous endormir. Les graphismes, par contre, nous hérissent les poils du dos pas leur parfaite laideur.
    Deuxième épisode refait le 14 Août. 05/10
    J'avais les pires souvenirs de cet épisode, surtout à cause de cette conne de service qu'est Chloe et de ce putain de passage trop long dans la décharge. Pourtant, malgré ces deux défauts j'ai trouvé qu'il était meilleur que le premier. Max évolue et les relations avec ses camarades aussi, et c'est ce qui nous donne envie de continuer. L'ennui m'a pris, pourtant, et je baisse donc ma note d'un point.
    Troisième épisode fait le 18 Août. 04/10
    Cet épisode aurait sincèrement pu être le meilleur des trois premiers, Max, Chloe, Kate et Warren ont déjà leurs liens, ils se resserrent, certains passages sont funs... mais la fin, à partir du réveil chez Chloe tout dégringole, on s'ennui et cette fin pue vraiment.
    Quatrième épisode fait le 20 Août. 06/10
    Le quatrième épisode fait ce que le troisième aurait dû faire jusqu'au bout c'est à dire s'intéresser aux personnages secondaires et laisser cette enquête chiante de côté pendant un certain temps.
    Cinquième épisode fait le 20 Août. 04/10
    Vous avez fait Arkham Asylum ? Vous vous rappelez le passage nul avec L'Épouvantail ? J'ai vécu la même incompréhension face à cet épisode où le temps se détraque et où plus rien n'a de sens. C'aurait pu être cool mais la principale qualité de Life is Strange n'est pas sa capacité à créer rythme ou bonne ambiance. Et puis cette fin, qui vous crache au visage que tous vos précédents choix n'ont servi à rien c'est un peu n'importe quoi... quoique voire mourir Chloe m'a fait grandement plaisir.

    En gros, Life is Strange est un jeu qui, pour moi, est bien trop adulé pour peu... A vrai dire étant donné que nos choix ne nous mènent à rien, que les graphismes sont mauvais et que le rythme du jeu est insupportable on a vite un navet derrière notre manette. Je tiens la moyenne pour les personnages secondaires, et les références Geek ainsi que pour Warren qui a une classe monumentale.
  • Bande-annonce

    Yonder: The Cloud Catcher Chronicles (2017)

    Yonder

    Sortie : . Aventure et action-aventure.

    Jeu vidéo de Prideful Sloth et Merge Games sur Nintendo Switch, PC et PlayStation 4

    Fait du 22 au 25 Août. Sur Switch.

    Yonder est tout ce qu'il y a de plus cute sur Terre. A vrai dire je l'ai pris juste pour ça et aussi pour ressortir un peu ma Switch.
    Dès qu'on commence le jeu on en voit les influences très peu discrètes, d'abord à Breath of the Wild et Wind Waker mais aussi quelques autres œuvres vidéo-ludiques. Pourtant ce jeu a sa propre identité et est tout de suite addictif. On peut créer et customiser son personnage, faire ses fermes et les quêtes secondaires nous permettent de visiter toute la carte... Par contre l'histoire principale est courte et bien trop courte.
  • Bande-annonce

    Until Dawn (2015)

    Sortie : . Aventure et fiction interactive.

    Jeu vidéo de Supermassive Games et Sony Interactive Entertainment sur PlayStation 4

    Commencé le 1er Septembre. Sur PS4.

    Until Dawn, ce soi disant chef d'oeuvre vidéo-ludique. Est tout ce qu'il y a de plus décevant.
    D'abord, oui c'est vrai c'est très beau. Mais si on va plus loin que l'apparence on remarque des bugs (au niveau des bouches notamment) et des mauvaises animations. Et puis il y a cette caméra atroce fixe et mal gérée.
    Après niveau scénario on voit bien les grandes lignes, même si on peut ou pas perdre des personnages. Ça part ensuite dans le fantastique et je n'aime pas ça. Le jeu ne fait pas peur mais utilise des clichés débiles et dans le dégueulasse.
    Par contre il dure 6 heures comme la nuit des personnages et le travail sur les psychopathes est plutôt bien fait.
  • Bande-annonce

    Don't Starve (2013)

    Sortie : . Simulation, action-aventure et survie.

    Jeu vidéo de Klei Entertainment sur PC, PlayStation 4, PS Vita, Wii U, PlayStation 3, Xbox One, Nintendo Switch, Mac et Linux

    Rejoué en Septembre. Sur PS4.

    Don't Starve, un de mes jeux préférés ! J'avais hâte de le refaire et ce fut un grand plaisir de reprendre les commandes de notre personnage perdu.
    Ce que j'admire le plus dans ce jeu c'est la qualité visuelle et cette originalité dans le dessin. Tout est sombre et effrayant sous des traits torturés noirs et nombreux.
    La difficulté de Don't Strave est aussi sa force car elle nous tient en haleine. On a envie de survivre le plus possible, on a envie de construire, envie d'avoir de nouveaux personnages etc...
  • 1
  • 2