Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

L'Acide Animothèque d'Antigoomba

Avatar Antigoomba Liste de

273 séries

par Antigoomba

Une liste AAA.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1
    Bande-annonce

    Neon Genesis Evangelion (1995)

    Shinseiki Evangelion

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, drame, science-fiction, action et shōnen.

    Anime de Hideaki Anno avec Kotono Mitsuishi, Yuriko Yamaguchi, Megumi Ogata

  • 2
    Bande-annonce

    Puella Magi Madoka Magica (2011)

    Mahô Shôjo Madoka★Magica

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Fantastique, drame, animation, action et fantasy.

    Anime de Yukihiro Yamamoto et Akiyuki Shinbo avec Yuki Aoi

    FINI - Toujours un plaisir à recommander, Puella Magi Madoka Magica est une bonne tranche de rire. Faust acidulé rose fuchsia, c'est la déconstruction massive d'un genre, le magical girl, qui ne lui survivra pas.

    Délicieusement inspiré par des générations de dessins animés qu'il repasse au vitriol, Madoka est le chef-d'oeuvre d'un Shaft à son apogée. Des couleurs pastelles dégorgent les révélations qu'on ne souhaitait pas connaître, jusqu'à une reconstruction finale au fin fond de la dépression. Qui ne tiendra même pas un film.
  • 3

    Shin Sekai Yori (2012)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Fantastique et drame.

    Anime de Yusuke Kishi et Masashi Ishihama

    FINI - Background opaque mis de côté, Shinsekai Yori débute comme un film de Makoto Shinkai. On suit les ombres des enfants jouer sous la toile des grands panoramas crépusculaires d'une campagne paisible, une dernière bouffée d'air frais avant la submersion en eaux troubles.

    Battle Royale sans battle royale, plongé au cœur d'une société malsaine et injuste, dans la paranoïa omniprésente d'un ennemi invincible, la nostalgie de d'une enfance insouciante motive la quête douloureuse d'une humanité perdue.
  • 4
    Bande-annonce

    Monogatari Series: Second Season (2013)

    24 min. Première diffusion : . 1 saison. Romance, drame, animation, fantastique et comédie.

    Anime de Shaft, Nishio Ishin, Tomoyuki Itamura avec Kamiya Hiroshi, Emiri Katou, Yui Horie

    FINI - Seconde saison de l'occulte série des Monogatari, c'est le point de bascule entre incompréhension et épiphanie, comédie et drame.

    En redistribuant les cartes après plusieurs séries de fanservice cryptique, le vertige n'en est que plus intense : rien n'était si simple. Les narrateurs sont biaisés, l'histoire est subjective et le mensonge est omniprésent. Délivré du point de vue unique du héros, celui-ci n'a plus que ses bonnes intentions pour lui, pendant qu'on commence sérieusement à relativiser la position des "méchants".
  • 5
    Bande-annonce

    Sword Art Online (2012)

    Sōdo Āto Onrain

    25 min. Première diffusion : . 3 saisons. Aventure, science-fiction, action, thriller et fantasy.

    Anime de Reki Kawahara et Tomohiko Itou avec Johnny Yong Bosch, Asuna Yuuki, Yoshitsugu Matsuoka

    FINI - Flanqué d'un pitch bateau qui sent bon les années 90, Sword Art Online n'est pas à une réussite à tous les niveaux. Versant volontiers dans un fanservice facile et des intrigues de série B, son casting de personnages aurait pu s'arrêter aux deux protagonistes tout en gagnant en qualité.

    Pourtant, Sword Art Online, c'est un peu plus que ça. Il présente un paradigme moral pervers, où le meurtre se voit chastement gamifié. Il offre un game design de génie en retournant les règles du MMORPG comme aucun ne l'a jamais fait - et comme aucun ne le fera probablement jamais. Enfin, c'est surtout son personnage principal : introverti, sociopathe, borderline suicidaire, autant sauvé que condamné par une romance virtuelle.
  • 6
    Bande-annonce

    Fate/zero (2011)

    Feito/zero

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Fantasy, seinen et action.

    Anime de Aoki Ei avec Ayako Kawasumi, Rikiya Koyama, Sayaka Ōhara

    FINI - Préquelle de Fate/Stay Night. Une combinaison assez folle d'Ufotable, incroyable à la réalisation, et d'un visual novel de Gen Urobuchi himself pour former une sorte de dream team de l'animation.

    Sans surprise, Fate/Zero reprend les thèmes de héros et de justice qui étaient au cœur de son aîné. Du tragique conséquentialisme de Kiritsugu au déontologisme chevaleresque de Saber, la guerre du Graal ressemble plus à une boucherie où le dernier survivant serait le pire des enfoirés. Toutes les familles de mages sont des ordures, tous les combats sont absurdes. Les braves types sont écrasés pendant que les utilitaristes surenchérissent, sans jamais être certain qu'il y aura bien une fin pour justifier les moyens.
  • 7
    Bande-annonce

    Mirai Nikki (2010)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Romance, action, animation, drame et thriller.

    Anime (OAV) de Sakae Esuno

    FINI - Mirai Nikki réunit un beau casting de déséquilibrés mentaux en battle royale pour devenir le nouveau dieu du monde. Les stéréotypes ne sont pas seulement respectés à la lettre, ils sont poussés à leur paroxysme dans un debunkage méthodique par la violence.

    Véritable exercice de style en retournements de situation, c'est 25 épisodes d'un rythme effréné, un long crescendo dans une pluie de twists de plus en plus affreux.
  • 8

    Code Geass ~ Lelouch de la rébellion R2 (2008)

    Kōdo Giasu : Hangyaku no Rurūshu R2

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Science-fiction, action, animation, drame et thriller.

    Anime de Gorō Taniguchi, Okouchi Ichirô et Clamp avec Johnny Yong Bosch, Jun Fukuyama, Yukana

    FINI - J'avais bien aimé la première saison pour son scénario à progression exponentielle, mais la seconde place le truc à un niveau encore supérieur. La fin vaut vraiment le détour.
  • 9
    Bande-annonce

    Mawaru Penguindrum (2011)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, drame, thriller et comédie.

    Anime de Brain`s Base et Kunihiko Ikuhara avec Arakawa Miho

    FINI - "Genre : drame, thriller et comédie" : qu'est-ce qu'on se fend la gueule. Mon oeuvre préférée d'Ikuhara, qui partage avec les autres, le tropisme lesbien mis de côté, un travail d'orfèvre dans son soin apportée aux détails d'une histoire des plus cryptiques.

    Il s'agit probablement aussi de la série la plus accessible du bonhomme : passé l'égarement initial des premiers épisodes à l'absurdité recherchée, on commence à comprendre les enjeux d'un récit de flashbacks. Mawaru Penguindrum est l'épilogue d'une tragédie dont on aurait perdu le héros. Et autant dire que tous les personnages ne l'ont pas forcément très bien vécu.
  • 10
    Bande-annonce

    La Mélancolie de Haruhi Suzumiya (2006)

    Suzumiya Haruhi no Yuuutsu

    25 min. Première diffusion : . 2 saisons. Animation, science-fiction, romance, seinen et comédie.

    Anime de Tatsuya Ishihara et Nagaru Tanigawa avec Aya Hirano, Johnny Yong Bosch, Tomokazu Sugita

    FINI - Slice of life/comédie trop lucide pour être heureux, la Mélancolie de Haruhi Suzumiya est le magnum opus d'un Kyoto Animation à son apogée. En se jouant des codes pour se ménager une bulle d'oxygène, il parvient à raconter une histoire qui n'entre dans aucun cadre.

    Ses personnages sont attachants, sa réalisation est superbe, et même son discours méta-fictionnel est d'une pertinence remarquable. Mais s'il faut bien retenir une chose de Haruhi Suzumiya, c'est sa proposition de réenchantement du monde par la fiction pour lutter contre la dépression. Dans une comédie.
  • 11

    Casshern Sins (2008)

    25 min. Première diffusion : . Science-fiction, action et animation.

    Anime de Yoshida Tatsuo et Shigeyasu Yamauchi avec Tōru Furuya

    FINI - Superbe série au croisement de l'esthétique de Saint Seiya et de l'optimisme de Blame!, il ne faut pas se fier aux affiches, ni au synopsis.

    Sur fond d'apocalypse d'androïdes condamnés à une mort par oxydation, c'est le récit de Casshern, assassin amnésique de la déesse protectrice de ce monde. Perdu entre deux crises existentielles, à la recherche d'une rédemption évanescente, on le voit massacrer des centaines d'androïdes poussés par la vengeance. Mais il reste un doute, une ambiguïté, sur sa culpabilité, comme sur la mort de la déesse elle-même.
  • 12
    Bande-annonce

    Clannad: After Story (2008)

    24 min. Première diffusion : . Drame, animation, seinen, romance et comédie.

    Anime de Studio KEY et Tatsuya Ishihara

    FINI -

    :'(
  • 13
    Bande-annonce

    Fate/stay night: Unlimited Blade Works (2014)

    Fate/stay night [Unlimited Blade Works]

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Action, fantasy et animation.

    Anime de Takahiro Miura

    FINI - Deuxième arc de Fate/Stay Night. Encore au-dessus de l'illustre Fate/Zero en termes de réalisation, c'est du Ufotable au meilleur de sa forme. Plus intéressant que l'arc précédent sur le développement du héros, plus dense et mieux rythmé que Zero, il ne lui manque finalement que Kiritsugu pour se hisser devant son aîné.
  • 14
    Bande-annonce

    Hanamonogatari (2014)

    Hanamonogatari: Suruga Devil

    25 min. Première diffusion : . Comédie, action, animation et fantastique.

    Anime de Tomoyuki Itamura et Akiyuki Shinbo avec Miyuki Sawashiro, Kana Asumi, Kamiya Hiroshi

    FINI - Yurimonogatari, l'arc final dans la chronologie des Monogatari. L'arc qui vous fera probablement aimer Kanbaru si ce n'était pas déjà le cas, avant de vous retourner une fois de plus le cerveau dans la violence symbolique et la justesse chirurgicale de son sous-texte.

    Une conclusion déprimante à tous les niveaux, parce que ce n'est pas celle qu'on voulait. Ce n'est même pas une conclusion. C'est la suite logique, la fin de l'adolescence, un dernier coup d’œil lancé par-dessus l'épaule, avec une boule de nostalgie au ventre.
  • 15

    School Days (2007)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Comédie dramatique, drame, romance, animation et drame.

    Anime de Keitaro Motonaga

    FINI - Déconstruction de l'eroge dans la chique et le sang, School Days est une expérience proche de la noyade. Mise en abyme malsaine de son joueur/spectateur, c'est un miroir de destruction massif qui frappe à l'aveugle.

    School Days n'est pas simplement violent comme peut l'être un Higurashi ou un Berserk, il est hors-concours car il frappe son audience. C'est un piège à hikikomoris qui ne se contente pas de faire la morale : il est là pour taper si fort qu'on en vient à douter de la noblesse de ses intentions. Et quand on croit que tout est terminé, on assiste à l'un des pires dénouements tous médias confondus.
  • 16
    Bande-annonce

    Bakemonogatari (2009)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, romance, seinen, arts martiaux et action.

    Anime de Watanabe Akio, Nishio Ishin, Tatsuya Oishi avec Yui Horie, Kamiya Hiroshi, Emiri Katou

    FINI - Monogatari l'original, le point de départ. Difficile à apprécier au premier visionnage : en dehors de sa mise en scène godtier, il faut vraiment passer outre les délires ecchi et l'aridité de l'histoire, parce que c'est un chaînon essentiel pour la suite de la série.

    Rétrospectivement, Bakemonogatari est extrêmement intelligent et sous sa façade immature, déborde d'une philosophie zen fascinante à voir débarquer là où on ne l'attend pas.
  • 17
    Bande-annonce

    Death Note (2006)

    Desu nôto

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Fantastique, thriller, policier et shōnen.

    Anime de Toshiki Inoue et Tetsurō Araki avec Mamoru Miyano, Kappei Yamaguchi, Aya Hirano

    FINI - Une série qui m'a reconverti à l'animation pendant mon adolescence, me condamnant à une existence pénible, blafarde et solitaire. Une première partie impeccable entre thriller haut-de-gamme et mise en scène spectaculaire, avec son côté over-the-top devenu culte.

    Mais Death Note, c'est avant tout une superbe métaphore, le réquisitoire rare contre une peine de mort encore d'actualité dans son pays. Un anti-héros au charisme magnétique et à l'intelligence supérieure, à l'opposée des représentations qu'on se fait habituellement des partisans de la peine de mort. Alors si la seconde partie déçoit, mieux vaut en retenir la morale finale.
  • 18

    FullMetal Alchemist : Brotherhood (2009)

    Hagane no Renkinjutsushi : Brotherhood

    25 min. Première diffusion : . 5 saisons. Fantasy, drame, comédie, aventure et action.

    Anime de Yasuhiro Irie avec Keiji Fujiwara, Kikuko Inoue, Minami Takayama

    FINI - Seconde adaptation de FMA, cette fois calquée sur le manga original. Brotherhood représente un peu le nekketsu qui aurait bien tourné : beau et original, un superbe univers avec des personnages principaux forts. Une relecture de la quête de la pierre philosophale aussi étonnante que réussie.
  • 19

    Gurren Lagann (2007)

    Tengen Toppa Gurren Lagann

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, comédie, action, romance et aventure.

    Anime de Hiroyuki Imaishi, Gainax et Nishigori Atsushi avec Olivier Martret, Johnny Yong Bosch, Marina Inoue

    FINI - Une explication humainement compréhensible de la fonction exponentielle.
  • 20
    Bande-annonce

    Le Rakugo ou la vie (2016)

    Shōwa Genroku Rakugo Shinjū

    30 min. Première diffusion : . 2 saisons. Drame et animation.

    Anime de Shinichi Omata et Hatakeyama Mamoru

    FINI - Superbe récit en forme de fresque historique d'un Japon qui traverse un XXème siècle catastrophique. La guerre, l'occidentalisation du pays servent de toile de fond à un conflit idéologique, presque politique, sur la nature de leur art.

    Trois générations de comédiens maîtres-conteurs dont on devine le destin, mais qu'on suit passionnément sur la route d'un rakugo mourant. Des personnages grandioses, crédibles, toujours justes, dans une ambiguïté morale permanente.
  • 21
    Bande-annonce

    Shouwa Genroku Rakugo Shinjuu: Sukeroku Futatabi-hen (2017)

    25 min. Première diffusion : . Comédie, drame et historique.

    Anime de Hatakeyama Mamoru

    FINI - Rakugo After Story : suite et fin ; vieillesse et mort. Après une saison douloureuse à s'attacher à des personnages dont peu reviennent, on s'agrippe à la figure brisée de Yakumo. C'est un vrai déchirement de le voir partir, peu à peu, seul et rongé par la culpabilité, entraînant avec lui un art qu'il veut voir mourir.

    Toujours d'une justesse touchante dans la psyché de ses personnages ambigus et tourmentés, c'est la conclusion d'une histoire aussi mélancolique que surprenante. Surprenante au point de renverser tout ce qu'on croyait savoir, jusqu'à la fin de son dernier épisode. Une horreur.
  • 22

    Re:Zero Starting Life in Another World (2016)

    Re:Zero kara Hajimeru Isekai Seikatsu

    25 min. Première diffusion : . 2 saisons. Fantastique, thriller, Épouvante-horreur, drame et animation.

    Anime de White Fox, Nagatsuki Teppei et Masaharu Watanabe

    FINI - Au-delà d'une réalisation très solide, Re:Zero est un cocktail détonant de synopsis facile sur un background naze, une recette qui aurait pris tous les éléments d'un "top 10 des meilleurs ingrédients pour isekai", l'énième harem pourri autour d'un héros raté.

    Et, à la surprise pleine et entière de votre serviteur, Re:Zero réussit miraculeusement. C'est fascinant à regarder : la déchéance de Subaru enfonce tout ce qu'on pu voir dans le genre, sa narration de jeu vidéo crée des quêtes, des sous-quêtes, qui rendent le tout incroyablement rythmé. Ce n'est pas simplement un modèle du genre pour l'animation, mais carrément une leçon de narrative design. Une réussite que je ne m'explique toujours pas.
  • 23
    Bande-annonce

    Ga-Rei: Zero (2008)

    喰霊-零

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Action, animation, drame et epouvante-horreur.

    Anime de Aoki Ei et Hajime Segawa

    FINI - Lancer Ga-Rei: Zero est une forme d'exploration moderne vers l'inconnu. Accueilli par une réalisation médiocre ponctuée de modèles 3D immondes, on lutte péniblement pour survivre au premier épisode.

    Et grand bien nous a pris, car si le budget n'est pas à la hausse par la suite, l'histoire détonne salement avec la candeur initiale d'une introduction banale. Regarder Ga-Rei: Zero, c'est comme voir le Titanic couler : on assiste impuissant à un drame fatidique, essayant de miser sur la peau de personnages à la durée de vie variable.
  • 24
    Bande-annonce

    Devilman Crybaby (2018)

    30 min. Première diffusion : . 1 saison. Fantastique, Épouvante-horreur, animation et action.

    Anime de Masaaki Yuasa avec Uchiyama Kouki et Ayumu Murase

    FINI - Adaptation brillante d'un manga culte, Débileman est loin d'être stupide. Non. Merde. Je suis désolé.

    C'est la pire phrase d'accroche de toute cette liste, et y'en a des vraiment mauvaises, vous savez. Bon, voilà, je me désolidarise de cette description. On se rend pas compte comme ça, mais ça prend vachement de temps à écrire ces conneries. Se faire deux paragraphes sur Arslan, ça demande beaucoup d'abnégation et de temps libre. Alors, parfois, je dérape. Parce que je suis humain. Moi aussi, j'ai mes démons. Bon. Je réécrirai ça un jour.
  • 25

    Darker than Black (2007)

    Darker than Black : Kuro no keiyakusha

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Science-fiction, action, animation, Épouvante-horreur et thriller.

    Anime de Tensai Okamura

    FINI - Vendue comme une série d'action au milieu des espers, le background massif de Darker than Black rattrape bien vite le spectateur. Car pour en saisir les tenants et les aboutissants qui défilent le long d'épisodes one-shot, il faudra tenter de déchiffrer un lore Dark Soulsesque de silences et de symboles.

    Très grand cru du studio Bones à la palette graphique racée, Darker than Black est un étrange croisement entre polar mafieux, combats d'espers et Zone à la Stalker. Un résultat surprenant et très satisfaisant, dont l'opening 2 me sert toujours de test d'installation stéréo.
  • 26
    Bande-annonce

    Owarimonogatari (2015)

    25 min. Première diffusion : . Fantastique.

    Anime de Tomoyuki Itamura, Nishio Ishin et Akiyuki Shinbo

    FINI - Toujours aussi beau, le premier épisode est une leçon de maîtrise d'un Shaft devenu écrasant au cours ces dernières années. La suite est moins impressionnante, mais fait office de chaînon manquant entre les différents arcs parus jusqu'ici.
  • 27
    Bande-annonce

    Nisemonogatari (2012)

    23 min. Première diffusion : . 1 saison. Fantastique, comédie et animation.

    Anime de Tomoyuki Itamura, Akiyuki Shinbo et Nishio Ishin avec Yui Horie, Eri Kitamura, Kamiya Hiroshi

    FINI - Le début est lent, mais ça vaut le coup de persévérer. C'est globalement pas super propre comme comédie quand même je vous ferais remarquer.
  • 28

    Katanagatari (2010)

    50 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, fantasy, arts martiaux, aventure et action.

    Anime de Keitarô Motonaga et Nishio Ishin

    FINI - Katanagatari est un projet d'OAV audacieux et original, aussi bien au niveau de la patte graphique que du format des épisodes de 40 minutes. Si le rythme lent laisse entrevoir une trame convenue, il n'en est rien dans les faits.

    C'est une lente progression vers un final explosif, achevant le développement marathon de la relation ambiguë des deux héros. Un final qui se paye le luxe de laisser le spectateur sans réponse, dans un terrible mindgame d'amour-haine définitivement impossible à déchiffrer.
  • 29
    Bande-annonce

    Hinamizawa, le village maudit (2006)

    Higurashi no Naku Koro ni

    24 min. Première diffusion : . 1 saison. Seinen, comédie et thriller.

    Anime de Chiaki Kon et Studio Deen

    FINI - Ça a techniquement pas mal vieilli malheureusement. Le découpage en arcs surprend au début, et se révèle un poil répétitif, mais l'histoire est suffisamment excellente pour maintenir l'attention. Les scènes de gore débridées en font une introspection involontaire de la censure au Japon (bilan : souple).
  • 30
    Bande-annonce

    Higurashi no Naku Koro ni Kai (2007)

    ひぐらしのなく頃に解

    24 min. Première diffusion : . Comédie, seinen, thriller, fantasy et action.

    Anime de Kon Chiaki et Studio Deen

    FINI - Deuxième partie de Higurashi, qui s'attaque à résoudre les questions soulevées dans la première. On tire pas mal sur la corde, avant que les révélations ne commencent à pleuvoir. Un tableau d'ensemble séduisant à la résolution élégante, qui tarde malheureusement un peu à venir.