L'âge d'or des séries françaises

Avatar Ugly Liste de

58 séries

par Ugly

ici, c'est des séries , pas des feuilletons, les Français étant plus doués pour la veine feuilletonesque issue des romans-feuilletons du XIXème siècle paraissant dans les journaux. Mais certaines séries ont quand même connu de belles heures... cette liste est le digne complément de ma liste sur L'Age d'or des feuilletons.

http://www.senscritique.com/liste/L_age_d_or_des_feuilletons_TV/1468900

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Les Cinq Dernières Minutes (1958)

    1 h 30 min. Première diffusion : . Drame.

    Série de Claude Loursais avec Raymond Souplex, Jean Daurand et Charles Lavialle

    pour voir l'inspecteur Bourrel prononcer sa fameuse phrase décisive amenant la solution de chaque enquête : "Bon Dieu mais c'est bien sûr !".... c'est une sorte d'institution de la télé dans cette décennie 60 qui n'avait pas autant de séries qu'aujourd'hui, c'était un peu théâtral (les balbutiements de la télé, on appelait ces fictions des "dramatiques" à l'époque) mais j'aimais bien ce genre d'enquête à la Columbo, c'est toute une époque !
  • Bonne nuit les petits (1962)

    5 min. Première diffusion : . 4 saisons. Jeunesse.

    Série de Claude Laydu

    ma note est généreuse parce que c'est un gros coup de nostalgie pour moi, c'était le traditionnel programme du soir avant d'aller au dodo quand j'avais 4 ou 5 ans... Nounours, Nicolas & Pimprenelle, le marchand de sable : des marionnettes mythiques qui ont bercé tous les gosses de ma génération à l'époque de l'unique chaîne de télé
  • Les Saintes Chéries (1965)

    25 min. Première diffusion : . 3 saisons. Comédie.

    Série de Nicole de Buron avec Micheline Presle, Daniel Gélin, Nina Demestre

    humour et gags à la française dans ce qui peut être considéré comme l'ancêtre des sitcoms (peu d'extérieurs et une joyeuse ambiance), une comédie sur un couple dynamique et un peu fantasque, qui sera un peu la représentante de l'esprit français lors de sa diffusion en Grande Bretagne sous le titre "Un ménage français"... Micheline Presle et Daniel Gélin ont formé un couple idéal très drôle
  • L'inspecteur Leclerc enquête (1962)

    25 min. Première diffusion : . 2 saisons. Thriller et policier.

    Série avec Philippe Nicaud, Paul Gay, André Valmy

    je n'ai pas du tout connu cette série parce j'étais à peine né et que ça n'a jamais été rediffusé, je la met ici parce que d'après les dires de la famille ou d'amis, c'était bien foutu et on y voyait beaucoup d'acteurs invités du grand écran
  • Le Manège enchanté (1964)

    5 min. Première diffusion : . Animation, jeunesse et comédie.

    Dessin animé de Serge Danot avec Jacques Bodoin, Bernard Haller, Christian Riehl

    la petite tradition du soir pour les gosses de ma génération, un format court rival de "Bonne nuit les petits", avec le chien Pollux et ce fou de Zébulon... c'était des marionnettes animées image par image, bien moins facile à réaliser que tous les animés qu'on voit aujourd'hui...gros succès qui a donné des jouets et des boites de jeux
  • La maison de Toutou (1967)

    5 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation et jeunesse.

    Série de Georges Croses avec Jacques Morel, Lucie Dolène et Agnès Vannier

    un peu comme "le Manège enchanté", un format court avec des animaux en petites figurines genre marionnettes, et la voix de Jacques Morel (aussi voix d'Obélix) pour Toutou... idéal pour les gosses de 5 ou 6 ans, y'avait aussi des jouets, des cahiers de coloriage, un disque...
  • Les Aventures de Michel Vaillant (1967)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Action.

    Série de Jean Graton et Charles Bretoneiche avec Henri Grandsire

    par rapport à la BD, c'était assez moyen comme série, ça manquait d'action et de moyens, j'aimais pas tellement, je la regardais assez peu
  • Les Aventures de Bob Morane (1965)

    Bob Morane

    26 min. Première diffusion : . 2 saisons.

    Série de Robert Vernay avec Billy Kearns et Claude Titre

    n'ayant jamais été un fan de la BD, je regardais cette série d'un oeil distrait, je trouvais ça un peu poussif...
  • Les aventures de Saturnin (1965)

    14 min. Première diffusion : . 5 saisons. Action.

    Série de Jean Tourane

    ah ah Saturnin, avec la voix de Ricet Barrier, un concept étonnant pour l'époque, quelle patience il fallait à son créateur...ce poussin était génial, un caneton rigolo comme tout qui était propulsé dans un petit décor à son échelle, avec des petits habits parfois, ou dans une petite voiture, et il discutait avec ses copains (un cochon d'inde, un lapin...) mais il devait éviter les coups tordus du méchant de service, un furet (ou une belette, j'ai jamais trop su faire la différence)
  • Les Globe Trotters (1966)

    30 min. Première diffusion : . 3 saisons. Action, aventure et comédie.

    Série de Claude Boissol avec Yves Rénier et Edward Meeks

    cette série aventureuse de 2 journalistes aux 4 coins du globe connut un joli succès, elle permit à Yves Rénier de s'affirmer après "Belphégor" en formant une belle osmose avec Edward Meeks, Américain vivant en France et qu'on reverra dans d'autres fictions françaises... la série fut la seule à l'époque à être exportée aux Etats-Unis sous le titre "The Adventurers", ce qui était un exploit
  • Les enquêtes du commissaire Maigret (1967)

    1 h 30 min. Première diffusion : . 23 saisons. Policier et drame.

    Série de Claude Barma et Jacques Rémy avec Jean Richard et Francois Cadet

    avec cette série de TV-films, Jean Richard qui avait une étiquette d'acteur comique, changeait radicalement de registre, il tenait ici un rôle emblématique de la télé française
  • Bande-annonce

    Les Shadoks (1968)

    2 min. Première diffusion : . 4 saisons. Comédie et animation.

    Dessin animé de Jacques Rouxel avec Claude Piéplu

    et les Shadoks pompaient, pompaient... c'était con mais parfois drôle, en tout cas ce dessin animé dessiné de façon minimaliste apporta un ton surréaliste inconnu jusqu'ici à la télé... je crois que c'est devenu culte maintenant
  • Arsène Lupin (1971)

    55 min. Première diffusion : . 2 saisons. Action, comédie et aventure.

    Série de Jacques Nahum avec Georges Descrières, Marthe Keller, Roger Carel

    fieffé voleur mais chic et distingué, gentleman pour les dames, Georges Descrières a marqué le rôle du héros de Maurice Leblanc, sur la première chanson de Dutronc "L'Arsène"... ça hésitait entre le feuilleton et la série, et les intrigues étaient très simplifiées, voire inégales, la première saison était la plus réussie car tournée en France, souvent en Normandie, avec aussi Roger Carel en commissaire Guerchard, des tournages en extérieurs (car au début les feuilletons étaient tournés presque tous en studio) et de belles voitures 1900, mais la suite fut moins appréciable car co-produite par 8 pays européens, les décors étaient délocalisés pas toujours de belle façon, et les comédiens étrangers étaient souvent mauvais...
  • Jo Gaillard (1975)

    55 min. Première diffusion : . Action.

    Série de Jean-Paul Duvivier avec Marcel Giguère, Patrick Pelletier, Bernard Gauthier

    cette série sur un capitaine de marine marchande mêlé à des aventures parfois mouvementées fut parfaitement servie par l'excellent Bernard Fresson (avec aussi Patrick Préjean) dans des épisodes réalisés par Christian-Jaque et Bernard Borderie... une co-production franco-italo-canadienne
  • Les nouvelles aventures de Vidocq (1971)

    55 min. Première diffusion : . 2 saisons. Drame, action et policier.

    Série de Marcel Bluwal et Georges Neveux avec Robert Dalban, Patrick Prejean, Claude Brasseur

    seconde série de Marcel Bluwal, elle marque les débuts de Claude Brasseur, le ton est plus enjoué, plus dynamique, et Vidocq devenu chef de la Sûreté de Paris, se retrouve avec une équipe d'anciens filous qui l'aident dans ses enquêtes, bref de la bonne série française des années 70
  • Oum le dauphin (1971)

    Première diffusion : 1971. 1 saison. Aventure.

    Série de Vladimir Tarta avec Séverine Morisot, Claude Vincent, Gérard Rinaldi

    je n'ai pas beaucoup vu ce dessin animé, mais c'était rigolo, Oum était un peu le Flipper français...quand j'y repense, c'était très naïf
  • Les Brigades du Tigre (1974)

    55 min. Première diffusion : . 6 saisons. Action et policier.

    Série de Claude Desailly avec François Maistre, Jean-Paul Tribout, Pierre Maguelon

    ah ces brigades !, gros succès populaire, c'était le sacro saint rendez-vous du samedi soir en prime time, ma série française préférée, le contexte des années 1900 était parfaitement reconstitué, la production avait pillé les musées automobiles de France pour faire s'élancer les vieilles Renault et Dion-Bouton à 25 km/h à la poursuite des bandits de l'époque (la bande à Bonnot notamment), la "complainte des apaches" chantée par Philippe Clay en générique était fredonnée par tout le monde, et le trio vedette Bouillon/Maguelon/Tribout était attachant, on les surnommait "les Incorruptibles à la française"... mais les contraintes de la co-production avec l'Allemagne et la Suisse obligèrent le remplacement du chef colérique Faivre joué par l'excellent François Maistre par un acteur allemand, si bien que les 2 dernières saisons se déroulant dans les années 20 n'avaient plus le même charme (les 2 premières saisons sont les meilleures)
  • Bande-annonce

    Les Évasions célèbres

    55 min. Première diffusion : . 1 saison. Historique.

    Série avec Jacques Castelot, Gérard Hernandez, Corinne Marchand

    cette anthologie co-produite par la France, l'Autriche, l'Italie et la Hongrie qui comptera 13 types d'évasions historiques parrainées par André Castelot affichait une belle ambition, on y verra de nombreux comédiens dont les débuts de Bernard Giraudeau et d'autres habitués des feuilletons (Robert Etcheverry, Georges Descrières, Jacques Fabbri, Michel Duchaussoy, Louis Velle...)
  • Médecins de nuit (1978)

    55 min. Première diffusion : . Drame.

    Série de Gilles Bression et Hervé Chabalier avec Catherine Allégret, Greg Germain, Georges Beller

    une sorte de série mythique à l'époque, l'idée était bonne, montrer le sacerdoce mal connu de ces médecins donnait lieu à de bonnes dramatisations... elle mettait en vedette Catherine Allégret (fille de Simone Signoret), Georges Beller et Greg Germain (qui était aussi la voix de tous les acteurs noirs des séries US)
  • Les cinq dernières minutes (1975)

    1 h 30 min. Première diffusion : 1975. Policier.

    Série de Claude Loursais avec Marie Fugain, Jacques Debary, Marc Eyraud

    moins populaire et moins mythique que la version Bourrel des débuts de la télé, cette version modernisée avec un nouveau personnage (le commissaire Cabrol) s'est révélée cependant de bonne facture, grâce à de bons scénarios et de bons acteurs
  • Julien Fontanes, magistrat (1980)

    1 h 30 min. Première diffusion : . Policier et drame.

    Série de Jean Cosmos et Gilles Perrault avec Jacques Morel

    je n'ai jamais trop suivi cette série sur ce magistrat débonnaire qui jetait un regard conciliant sur la délinquance, malgré l'intérêt que j'avais pour Jacques Morel (voix de Toutou, et voix d'Obélix), et malgré le portrait réaliste et sérieux du milieu judiciaire, mais la série eut du succès...
  • Bande-annonce

    Sam et Sally (1978)

    50 min. Première diffusion : . 2 saisons. Comédie, thriller et action.

    Série de Jacques Vilfrid avec Georges Descrières, Corinne Le Poulain, Nicole Calfan

    j'aimais bien ce couple d'aventuriers (d'après une série de romans policiers légers) qui étaient plus ou moins redresseur de torts, la série valait surtout pour le délicieux numéro de Georges Descrières tout juste sorti de son personnage d'Arsène Lupin, qui associait un mélange savoureux de Danny Wilde & lord Brett Sinclair d' "Amicalement vôtre"... avec la charmante Corinne Le Poulain, tous 2 formait un couple un peu dans le ton des Hart de "Pour l'amour du risque", rien d'original mais le charme léger et la bonne humeur constituaient un bon petit divertissement
  • Madame le Juge

    1 h 30 min. Première diffusion : avril 1978. 1 saison. Policier.

    Série de Raymond Thévenin avec Simone Signoret

    un carrefour de talents (réalisateurs, acteurs, scénaristes) s'est conjugué pour offrir un rôle solide à Simone Signoret dans un emploi de juge d'instruction opiniâtre, bourrue et touchante, elle irradie de sa classe de grande actrice qui tranche avec la fadeur de la plupart des héroïnes féminines de séries policières
  • Commissaire Moulin (1976)

    1 h 30 min. Première diffusion : . 8 saisons. Action, aventure et drame.

    Série de Claude Boissol et Paul Andréota avec Yves Rénier, Clément Michu, Bernard Rosselli

    c'est la grande série d'Yves Rénier, un rôle mythique pour lui où il affichait un look totalement novateur (jeans, baskets et blouson en cuir) en donnant une image new look de la police française, à l'instar de Stasky & Hutch en Amérique, mais la série s'étend sur trop de saisons, les épisodes sont d'un ton inégal, je trouve que les premiers épisodes étaient les plus réussis
  • Bande-annonce

    Pause café (1981)

    50 min. Première diffusion : . 3 saisons. Drame.

    Série de Georges Coulonges avec Marc Lavoine, Jacques François, Alain Courivaud

    cette série à caractère social (puisqu'on y suivait les dossiers d'une assistante sociale) ne m'a jamais tapé dans l'oeil, mais elle arriva au bon moment, elle fit l'objet d'une suite sous le titre de "Joelle Mazart" (du nom de son héroïne)
  • David Lansky (1989)

    1 h 30 min. Première diffusion : . Policier.

    Série de Hervé Palud avec Johnny Hallyday, André Wilms, Jean-Paul Pitolin

    Johnny dans une série TV, c'était alléchant, malheureusement, la qualité des scénarios n'étaient pas à la hauteur de l'ambition des créateurs qui faisaient de Lansky un personnage de flic abrupt et rude, une sorte de commissaire Moulin plus musclé qui s'identifiait à l'humeur de Harry Callahan (grâce au style de Johnny sur sa Harley)... ces scénarios sur 4 épisodes de 90 mn étaient trop fantaisistes ou faiblards, et la chaine (Antenne 2) ne commanda pas d'autres épisodes, dommage même si les fans de Johnny comme moi ont un petit faible pour la série
  • Série Rose (1986)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Comédie.

    Série de Pierre Grimblat avec Marie Réache, Yves Pignot, Valérie Rojan

    cette anthologie d'épisodes courts tirés des oeuvres coquines de grands auteurs littéraires des XVIIème, XVIIIème ou XIXème siècles apportaient un ton gentiment érotique à l'époque, c'était dans l'air du temps... souvent hardi et légèrement osé mais jamais vulgaire
  • Bande-annonce

    Inspecteur Gadget (1983)

    20 min. Première diffusion : . 2 saisons. Jeunesse et animation.

    Dessin animé de Bruno Bianchi, Jean Chalopin et Andy Heyward avec Roger Carel, Yves Barsacq, Patrick Prejean

    la folie inventive de ce dessin animé délirant était pratiquement sans limite, un petit régal
  • Marie Pervenche (1984)

    55 min. Première diffusion : . 3 saisons. Comédie et policier.

    Série avec Danièle Evenou, Christian Alers, Xavier Saint-Macary

    bof, bof, j'ai jamais adhéré à ce personnage qui pour son interprète devait être gratifiant, mais on ne croyait pas à cette pervenche menant des enquêtes comme un vrai flic
  • Papa Poule (1980)

    55 min. Première diffusion : . 2 saisons. Comédie.

    Série de Roger Kahane avec Juliette Mills, Madeleine Barbulée et Saddy Rebbot

    je crois qu'il fallait s'identifier au personnage de père joué par Saddy Rebbot, et à l'époque je ne me sentais pas concerné étant encore douillettement chez les parents, donc je me suis intéressé d'assez loin à cette série socialo-familiale, mais le personnage était attachant
  • 1
  • 2