Tu ne trouves pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Tu peux écrire à feedback@senscritique.com pour signaler une fiche manquante.

L'année 2013 en musique

Avatar Warszawa Liste de

56 albums

par Warszawa

Une petite liste qui résume tous les albums sortis en 2013 que j'ai écoutés, dans l'ordre chronologique d'écoute.

Manquants dans la base de données :

Jute Gyte - Discontinuities (6)
Oren Ambarchi, Jim O'Rourke & Keiji Haino - Now While It's Still Warm Let Us Pour in All the Mystery (7)
Baxter Stockman - Punter (6)
Bölzer - Aura (8)

Ayant moins de temps disponible à partir du mois d'août, cette liste sera moins régulièrement mis à jour.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Écouter

    Vertikal (2013)

    Sortie : . Post-metal et post-rock. 9 morceaux.

    Album de Cult of Luna

    Premier album du groupe que j'écoute. Le début de l'album est excellent, avec "I: The Weapon" mais surtout la pièce de 20 minutes au final épique "Vicarious Redemption", mais la suite, sans être mauvaise, se révèle bien moins marquante. Les effets électroniques sont d'un goût douteux.
  • Écouter

    The Raven That Refused to Sing (and Other Stories) (2013)

    Sortie : . Jazz, rock, avant-garde jazz, art rock et prog rock. 32 morceaux.

    Album de Steven Wilson

    Pas compris l'enthousiasme général autour de l'album. Il n'est clairement pas mauvais, et possède même de bons passages; mais dans l'ensemble, ce n'est rien d'autre qu'un n-ième album de revival Prog sans grande personnalité, qui se contente de repomper Yes et King Crimson. C'est d'autant plus dommage de la part de Steven Wilson, qui avait su redonner un vent de fraîcheur au Prog dans les années 1990-2000.
  • Écouter

    Tubular Beats (2013)

    Sortie : . Electronique, pop, rock et trance. 11 morceaux.

    Album Remix de Mike Oldfield

    Mike Oldfield s'essaie avec l'aide du duo York au remix d'anciennes compositions. Il n'aurait pas du... L'ensemble est horriblement kitsch et daté. Quant au dernier morceau, nouvelle composition sur laquelle Tarja Turunen vient prêter sa voix , elle resemble a du mauvais Evanescence (pléonasme).
  • Écouter

    Oddfellows (2013)

    Sortie : . Rock alternatif et rock. 13 morceaux.

    Album de Tomahawk

    Premier album de Tomahawk que j'écoute. Sans être mauvais, l'album ne possède ni de moments forts ni de morceaux marquants (à part peut-être "I.O.U."), et l'ensemble s'oublie donc assez vite.
  • Écouter

    The Underground Resistance (2013)

    Sortie : . Black metal et heavy metal. 6 morceaux.

    Album de Darkthrone

    Darkthrone fait du Heavy/Thrash pépère sans grande personnalité, mais finalement assez sympathique. "Valkyria" est le morceau à retenir de l'album.
  • Écouter

    Abandon All Life (2013)

    Sortie : . Grindcore et powerviolence. 10 morceaux.

    Album de Nails

    Nails a réussi à faire mieux que sur "Unsilent Death", tout simplement en mettant l'accent sur les rythmiques plus lourdes. Les morceaux durent par conséquent un poil plus longtemps (tout est relatif, le morceau le plus long ne fait que 5 minutes) Et finalement, en seulement 17 minutes, ils arrivent à faire plus crade et intense que pas mal de groupes de Grind/Powerviolence. Chapeau.
  • Écouter

    Amok (2013)

    Sortie : . Electronique, rock indépendant, rock et IDM. 18 morceaux.

    Album de Atoms for Peace

    Un ersatz de "The King Of Limbs". Visiblement, Thom Yorke a du mal du cacher l'influence qu'a exercé Four Tet sur ses dernier albums. Cela dit, l'album content de très bons morceaux (notamment "Ingenue" ainsi que "Judge Jury And Executionner", au rythme imparable), et l'ensemble tinet fnalement la route.
  • Écouter

    Uncivilized (2013)

    Sortie : . Rock, new wave, electronique et post-punk. 12 morceaux.

    Album de Frustration

    A mi-chemin entre Joy Division et Killing Joke, Frustration arrive à se démarquer du reste des groupes de revival Post-Punk grâce à un chanteur au registre impressionnant et à des ambiances variées : l'album alterne morceaux froids (Worries, One Of Them) , dansants (Angle Grinder, Dying City) et morceaux relativement agressifs (Assasination, Premeditation). Pour l'instant, c'est l'album que j'ai le plus écouté cet année.
  • Cień chmury nad ukrytym polem (2013)

    Sortie : . Drone, electronique, ambient, néofolk et rock. 6 morceaux.

    Album de Stara Rzeka

    Tout en conservant une ligne directrice claire (créer une musique contemplative), Stara Rzeka réussit à faire preuve d'un éclectisme impressionnant, en incorporant à sa musique des éléments Black Metal, Drone et Folk. Le seul petit reproche que j'aurais à faire est que les deux premières pistes de l'album sont également les meilleures, ce qui déséquilibre un peu l'album (qui reste tout de même excellent).
  • Écouter

    Random Access Memories (2013)

    Sortie : . Nu-Disco et disco. 13 morceaux.

    Album de Daft Punk

    Quelques morceaux excellents ("Get Lucky", "Giorgio By Moroder", et surtout "Contact", incroyablement spatiale), le reste va du moyen au médiocre. Mention spéciale à "The Game Of Love" et "Instant Crush", horriblement kitschs. Dans l'ensemble, le vocoder est mal utilisé et ruine beaucoup de morceaux.
  • Écouter

    The Terror (2013)

    Sortie : . Neo-Psychedelia et rock expérimental. 11 morceaux.

    Album de The Flaming Lips

    C'est le seul album du groupe que je connaisse. La première écoute a été surprenante, étant donné que je m'attendais à de la Pop psychédélique et que c'est finalement à de l'Ambient Pop hallucinée que j'ai eu affaire. Mais une fois cette surprise passée, l'album se révèle finalement bon. Les mélodies brumeuses ainsi que la guitare au son maigrelet rend l'ensemble ambivalent, à la fois planant et angoissant, notamment dans les morceaux "Look…The Sun Is Rising", "Butterfly, How Long It Takes To Die" et "Always There, In Our Hearts". Hélas, certains morceaux m'ont l'air trop "abstraits" et semblent s'étirrer sans aucun but (surtout "You Lust", qui dure trop longtemps), d'où une note assez sévère.
  • Shadowlands (2013)

    Sortie : . Ambient, electronique et berlin school. 5 morceaux.

    Album de Klaus Schulze

    Klaus Schulze est toujours en forme malgré ses 40 ans de carrière musicale, et arrive encore à sortir de bons albums d'Ambient (sans égaler toutefois les chefs d'oeuvres que sont Mirage et X). Sur Shadowlands, il intègre avec brio des sonorités orientales ainsi que la voix de Lisa Gerrard (de Dead Can Dance) à sa musique. La piste éponyme, longue de 40 minutes, est captivante de bout en bout.
  • Écouter

    Unending Degradation (2013)

    Sortie : . 8 morceaux.

    Album de Krypts

    Encore un groupe de Death Old-School qui n'apporte rien de nouveau au genre, sauf que c'est tellement glauque et occulte qu'on leur pardonne facilement ce défaut
  • Écouter

    True Romance (2013)

    Sortie : . 25 morceaux.

    Album de Charli XCX

    Mais quel mouche a bien pu piquer Pitchfork pour qu'ils mettent 8,3/10 à cet album ? Il y a bien quelques bons morceaux sur cet album, notamment le tubesque "Nuclear Season" et "You're The One", mais le reste est horriblement putassier... Mention spéciale à "Cloud Aura", sur laquelle Brook Candy vient poser son flow sans âme.
  • Écouter

    In Film Sound (2013)

    Sortie : . Rock, rock alternatif et rock indépendant. 9 morceaux.

    Album de Shannon Wright

    Le genre de l'album qu'il ne faut pas faire écouter à quelqu'un qui vient de se faire larguer... L'ambiance de l'album est très tendue et électrique, notamment grâce à un jeu de guitare basé sur des séries d'accords lourds et lancinants, comme le montre très bien "Noise Parade" et "Mire". Les seuls morceaux dans lesquels la douleur semble s'apaiser sont "Who's Sorry Now ?" et "Bleed", dans lequel un piano fait son apparition.
  • Écouter

    Honeys (2013)

    Sortie : . Hardcore punk, punk et post-punk. 12 morceaux.

    Album de Pissed Jeans

  • Écouter

    Entrench (2013)

    Sortie : . Heavy metal et hardcore punk. 11 morceaux.

    Album de KEN mode

    Premier album du groupe que j'écoute. Un bon album de Sludge noisy qui sait alterner morceaux incisifs ("Your Heartwarming Story Makes Me Sick") avec des morceaux plus lents et instenses (souvent les meilleurs de l'album : "The Terror Pulse", "Daeodon"). Le groupe a également eu la bonne idée de placer en milieu et en fin d'album deux morceaux plus calmes ("Romeo Must Never Know" et "Monomyth"), qui offrent quelques moments de répit à l'auditeur.
  • Écouter

    I See Seaweed (2013)

    Sortie : . 8 morceaux.

    Album de The Drones

    Très impressionnant, ce groupe sait vraiment manier les ambivalences : à l'exception de "A Moat You Can Stand In" (qui reste excellente), chaque morceau crée un équilibre instable entre, d'un côte, une mélancolie portée un piano et des mélodies "pop" facilement mémorisables (parfois soutenue par la voix de la bassiste, comme sur "Nine Eyes"); et de l'autre, une amertume/colère portée par une guitare au son très rugueux, mais surtout grâce au chanteur Gareth Liddiard, dont le chant aussi bien se faire doux qu'agressif/amer. Cet équilibre se rond fréquemment lors aussi intense qu'elles sont courtes, comme si cette amertume n'arrivait jamais à exploser complètement.
  • Écouter

    Chelsea Light Moving (2013)

    Sortie : . 10 morceaux.

    Album de Chelsea Light Moving

    On retrouve dans ce groupe le guitariste Thurston Moore. Il ne faut donc pas s'attendre à de grandes surprises de la part de ce groupe: Chelsea Light Moving fait du Sonic Youth, période "Daydream Nation"/"Goo". Cela dit, les compos sont de qualités et savent alterner passages calmes et explosions avec guitares distordues au son bien crade ("Alighted" et "Empires Of Time". Et malgré quelques morceaux moyens/ennueux (les deux morceaux les plus courts ainsi que "Mohawk", un spoken-work de 7 minutes sur fond de violon assez vite chiant), l'album se révèle finalement sympathique.
  • Écouter

    U.M.A. (2013)

    Sortie : . 5 morceaux.

    Album de Progenie Terrestre Pura

    Une bonne découverte. Musicalement parlant, on a grosso-modo affaire à l'antithèse de Darkspace (tous les deux sont d'ailleurs chez Avant-Garde Music). Les deux groupes partagent le même intérêt pour l'espace, mais alors que Darkspace te donne l'impression d'y être perdu en train d'asphyxier, PTP (ou q[T]p) privilégie les ambiances futuristes et planantes, comme le comme le montre le magnifique artwork ( http://f0.bcbits.com/img/a0050187378_10.jpg ). La façon dont le chant est étouffé me fait un peu penser à Burzum; et la BàR est très bien programmée.
  • Écouter

    ...Like Clockwork (2013)

    Sortie : . Pop rock. 10 morceaux.

    Album de Queens of the Stone Age

    J'étais un poil suspicieux au moment de lancer la première écoute, à cause de toutes les critiques négatives qui pullulaient sur le net à la suite du leak. Mais finalement, l'album est pas mal. QOTSA a certes pris un virage plus pop et plus calme (aucun morceau de la trempe de "Sick, Sick, Sick" ou "No One Knows", et une prédominance de mid-tempos), mais ça n'empêche pas l'album d'avoir son lot de bonnes chansons, parmi lesquelles "Keep Your Eyes Peeled" (avec une basse et une guitare grondantes et presque menaçantes) , ainsi que les petites perles mélancoliques que sont "Fairweather Friends" et "I Appear Missing" . Je suis en revanche plus circonspect sur les tentatives de chant aigu de Josh Homme : si cela marche bien sur "Fairweather Friends", son utilisation dans la piste éponyme et dans "Smooth Sailing" rend ces morceaux assez kitsch et niais.
  • Écouter

    Sempiternal (2013)

    Sortie : . Metalcore et post-hardcore. 11 morceaux.

    Album de Bring Me the Horizon

  • Écouter

    Barry (2013)

    Sortie : . Noise et post-rock. 9 morceaux.

    Album de Marvin

    Pas vraiment convaincu par cet album. Le gros problème vient du synthé utilisé : omniprésent sur l'album, je trouve ses sonorités assez kitsch. De plus, certains morceaux s'étendent inutilement en longueur ("Jey Ferson"). Cela dit, certains morceaux sont très bons, comme "Tempo Fighting", judicieusement placé en ouverture de l'album, ainsi que "Giorgio Morricone".
  • Écouter

    Putrid Death Sorcery (2013)

    Sortie : . Death metal. 11 morceaux.

    Album de Necrowretch

    Cet album est blindé de bons riffs et de leads/soli cauchemardesques, et le chanteur hurle comme un possédé, dans un registre plus proche du Black Metal que du Death ; mais rien à faire, j'y accroche pas. Je n'accroche vraiment au Death Metal que lorsqu'il alterne passages/morceaux lents à l'atmosphère macabre et moments de pure boucherie, et dans cet album, il n'y a presque aucun passages lents. Mais si vous êtes un aficionado du Death Metal, cet album peut tout de même vous intéresser.
  • Écouter

    Super Collider (2013)

    Sortie : . Heavy metal et thrash. 11 morceaux.

    Album de Megadeth

    On dirait que Dave Mustaine a voulu revenir à la période "Cryptic Writings/Risk". Mais comme il a entretemps perdu toute son inspiration, il accouche de son album le plus impersonnel, une sorte de Hard Rock de stadium fadasse : aucun riffs et soli marquants, de refrains mauvais voire même ridicules (celui de "Burn!" ), des leads qui font penser à du Metalcore cliché... Le pire morceau reste tout de même "Kingmaker", où Dave Mustaine était tellement peu inspiré qu'il a repris les lignes de chant de "Children Of The Grave" de Black Sabbath, sans même les modifier...
  • Écouter

    Monomania (2013)

    Sortie : . Rock, rock indépendant et rock garage. 12 morceaux.

    Album de Deerhunter

    A mes yeux, "Halcyon Digest" souffrait d'irrégularités : il enchaînait pépites pop et morceaux ennuyeux. Ce défaut a été corrigé sur "Monomania", plus régulier. Mais ce que Deerhunter gagne en cohérence, il le perd en personnalité : le virage noisy n'est en soi pas une mauvaise idée, mais cela rend la musique du groupe plus commune. Il n'empêche que certains morceaux sont tout particulièrement excellent, notamment la piste éponyme et son final digne des meilleurs moments de Sonic Youth
  • Long Island (2013)

    Sortie : . 8 morceaux.

    Album de Endless Boogie

    Voilà un groupe qui mérite bien son nom : prenez le boogie des Rolling Stones et de Canned Heat, mélangez le à la répétitivité de Can, et vous obtenez Endless Boogie. Concrètement, chaque morceau, dont la durée avoisine voire dépasse les dix minutes, est basé sur un riff bluesy bien crade tenu et répété jusqu'à la fin dudit morceau, sur lequel se greffe des leads/soli hypnotique. Et ca marche : on ne peut que s'incliner devant le groove psychédélique et hypnotique que le groupe arrive à rendre captivant via de subtiles variations.
  • Écouter

    Floating Coffin (2013)

    Sortie : . Rock garage, rock et rock psychédélique. 11 morceaux.

    Album de Oh Sees

    Premier album du groupe que j'écoute. C'est sympathique, il y a de bons riffs et des chœurs féminins qui rendent l'ensemble un peu moite, et certains morceaux sont bons ("I Come From The Mountain" dans une veine Garage Punk, "Tunnel Time" et ses claviers envoûtants ). Mais le reste est finalement assez quelconque.
  • Écouter

    Earth Rocker (2013)

    Sortie : . Rock et hard rock. 11 morceaux.

    Album de Clutch

    Une disque fun, tout simplement. Chaque morceau a grosso modo la même formule : des riffs massifs, une batterie groovy, un chant grave et varié, et des refrains qui suintent la bonne humeur. Et pourtant, ce Stoner bluesy est difficilement résistible, tant chaque morceau se révèle tubesque et pousse cette formule à son meilleur.
  • Peste Noire (2013)

    Sortie : juin 2013. Black metal. 8 morceaux.

    Album de Peste Noire

    Après plusieurs écoutes, j'ai l'impression que cette album est une synthèse (voulue ou non) des différents albums du groupe. On retrouve ainsi les passages acoustiques de "La Sanie des Siècles", l'aspect médiéval et les textes nationalistes de "Ballade cuntre lo Anemi francor", et le côte bas de plafond de "L'ordure à l'état pur" : cela passe notamment par certaines paroles volontairement grotesques (lisez celles de "La Blonde", morceau dans lequel Famine nous raconte son amour pour les blondes... les bières blondes), ainsi qu'un chant et des morceaux qui, à l'instar de l'album sus-cité, quitte le Black Metal pour s'avanturer dans le Punk/la Oi, voire même le Rap (pour le chant) dans "Niquez vos villes". Et si cet album n'est pas aussi déconcertant que son prédécesseur, il n'en reste pas moins excellent.
  • 1
  • 2