👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

La bédéthèque parfaite

Meilleures BD alternatives, indépendantes ou classiques à posséder dans sa bibliothèque.

Liste de

102 BDs

créee il y a plus de 3 ans

 · 

modifiée il y a plus de 2 ans

Black Hole, intégrale
7.7

Black Hole, intégrale (2006)

Sortie : 8 novembre 2006 (France).

BD de Charles Burns

Florasp a mis 9/10.

Résumé : C'était comme une horrible partie de chat... On finit par découvrir qu'il s'agissait d'une nouvelle maladie qui n'affectait que les adolescents. On la surnomma la « peste ado » et « la crève ». Les symptômes en étaient aussi variés qu'imprévisibles... Certains s'en tiraient à bon compte - quelques bosses ou une vilaine éruption cutanée - d'autres devenaient des monstres ou il leur poussait de nouveaux membres... mais quels que fussent les symptômes, une fois touché, on était « le chat » pour toujours.

Toxic, tome 1
7.3

Toxic, tome 1 (2010)

X'ed Out

Sortie : 22 octobre 2010 (France).

BD de Charles Burns

Florasp a mis 7/10.

Résumé : La pénombre. Une houpette apparaît. Un jeune homme dans son lit, un pansement sur la tempe. Doug se léve suit son chat noir, Inky - pourtant mort depuis des années - et se laisse entraîner de l'autre côté du miroir. Que s'est-il passé? Une soirée punk, un concert, William Burroughs, une jeune femme nommée Sarah, des polaroïds, un amant jaloux... À grand renfort d'ellipses, Charles Burns fait voler en éclats nos repères spacio-temporels, multiplie les allers-retours entre rêve et réalité, nous place un foulard sur les yeux, nous fait tourner sur nous-mêmes et nous laisse seul dans un pays inconnu, juste après le déluge. Burns construit son récit à la manière des collages de William Burroughs, technique consistant a assembler des portions de texte au hasard à l'origine du Festin Nu et qu'il a également appliquée à son travail de peinture et de photographie. L'attrait des personnages pour l'écrivain de la Beat Generation et le photographe-performer Lucas Samaras viennent renforcer l'impression d'éclatement introduite par le d?coupage des planches et les nombreux flashbacks. Inspiré par des influences aussi diverses que Hergé ou Burroughs, Toxic est un rêve sombre et fascinant.?

Big Baby
7.4

Big Baby (2003)

Sortie : 1 mars 2003 (France).

BD de Charles Burns

Florasp l'a mis en envie.

Résumé : Big Baby est un superbe recueil d ’histoires morbides mettant en scène un garçon dont la vision de la réalité est altérée par de nombreux comics et films d’ horreur. Cependant, dans l ’univers de Burns, auteur culte s ’il en est, il n ’est nul besoin d ’imaginer pour voir l ’intrusion d ’un fantastique, à la fois moderne et ancré dans une Amérique rurale, à la croisée des contes de la crypte et d ’un imaginaire à la David Lynch.

Calavera - Toxic, tome 3
7.7

Calavera - Toxic, tome 3 (2014)

Sugar Skull

Sortie : 16 octobre 2014 (France).

BD de Charles Burns

Florasp a mis 7/10.

Résumé : Doug a grandi pour devenir un jeune homme enrobé et mal dans sa peau. Habité par les regrets et les fantômes de son passé, il est toujours à la recherche de Sarah, son amour d'adolescent.

El Borbah
7.4

El Borbah (2008)

Sortie : 2008 (France).

BD de Charles Burns

Florasp l'a mis en envie.

Résumé : Avec El Borbah, l'homme plus dur que l'acier, Charles Burns invente le détective le plus improbable d'un genre pourtant riche en personnalités dysfonctionnelles. Son colosse mal embouché arbore le masque et le maillot d'un catcheur mexicain, pour mieux plonger dans les bas-fonds d'une Philadelphie qui n'a rien à envier au Chicago de Dick Tracy, livrée qu'elle est au crime, à la corruption et aux pires coiffeurs du monde.

Vortex
7

Vortex (2016)

Sortie : 4 novembre 2016 (France).

BD de Charles Burns

Florasp a mis 7/10.

Résumé : Pendant les six années nécessaires à la composition de la trilogie Toxic, Charles Burns développe un incroyable univers de ses trois ouvrages. Planches inédites, couvertures fictives de comics, photographies, pages de mangas imaginaires, ou encore l'invention d'un alphabet insolite viennent accentuer les reliefs de cette histoire sans précédent. Rassemblés en une édition, ces travaux sont autant de clins d'oeil et de références croisées tout au long du parcours de Doug - personnage principal de la trilogie - et qui sont ici donnés à voir dans leur globalité. Last look multiplie ainsi les allers-retours avec Toxic, La Ruche et Calavera, entrelaçant les fines frontières entre l'oeuvre finale et son élaboration. Bien plus qu'un simple renvoi à la genèse d'une histoire, Last look s'envisage comme un prolongement fantasmagorique qui étend la cartographie du monde irréel dans lequel évolue les personnages de la trilogie. Véritable exploration graphique, les illustrations présentées mélangent anglais et langue inventée, renforçant le sentiment d'une excursion dans un pays inconnu. Avec habilité et finesse, Charles Burns nous transporte dans son univers et nous amène à rêver que l'histoire continue après avoir tourner la dernière page.

Fleur de Peau
7.4

Fleur de Peau (2005)

Skin Deep

Sortie : 22 mars 2005 (France).

BD de Charles Burns

Florasp l'a mis en envie.

Résumé : Vertigineuse plongée dans la chair d'une Amérique plus proche de l'Enfer que du Purgatoire, FLEUR DE PEAU regroupe trois des plus envoûtantes histoires dessinées par Charles Burns. Explorant des territoires apocalyptiques où les corps mutilés se font l'écho physique des âmes malades, il décrit avec une implacable précision ces terreurs ancestrales et ces désirs inavouables qui, tapis au plus profond de nos entrailles, n'attendent pour ressurgir qu’un signe d'épouvante.

Love Nest
6.6

Love Nest (2016)

Sortie : 3 novembre 2016 (France).

BD de Charles Burns

Florasp a mis 7/10.

Résumé : L'auteur s'inspire de l'imagerie et de l'esthétique édulcorée des comics des années 1960 pour associer ces représentations romantiques à son univers mystérieux et organique. Il ajoute aux images en noir et blanc une dimension théâtrale : mises en vis à vis, elles semblent se répondre l'une à l'autre et suscitent une narration implicite.

David Boring
7.6

David Boring (2004)

Sortie : octobre 2004 (France).

BD de Daniel Clowes

Résumé : Daniel Clowes n'en finit pas d'explorer les tourments intérieurs de ses personnages. Leur incertitude et leur désarroi les arrêtent toujours au seuil de la vie adulte. David Boring, étrange jeune homme oscillant entre la quête de l'idéal féminin et le refuge dans un monde de fantasmes, n'échappe pas à la règle. Avec son trait d'une froide élégance, ce récit lancinant dont le réalisme est piqueté de subtiles touches de fantastique emprisonne le lecteur dans les méandres de la psychologie du héros.

Comme un gant de velours pris dans la fonte
7.6

Comme un gant de velours pris dans la fonte (1999)

Sortie : janvier 1999 (France).

BD de Daniel Clowes

Résumé : Clay pense reconnaître sa femme, disparue quelques temps auparavant, dans un snuff movie. Il part à la recherche des producteurs du film.

Ghost World
7.3

Ghost World (1993)

Sortie : 7 septembre 1993 (France).

BD de Daniel Clowes

Résumé : Ghost World, monde fantôme dans lequel vivent Enid et Rebecca, deux amies qui posent un regard impitoyable et sarcastique sur la société.

Patience
7.8

Patience (2016)

Sortie : 13 octobre 2016 (France).

BD de Daniel Clowes

Florasp a mis 8/10.

Résumé : Jack et Patience file le parfait amour, malgré quelques problèmes d'argent ils forment un couple harmonieux et comblé par l'arrivé futur de leur premier enfant. Un jour, ce bonheur vole en éclats. Jack rentre du travail et découvre qu'un étranger lui a arraché son fragile équilibre familiale. Pour empêcher l'irréparable, Jack fera tout ce qui est en son pouvoir même si pour cela il doit courber l'espace et le temps. Daniel Clowes signe ici l'une des oeuvres les plus abouties et des plus accessibles de sa carrière. Avec subtilité, il joue avec les codes de la science-fiction pour mieux exprimer les sentiments complexes de ces protagonistes. Fluide et addictive, la lecture de Patience transporte le lecteur dans un tourbillon d'émotions jusqu'au dénouement final, proche du «happy end». Avec une virtuosité incomparable, l'auteur utilise la fiction et les voyages temporels pour mieux aborder des problématiques multiples: la construction de l'identité, la part du secret dans le couple, le deuil, la vengeance et bien sur l'amour. Sorte de Retour vers le futur pour adulte, Patience mélange rêves d'enfances et questionnement matures dans un enchevêtrement de rebondissements et une intrigue à couper le souffle.

Eightball [Edition 2018]
7.2

Eightball [Edition 2018] (2018)

Eightball

Sortie : 15 février 2018 (France).

BD de Daniel Clowes

Résumé : En 1989 le jeune Daniel Clowes crache sa frustration au visage de l'Amérique conformiste en une série de krazy komics, publiés dans les pages de son magazine Eightball entre les épisodes de Comme un gant de velours pris dans la fonte ou Ghost World. La trentaine de courtes histoires rassemblées ici témoigne de la versatilité d'un artiste qui passe de la satire sociale à la blague de potache, de l'anecdote absurde à l'étude psychologique, en s'offrant, au passage, le luxe de détourner l'imagerie et les codes des comics. La satire est réjouissante, renversant pêle-mêle intellectuels et sportifs, artistes et prolos, chrétiens et satanistes, hippies et puritains. L'auteur place cette anthologie sous la protection dérisoire d'une icône des années 1950, la Magic 8 Ball , gadget créé par Mattel en 1946, et invite le lecteur à une orgie de mépris, de vengeance, d'abattement, de désespoir et de perversion sexuelle.

Mister Wonderful
7.2

Mister Wonderful (2011)

Sortie : 20 mai 2011 (France).

BD de Daniel Clowes

Résumé : Avec ce livre construit autour de saynètes parues chaque semaine dans le New York Times, Daniel Clowes donne naissance à un nouvel anti-héros : Marshall, célibataire introspectif et grisonnant, s'apitoie sur son sort et sur celui de l'humanité toute entière qui part à vau-l'eau. Il attend Nathalie, avec qui un couple d'amis bienveillants lui ont arrangé un rendez-vous et dont il est presque certain qu'elle ne viendra pas. Les minutes passent, Marshall est de plus en plus déprimé, de plus en plus saoul et de plus en plus obsessionnel. Nathalie finira par arriver et Marshall achèvera de se torturer afin de ne pas passer à côté de «l'être humain le plus génial ayant jamais existé», la compagne idéale de ses petits-déjeuners dominicaux fantasmés. Savant mélange d'humour, de tragédie et de romantisme, Mister Wonderful met en scène l'attachement profond de Clowes pour ces personnages esquintés par la vie mais jamais complètement irrécupérables.

Le Rayon de la mort
7.4

Le Rayon de la mort (2010)

The Death-Ray

Sortie : 25 mars 2010 (France).

BD de Daniel Clowes

Résumé : Le Rayon de la mort raconte l'histoire d'Andy, un garçon solitaire, sans famille ni copains, un tantinet misanthrope. Accablé par la médiocrité mêlée d’arrogance de ses contemporains et hanté par un terrible désir de vengeance, il se rêve une destinée exceptionnelle. Las d’une adolescence qui s’éternise, indifférent au monde qui l’entoure, il passe le plus clair de son temps avec Louie, son meilleur – et unique – ami. Tous deux coulent une jeunesse mélancolique dans une banlieue ordinaire, jusqu’au jour où Louie entraîne Andy dans ses frasques, l’initiant au Punk Rock et… aux cigarettes.

Caricature
7.4

Caricature (2000)

Sortie : septembre 2000 (France).

BD de Daniel Clowes

Résumé : Neuf histoires, autant de personnages pathétiques et névrosées, réflexes d'une société au bout du rouleau. Drôle et mordent, une des meilleures œuvres de Clowes.

Lucille
7.7

Lucille (2006)

Sortie : 26 janvier 2006 (France).

BD de Ludovic Debeurme

Florasp a mis 8/10.

Résumé : Page après page, Ludovic Debeurme nous invite à suivre au quotidien Lucille et Arthur, deux adolescents pour qui la vie n'est ni facile, ni douce. C'est avec justesse, émotion et pudeur qu'il va faire de nous des témoins, jamais des voyeurs, de ces deux vies chahutées. À travers ce récit âpre, rigoureux et sans concession, Ludovic Debeurme ne joue pas le jeu du pathos ou du désespoir, au contraire il sait avec grand talent mettre en lumière la subtilité des sentiments de ses personnages, faire surgir l'énergie, la tendresse et l'amour qui pourront permettre à ces deux êtres en perdition de renaître. En laissant au lecteur le temps d'appréhender ces personnages, en s'attachant à toutes les complexités de leur deux personnalités, Ludocvic Debeurme réussit à nous amener à un troublant sentiment de proximité avec ceux-ci.

Renée
7.2

Renée (2011)

Sortie : janvier 2011 (France).

BD de Ludovic Debeurme

Florasp a mis 8/10.

Le Grand Autre
7.4

Le Grand Autre (2007)

Sortie : 30 novembre 2007 (France).

BD de Ludovic Debeurme

Florasp a mis 10/10.

Résumé : Louis, adolescent mal à l'aise aux yeux dirigés vers l'intérieur, ne ressemble pas aux autres. Il lutte consciencieusement pour ne pas laisser son corps en proie au mal extérieur. Ses phobies alimentaires et sa hantise des microbes développent en lui un dégoût de l'autre et de lui-même. Parmi ces corps étrangers, apparaît un visage plus sain que les autres, celui de Celia, gothique et douce à la fois. Ludovic Debeurme met le doigt là où ça colle ; il faut se laver les mains après. Son univers dérangeant, qui rappelle parfois celui de Jérôme Bosch, a la particularité de mêler crudité et poésie. Son dessin, sublime et minutieux, proche de la gravure, donne à l'ensemble un aspect intemporel, faisant de son personnage l'emblème universel de la mélancolie.Repères : Le nouvel album de l'indispensable auteur de Lucille (prix Goscinny 2006), Mes ailes d'homme, Céfalus et Ludologie !

Epiphania, tome 1
7.5

Epiphania, tome 1 (2017)

Sortie : 13 septembre 2017.

BD de Ludovic Debeurme

Florasp a mis 7/10.

Résumé : Après un tsunami gigantesque sur la planète, des demies sphères éclosent dans la terre. A l'intérieur, il y a des fœtus en gestation qui sont à la fois des hommes et des bêtes. Ces Mixbodies étant des millions, la cohabitation avec les humains se met en place de façon très anarchique.

Epiphania, tome 2
7.3

Epiphania, tome 2 (2018)

Sortie : 30 mai 2018.

BD de Ludovic Debeurme

Résumé : Sentant instinctivement qu'il est programmé pour nuire à l'espèce humaine, Kodji choisit de quitter son père adoptif, David, pour le protéger. Il s'engage au côté des Epiphanians pour rejoindre le cratère d'une météorite tombée lors d'un cataclysme. L'occasion de lever une partie du voile sur le mystère de leur origine.

Un père vertueux
7.5

Un père vertueux (2015)

Sortie : 5 novembre 2015.

BD de Ludovic Debeurme

Florasp a mis 8/10.

Résumé : Fraîchement installés dans un petit village, trois enfants, Bird, Twombly et Horn, vivent avec leur père, un homme autoritaire qui subsiste en effectuant de mystérieuses livraisons. À l’école, les adolescents se confrontent aux autres et expérimentent peu à peu leur sexualité, à la grande déception de leur impitoyable géniteur qui décide de leur administrer une terrible punition. Mutilée et tourmentée, la fratrie évolue tant bien que mal, jusqu’au jour où le patriarche trouve le salut dans la religion...

Trois Fils
7.1

Trois Fils (2013)

Sortie : 17 octobre 2013 (France).

BD de Ludovic Debeurme

Florasp a mis 7/10.

Résumé : Des enfants attachent leur père par les bras à un rocher. Des années plus tard, un inconnu le libère. Il décide de se venger de sa progéniture.

Mes ailes d'homme
8.1

Mes ailes d'homme (2003)

Sortie : 2003 (France).

BD de Ludovic Debeurme

Céfalus
7.7

Céfalus (2002)

Sortie : octobre 2002 (France).

BD de Ludovic Debeurme

Résumé : C'est n'importe qui, un homme, un anonyme. Il n'y a plus que le vide autour de lui. Alors il s'y précipite. Mais alors qu'il pense rencontrer la mort en touchant le sol, il entame un long voyage qui tient autant du rêve que du rite initiatique. Pinocchio, un ange, des monstres de foire et un chirurgien maléfique seront les grands prêtres de cette cérémonie, qui le verra muter, déchoir et renoncer à tout. C'est peut-être en enfer qu'il s'est égaré, ou dans les pires recoins de son âme... Il sait qu'il doit s'évader, et qu'il lui faudra pour cela consentir à de nouveaux sacrifices. Brûler pour renaître, mourir pour se réveiller, et s'oublier soi-même pour changer de peau. Comme les reptiles en chaque début de saison, ou comme les humains lorsqu'ils finissent par grandir... Écrit et réalisé dans l'urgence, Céfalus est un long poème mélancolique, qui mêle la violence des contes anciens au grotesque de la Comedia dell'Arte. Multipliant les registres pour composer la plus folle des partitions, Ludovic Debeurme, dont c'est le premier livre de bande dessinée, mixe avec une incroyable virtuosité couplets obscènes et ballades romantiques, ritournelles enfantines et incantations macabres, pour composer le plus poignant des chants d'espoir... et nous apprendre qu'un nouvel auteur vient d'apparaître.

Arsène Schrauwen
7.2

Arsène Schrauwen (2015)

Sortie : 13 octobre 2015 (France).

BD de Olivier Schrauwen

Florasp a mis 7/10.

Résumé : Tirée de faits réels, cette biographie surréaliste met en scène Arsène Schrauwen, grand-père de l'auteur. En 1947, celui-ci embarque à bord d'un paquebot, vers une mystérieuse colonie, à la demande de son cousin Roger avec qui il a imaginé de fonder Freedom town, cité utopique dans un monde sauvage. Roger, victime de démence, est interné, obligeant Arsène à partir seul et à affronter des dangers.

Mon fiston
7.3

Mon fiston (2006)

Sortie : 7 août 2006 (France).

BD de Olivier Schrauwen

Florasp a mis 6/10.

Résumé : Le père et son "fiston" visitent la Belgique. Des musées de Bruges au zoo d'Anvers, leur existence oisive semble toujours prête à virer au cauchemar. Dans un style graphique emprunté aux maîtres américains du début du XXe siècle, Olivier Schrauwen propose une série d'histoires résolument décalées, où affleure l'héritage du surréalisme belge. Devant ces pages au ton original, on est partagé entre l'hilarité, le malaise et l'effroi. Biographie de l'auteur

Le Miroir de Mowgli
7.6

Le Miroir de Mowgli (2011)

Sortie : 29 avril 2011 (France).

BD de Olivier Schrauwen

Résumé : Mowgli, l'homme, rencontre dans la jungle un orang-outan. Il se trouve confronté à un animal dont les manières et le comportement ne sont peut-être pas si éloignés des siens. Ce bel album muet en trois couleurs questionne l'évolution et le rapport homme/animal.

Vies parallèles
7.9

Vies parallèles (2018)

Vies Parallèles

Sortie : 7 février 2018 (France).

BD de Olivier Schrauwen

Florasp a mis 8/10.

Résumé : En six histoires complètement déjantées, Olivier Schrauwen s'invente d'autres existences, fortement teintées de science-fiction. Un imaginaire surréel et un humour à froid qui ne ressemblent à aucun autre.