Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

La genèse des noms de groupe

Avatar PiotrAakoun Liste de

61 albums

par PiotrAakoun
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Écouter

    Bob Dylan (1962)

    Sortie : . Folk. 13 morceaux.

    Album de Bob Dylan

    L’origine de son pseudonyme fut longtemps considérée comme une référence au poète gallois Dylan Thomas, que Robert Zimmerman connaissait, mais il s’agirait en réalité, selon l'intéressé, de la déformation de son deuxième prénom Allen.

    Au Chicago Daily News qui l'interrogeait en 1965 sur l'influence de Dylan Thomas sur le choix de son nom, il rétorquait : « Non, bon Dieu non. J'ai pris Dylan parce que j'ai un oncle qui s'appelle Dillion. J'ai modifié l'orthographe mais seulement parce que ça faisait mieux. J'ai lu des textes de Dylan Thomas et ça ne ressemble pas aux miens ».
  • Écouter

    Please Please Me (1963)

    Sortie : . Rock, rock 'n' roll et beat. 14 morceaux.

    Album de The Beatles

    Un ami peintre de John Lennon, Stuart Sutcliffe, rejoint le groupe en janvier 1960, il suggère d'adopter le nom de « Beatals », en hommage au groupe accompagnant le rocker Buddy Holly, The Crickets (« les criquets »), ainsi qu'au film L'Équipée sauvage avec Marlon Brando, où il est question d'un gang du nom de « Beetles » (« scarabées »). Ils utilisent ce nom jusqu'en mai, où ils adoptent celui de « Silver Beetles ». Début juillet, ils deviennent les « Silver Beatles ». En août 1960, ils adoptent définitivement le mot-valise « Beatles », formé à partir de beat (« rythme ») et beetle (« scarabée »), avant d'honorer leur premier contrat dans un club de Hambourg.
  • Écouter

    The Rolling Stones (1964)

    Sortie : . Rock garage, rock, pop rock et blues rock. 12 morceaux.

    Album de The Rolling Stones

    Le nom du groupe vient d'une chanson de Muddy Waters, Rollin' Stone, choisie par Brian Jones. Le blues a toujours été la source d'inspiration principale des Stones, qui ont été l'un des principaux acteurs du retour de cette musique sur le devant de la scène, à travers le British Blues Boom. Les premiers enregistrements des Rolling Stones sont des reprises de blues et de rhythm and blues américains.
  • Écouter

    The Animals (1964)

    Sortie : septembre 1964. Rock, blues rock et r'n'b. 12 morceaux.

    Album de The Animals

    Leur sauvagerie sur scène, où se dégage notamment la voix âpre et puissante de Eric Burdon leur vaut rapidement le sobriquet de The Animals, qui devient leur nom officiel à partir de 1963.

    Une autre version serait qu'Eric Burdon aurait choisi son nom en s'inspirant d'un gangster de Newcastle, surnommé "Animal".
  • Écouter

    Kinks (1964)

    Sortie : . Rock, rock 'n' roll et rock garage. 14 morceaux.

    Album de The Kinks

    Plusieurs versions de l'origine de leur nom existent.

    Selon Jon Savage, « il leur fallait un truc, un moyen d'attirer l'attention. Et c'était ça, la Kinkiness [« kinkicité »], quelque chose de neuf, polisson mais à la limite de l'acceptable. En adoptant ce nom à ce moment-là, ils suivaient un rituel pop éprouvé par le temps : la célébrité par l'outrage ».

    Le manager Robert Wace rapporte sa version des faits : « J'avais un ami […] qui trouvait le groupe assez drôle. Si je me souviens bien, il a suggéré ce nom comme ça, comme un bon moyen de se faire de la publicité. […] Quand nous avons proposé ce nom [aux membres du groupe], ils ont été […] absolument horrifiés. Ils s'écriaient : "On ne va pas se faire appeler les pervers !" ».

    Selon Ray Davies, le nom est en réalité une idée de Larry Page, en référence à leur habillement « farfelu ». Il affirme ne jamais avoir vraiment apprécié ce nom.
  • Écouter

    The Bee Gees Sing and Play 14 Barry Gibb Songs (1965)

    Sortie : 1965. Vocale et pop. 14 morceaux.

    Album de Bee Gees

    Les initiales « B.G. » proviendraient de différents noms : Barbara Gibb (leur mère) ; Barry Gibb ; Brothers Gibb (« frères Gibb ») ; Bill Goode, un disc-jockey, un organisateur de courses automobiles.
  • Écouter

    Freak Out! (1966)

    Sortie : . Rock expérimental, parodie, rock psychédélique et musique concrète. 14 morceaux.

    Album de The Mothers of Invention

    Frank Zappa baptise son groupe The Mothers, diminutif de Motherfuckers, ce qui ne plaît évidemment pas à la maison de disques. Le groupe prend alors le nom de The Mothers of Invention.
  • Écouter

    Jefferson Airplane Takes Off (1966)

    Sortie : . Rock, rock folk et rock psychédélique. 11 morceaux.

    Album de Jefferson Airplane

    D'après le livret qui accompagne leur troisième album, le groupe a pris pour nom celui d'un appareil volant de conception américaine.

    Selon Jorma Kaukonen, membre du groupe, le nom a été inventé par l'un de ses amis, Steve Talbot, lorsqu'il était à Berkeley, en référence au pionnier du blues Blind Lemon Jefferson.

    En argot anglais, l'expression « Jefferson airplane » désigne l'utilisation d'une allumette usagée pour tenir un joint de marijuana lorsqu'il est devenu trop court, afin de ne pas se brûler les doigts. Une légende urbaine prétend que c'est l'origine du nom du groupe.
  • From Nowhere (1966)

    Sortie : août 1966. Pop, rock, rock garage et pop rock. 12 morceaux.

    Album de The Troggs

    Le nom du groupe est une abréviation de The Troglodytes.
  • Écouter

    The Doors (1967)

    Sortie : . Rock psychédélique, blues rock et acid rock. 11 morceaux.

    Album de The Doors

    Sur une proposition de Jim Morrison, ils choisirent de s'appeler The Doors. Ce nom renvoie à un livre d'Aldous Huxley, The Doors of Perception, où l'auteur narre son expérience des drogues, titre lui-même inspiré d'un vers du recueil de poèmes Le Mariage du Ciel et de l'Enfer, de William Blake : « si les portes de la perception étaient purifiées, toute chose apparaîtrait à l'homme telle qu'elle est : infinie. »
  • Écouter

    The Piper at the Gates of Dawn (1967)

    Sortie : . Rock et rock psychédélique. 11 morceaux.

    Album de Pink Floyd

    Un des noms originaux du groupe, Tea Set, est abandonné après que le groupe se soit trouvé à l'affiche avec un autre groupe du même nom. Barrett propose sur le coup un nouveau nom, The Pink Floyd Sound, une référence à deux musiciens de blues, Pink Anderson et Floyd Councila.

    Contrairement à une idée reçue française persistante, Pink Floyd ne signifie donc pas « flamant rose », « flamant » se traduisant en anglais par « flamingo ». Il exprime plutôt et rappelle l'importance du blues et du rhythm and blues américains pour la scène rock anglaise des années 1960. De fait, le son si particulier du premier quatuor s'est forgé lors des longues improvisations de standards de blues que le groupe jouait sur scène. Le Sound et le The seront d'ailleurs assez vite abandonnés.
  • Écouter

    Led Zeppelin (1969)

    Sortie : . Hard rock et blues rock. 9 morceaux.

    Album de Led Zeppelin

    Le terme lead balloon (ballon en plomb) est souvent utilisé pour décrire une idée mal conçue, ou dont l'échec est à la fois prévisible et inévitable. Le nom surgit lorsque Jimmy Page se souvient d'une anecdote datant de 1966 et de l'enregistrement du single de Jeff Beck, "Beck's Bolero". Le titre est mis en boîte avec John Paul Jones, musicien de studio comme Page, à la basse, Nicky Hopkins aux claviers et Keith Moon à la batterie. Page, qui veut former son groupe pour sortir de l'ombre, propose à ces musiciens de le monter avec lui. Moon, qui n'a aucune intention de quitter les Who lui explique que son projet va s'écraser au sol comme un Zeppelin de plomb (lead zeppelin). Deux ans plus tard, au moment où est choisi ce nom, le « a » de Lead est retiré (le manager Peter Grant revendiquant la paternité de cette modification) pour une question de prononciation aux États-Unis, lead y ayant notamment une connotation négative (chargé, drogué, défoncé).
  • Écouter

    Pretties for You (1969)

    Sortie : juin 1969. Rock psychédélique, acid rock et rock garage. 13 morceaux.

    Album de Alice Cooper

    Une légende raconte qu'étant jeune, Vincent Furnier se serait rendu à une séance de spiritisme au cours de laquelle on lui aurait dit qu'il était la réincarnation d'une sorcière du XVIIe siècle portant le nom d'Alice Cooper. Cette légende est, par la suite, démentie par Cooper lui-même dans plusieurs interviews, admettant qu'il s'agissait d'un coup publicitaire.

    Le nom, qu'il a choisi lui-même, lui évoque l'image d'une « charmante petite fille cachant une hachette derrière son dos ». En 1968, les jeunes garçons apprennent que Todd Rundgren a lui aussi un groupe qui s'appelle The Nazz et prennent alors pour nom Alice Cooper par provocation, puisque tous les membres sont de sexe masculin. Par la suite, Vincent Furnier prend ce pseudonyme pour lui-même et arrive même sur scène en robe.
  • Psychedelic Underground (1969)

    Sortie : 1969. Krautrock, expérimental et rock psychédélique. 6 morceaux.

    Album de Amon Düül

    Le nom provient d'Amon, dieu du Soleil dans l'Égypte antique et de Düül, dieu de la musique dans la mythologie turque.
  • Écouter

    ZZ Top’s First Album (1971)

    Sortie : . Rock, texas blues, blues rock et blues. 10 morceaux.

    Album de ZZ Top

    L'origine légendaire de leur nom reste relativement obscure. Certains affirment qu'il s'agit du nom du papier à cigarette utilisé à l'époque par les membres du groupe. Pour d'autres, le groupe aurait pris ce nom pour que leurs albums soient toujours les derniers dans les bacs à disques (vinyles à l'époque) de tous les disquaires (le classement dans ces bacs étant le plus souvent alphabétique). Une rumeur persiste par ailleurs quant au fait qu'il s’agirait tout simplement d'une faute de frappe, le groupe devant s'appeler initialement « 22 top » et non « zz top ». Le nom peut aussi provenir de l'artiste de blues Z. Z. Hill ; hill signifiant « colline » d'où « top of the hill » (sommet de la colline) = ZZ Top.

    Billy Gibbons explique dans le livre consacré au groupe Rock + Roll Gearhead que le nom est choisi en hommage au maître du blues B.B. King. Ils auraient d'abord choisi de s'appeler « ZZ King » mais cela ressemblait encore trop à l'original et considérant que ce « King » était au « Top », ils auraient ainsi opté pour ZZ Top.

    Dernièrement, le groupe a cependant déclaré dans le magazine français Guitare Extrême que leur nom vient de la bière Corona Light, le L de Light ressemblant à un Z. Ils en auraient donc retourné deux pour obtenir le célèbre double Z. Ces diverses explications ne font qu'ajouter à la confusion mais connaissant l'humour des trois membres du groupe, cette profusion d'explications peut aussi être vue comme une sorte de plaisanterie récurrente de leur part.
  • Santa Dog (EP) (1972)

    Sortie : . 4 morceaux.

    EP de The Residents

    En 1971 le groupe envoie une bande à Hal Halverstadt, de la Warner, mais celui-ci, guère impressionné, les rejette, tout en reconnaissant leur originalité. Aucun nom n'ayant été communiqué avec l'enregistrement, la note indiquant son rejet fut simplement adressée aux « Residents » de l'immeuble mentionné comme adresse de retour, un nom qu'adopte le groupe.
  • Écouter

    Ring Ring (1973)

    Sortie : . Pop, rock et vocale. 12 morceaux.

    Album de ABBA

    Le groupe est originellement composé d'Agnetha Fältskog, Anni-Frid Lyngstad, dite « Frida », Benny Andersson et Björn Ulvaeus. Les initiales des quatre prénoms formant l'acronyme et palindrome ABBA, ce n'est qu'en 1976 que le désormais célèbre ambigramme, avec un B inversé, sera utilisé comme logo.
  • Écouter

    (pronounced ’lĕh‐’nérd ’skin‐’nérd) (1973)

    Sortie : 1973. Rock sudiste. 8 morceaux.

    Album de Lynyrd Skynyrd

    Alors qu'Allen Collins étudie à la Forest High School, Ronnie, Gary Rossington et Bob Burns sont scolarisés à la Robert E. Lee High School. Dans les deux lycées, les codes vestimentaires sont extrêmement sévères, les cheveux dépassant sur les oreilles et le col sont interdits, et les chemises doivent être rentrées dans le pantalon. Pour essayer de détourner ces codes, et notamment en ce qui concerne la longueur des cheveux, Allen, Gary et Ronnie s'enduisent les cheveux de vaseline pour essayer de les lisser.

    Mais dans le lycée de Ronnie et Gary sévit un professeur d'éducation physique du nom de Leonard Skinner et ce dernier est particulièrement intransigeant sur la longueur des cheveux. Chaque fois qu'un élève se fait prendre, il est envoyé chez le principal, ce qui est souvent le cas de Gary. Après avoir visité une vingtaine de fois le bureau du principal et reçu une mise à pied de deux semaines, Gary quitte définitivement le lycée.

    Quelques jours plus tard, alors que le groupe donne un concert au Forest Inn, un endroit mythique de Jacksonville dans les années 1960-1970, Ronnie, en se moquant de Gary, propose au public d'applaudir s'il souhaite que le groupe change son nom en Leonard Skinner. Dans le public, une majorité de spectateurs connaît le coach et sa réputation, donc une salve d'applaudissements retentit et c'est donc à partir de ce jour-là que One Percent devient Leonard Skinner, puis pour éviter des ennuis judiciaires, Lynard Skynard et enfin Lynyrd Skynyrd.
  • Écouter

    High Voltage (1975)

    Sortie : . Rock et hard rock. 8 morceaux.

    Album de AC/DC

    Après avoir vu le sigle « AC/DC » sur un aspirateur ou une machine à coudre, la sœur de Malcolm et Angus a l'idée d'adopter ce sigle comme nom de groupe. AC/DC est le sigle pour alternating current/direct current, soit, en français, « courant alternatif/courant continu ». Les frères Young ont estimé que ce nom symboliserait l'énergie brute du groupe. AC/DC se prononce une lettre à la fois, hormis en Australie où le groupe se fait appeler « Acca Dacca ».
  • Écouter

    Ramones (1976)

    Sortie : . Rock, punk et rock 'n' roll. 14 morceaux.

    Album de Ramones

    Au moment de baptiser le groupe, Dee Dee propose The Ramones, en référence à Paul Ramon, pseudonyme utilisé par Paul McCartney à ses débuts, à l'époque des Silver Beetles. D'autres sources affirment qu'il s'agit d'une référence au producteur Phil Ramone. Le groupe affiche son unité en partageant un code vestimentaire strict et en remplaçant les noms de famille de ses membres par Ramone. Dans le même esprit, toutes les chansons de leur premier album, sorti en 1976, seront signées « Ramones ».
  • Écouter

    Never Mind the Bollocks Here’s the Sex Pistols (1977)

    Sortie : octobre 1977. Rock et punk. 12 morceaux.

    Album de Sex Pistols

    Ils sont nés de la formation de The Strand, groupe né en 1972 et faisant référence à une chanson de Roxy Music (ils se sont également appelés pendant un moment The Swankers).

    McLaren suggère en 1975 de changer de nom et le groupe après une longue réflexion choisit alors les Sex Pistols ... ce serait Steve Jones qui a trouvé le nom du groupe et non McLaren comme il le prétendra plus tard ... "Sex" était le nom de la nouvelle boutique de McLaren et de sa femme Viviane Westwood. McLaren "voulais créer un groupe qui ait l'air mauvais et dangereux et le pistolet était le symbole parfait pour ça".
  • Écouter

    The Clash (1977)

    Sortie : . Rock et punk. 14 morceaux.

    Album de The Clash

    «La jeunesse, après tout, n'est pas une condition permanente et un clash de générations n'est pas aussi dangereux, fondamentalement, pour le gouvernement que le serait un clash entre les gouvernants et les gouvernés». Cette phrase insérée au verso de la pochette de The Clash par Sebastian Conran résume le sens profond du nom du groupe trouvé par Paul Simonon, peu après l'arrivée de Terry Chimes. Le mot étant régulièrement cité dans le journal Evening Standard, Paul Simonon décide de le proposer aux autres membres, qui approuvent l'idée.
  • Écouter

    Talking Heads: 77 (1977)

    Sortie : . Rock et new wave. 11 morceaux.

    Album de Talking Heads

    C'est en fouillant dans un guide TV, qu'un ami du groupe trouve le nom de Talking Heads, qui évoque les têtes parlantes, les speakerines et autres présentateurs de la télévision américaine.
  • The Second Annual Report (1977)

    Sortie : 1977. Electronique et industrielle. 9 morceaux.

    Album de Throbbing Gristle

    Littéralement Throbbing Gristle, de throb : battre (cœur), pulser (sang), palpiter et gristle : cartilage voudrait dire « cartilage palpitant » ce qui n'a pas grand sens. C'est en fait un terme argotique de la région de Kingston-upon-Hull signifiant « pénis turgescent ».
  • Écouter

    The Boomtown Rats (1977)

    Sortie : septembre 1977. Rock et punk. 9 morceaux.

    Album de The Boomtown Rats

    Leur nom vient d'un gang cité par Woody Guthrie dans son autobiographie.
  • Écouter

    Outlandos d'Amour (1978)

    Sortie : . Rock, new wave, punk et rock alternatif. 10 morceaux.

    Album de The Police

    L'origine du nom The Police viendrait du fait que le père de Stewart Copeland travaillait pour la CIA ou d'une idée, toujours de Copeland, de choisir ce nom pour le voir afficher partout sur la majorité de la planète ...
  • Écouter

    Another Music in a Different Kitchen (1978)

    Sortie : . Rock, punk et pop punk. 11 morceaux.

    Album de Buzzcocks

    Le nom Buzzcocks est choisi en référence à un article du magazine Time Out, qui titrait "It's the Buzz, Cock!" sa chronique de l'émission télé Rock Follies. Le terme Buzz signifie l'excitation de jouer sur scène, alors que "cock" signifie copain ou pote en argot de Manchester (bien que le terme buzzcock puisse aussi signifier vibromasseur en argot).
  • Écouter

    Molly Hatchet (1978)

    Sortie : 1978. 9 morceaux.

    Album de Molly Hatchet

    Les guitaristes Dave Hlubek et Steve Holland choisissent le nom du groupe après être tombé sur l’histoire d’une certaine Molly Hatchet, une sympathique prostituée qui aurait mutilé et décapité ses clients ...
  • Écouter

    One Step Beyond… (1979)

    Sortie : 1979. Ska. 15 morceaux.

    Album de Madness

    En 1976, Mike « Barso » Barson , Chris « Chrissy Boy » Foreman, Lee « Kix » Thompson et Chas Smash (de son vrai nom Cathal Smyth), forment un groupe de ska appelé The Invaders.

    En janvier 1979, après l'arrivée de Graham « Suggs » McPherson, Mark Bedford et Dan Woodgate, ils prennent le nom de Madness, en hommage à une chanson de 1961 en musique de Prince Buster, "Madness (Is Gladness)".
  • Écouter

    Life in a Day (1979)

    Sortie : . Rock et new wave. 10 morceaux.

    Album de Simple Minds

    Les Simple Minds tiennent leur nom de la chanson de David Bowie "The Jean Genie" (He's so simple minded he can't drive his module).