Le Japon vu par les Occidentaux (version jeux vidéo)

Avatar ThoRCX Liste de

39 jeux vidéo

par ThoRCX

Etant un franco-japonais originaire de Tokyo, ça m'a toujours fait marrer de voir des œuvres occidentaux avec des parties de la culture japonaise dedans. Bien entendu, la plupart du temps, c'est bourré d'erreurs ou de trucs un peu bizarres si on connait le pays. Cette liste répertorie ces œuvres que j'ai pu essayer, avec une petite explication de pourquoi ce n'est pas crédible.

Si vous voulez savoir ce que ça fait, regardez le début de Team America, avec un Paris représenté par des cafés au volet tricolore, des hommes moustachus avec un béret et une baguette sous le bras, et une mère cherchant son fils "Jean François".

La même liste pour les films : http://www.senscritique.com/thorcx/liste/54562/le-japon-vu-par-les-occidentaux--version-films-/

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1
  • 2
  • Grand Theft Auto III (2001)

    Sortie : . Action-Aventure.

    Jeu vidéo de DMA Design et Rockstar Games sur PlayStation 2, PlayStation 4, Xbox, PC, Mac, iPhone, iPad et Android

    Crédibilité : 6/10
    Doublé par des vrais japonais : Probablement oui

    Les Yakuzas ressemblaient un peu plus à des vrais Yakuzas que dans certains jeux. Kenji qui terminait chacune de ses phrases par "pour l'honneur" ça faisait grave cliché par contre.

    Les Yakuzas insultaient vraiment en japonais, je me rappelle en particulier d'un type qui m'avait balancé "tu sens comme des couilles"...
  • Bande-annonce

    Hitman 2 : Silent Assassin (2002)

    Sortie : . Infiltration et action.

    Jeu vidéo de Io Interactive et Eidos Interactive sur PC, PlayStation 3, PlayStation 2, Xbox et GameCube

    Crédibilité : 2/10
    Doublé par des vrais japonais : Non

    Je sais que ça casse le mythe, mais les Ninjas, CA N'EXISTE PLUS. Alors le coup du chef de Yakuza qui habite dans un château de Shogun au milieu des montagnes enneigées, protégé par des Ninjas au Katana...
    L'assassinat de son fils avec l'utilisation du Fugu, le poisson empoisonné, est amusant, sauf qu'en réalité, le poison ne prend effet que le lendemain.
  • Bande-annonce

    Kane & Lynch : Dead Men (2007)

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de Io Interactive et Eidos Interactive sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3

    Crédibilité : 4/10
    Doublé par des vrais japonais : Non

    Les décors extérieurs sont plus ou moins crédibles, à part le pagode très "chinois" et des néons qui affichent de la merde google trad.

    Par contre les voix sont insupportables tellement on sent que c'est du fake jap. A croire qu'ils sont allés embaucher les acteurs parmi les pétasses kawaii à la Japan Expo (vous savez, celles qui savent dire 5 mots et mettent sur leur facebook "langue parlée : Japonais XD XD DESUNE").
  • Bande-annonce

    Soldier of Fortune (2000)

    Sortie : . FPS.

    Jeu vidéo de Raven Software, Activision et Crave Entertainment sur PC, Dreamcast, Linux et PlayStation 2

    Crédibilité : 4/10
    Doublé par des vrais japonais : Difficile à dire...

    Encore une fois, les Yakuzas et les Ninjas, ça n'a RIEN à voir. Mélanger les 2, c'est juste ridicule. La mafia sicilienne se battent avec des armures de chevalier? Non, bah alors.

    Les décors étaient plutôt crédibles par contre, même si le restaurant puait le stéréotype.
  • Bande-annonce

    No One Lives Forever 2 : Le C.R.I.M.E est éternel (2002)

    No One Lives Forever 2 : A Spy in H.A.R.M.'s Way

    Sortie : . Infiltration et FPS.

    Jeu vidéo de Monolith Productions, Sierra Entertainment et Fox Interactive sur PC, Xbox et PlayStation 2

    Crédibilité : 8/10

    Une très bonne documentation a été faite pour retranscrire le Japon des années 70. Le décor est très fidèle, même pour un simple objet il y a eu des recherches derrière, c'est impressionnant (genre les vieilles boîtes aux lettres : http://thegrittners.com/japan/images/Miyajima/Mailbox.jpg )

    Les Ninjas, ça n'existe plus, mais vu que l'esprit du jeu est loufoque, ça peut se pardonner. Par contre, les visages ressemblaient clairement plus à des Chinois qu'à des japs, c'est vraiment ça qui fait tache car le reste est bien travaillé.
  • Daikatana (2000)

    Sortie : . FPS et action.

    Jeu vidéo de Ion Storm Austin et Eidos Interactive sur PC et Nintendo 64

    Crédibilité : 2/10

    Mélanger le Bushido avec un univers SF, pourquoi pas, mais dans ce cas là, le minimum est de se documenter.

    Comme je l'ai dit dans ma critique, appeler un grand samuraï légendaire "Usagi Miyamoto" (Usagi = lapin)...
  • Bande-annonce

    Shadow Warrior (1997)

    Sortie : 1998. FPS et action.

    Jeu vidéo de 3D Realms, neo Software, Devolver Digital sur Linux, PC et Mac

    Crédibilité : 1/10
    Doublé par des vrais japonais : Non

    Ce jeu est quasiment le summum du Japon cliché vu par les américains, il n'y a aucune différence entre le Japon et la Chine pour les développeurs. Rien que le héros qui est sensé être un ninja japonais s'appelle Lo Wang, un nom chinois. Absolument tout est utilisé n'importe comment, de l'architecture traditionnelle, du manga, les Ukiyoes... Les textes ont été écrits grâce à un traducteur automatique très approximatif, et ça arrive souvent que la texture est inversée ou retournée. Bref c'est du grand nawak, mais d'un autre côté c'est tellement poussé à l'extrême que ça crée presque un univers à part entier. J'aime bien perso.
    Lo Wang est doublé par un acteur américain, John William Galt.

    (Merci à Yangro)
  • Bande-annonce

    Shadow Warrior (2013)

    Sortie : . FPS, action et aventure.

    Jeu vidéo de Flying Wild Hog et Devolver Digital sur PC, Mac, Linux, PlayStation 4 et Xbox One

    Crédibilité : 2/10

    Un grand fourre-tout Japon/Chine totalement assumé, tout respire la vision stéréotypée de l'Asie par les américains et au final c'est ça qui fait le cachet visuel du jeu. Du coup, inutile de chercher la moindre cohérence, il y a juste certains objets dans le décor où on sent qu'ils se sont documentés un peu sur le Japon. Les textes dans le décor transpirent le google trad, et en plus certaines textures ont été appliquées à l'envers sur les panneaux.
    Au passage, on retrouve le fameux nom erroné "Mizayaki" comme dans leur précédent jeu, Hard Reset.
  • Commandos 2 : Men of Courage (2001)

    Sortie : . Action, infiltration et tactique.

    Jeu vidéo de Pyro Studios, Merge Games et Eidos Interactive sur PC, Xbox et PlayStation 2

    Crédibilité : 8/10
    Doublé par des vrais japonais : Probablement.

    Une bonne recherche historique sur l'armée japonaise en général.
  • Bande-annonce

    Splinter Cell : Chaos Theory (2005)

    Sortie : . Infiltration et action.

    Jeu vidéo de Ubisoft Montréal et Ubisoft Entertainment sur PlayStation 2, Xbox, PC, GameCube et PlayStation 3

    Crédibilité : 7/10
    Doublé par des vrais japonais : Oui

    J'avoue qu'il faudrait que je rejoue car je m'en rappelle plus très bien, mais d'après mes vagues souvenirs, les décors étaient assez fidèles. Les gardes discutaient en vrai japonais (du moins si on joue en VO, car dans la VF tout le monde parle en français quelque soit le pays). D'ailleurs la VF est rigolo car les doubleurs se forcent à avoir des accents. Alors que les coréens avaient un accent cliché asiat, les japonais avaient des grosses voix grave digne de Toshiro Mifune.
    On sentait quelques textes qui puaient les traductions google dans le décor. De ce que je me rappelle, Sam doit s'enfiltrer vers la fin dans le Kokuko Sosho (le siège du ministre de la défense), et il doit trouver une salle importante nommée "The Red Room". Et le truc, c'est qu'il était marqué sur les murs en japonais "Akai Heya" qui n'est qu'une traduction littérale. C'est difficile à expliquer, mais c'est un peu comme si ça se passait en France et c'était marqué sur le mur "la chambre qui est rouge". Ça fait un peu tiep quoi.
  • Bande-annonce

    Battlefield 1942 (2002)

    Sortie : . FPS.

    Jeu vidéo de DICE et EA Games sur PC

    Crédibilité : 6/10
    Doublé par des vrais japonais : Probablement

    Une documentation historique pas toujours au top : les sapeurs avaient des K98 (fusil allemands), les médics des PPSH 41 (fusil russe), les bunkers et les chars étaient équipées des MG42 (allemandes), les grenades étaient allemandes et on pilotait un Wespe, tank allemand.
    Le reste, y compris les voix, semblait correct.

    (Merci à Jackal pour l'info).
  • Age of Empires II : The Age of Kings (1999)

    Sortie : . Stratégie temps réel.

    Jeu vidéo de Ensemble Studios et Microsoft Game Studios sur Nintendo DS, PC, PlayStation 2 et Mac

    Crédibilité : 6/10
    Doublé par des vrais japonais : En partie oui

    Une certaine recherche historique a été faite, mais étant donné que les bâtiments des civilisations asiatiques (dont Chinois, Coréens et Mongols) ont tous la même apparence, le résultat est un mélange un peu bizarre.
    Les voix des guerriers et des moines étaient fidèles, c'est du vieux japonais assez crédible, par contre celles des villageois faisaient très fake. M'enfin, c'est déjà mieux que les "bastiso!" "bucheron!" des Francs.
  • Bande-annonce

    Tomb Raider (2013)

    Sortie : . Action-Aventure.

    Jeu vidéo de Crystal Dynamics et SQUARE ENIX sur PlayStation 3, Xbox 360, PC, Mac et Linux

    Crédibilité : 6/10
    Doublé par des vrais japonais : Oui

    Il y a certains efforts effectués pour retranscrire la présence des japonais (les véhicules militaires, les panneaux, l'architecture traditionnelle...) sur l'île. Les Oni sont doublés par des vrais japonais visiblement, et ils parlent avec le vieux langage des samouraïs.

    Après il y a quand même de grosses erreurs historiques et géographiques. Il est dit dans le jeu que la reine Himiko contrôlait une armée de samouraïs, or ces derniers n'ont commencé à exister qu'à partir de l'ère Nara, donc vers le IXe siècle après JC soit presque 700 ans après le règne de Himiko. Les parties en haute montagne ressemblent plus à Tibet qu'au Japon. On trouve des esquisses sur les murs dans un style Ukiyoe, mais ce style n'a commencé que pendant l'ère Edo (XVIIe siècle) donc ça n'a strictement rien à faire là.
    On découvre également un moment un cadavre d'un samouraï dont son armure et son katana sont dans un style autour de XVIe siècle, or il est aussi représenté sur un dessin avec une épée japonaise antique au début du premier millénaire.

    Les loups au Japon n'existent plus, les dernières espèces de loups Honshu ont été tués au début du XXe siècle, et de toute façon ça ressemblait plus à des chiens qu'à des loups gris comme on en voit dans le jeu.

    Bref, il ne faut pas prendre ce jeu pour un leçon sur l'histoire du Japon antique.
  • Bande-annonce

    Rising Storm (2013)

    Sortie : . Tactique, FPS et action.

    Jeu vidéo de Rising Storm Team et Tripwire Interactive sur PC

    Crédibilité : 10/10 ?
    Doublé par des vrais japonais : Oui

    Peut-être que si on regarde en détails, on trouvera des erreurs historiques ou géographiques, mais en tant que simple joueur, je n'ai rien vu de choquant. Au contraire, le jeu met en scène la guerre du Pacifique de manière bien immersive, que ce soit au niveau des équipements, des armes, des véhicules, des musiques ou même encore d'une simple affiche de propagande accrochée sur un mur.
    Les voix ont bien été doublées par des japonais, et ça accentue l'immersion. On trouve néanmoins quelques tournures un peu étranges : la phrase en soi est correcte, mais ça donne l'impression que le doubleur n'avait pas le contexte. Par exemple lorsqu'on recharge, le perso sort quelque chose du style "ne t'inquiètes pas je vais m'occuper de cet engin, toi tu peux retourner combattre". Je suppose qu'à la base ça devait plutôt être quelque chose du style "je dois recharger, couvre-moi".
  • Mark of the Ninja (2012)

    Sortie : . Action, infiltration et plateforme.

    Jeu vidéo de Klei Entertainment et Microsoft Studios sur Xbox 360, PC, Mac et Linux

    Crédibilité : 3/10

    Le jeu ne se veut clairement pas réaliste vis-à-vis de l'histoire des ninjas, donc son univers est un gros gloubi-boulga de ninjas, yakuzas, et des décors qui ne savent jamais vraiment s'ils sont chinois ou japonais.
    Il reste des placements de noms plus ou moins japonais par-ci par-là, notamment au niveau des items.
  • Bande-annonce

    Battlefield : Bad Company 2 (2010)

    Sortie : . Action et FPS.

    Jeu vidéo de DICE et EA Games sur PC, PlayStation 3 et Xbox 360

    Crédibilité : 8/10
    Doublé par des vrais japonais : Oui

    Le début du solo se déroule au Pacifique, durant la 2e Guerre mondiale. En général, l'armée japonaise et les bases sont assez fidèles à l'époque. On voit des tanks et des avions japonais modélisés exprès pour ce court passage, et on sent le soucis de détails.
    Dommage que les inscriptions sur les murs en japonais sont parfois un peu étranges. Notamment sur le mur d'un bunker, c'est marqué en énorme "MAISON IMPÉRIALE". euh... what?
  • Bande-annonce

    Command & Conquer : Alerte Rouge 3 (2008)

    Command & Conquer: Red Alert 3

    Sortie : . Stratégie temps réel.

    Jeu vidéo de EA Los Angeles et EA Games sur PC, Xbox 360, PlayStation 3 et Mac

    Crédibilité : 2/10

    Du bon gros cliché avec une armée japonaise en mechas Samuraï, dirigée par un empereur en kimono joué par un acteur americo-japonais (je croyais qu'il était chinois au début).
    Mais ça se pardonne car tout ça c'est du second degré, l'aspect kitsch est entièrement voulu.

    (Merci à Jackal pour la précision)
  • Bande-annonce

    Total War : Shogun 2 (2011)

    Sortie : . Stratégie temps réel et stratégie tour par tour.

    Jeu vidéo de Creative Assembly et SEGA sur PC et Mac

    Crédibilité : 9/10

    Une excellente recherche historique, et un gros travail pour retranscrire des combats de Samuraï épiques. Même les icônes et les artworks sont faits dans le style des Ukiyoe de l'époque. Respect.
  • Bande-annonce

    Fruit Ninja (2010)

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de Halfbrick Studios sur PC, Arcade, iPhone, iPad, Android, Windows Phone, Xbox 360 et PS Vita

    Crédibilité : 3/10

    C'est un peu bête que la plupart des fruits qu'on découpe dans le jeu n'existaient pas au Japon à l'époque des ninjas. Le jeu essaye d'utiliser quelques termes japonais (dojo, sensei...), et on peut débloquer un fond d'écran qui représente la vague de Hokusaï. Y'a quelques efforts par-ci, par-là, mais en général c'est très cliché.
  • Red Steel (2006)

    Sortie : . FPS.

    Jeu vidéo de Ubisoft Paris et Ubisoft Entertainment sur Wii

    Crédibilité : 6/10
    Doublé par des vrais japonais : Non

    Y'a eu beaucoup d'effort pour retranscrire le Japon, c'est indéniable. Malheureusement, que ça soit au niveau des décors ou des personnages, le jeu est toujours à mi chemin entre le Japon et la Chine. On est étonné de voir un magasin de Pachinko plutôt fidèle, pour qu'ensuite on se retrouve avec un pagode typiquement chinois. Dommage.
    Les nombreux panneaux dans les rues traduites avec google traductor n'aident pas.

    (Merci à DrunkenBastard)
  • Red Steel 2 (2010)

    Sortie : . FPS.

    Jeu vidéo de Ubisoft Paris et Ubisoft Entertainment sur Wii

    Crédibilité : 5/10

    Google trad est ton ami !
    A part les grosses fautes ou incohérences des diverses inscriptions dans le décor, le jeu propose un univers "samurai-western" assez déjanté, du coup l'architecture et les visages pas très japs se pardonnent.

    (Merci à DrunkenBastard)
  • Bande-annonce

    LittleBigPlanet (2008)

    Sortie : . Plateforme.

    Jeu vidéo de Media Molecule et Sony Computer Entertainment America sur PlayStation 3

    Crédibilité : 6/10

    Un univers mignonnet qui tente de recréer un aspect Japon tradionnel, avec ses chateaux, ninjas, forêts de bambou, volets en papier... Archi stéréotypé, ça ressemble un peu à une carte postale du Japon pour touristes américains.
    Néanmoins, la réalisation des plate-formes avec des éléments issus de l'artisanat japonais rend plutôt pas mal.

    Le truc qui fait tout de suite "fake" : les lanternes rouges. Sachez qu'au Japon, on en voit que pour des brasseries.
  • Painkiller (2004)

    Sortie : . FPS.

    Jeu vidéo de People Can Fly et DreamCatcher sur PC, PlayStation 2 et PSP

    Crédibilité : 1/10
    Doublé par des vrais japonais : Non

    On affronte sans savoir pourquoi des ninjas et des samouraïs dans un opéra. Les ninjas ressemblent à un mix entre un guerrier chinois et le perso de ninja gaiden (qui n'est pas très fidèle au design des vrais ninjas soit dit en passage), ils ont un habit avec un dragon doré dessus (les ninjas, c'est sensé être discret non?) et la lettre de "nid" brodé devant (pourquoi ?).
    Enfin vu que le jeu c'est du second degré, on s'en fout.
  • Bande-annonce

    Nuclear Dawn (2011)

    Sortie : . FPS, action et stratégie temps réel.

    Jeu vidéo de GameConnect, InterWave Studios et Iceberg Interactive sur Linux, Mac et PC

    Crédibilité : 7/10

    On sent que les développeurs sont parti au Japon pour prendre des photos dans les quartiers de Tokyo, comme Akihabara ou Shinjyuku. L'ensemble ressemble globalement à Tokyo, à quelques détails près (notamment l'intérieur du métro qui ressemble étrangement à une boîte de nuit).
    Les différentes pubs et panneaux de magasins semblent mélanger google trad et des photos réelles. D'ailleurs, on reconnait pas mal de vraies pubs sans modification. C'est légal ça ?
  • Bande-annonce

    NeoTokyo° (2009)

    Sortie : . FPS et action.

    Jeu vidéo de STUDIO RADI-8 sur PC

    Crédibilité : 4/10
    Doublé par des vrais japonais : oui pour le peu qu'on entend

    On sent qu'il y a énormément de volontés de la part des développeurs pour retranscrire l'ambiance de Tokyo, ça ne m'étonnerait pas s'ils sont partis sur place pour prendre des photos. Malheureusement, tout paraît très faux et caricatural.
    C'est également le grand n'importe quoi pour la quasi-totalité des textes en japonais dans le jeu. Parfois c'est juste des suites de kanjis ou de kana au hasard qui ne veulent rien dire, sinon ce sont des bouts de mots qui n'ont aucun sens dans le contexte.

    Quelques exemples :
    - Une consigne de sécurité sur le toit d'un immeuble qui parle en fait de cours d'anglais particulier.
    - Un panneau d'une banque sur un entrepôt.
    - "Outil métallique" en kanji écrit sur un mur d'un parking.
    - "Album photo de bâtiments abandonnés" écrit sur l'enseigne d'un magasin.
    - Le nom "Matsumoto Marie" écrit au dessus de l'entrée de service d'une usine.
    - Le logo JR (Japan Railway, équivalent de la SNCF) sur un distributeur de boisson.

    (Merci à KeKeKe_L4G)
  • Bande-annonce

    Modern Combat 5: Blackout

    Sortie : . FPS.

    Jeu vidéo de Gameloft sur Android, iPad et iPhone

    Crédibilité : 6/10
    Doublé par des vrais japonais : Probablement oui

    Les personnages ressemblent plutôt à des vrais japonais, ce qui est plutôt rare, et les ennemis parlent un joli japonais entre eux, il y a forte chance que ça a été doublé par des vrais acteurs japonais.

    Les décors oscillent entre le crédible et le cliché. Le temple Rennoji ainsi que la ville sont plutôt crédibles dans l'ensemble, même les textes sont plutôt cohérents à quelques détails près. Par contre le niveau dans le marché aux poissons fait plus penser à un mélange entre la Chine et le Japon dans les années 50.
  • Bande-annonce

    Shaq Fu (1994)

    Sortie : 1994. Combat.

    Jeu vidéo de Shaquille O’Neal, Paul Cuisset, Delphine Software sur Amiga, Game Boy, Megadrive, GameGear et Super Nintendo

    Crédibilité : 0/10

    Le jeu se déroule dans un monde parallèle appelé le "Deuxième monde", du coup je ne dirai rien là-dessus. Par contre, au début du jeu Shaquille O'Neal se trouve à Tokyo dans le monde réel. Et ce Tokyo est représenté par des tas de bâtiments chinois rouge fluo avec des pubs Pepsi tous les 5 mètres, et un antiquaire en barbe blanche qui fait penser à un ermite bouddhiste vivant au fin fond du Himalaya qui propose à Shaq d'aller sauver un garçon nommé "Nezu" (un prénom qui n'existe pas). Donc bon...
  • Bande-annonce

    Hard Reset (2011)

    Sortie : . FPS et action.

    Jeu vidéo de Flying Wild Hog et Gambitious Digital Entertainment sur PC

    Crédibilité : 5/10
    Doublé par des vrais japonais : Oui

    La ville n'a pas l'air japonaise, mais on entend régulièrement des annonces publiques en japonais, du genre "Avertissement : veuillez quitter cette zone immédiatement" etc... L'actrice est bien japonaise. Ca fait juste bizarre car on se demande pourquoi c'est en jap.
    L'hôpital qu'on visite ensuite s'appelle "Mizayaki". Un hommage au réalisateur ? Mais du coup, ce nom n'existe pas.
  • Bande-annonce

    Oni (2001)

    Sortie : . Action.

    Jeu vidéo de Bungie Software, Rockstar Toronto, Rockstar Games sur PC, PlayStation 2 et Mac

    Bonus

    Le jeu ne se passe pas au Japon, mais j'en parle car on sent clairement l'inspiration de la culture japonaise dedans. En fait, c'est surtout une inspiration pour les japanimes et plus exactement de Ghost in the Shell.
    Le jeu a un air vaguement cyberpunk avec des personnages aux noms japonisant qui incarnent bien les stéréotypes des animes classiques. Konoko ressemble à Motoko Kusanagi alors que le commandant ressemble à Daisuke Aramaki. De manière générale, l'univers d'Oni ressemble à une version fake chinoise de Ghost in the Shell.
    On sent clairement que Bungie voulait faire un jeu vidéo orienté japanime, ce qui est un pari osé venant d'un studio américain pour un jeu exclusivement occidental, mais le tout fait carrément stéréotypé. Plutôt que de chercher ce que faisait le charme de GITS, ils se sont juste dit que des personnages avec des gros yeux ça fait tout de suite japonais. C'est un peu facile quand même.

    Au passage, même si "Konoko" n'existe pas, en fait il s'agit d'un nom de code. Le vrai nom de la héroïne est Mai Hasegawa, et ce nom-là pourrait exister.
  • Bande-annonce

    Alien : Isolation (2014)

    Sortie : . Action-Aventure et FPS.

    Jeu vidéo de Creative Assembly et SEGA sur PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox One, Xbox 360, PC, Mac et Linux

    Crédibilité : 7.5/10

    La quasi-totalité des textes d'indication dans le décor sont écrits à la fois en anglais et en japonais. Soit il s'agit d'un clin d'œil à l'entreprise américano-japonaise Weyland-Yutani du film (ce qui est peu probable en fait vu que la station Sevastopol est dirigé par Seegson, l'entreprise concurrente de Weyland-Yutani), soit il s'agit d'une référence à l'époque de la sortie du film où le Japon était encore une puissance mondiale majeure, contrairement à aujourd'hui où il souffre un peu de la crise. En effet, bien que le jeu se passe dans le futur, les développeurs ont pris la peine de conserver tous les anachronismes du premier film, comme les ordinateurs très vieillots.

    Enfin bref, tout ça pour dire qu'il y a du japonais écrit un peu partout dans le jeu. Et au cas où vous vous demandez si ça a été fait correctement, je dirai comme ça que les 3/4 des textes sont corrects et correspondent à ce qui est marqué en anglais à côté. Le quart restant est assez approximatif et sent un peu le traducteur automatique. Voilà.
  • 1
  • 2