Lectures BD 2018 et mini-critiques

BD lues ou relues en 2018.

Mes lectures de 2017 :
https://www.senscritique.com/liste/Les_yeux_plus_gros_que_le_ventre_pour_la_BD_aussi_2017/1558871

Pour faire partie de la liste d'Ubik ...

Afficher plus

Liste de

274 BDs

créee il y a plus de 4 ans

 · 

modifiée il y a plus de 3 ans

Emma G. Wildford
7.3

Emma G. Wildford (2017)

Sortie : 8 novembre 2017 (France).

BD de Zidrou

Gritchh a mis 7/10.

Résumé : Zidrou et Edith proposent un voyage dans le temps (années 1920) et dans l’espace (Angleterre et Laponie), à travers l’histoire d’Emma G. Wildford qui mêle mystère, aventure et amour. Il y a quatorze mois, son fiancé, Roald Hodges – membre de la National Geographic Society – a embarqué à bord du Kinship en direction de la Norvège, et depuis... elle est sans nouvelles de lui. Elle questionne régulièrement les autres membres, en vain. Avant de partir, Roald a confié à Emma une mystérieuse enveloppe à n’ouvrir que dans le cas où il lui arriverait malheur. Réfutant cette éventualité, elle décide de tout quitter – sa vie, son confort, l’Angleterre – pour se rendre en Laponie. Et en chemin, elle va peu à peu perdre ses certitudes... Plus qu’une quête à la recherche de son fiancé, Emma va vivre une véritable quête personnelle.

Annotation :

Une belle histoire de Zidrou, portée par le magnifique dessin d'Esther. Malgré tout, la fin est un peu décevante car un peu trop brutale. On aimerait continuer à suivre les aventures d'Emma.

SĂ©lection officielle FIBD AngoulĂŞme 2018. SĂ©lection Prix du public Cultura.

Addiction
5

Addiction (2017)

Sortie : avril 2017 (France).

BD de Josep Busquet Mendoza

Gritchh a mis 4/10 et a Ă©crit une critique.

Annotation :

Cela commence plutôt bien, comme une BD psychologique, avec des personnages (surtout féminins) tous dépendants à quelque chose (jeu, sexe, smartphone, ...). Le dessin est agréable et la mise en couleurs très réussie. Mais c'est en fait un polar sans scénario solide, prétexte à une violence sordide et gratuite.

Et si l'amour c'Ă©tait aimer ?
7.7

Et si l'amour c'Ă©tait aimer ? (2017)

Sortie : 9 novembre 2017 (France).

BD de Fabcaro / Fabrice Caro

Gritchh a mis 7/10.

Résumé : Sandrine et Henri coulent des jours paisibles dans leur villa luxueuse. Henri est un patron de startup épanoui et dynamique et Sandrine l'admire. Mais hélas la vie n'est pas un long fleuve tranquille... Un beau jour, Sandrine tombe sous le charme de Michel, un brun ténébreux livreur à domicile et chanteur de rock à ses heures perdues. Une idylle merveilleuse va alors se nouer entre eux. Mais la vie est-elle toujours du côté de l'amour ? Les sentiments purs et absolus ne sont-ils pas qu'une feuille morte emportée par le vent ? Un arc-en-ciel ne finit-il pas toujours par disparaître derrière les nuages ?

Annotation :

On retrouve l’humour absurde des précédentes BD de Fabcaro, notamment de Zai Zai Zai Zai. Des dialogues décalés voire complètement étrangers, semblant extraits d’une émission de télé-réalité, viennent percuter des images (apparemment) réalistes de roman-photo. Impossible de ne pas rire en lisant certaines cases.

Black Dog, les RĂŞves de Paul Nash
8.1

Black Dog, les RĂŞves de Paul Nash (2016)

Black Dog: The Dreams of Paul Nash

Sortie : 11 octobre 2017 (France).

BD de Dave McKean

Gritchh a mis 8/10.

Résumé : Peintre surréaliste de la première moitié du XXe siècle, Paul Nash a vécu l'atrocité des tranchées de la Première guerre mondiale. Les cicatrices de cette épreuve ont marqué son uvre à tout jamais. Auteur de bande dessinée, Dave McKean décide de lui rendre hommage à travers cette biographie fantasmée. Entre réalité et illusion, il explore la fièvre créatrice de l'artiste en se projetant dans ses rêves, hantés par l'image perpétuelle d un chien noir. Ni malveillant, ni bénin, ce spectre agit comme un présage, un messager, un ennemi... puis un ami. Grâce à la puissance d'évocation de son dessin, McKean parvient à transmettre, à l'image de l'oeuvre du peintre qu'il raconte, les effets dévastateurs et les traumatismes profonds légués par la guerre. Il nous offre une plongée cathartique dans les replis de l'âme déchirante d'un artiste déchiré. Conçue à l'origine comme un projet multimédia en lien avec les commémoration de la Grande Guerre, cette oeuvre majeure est indispensable dans la (re)lecture actuelle des évènements de 14/18.

Annotation :

Je ne connaissais ni Dave McKean ni Paul Nash. Chaque planche, chaque case est une œuvre d'art, et d'une incroyable puissance. En utilisant une impressionnante diversité de styles, un auteur anglais hors du commun (Dave MacKean) rend hommage à un célèbre auteur anglais (Paul Nash, 1889- 1946), "artiste officiel des deux guerres mondiales".

SĂ©lection officielle FIBD AngoulĂŞme 2018.

L'Histoire des 3 Adolf, tome 1
8

L'Histoire des 3 Adolf, tome 1 (1985)

Adorufu ni Tsugu

Sortie : juillet 1998 (France).

BD de Osamu Tezuka

Gritchh a mis 8/10.

Résumé : Berlin, 1936. Le journaliste Soheï Togué couvre les J.O. quand il apprend que son jeune frère a été enlevé et tué par la police spéciale. Ce dernier a mis la main sur un document prouvant qu’Adolf Hitler aurait un huitième de sang juif. À la recherche des meurtriers de son frère, Soheï croisera le chemin de deux enfants allemands se prénommant également Adolf. Meilleurs amis du monde, le destin et la guerre en feront des ennemis mortels !

Annotation :

Je découvre Osamu Tezuka. Le dessin des 3 Adolfs est étonnant, à la fois typique des mangas (normal, puisque Tezuka en est un des pères fondateurs) et réaliste. Le scénario mêle faits historiques et fiction, drame et ironie avec énormément de talent. Il nous plonge ainsi très efficacement et à notre insu dans les heures les plus sombres du XXème siècle, en Europe comme au Japon.

La Revue Dessinée, Tome 17
8.1

La Revue Dessinée, Tome 17 (2017)

Sortie : 7 septembre 2017 (France).

BD

Gritchh a mis 8/10.

Annotation :

A lire absolument :
- "Sur la plage empoisonnée" (Les algues vertes) par Inès Léraud et Pierre Van Hove

A lire :
- "Les amoureux de Levalois" (Les Balkany) par Julien Martn et Grégory Mardon
- "Lee Hazlewood" (Musique) par Arnaud Le Gouëfflec et Nicolas Moog
- "Chargés comme des mules" (Cocaïne) par Hélène Ferrarini et Damien Cuvillier
- "Trait pour trait" (Satire) de Fabrice Erre et Terreur Graphique
- "Instantané" (Photo) de Jean-Michel Billioud et Rudy Spiessert
- "Le jeu de l'asile et du hasard" (Justice) d'Isabelle Mayault et Claire Braud
- "A bout de course" (Uber) d'Alexia Eychenne et Thierry Chavant

Le Rendez-vous des anneaux - Cosmik Roger, tome 4
7.5

Le Rendez-vous des anneaux - Cosmik Roger, tome 4 (2006)

Sortie : 6 août 2006 (France).

BD de Mo/CDM

Gritchh a mis 7/10.

Résumé : "A la recherche d'une exo-planète, Cosmik Roger s'arrête parfois (souvent) au « Rendez-vous des anneaux », le troquet de l'espace. L'occasion d'y dérouler 10 nouveaux sketchs réjouissants, entre deux Aliensbraus..."

Annotation :

10 petites mésaventures de Cosmik Roger. Le dessin de Julien Solé (Julien/CDM) est toujours aussi excellent. Les scénarios de Julien & Mo/CDM sont amusants mais manquent un peu d'originalité.

Saga, tome 8
7.9

Saga, tome 8 (2018)

Saga Volume 8

Sortie : 23 février 2018 (France).

BD de Brian K. Vaughan

Gritchh a mis 8/10.

Résumé : Contraints de faire escale sur la comète Phang, agitée par une guerre civile sans fin, Hazel, sa famille, mais aussi Monsieur Robot et Pétrichor y perdirent bien plus qu'un temps précieux. Izabel mourut une nouvelle fois de la lame de mercenaires appelés La Marche, les habitants de Phang furent absorbés par un terrible Temportex et l'enfant à naître d'Alana et Marko ne donne plus signe de vie depuis le décollage du vaisseau arbre... L'avenir de tous est désormais incertain. Contient les épisodes US Saga #43-48.

Annotation :

Ouf ! Après un tome 7 sombre et tristounet, ce tome 8 nous permet de retrouver la magie de Saga. Des images tantôt somptueuses (à commencer par la couverture) tantôt choc, des créatures improbables mais bien vivantes, de la violence enveloppée dans des dialogues ironiques, un scénario extravagant mais ancré dans le réel. En effet, nous avions quitté Alana enceinte mais avec un fœtus sans vie ; le fil rouge de ce tome est la recherche d'une solution et le deuil que doivent affronter Alana, Marko et Hazel.

VO : 02/01/2018
VF : 23/02/2018

Dans la combi de Thomas Pesquet
7.9

Dans la combi de Thomas Pesquet (2017)

Sortie : 24 novembre 2017.

BD de Marion Montaigne

Gritchh a mis 9/10.

Résumé : Le 2 juin dernier, le Français Thomas Pesquet, 38 ans, astronaute, rentrait sur Terre après avoir passé 6 mois dans la Station spatiale internationale. La réalisation d'un rêve d'enfant pour ce type hors-norme qui après avoir été sélectionné parmi 8413 candidats, suivit une formation intense pendant 7 ans, entre Cologne, Moscou, Houston et Baïkonour... Dans cette bande dessinée de reportage, Marion Montaigne raconte avec humour – sa marque de fabrique – le parcours de ce héros depuis sa sélection, puis sa formation jusqu'à sa mission dans l'ISS et son retour sur Terre.

Annotation :

J'avoue que je n'ai quasiment pas suivi le séjour de Thomas Pesquet dans l'espace. Peut-être parce que les rêves de voyages interstellaires que j'avais quand j'étais adolescent se sont un peu atténués ? Marion Montaigne m'a donc fait découvrir énormément de choses et sa BD-reportage est absolument passionnante. Son dessin parfois brut ne m'a pas posé de problème car elle sait être précise quand il le faut. Son humour permanent joue avec les faits et la science mais ne déforme pas la réalité. Elle a fait un énorme travail documentaire et a commencé à suivre Thomas Pesquet longtemps avant son départ dans l'espace. Elle nous permet de le suivre de très près et le titre de la BD n'est donc pas du tout usurpé.

Prix du public Cultura FIBD 2018.

Le Journal d'Anne Frank
7.8

Le Journal d'Anne Frank (2017)

Sortie : 4 octobre 2017 (France).

BD de Ari Folman

Gritchh a mis 8/10.

Résumé : Ari Folman et David Polonsky, scénariste et illustrateur de Valse avec Bachir, ont réalisé cette adaptation en roman graphique du Journal d’Anne Frank. Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigré aux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu’en 1942, malgré la guerre. Le 6 juillet 1942, les Frank s’installent clandestinement dans « l’Annexe » de l’immeuble du 263, Prinsengracht, où Anne écrit son journal. Le 4 août 1944, la famille est arrêtée vraisemblablement sur dénonciation. Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa soeur Margot.

Annotation :

Je n'ai pas lu le Journal d'Anne Franck mais je croyais en connaître les grandes lignes. Or cette magnifique adaptation BD m'a fait découvrir que c'est bien plus que le journal d'une petite fille dont la famille doit se cacher pendant la guerre. C'est la rencontre avec une adolescente qui avait une maturité impressionnante et une intelligence hors du commun.

La Vallée du diable
6.9

La Vallée du diable (2017)

Sortie : 30 août 2017.

BD de Anthony Pastor

Gritchh a mis 5/10.

Résumé : Nouvelle-Calédonie, 1925. Loin de leur Savoir natale, qu'ils ont fuie aux lendemains de la guerre, Blanca, Florentin, Pauline et Arpin ont fini par s'établir aux Antipodes. Mais cette nouvelle vie dans les colonies ne satisfait pas leur rêve de justice sociale et de liberté. Et, alors que l'air se fait de plus en plus irrespirable, l'heure des règlements de comptes est venue.

Annotation :

Je ne suis pas un fan du dessin d'Anthony Pastor, dont je trouve le trait sec et les couleurs froides. Dès le début de l'album la tension entre les personnages est maximale et on comprend que l'histoire va finir dans une explosion de violence. Il manque peut-être une analyse plus détaillée des motivations des différents personnages. C'est en fait un polar sur fond de colonie.

C'est la suite de "Le sentier des reines" (2015).

C'Ă©tait lui - One-Punch Man, tome 8
7.3

C'Ă©tait lui - One-Punch Man, tome 8 (2015)

Wanpanman 8: Ano Hito

Sortie : 14 septembre 2017 (France).

BD de ONE

Gritchh a mis 6/10.

Résumé : L’histoire nous entraîne dans la vie de Saitama, un chômeur qui souhaite devenir un Super-Héros. Après 3 années d’entrainement, il parvient enfin à développer un grand pouvoir, mais malheureusement pour lui, il réussit à détruire n’importe quel ennemi, aussi puissant soit-il, en un seul coup de poing. Cela finit par être la cause de beaucoup de frustration car Saitama alias One Punch Man ne se sent plus l’émotion et l’adrénaline des combats. Néanmoins, un grand pouvoir implique de grandes responsabilités…

Annotation :

Les aventures de Saitama sont toujours aussi amusantes. Malgré tout, ce tome manque un peu de relief : l'histoire de King est bien mais un peu longue, la bagarre entre G4 et Genos n'est que la mise en place d'une histoire future, idem pour le rassemblement des criminels. Les deux histoires bonus sont sympathiques mais sans surprise.

Le Chant vaseux de la sirène - Traquemage, tome 2
7.3

Le Chant vaseux de la sirène - Traquemage, tome 2 (2017)

Sortie : 25 octobre 2017 (France).

BD de Wilfrid Lupano

Gritchh a mis 6/10.

Résumé : L’odyssée vengeresse du Serment des pécadous mène Pistolin à Saint-Azur-en-Lagune, village lacustre dominé par le château de Kobéron, premier des mages sur sa liste funèbre. Mais notre héros doit d’abord convaincre les sirènes de l’aider à récupérer l’épée légendaire du Traquemage. Déjà qu’avec elle, c’est pas gagné ! Sans compter les rencontres imprévues. Comme avec Merdin l’Enchianteur par exemple…

Annotation :

Le scénario est complètement barré, mélangeant paysannerie occitane, fantasy et humour irrévérencieux. Nous sommes une fois de plus impressionnés par l'imagination de Wilfrid Lupano. Le dessin et les couleurs sont techniquement irréprochables mais tout est volontairement laid. J'ai particulièrement du mal avec les visages qui sont tous, sans exception, grimaçants.

Pluto, tome 1
8

Pluto, tome 1 (2010)

Purūtou

Sortie : 19 février 2010 (France).

BD de Naoki Urasawa et Takashi Nagasaki (Garaku Tōshūsai)

Gritchh a mis 8/10.

Résumé : Dans un monde futuriste où les robots vivent comme des humains, des crimes mystérieux se succèdent. Des robots et des chercheurs renommés sont assassinés dans des circonstances très étranges. Toutes les victimes sont retrouvées avec un ornement en forme de cornes sur leur tête. Gesicht, un inspecteur robot, est chargé de l'affaire. Il découvre que les victimes sont des vétérans du dernier conflit d'Asie centrale, et que les robots visés sont les sept robots les plus puissants de la planète, dont il fait lui-même partie ! L'inspecteur Gesicht part alors à la rencontre des personnes et robots menacés pour tenter de les protéger du danger.

Annotation :

Mon premier Naoki Urasawa. Le dessin est très bien. Ce 1er tome est très surprenant, associant un futur où les robots sont insérés dans la société, une action se déroulant dans différentes villes de l' "état fédéral d'Europe" et un scénario de polar dont le personnage principal (l'agent spécial Gesicht) est un robot qui fait des cauchemars.

Shingouzlooz.Inc - Valérian, vu par... tome 2
6.9

Shingouzlooz.Inc - Valérian, vu par... tome 2 (2017)

Sortie : 22 septembre 2017 (France).

BD de Wilfrid Lupano

Gritchh a mis 7/10.

Résumé : À la suite d'une malencontreuse partie de cartes, les shingouz perdent la propriété de leur société, La Shingouzlouz.Inc. Or il se trouve que cette société, à cause d'une approximation dans l'interprétation des lois intergalactiques, est détentrice de la Terre ! Valérian – par ailleurs très préoccupé par sa future retraite d'agent spatio-temporel – et Laureline doivent rattraper cette bourde et convaincre le nouveau propriétaire, un certain Sha-Oo, « l'Assoifeur de monde », de la restituer à Galaxity. Avec cet album, le scénariste des Vieux Fourneaux et le dessinateur de Long John Silver proposent une science-fiction jubilatoire et décalée, telle qu'on peut la trouver dans Les Héros de l'équinoxe ou Bienvenue sur Aflolol. Un régal !

Annotation :

Une belle réinterprétation de Valérian par un très bon dessinateur et un très bon scénariste. C'est malin, drôle et il n'y a pas de temps mort !

Artemisia
7.1

Artemisia (2017)

Sortie : 16 août 2017 (France).

BD de Nathalie Ferlut

Gritchh a mis 5/10 et a Ă©crit une critique.

Annotation :

Je n'ai pas beaucoup aimé le dessin, que j'ai trouvé froid et sombre. J'ai souffert pendant toute la lecture, tant l'histoire d'Artemisia, une jeune fille intelligente et douée, confrontée à la société Romaine patriarcale du début du XVIIème siècle, violée par son précepteur, est triste. La scénariste a choisi de centrer la BD sur la vie affective d'Artemisia, ce qui est justifié par l'originalité de son parcours et de sa personnalité. Cependant, une évocation de ses peintures et de ses succès professionnels aurait équilibré cette œuvre et nous auraient permis d'en savoir un peu plus sur l'artiste-peintre.

Mon traître
7.3

Mon traître (2018)

Sortie : 10 janvier 2018 (France).

BD de Sorj Chalandon

Gritchh a mis 7/10.

Résumé : Antoine, luthier parisien se prend d'amour pour l'Irlande. Fasciné par sa culture, ses paysages et par la chaleur des gens, le jeune français rencontre Jim et Cathy qui deviendront des amis précieux. Tous font partie du mouvement républicain irlandais, et mènent des actions pour le compte de l'IRA. Un soir à Belfast, il fait la connaissance du charismatique Tyrone Meehan, responsable de l'IRA, vétéran de tous les combats contre la puissance britannique. Antoine ne tarde pas à embrasser la cause de ce peuple. Captivé, le jeune Français trouve en Tyrone un mentor, un ami très cher, presque un père. Puis un traître... " Mon traître ", comme l'appelle Antoine, pour désigner cet homme qui fut en réalité, vingt-cinq ans durant, un agent agissant pour le compte des Anglais. Il les avait tous trahis, ses parents, ses enfants, ses camarades, ses amis et lui, chaque matin, chaque soir...

Dead Dead Demon's DeDeDeDe Destruction, tome 6
7.9

Dead Dead Demon's DeDeDeDe Destruction, tome 6 (2017)

Deddo Deddo DÄ“monzu Dededededesutorakushon

Sortie : 19 janvier 2018 (France).

BD de Inio Asano

Gritchh a mis 8/10 et a Ă©crit une critique.

Résumé : La société S.E.S a réussi à étendre sa zone d'influence et le gouvernement ne contrôle plus rien. De son côté, le groupe de protection des envahisseurs prend des allures de secte. Quant aux envahisseurs, leur point de vue sur la situation actuelle est bien différent de celui des humains. Alors que le monde se fige et que des événements "étranges" se multiplient, les jeunes filles continuent d'aller de l'avant, malgré les caprices des adultes qui les entourent et le temps qui leur est désormais compté...

Annotation :

Une série toujours aussi fascinante. Les dessins sont magnifiques, avec des personnages toujours parfaitement reconnaissables et des décors hyperréalistes. Inio Asano se paie même le luxe de placer quelques visages (ou un chien) représentés de façon approximative, comme des dessins d'enfant (Cf son "Bonne nuit Punpun"), ce qui crée un sentiment d'étrangeté, d'humour potache, et met en valeur le reste du dessin. Le scénario semble un peu nonchalant en début de tome mais les choses s'accélèrent vite. Nous suivons parallèlement de nombreux personnages et le scénario se révèle une fois de plus d'une grande richesse. Derrière ses couvertures colorées et naïves de manga Shojo et son titre menaçant, 8D et un stimulant et savoureux cocktail d'humour et de gravité, de douceur et de violence, parlant des enfants/adolescents et des adultes, de passivité entretenue par les réseaux sociaux et d'engagement politique, de science-fiction et du Japon de Fukushima.

Opération Copperhead
7

Opération Copperhead (2017)

Sortie : 29 septembre 2017 (France).

BD de Jean Harambat

Gritchh a mis 7/10.

Résumé : Londres, fin 1943. Les comédiens David Niven et Peter Ustinov – alors militaires – participent à l'opération de diversion Copperhead, destinée à tromper les services du contre-espionnage allemand. Il s'agit, selon une idée de Winston Churchill, de recruter et de former un sosie (Meyrick Edward Clifton James) pour jouer le rôle du maréchal Montgomery – le général des forces alliées, alors surveillé par les nazis – et ainsi induire en erreur l'ennemi quant au lieu réel du Débarquement. Dans le même temps, alors que la capitale anglaise subit le Blitz, la vie se déploie dans les cabarets où officie une vénéneuse – et néanmoins charmante – jeune femme, Vera.

Annotation :

C'est amusant et le dessin, ici très stylisé, fonctionne très bien. On découvre des facettes inconnues de Londres pendant la 2ème guerre mondiale. Cependant, David Niven et Peter Ustinov, quoique très sympathiques, ne sont pas des acteurs qui ont fait rêver ma génération. Les sujets abordés (dont l'amour de David Niven pour Vera Erikson) et l'humour "so british" font au final une BD désuète.

L'Homme gribouillé
7.4

L'Homme gribouillé (2018)

Sortie : 17 janvier 2018.

BD de Serge Lehman

Gritchh a mis 9/10.

Résumé : Dans un Paris suffoqué par les pluies diluviennes, une mère et sa fille se lancent sur la piste d’un extraordinaire secret de famille… À 40 ans passés, Betty Couvreur vit dans l'ombre de sa mère Maud, auteur de livres pour enfants. Pourtant, depuis des années, Maud subit l'emprise d'un terrifiant maître-chanteur, Max Corbeau. Betty l'apprend et se retrouve projetée dans une quête des origines en compagnie de sa propre fille, Clara. Voyage initiatique au pays des monstres et des merveilles avec au bout, peut-être, un secret venu du fond des âges.

Annotation :

Frederik Peeters est un très grand dessinateur ; il le confirme dans ce gros roman graphique en niveaux de gris. Les paysages et les décors urbains sont somptueux ; les personnages sont vivants. Le scénario est tout aussi exceptionnel, dans une histoire qui explore et connecte de nombreux thèmes : relations mère-fille, secret de famille, meurtres mystérieux, croyances et religions, notamment. Tout cela raconté sans temps mort, avec un suspens qui pousse à dévorer les 326 pages d'une seule traite (ou presque) et le plaisir d'une fin qui tient ses promesses.

Quoi de plus normal qu'infliger la vie?
7.3

Quoi de plus normal qu'infliger la vie? (2016)

Sortie : mars 2016 (France).

BD de Oriane Lassus

Gritchh a mis 7/10.

Résumé : Avec Quoi de plus normal qu'infliger la vie ?, Oriane Lassus interroge avec une intelligence acide et sensible la question de la nulliparité. Et si la réponse n'était pas si évidente que ça ? Et si on pouvait ne pas trouver ça "normal", justement, de procréer ?

Annotation :

Dans cette BD-manifeste aux dessins rageurs, l'auteure confronte les arguments de ceux pour qui avoir des enfants est une évidence et les arguments d'Oriane, qui réclame le droit de choisir. La BD est courte mais elle fait, de façon romancée, un tour d'horizon assez exhaustif de la question.

Le meilleurissime repaire de la terre
6.3

Le meilleurissime repaire de la terre (2017)

Sortie : 16 janvier 2017 (France).

BD de Oriane Lassus

Gritchh a mis 5/10.

Résumé : Que se passe-t-il dans l’immeuble de Leïa ? Un jour de pluie, alors qu’elle construit des cabanes, un tamanoir surgit soudainement dans sa chambre, une forêt vierge envahit tout l’appartement du dessous, deux enfants et leurs parents déboulent à la recherche de leur tante mystérieusement disparue… Fini l’ennui ! Place à l’enquête pour Leïa et ses amis !

Ça va derrière ?
6.7

Ça va derrière ? (2012)

Sortie : 20 septembre 2012 (France).

BD de Oriane Lassus

Gritchh a mis 6/10.

Résumé : "Ça va derrière" est le reportage d'un trajet en voiture sur la route des vacances. Sur un sujet d'une banalité apparente, Oriane Lassus développe son sujet en explorant les infinis micro-évènements qui parsèment ces parcours éprouvant pour la cellule familiale : jeux, engueulades, ennui, mal des transports... rien n'échappe à l'œil vigilant et au sens de l'observation truculent de la jeune dessinatrice. Avec un dessin inventif et libre, Oriane laisse son trait envahir la page et raconter en déformant en maltraitant ses personnages, tout en gardant un réalisme quasi-documentaire des situations. Prière de bien accrocher son estomac.

12 heures plus tard - Le matin des morts-vivants
6.3

12 heures plus tard - Le matin des morts-vivants (2013)

Dodici

Sortie : 7 février 2018 (France).

BD de Zerocalcare

Gritchh a mis 6/10.

Résumé : Une invasion de zombies ravage Rebibbia, le quartier de Rome très cher à l'auteur. Zerocalcare avec ses amis Secco, Sanglier, Katja, sont parmi les rares survivants. Ils sont réfugiés chez Zerocalcare, en train de jouer à Streetfighter. Ils n'ont qu'une seule possibilité pour se sauver... Arriver à l'heure au rendez-vous avec le boss du quartier, Er Paturnia !

Annotation :

J'aime bien le dessin de Zerocalcare et ses dialogues décalés, nourris à la pop culture (jeux vidéo, BD et films). La narration est ici travaillée, avec des flashbacks incessants. Mais ce "survival" humoristique, condensé sur 12 heures, ancré dans Rebibbia, le quartier de Zerocalcare, ne m'a pas beaucoup intéressé.

Du sang sur les mains : De l’art subtil des crimes étranges
6.8

Du sang sur les mains : De l’art subtil des crimes étranges (2013)

Red Handed: The Fine Art of Strange Crimes

Sortie : 18 janvier 2018 (France).

BD de Matt Kindt

Gritchh a mis 5/10.

Résumé : À Diablerouge, à la frontière avec le Canada, dans les années 1960, le célèbre Inspecteur Gould se trouve confronté à une vague de criminels singuliers sévissant dans sa ville : une voleuse de chaises proustiennes, un pickpocket amnésique, un don juan aux mille visages… Saura-t-il résoudre toutes ces affaires ? Décèlera-t-il les liens entre elles ? Comprendra-t-il que, dans l’ombre, un être diabolique arme patiemment un piège destiné à l’anéantir, lui et ses idéaux? Matt Kindt, auteur des magnifiques Super Spy et L’histoire secrète du géant, porte un regard lucide et plein d’empathie sur des criminels qui, à travers leurs méfaits, cherchent davantage un sens à la vie qu’à s’enrichir. Roman graphique machiavélique et irrésistible jeu de piste livrant une réflexion sur l’art et la morale, Du sang sur les mains doit autant à Usual Suspects et Memento qu’à Sherlock.

Annotation :

L'inspecteur Gould résout une à une toutes les enquêtes de la ville de Diablerouge, qui concernent principalement des vols, et le lecteur comprend assez rapidement que les personnages ont des liens les uns avec les autres. Le scénario est élaboré et original mais il manque de subtilité et, de ce fait, de crédibilité. Mais ce qui m'a le plus gêné, c'est le dessin, qui n'est vraiment pas le point fort de l'auteur. Le style graphique fait beaucoup penser à celui de Jeff Lemire.

Strange Fruit
6.4

Strange Fruit (2017)

Sortie : avril 2017 (France).

BD de Mark Waid

Gritchh a mis 4/10.

Résumé : L'histoire se passe en 1927 dans le Mississippi, entre tensions raciales et lutte pour les droits des noirs américains. Alors qu'une inondation menace la ville, un étrange messager arrive du ciel...

Annotation :

Les dessins, en fait des peintures hyperréalistes, sont impressionnants. Mais l'histoire de cet extraterrestre noir venant, en 1927, aider une petite ville du Mississippi menacée par la crue et s'interposant entre la population noire et les racistes, est inepte.

Sous l'aile du diable - Outcast, tome 4
7.2

Sous l'aile du diable - Outcast, tome 4 (2017)

Outcast by Kirkman & Azaceta Volume 4: Under Devil's Wing

Sortie : 14 juin 2017 (France).

BD de Robert Kirkman

Gritchh a mis 7/10.

Résumé : Kyle Barnes subit les contrecoups des secrets le concernant lui, ses proches, et son passé… En revanche, Kyle et Sydney ont une conversation décisive où des réponses sont apportées… Une conversation qui va TOUT changer. Et en réalité, Kyle n’a jamais été autant en danger que maintenant… Parviendra-t-il à échapper à ce qu’il vit comme une malédiction depuis des années ?

Annotation :

Le combat entre les bons (ou ceux qui pensent l'être ?) et les possédés se poursuit. C'est violent, ça fait peur, mais le lecteur en redemande.

La Magicienne - Les Vieux Fourneaux, tome 4
7.3

La Magicienne - Les Vieux Fourneaux, tome 4 (2017)

Sortie : 10 novembre 2017 (France).

BD de Wilfrid Lupano

Gritchh a mis 8/10.

Résumé : Sus à la Magicienne ! Les Vieux Fourneaux reviennent plus jeunes que jamais ! Après une tournée d'été du théâtre du 'Loup en slip', Sophie et Antoine rentrent au bercail pour découvrir leur charmant village en pleine effervescence ! Le projet d'extension de l'entreprise Garan-Servier, qui relancerait l'économie de la région, est menacé par une mystérieuse 'magicienne dentelée' occupant le terrain. Branle-bas de combat pour les zadistes ! Cela dit, c'est un coup de bol pour les vieux fourneaux, qui peuvent enfin partir à la recherche de leur trésor oublié. Quant à Sophie, elle apprend une délicate vérité au sujet de son père. Confidence pour confidence, révélera-t-elle enfin l'identité du père de sa fille, Juliette ?

Annotation :

03/02/18. J'avais été déçu par le dessin du tome 3 mais Paul Cauuet retrouve ici le style soigné des premiers tomes. Oui, cet album est un tome de transition qui distille des éléments préparant les tomes suivants. Mais on jubile à chaque page en suivant les aventures des vieux croutons, de Sophie, de son petit village du Tarn-et-Garonne et des zadistes qui y débarquent. Une mention spéciale pour les pages 16 et 17, qui représentent deux versions d'un même moment.

25/02/18. Un film sortira Ă  l'automne 2018 avec Pierre Richard, Eddy Mitchell et Roland Giraud.

Pluto, tome 2
8.1

Pluto, tome 2 (2010)

Purūtou

Sortie : 19 février 2010 (France).

BD de Naoki Urasawa et Takashi Nagasaki (Garaku Tōshūsai)

Gritchh a mis 8/10.

Résumé : Les forces de police sont en émoi : une nouvelle victime a été retrouvée. Il s'agit, cette fois, d'un juriste qui est l'un des initiateurs de la loi internationale sur les droits des robots et tout laisse penser que avant de mourir il allait contacter le professeur Ochanomizu du ministère des sciences. Pendant ce temps, l'inspecteur Gesicht qui poursuit sa tournée des robots les plus puissants de la planète, rencontre un robot à l'apparence d'un petit garçon ? qui, Gesicht le devine tout de suite, est bien plus perfectionné qu'il ne l'est lui-même. Il se prénomme Astro.

Annotation :

Ambiance toujours aussi étrange et fascinante. Très bon suspens.

Pluto, tome 3
7.8

Pluto, tome 3 (2010)

Purūtou

Sortie : 2 avril 2010 (France).

BD de Naoki Urasawa et Takashi Nagasaki (Garaku Tōshūsai)

Gritchh a mis 7/10.

Résumé : Astro, Mont-Blanc, North 2, Brando, Hercule, Epsilon, et enfin Gesicht : les plus puissants et les plus fantastiques robots du monde sont en proie à une véritable terreur ! Dans un société où cohabitent robots et humains, les meurtres et les destructions se succèdent… mais qui est le criminel ? Et quel est son objectif ?

Annotation :

Un tome qui se dévore, comme les précédents. Peut-être un peu trop dense et bizarre.