Lectures sur le cinéma japonais

Avatar Subversion Liste de

21 livres

par Subversion

Puisque je risque d'en lire pas mal dans l'année qui vient à cause de mes recherches, principalement sur le cinéma japonais contemporain, je répertorie ceux que j'ai fini ici pour m'y retrouver, et si ça peut servir à d'autres personnes qui s'y intéressent c'est encore mieux. J'accompagne les lectures d'un petit commentaire.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Le cinéma japonais contemporain (2011)

    Sortie : . Beau livre.

    Livre de Damien Paccellieri

    Un peu simpliste et vague sur les bords, mais permet une approche globale pour les néophytes.
  • Réponses du cinéma japonais contemporain (2013)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Stephen Sarrazin

    Principalement des interviews (parfois de cinéastes dont, justement, les interview en français sont très rares voire inexistantes) et des courts textes. Permet aussi d'avoir le regard critique et expert de quelqu'un qui vit au Japon.
  • Le Cinéma japonais (2008)

    Sortie : mai 2008. Essai.

    Livre de Max Tessier

    Approche très globale de l'histoire du cinéma japonais qui se limite malheureusement à son format court. Le côté très scolaire de la structure peut rebuter mais Tessier a heureusement un esprit synthétique, malgré quelques passages qui frôlent clairement le name-dropping.
  • Le cinéma enragé au Japon (2006)

    Sortie : février 2006. Essai.

    Livre de Julien Sévéon

    (version revue et augmentée de 2010) Je ne suis pas un grand fan de ce type de structure très linéaire (découpé réalisateur par réalisateur, puis film par film) mais difficile de bouder son plaisir face à une telle mine d'or d'informations. Sévéon privilégie différentes approches (sociologiques, politiques, esthétique etc...) et n'hésite pas à offrir plusieurs pages dédiées uniquement au contexte de la société japonaise, ce qui rend la lecture particulièrement instructive. A noter que le livre est très beau, parsemé d'affiches et de captures d'écrans extrêmement bien intégrées.
  • Le cinéma japonais et la condition humaine (2015)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Claude Blouin

    Le problème du livre est d'être davantage un recueil de critiques qu'un essai sur le cinéma japonais, malgré les tentatives de structurer le tout qui se soldent en échec. On passe donc du coq à l'âne, ce qui est assez désagréable à lire, même si certaines critiques sont très pertinentes du fait de la grande culture cinématographique de Blouin et sa connaissance de la société japonaise.
  • Le Cinema Japonais (2005)

    Sortie : 2005.

    Livre de Donald Richie

    Si la première partie est excellente, riche et dense, Richie a tendance à afficher dans sa deuxième partie son mépris du cinéma japonais contemporain (il assimile par exemple Kitano et Aoyama à un cinéma "cool" avec des effets de mise en scène gratuits) et par-là même sa profonde méconnaissance de la culture populaire japonaise.
  • Contemporary Japanese Film (1999)

    Sortie : 1999. Essai.

    Livre de Mark Schilling

    Ce qui démarque ce livre des autres (en plus de traiter une période spécifique : les années 90) est qu'il s'intéresse autant au cinéma indépendant qu'au cinéma "mainstream" japonais, et qu'il s'appuie constamment sur une forte connaissance du contexte de production des films.
  • Contemporary Japanese Cinema Since Hana-Bi (2015)

    Sortie : 2015. Culture et société.

    Livre de Adam Bingham

  • Fantômes du cinéma japonais (2011)

    Sortie : . Culture & société.

    Livre de Stephane du Mesnildot

    Le second livre sur le cinéma japonais contemporain édité par rouge profond, qui par ailleurs est une maison d'édition géniale qui ose prendre des risques et offre des mises en page somptueuses à chaque bouquin ! Du Mesnildot traite de la J-horror, de ses origines jusqu'à son déclin récent, et réussit à donner un livre passionnant et poétique qui s'éloigne de tout académisme (très rare pour les livres sur le cinéma). Le petit plus, c'est qu'il y a des interviews, elles aussi passionnantes, des principaux cinéastes et scénaristes concernés.
  • Rencontres du septième art (2003)

    Rencontres du Septième art

    Sortie : avril 2003. Entretien.

    Livre de Michel Boujut et Takeshi Kitano

  • Le cinéma japonais (2009)

    Sortie : . Beau livre.

    Livre de Stuart Galbraith

    Marche dans les pas de Donald Richie et survole un peu l'histoire du cinéma japonais sans vraiment en dégager une histoire des formes, d'autant plus que je ne suis pas vraiment d'accord avec l'auteur qui qualifie un peu rapidement le cinéma japonais des années 2000 comme moins intéressant. On voit que les cibles du livre sont les néophytes, et il reste visuellement très agréable même si les images ne servent pas le propos.
  • Koji Wakamatsu, cinéaste de la révolte (2010)

    Sortie : . Biographie, essai et culture & société.

    Livre de Go Hirasawa, Nagisa Ôshima, Kôji Wakamatsu

  • Mon effroyable histoire du cinéma (2008)

    Sortie : . Entretien.

    Livre de Kiyoshi Kurosawa

    Différents entretiens avec Kiyoshi Kurosawa assez inégaux : si le cinéaste se révèle intéressant quand il parle de mise en scène, la conversation s'articule beaucoup trop autour d'un fétichisme du cinéma de genre qui tourne très vite en rond et ne renvoie qu'à lui-même (ce qui occasionne des pages de name-dropping barbantes). En revanche, comme souvent chez Rouge Profond, le livre est enrichit de photogrammes permettant de visualiser les séquences traitées (ça devrait être la norme des livres de cinéma, alors que c'est rarement le cas).
  • Le Cinema Japonais - Tome II

    Culture & société.

    Livre de Tadao Sato (1)

    A ce jour le meilleur livre sur l'Histoire du cinéma japonais que j'ai pu lire, même s'il manque parfois quelques éléments d'histoire des formes et
    que l'articulation de l'ouvrage (les différentes sous-parties) n'est pas toujours très cohérente.
  • Kinji fukasaku un cineaste critique dans le chaos du xxe siecle (2009)

    Sortie : . Culture & société.

    Livre de Olivier Hadouchi

  • Le bus de la révolution passera bientôt près de chez toi (2012)

    Sortie : . Essai.

    Livre de Masao Adachi

    Cinéaste activiste puis guérillero palestinien, Adachi a un parcours assez singulier. Ce livre est un recueil de ses écrits, qui passe par des critiques de film, des théories du cinéma qu'il élabore et des manifestes communistes. Un peu fourre-tout et très orienté (Adachi ne voit le cinéma que comme un outil de lutte des classes qui doit s'accompagner d'un activisme armé), mais permet de cerner l'effervescence politique au Japon dans les années 70 qui mènera jusqu'à la prise d'otage de l'armée rouge unifiée.
  • Shohei imamura : Evaporation d'une réalité (2010)

    Sortie : . Culture & société.

    Livre de Bastian Meiresonne

    Davantage un livre biographique qu'une véritable analyse du cinéma d'Imamura. Et c'est là où le bât blesse : les éléments biographiques auraient pu être le ciment d'une réflexion, alors que l'auteur trouve judicieux d'en faire le cœur du livre. Dès lors, ça ne va pas bien loin, et on parle peu de mise en scène. En plus, ça entraîne énormément de répétitions, alors-même que l'ouvrage est court.
  • Tokyo Cyberpunk (2010)

    Sortie : 2010. Culture et société et essai.

    Livre de Steven T. Brown

  • Iron Man : The Cinema of Shinya Tsukamoto (2005)

    Sortie : . Biographie.

    Livre de Tom Mes