Me faire une culture en anime

Avatar Yayap Liste de

41 séries

par Yayap

Parce qu'autant j'adore les films d'animation japonais, pour ce qui est des séries en revanche ma culture est plutôt lacunaire. Petite liste pour recenser ce que je dois absolument voir dans le domaine, pour avoir un peu moins honte en me regardant dans la glace tous les soirs.

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Date de sortie
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note de l'auteur de la liste
  • Derniers ajouts
  • 1
  • 2
  • Bande-annonce

    Neon Genesis Evangelion (1995)

    Shin Seiki Evangerion

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Science fiction, robot piloté, futur, mecha et armée.

    Anime de Hideaki Anno avec Kôichi Yamadera, Motomu Kiyokawa, Yuriko Yamaguchi

    Bilan : Depuis le temps que j'en entendais parler, je n'ai pu m'empêcher d'être un peu déçu. Disons que je trouve le rythme pas toujours top, ça traine un peu sur les 26 épisodes et tous les passages ne sont pas passionnants. On sent aussi un petit manque de moyens, par rapport à ce qu'on pourrait avoir aujourd'hui, mais c'est compensé par le sens de la mise en scène d'Anno, qui a souvent des idées de folie, et je ne parle pas du montage assez brillant.

    Forcément, ça joue beaucoup sur les apparences, les clichés, pour mieux les détourner, les déconstruire, et bien retourner le cerveau de l'audience. La plongée dans la psyché des personnages est assez fascinante. Les deux derniers épisodes m'ont quant à eux laissé un peu con, à ce titre ils sont assez couillus : on laisse complètement tomber l'intrigue et à la place on fout un gros coup de pied au cul au public.

    Alors voilà, ça a énormément de qualités, mais c'est pas la claque. Dans le même "genre", je préfère Madoka (puisque Madoka fait la même chose avec les magical girls que ce qu'Evangelion fait avec les méchas), qui m'a bien davantage pris aux tripes.
  • Bande-annonce

    Lupin III : Une femme nommée Fujiko Mine (2012)

    Rupan Sansei : Mine Fujiko to iu onna

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Thriller, policier, action et animation.

    Anime de Sayo Yamamoto

    Bilan : je savais déjà que j'adhèrerais à la série après avoir vu le film de Koike, conçu sur le même canon. On retrouve les mêmes ingrédients : un mélange de crime, de violence et de sexe, le tout avec un ton toujours très fun et décalé.

    Il y a deux gros atouts. Premièrement, des personnages éminemment forts, entre Lupin III, l'un des héros les plus cool de l'histoire, Jigen Daisuke, les policiers ou évidemment la sublime Fujiko Mine, c'est un plaisir de les voir agir et interagir à l'écran. Le deuxième gros atout est une patte artistique profondément marquée, le design est reconnaissable entre mille, l'animation créative et il y a des séquences vraiment folles (je pense à tout ce qui concerne les "hiboux"). Il y a une ambiance vraiment énorme, renforcée par une musique jazzy de grande qualité.

    Je regrette un peu que la "vraie" intrigue mette un peu de temps à se mettre en place (même s'il fallait bien introduire tous les personnages) et je ne suis pas convaincu du twist final. Mais sinon c'est du tout bon, je suis vraiment sous le charme !
  • Bande-annonce

    Cowboy Bebop (1998)

    Kaubōi Bibappu

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Policier, drogues, vengeance, romance et narration non-linéaire.

    Anime de Shinichirô Watanabe et Hajime Yatate avec Kôichi Yamadera, Unshô Ishizuka, Megumi Hayashibara

    Bilan : Bon... Meilleur anime que j'ai vu, ça ne fait aucun doute, je me demande même si je verrai mieux un jour tant on est au stade de la perfection ici.

    Je dirais que ce qui fait l'énormité de Cowboy Bebop, c'est cet espèce d'esprit de melting pot sublime, où Watanabe fait le choix d'un univers peu restrictif où il peut mettre absolument ce qu'il veut, varier les ambiances, les types de personnages, d'intrigues. Le mec te balance un peu tout ce qu'il veut comme référence, tu passes d'un épisode complètement fun et décalé à quelque chose de plus sérieux, voire sombre. Et si la série joue sur une ambiance très décontractée, elle n'en reste pas moins habitée par une vraie mélancolie qui peut resurgir à chaque instant, en fin comme en milieu d'épisode. CB peut devenir touchant comme jamais.

    A l'image de ses quatre personnages principaux (cinq si on compte le chien), extrêmement stylés, tous drôles, jouissifs à leur manière, mais aussi émouvants, nostalgiques, hantés par une étrange tristesse. C'est un vrai groupe principal fort, et plus qu'une somme d'individualité, ils finissent par former un ensemble, une sorte d'étrange famille.

    Outre les qualités évidentes de direction artistique, d'animation, je pense qu'il faut vraiment mentionner la musique et son utilisation. Parce que, comme tout le reste, l'utilisation de la BO est originale, décalée, presque baroque. Les morceaux se moquent du contexte spatiotemporel et créent surtout une vraie ambiance, propre à l'épisode, au feeling de la scène. On peut avoir une poursuite spatiale accompagnée d'une sorte de jazz mélancolique et c'est absolument génial, parce que la trame musicale fait plus que coller à une scène, elle la transcende, l'enrichit, lui fait parfois prendre un sens nouveau. Ah et les openings et endings méritent à eux-seuls mention.

    Giga-claque quoi.
  • Bande-annonce

    Paranoia Agent (2004)

    Mousou Dairinin

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Baseball, tribunal, présent, detective et thriller.

    Anime de Satoshi Kon

    Bilan : Gros fan de la filmo de Satoshi Kon, je ne suis pas non plus déçu de son incursion dans le média télévisuel.

    On a une oeuvre emblématique de son auteur, très énigmatique au premier abord, mélangeant joyeusement les degrés de réalité et parfois les esthétiques pour livrer une trame dense, pas toujours facile à appréhender mais passionnante sur le fond. On passe au peigne fin les maux de la société (et plus particulièrement japonaise bien entendu), la pression professionnelle et sociale, le déni de la réalité, le suicide, la déviance...

    Le tout illustré par une galerie de personnages foisonnante. Le fil rouge ne manque pas d'intérêt et le dénouement ne déçoit pas d'autant plus que Kon ne fait pas l'erreur de se cantonner à une conclusion purement rationnelle, bien au contraire.

    Le tout servi par une animation et une mise en scène inférieures aux oeuvres filmiques de Kon mais toujours à propos et surtout une ambiance vraiment folle et schizophrène au possible, la musique de Susumu Hirasawa aidant (qu'est-ce qu'il reste en tête cet opening !).

    Singulier mais excellent.
  • Shinsekai yori (2012)

    Shin Sekai Yori

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Fantastique, amitié, drame, campagne et twist dans l'intrigue.

    Anime de Yusuke Kishi et Masashi Ishihama

    Bilan : Série étonnante, en tout cas aux antipodes de ce que j'aurais pu en attendre. Elle reprend pas mal d'éléments déjà vus mais les assemble de manière singulière, on a là un vrai univers bien à part, cohérent et intrigant à plus d'un titre.

    L'histoire est vraiment prenante, rythmant la narration à coup de révélations, d'ellipses et de moments forts. Et, même dans les épisodes les plus calmes, on a constamment ce sentiment que les personnages sont en danger, que quelque chose ne tourne pas rond, c'est assez fort. Le tout en développant un propos passionnant et bien agencé sur l'humanité, ses limites et son devenir. Ça passe notamment par des personnages bien écrits, nuancés et en constante évolution.

    Artistiquement, il y a de belles réussites mais j'aurais aimé quelque chose de plus marqué, de même qu'une animation un peu moins inégale. Ceci dit, les qualités visuelles de l'ensemble restent tout à fait honorables et n'entachent jamais l'appréciation. D'autant plus que la musique est assez fantastique.

    Série tout simplement passionnante !
  • Mobile Suit Zeta Gundam (1985)

    Kidō Senshi Zēta Gandamu

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Mecha, animation, action, drame et science fiction.

    Anime de Yoshiyuki Tomino

    Bilan : Après ma découverte de la licence Gundam par le biais des trois films faisant un récap de l'anime original, c'est ma première incursion dans l'univers sous le format série.

    Ce n'est pas toujours facile à regarder, principalement à cause d'un côté très old school dans la forme. Ce n'est pas tant l'animation vieillotte qui me dérange (elle reste très honorable pour l'époque, avec quelques moments de bravoure dans les scènes d'action) que la narration qui a du mal à se détacher du format épisodique : on sent la volonté de raconter une histoire continue mais en gardant malgré tout un découpage par épisode, avec une structure forcément très redondante et un côté un peu inégal.

    A côté, la série garde les qualités d'écriture de l'original avec un traitement bien plus réaliste de la guerre que ce à quoi on peut s'attendre. Il y a d'une part une volonté de nuancer le côté manichéen en présentant des personnages honorables dans les deux camps, même s'il y a bien des "gentils" et des "méchants". Mais aussi une vraie volonté de montrer la guerre dans ce qu'elle a de plus destructeur, on ne lésine pas sur les personnages plus ou moins importants qui tombent au combat, la série de Tomino n'a rien à envier à George RR Martin de ce côté. Il y a un côté très amer et cruel qui fait du bien. Et ça aborde toujours la thématique du devenir de l'Homme (son évolution, la nécessité de quitter la Terre...) avec la même pertinence.

    Je note aussi une brochette de personnages mémorables, soit attachants soit pétés de classe (voir les deux : Char) et avec une vraie évolution, notamment Kamille (qui est un peu tête à claque au début, il faut l'avouer).

    Je ne retenterai pas d'anime si vieux avant un moment mais ça valait le coup d'oeil malgré tout.
  • Bande-annonce

    Kaiba (2008)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Science fiction, animation et drame.

    Anime de Masaaki Yuasa

    Bilan : Excellent premier contact avec l'univers de Yuasa en séries ! Kaiba est une petite pépite assez inclassable. Ça prend pour contexte un univers SF dystopique et assez sombre quand on y pense, mais traité de manière très singulière.

    Au niveau du design général, on est dans quelque chose de très arrondi et minimaliste, presque enfantin. C'est ultra-créatif, chaque étape du voyage du personnage principal étant prétexte à de nouvelles trouvaille visuelles et de nouvelles prouesses en terme d'animation. Cette dernière varie en fonction des environnements et des épisodes tout en gardant une cohérence d'ensemble.

    Malgré ce côté très enfantin, la série est plutôt mélancolique malgré son humour et ses passages tout bonnement délirants. Je dois dire que j'avais les larmes aux yeux à plusieurs reprises dans certaines étapes de l'aventure sont tristes - la palme revenant à l'épisode 3 dont la fin m'a anéanti - et tant, malgré un univers complexe, la série arrive à raconter des choses très simples, très pures, notamment tout ce qui concerne la relation des deux personnages principaux. Je rajouterai que j'adore la musique qui colle magnifiquement au mood très décalé de l'ensemble et que l'opening me reste bien en tête.

    L'un de mes plus gros coups de coeur animés en tout cas !
  • Bande-annonce

    Space Dandy (2014)

    30 min. Première diffusion : . 2 saisons. Science fiction, comédie, animation et action.

    Anime de Shingo Natsume et Shinichirô Watanabe avec Johnny Yong Bosch

  • Bande-annonce

    Nadia, le secret de l'Eau Bleue (1990)

    Fushigi no Umi no Nadia

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Afrique, passé alternatif, tragédie, romance et science fiction.

    Anime de Gainax et Hideaki Anno

  • Bande-annonce

    The Tatami Galaxy (2010)

    Yojouhan Shinwa Taikei

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation et comédie.

    Anime de Masaaki Yuasa avec Shintaro Asanuma et Maaya Sakamoto

  • Ping Pong (2014)

    Ping Pong The Animation

    25 min. Première diffusion : . Sport, drame et animation.

    Anime

  • Bande-annonce

    Ghost in the Shell : Stand Alone Complex (2002)

    Kōkaku Kidōtai : Stand Alone Complex

    25 min. Première diffusion : . 2 saisons. Action, science fiction, policier et animation.

    Anime de Kenji Kamiyama, Production I.G et Masamune Shirow avec Johnny Yong Bosch, Atsuko Tanaka (1), Akio Ôtsuka

  • Gurren Lagann (2007)

    Tengen Toppa Gurren Lagann

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Politique, parodie, comédie, robot piloté et futur.

    Anime de Hiroyuki Imaishi et Gainax avec Johnny Yong Bosch, Marina Inoue, Katsuyuki Konishi

  • Bande-annonce

    Panty & Stocking with Garterbelt (2010)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Fantasy contemporaine, comédie, action, oeuvre originale et seinen.

    Anime de Gainax et Hiroyuki Imaishi

  • Conan le fils du futur (1978)

    Mirai Shounen Conan

    25 min. Première diffusion : . Romance, stereotypes, terre, violence et aventure.

    Anime de Hayao Miyazaki

  • Bande-annonce

    Ailes grises (2002)

    Haibane Renmei

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, drame et fantastique.

    Anime de Yoshitoshi Abe

  • Bande-annonce

    Gankutsuou (2004)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Thriller, animation, drame et science fiction.

    Anime de Mahiro Maeda

  • Bande-annonce

    Steins;Gate (2011)

    Shutainzu Geeto

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Drame, dystopie, futur, voyage dans le temps et animation.

    Anime de Hiroshi Hamasaki et Takuya Sato

  • Bande-annonce

    Mushishi (2005)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Campagne, anthropomorphisme, tragédie, passé alternatif et vie de tous les jours.

    Anime de Yuki Urushibara avec Yuto Nakano

  • Bande-annonce

    Serial Experiments Lain (1998)

    Shiriaru ekusuperimentsu Rein

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Ecole primaire, vie scolaire, monde de fantasy, twist dans l'intrigue et cyberpunk.

    Anime de Yoshitoshi Abe et Ryûtarô Nakamura avec Yôko Asada, Ryûnosuke Ôbayashi, Rei Igarashi

  • Ergo Proxy (2006)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Ecologie, vengeance, cyberpunk, futur et narration non-linéaire.

    Anime de Shukou Murase

  • Bande-annonce

    L'Odyssée de Kino (2003)

    Kino no Tabi

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Action, animation et drame.

    Anime de Shigusawa Keichi et Ryûtarô Nakamura avec Ai Maeda

  • Bande-annonce

    Texhnolyze (2003)

    Tekunoraizu

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation.

    Anime de Yoshitoshi Abe, Takayuki Hirao, Sayo Yamamoto avec Shizumi Niki, Shinya Kitade, Shizuka Ito

  • Mobile Suit Gundam 00 (2007)

    Kidou Senshi Gundam 00

    25 min. Première diffusion : . 2 saisons. Mecha, science fiction, action, animation et drame.

    Anime de Seiji Mizushima et Hajime Yatate

  • Bande-annonce

    Nichijou (2011)

    日常

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation et comédie.

    Anime de Tatsuya Ishihara

  • Bande-annonce

    Mawaru Penguindrum (2011)

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Animation, drame, thriller et comédie.

    Anime de Brain`s Base et Kunihiko Ikuhara avec Arakawa Miho

  • Un drôle de père (2011)

    Usagi Drop

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Vie de tous les jours, comédie, animation et drame.

    Anime de Yumi Unita

  • Bande-annonce

    Fullmetal Alchemist (2003)

    Hagane no Renkinjutsushi

    25 min. Première diffusion : . 1 saison. Aventure, animation, drame, epouvante-horreur et comédie.

    Anime de Seiji Mizushima avec Johnny Yong Bosch, Arthur Pestel, Audrey Pic

  • Les Héros de la Galaxie (1988)

    Ginga Eiyuu Densetsu

    25 min. Première diffusion : . 4 saisons. Action, voyage spatial, violence, futur et science fiction.

    Anime (OAV) de Noboru Ishiguro

  • Princess Tutu (2002)

    30 min. Première diffusion : . Animation, action, drame, comédie et fantastique.

    Anime de Junichi Sato

  • 1
  • 2